La langue française

Friche

Sommaire

  • Définitions du mot friche
  • Étymologie de « friche »
  • Phonétique de « friche »
  • Évolution historique de l’usage du mot « friche »
  • Citations contenant le mot « friche »
  • Images d'illustration du mot « friche »
  • Traductions du mot « friche »
  • Synonymes de « friche »
  • Antonymes de « friche »

Définitions du mot friche

Trésor de la Langue Française informatisé

FRICHE, subst. fém.

A.− AGRICULTURE.
1. Terre vierge ou (le plus souvent) laissée à l'abandon. Anton. défriche rem. s.v. défriché.Domaine vague que la culture dispute à la friche (Vidal de La Bl.,Tabl. géogr. Fr.,1908,p. 118).Les trois hommes s'engagèrent dans la friche, levant haut les genoux parmi les touffes de bruyères, les ajoncs épineux (Genevoix, Raboliot,1925, p. 249):
Elle fuyait comme une bête (...), prenait des raccourcis dans les friches et les landes incultes. Elle ne sentait pas la morsure des ronces qui faisaient saigner sa chair et, quand elle mettait le pied au creux des sillons, elle trébuchait et chancelait, comme une personne ivre. Moselly, Terres lorr.,1907, p. 269.
2. Loc. adv. ou adj. En friche. En état d'inculture. Tomber en friche. La terre et l'homme avaient été également saignés. La moitié des maisons étaient closes, la plupart des champs en friche, faute d'habitants et de bras (Pesquidoux, Livre raison,1925, p. 105).
Rem. Plusieurs dict. attestent friche au masc., notamment comme synon. de chiendent (cf. Littré, Lar. 19e-20e).
B.− Au fig., notamment dans le domaine de l'intelligence
1. Domaine inexploré ou négligé. Chez lui, c'était le pressentiment du génie envoyé pour ouvrir une nouvelle route dans les friches de l'intelligence (Balzac, L. Lambert,1832, p. 132).
2. Loc. adv. ou adj. En friche. À l'abandon, inemployé. Je n'aime pas plus qu'un autre à avoir de l'argent en friche (Sue, Atar Gull,1831, p. 24).Quand la liberté reste en friche, c'est l'homme qui renonce à sa chance d'homme (Jankél., Je-ne-sais-quoi,1957, p. 223).Cf. crime ex. 6.
En partic. [À propos d'une pers. dont les facultés intellectuelles sont négligées] Anton. cultivé.Leur auteur avait l'esprit fin, cultivé à peu près sur certains points, en friche sur d'autres (Gobineau, Pléiades,1874, p. 16).Elle avait des dons : on crut distingué de les laisser en friche; de l'éclat : on prit soin de le lui cacher (Sartre, Mots,1964, p. 7).
Prononc. et Orth. : [fʀiʃ]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. 1251 (Cart. de Notre-Dame de la Roche ds R. Hist. litt. Fr. t. 12, p. 710); 2. 1269-78 an friche (J. de Meung, Rose, éd. F. Lecoy, 19544). On admet d'ordinaire (FEW t. 17, pp. 424-425 et Bl.-W.5) que le mot (et sa var. freche dep. 1287 ds Gdf. Compl.) vient du m. néerl. versch/virsch « frais, nouveau » (Verdam) qui, employé avec le mot lant « terre » désigne une terre qu'on a gagnée sur la mer en l'endiguant. Fréq. abs. littér. : 156.

Wiktionnaire

Nom commun

friche \fʁiʃ\ féminin

  1. (Agronomie) (Ethnobiologie) Terrain inculte, soit qu’on ne l’ait jamais cultivé, soit que la culture en ait été interrompue.
    • Il y a trois ans qu’il n’a fait travailler à sa vigne, et ce n’est plus qu’une friche.
    • Par exemple, c'est dans les lieux de friches et d'abandon, “le tier paysage”, que se réfugient les auxiliaires du jardinier – plantes, animaux, insectes – qui assureront le futur de notre planète., — (Interview de Gilles Clément par Frédérique Basset, Canopée nº8 paru en 2010, p. 84)
    • Il reproche à je ne sais quels écrivains de ne plus savoir le français et d’écrire « friche » où il faudrait « guéret » ; – mais lui écrit « opprobe » et « frustre ». — (André Gide, Journal 1889-1939, Bibliothèque de la Pléiade, Éditions Gallimard, 1951, page 329)
    • Moins d’un siècle après son introduction en Europe à titre de plante de collection, puis de jardin, le buddléia échappé des enclos a gagné les terres inoccupées, plus spécialement les friches urbaines.— (Gilles Clément, Éloge des vagabondes, p. 119, NiL édition mai 2002)
    • L’instituteur Jean-Henry Fabre, dans son harmas de Sérignan-du-Comtat, sa friche, sa « solitude », sous les platanes où stridulent grillons et cigales, comparait le monde des fourmis à la république spartiate de Lycurgue. Il évoquait aussi la «brutale république des guêpes».— (François Chaslin, Un Corbusier, mars 2015)
    • (Figuré) Sans faire de bruit, une révolution discrète, locale et qui ne cherche à convaincre personne a déjà eu lieu. Nous acceptons désormais d’être sans statut, retirés dans les marges joyeuses, par nécessité comme par choix. L’avenir est pour nous dans les friches. C’est dans les terrains encore vagues qu’adviendra une nouvelle renaissance. — (Puisque tout est fini, alors tout est permis tribune du collectif Catastrophe publiée dans Libération le 22 septembre 2016)
  2. (Biogéographie) Ensemble des plantes qui poussent sur ce terrain.
    • La friche, la végétation laissée à elle-même est l'exacte image de l'âme négligée, envahie par les passions et qui ne se soucie pas de remplacer les vices par les vertus. — (François de Muizon, Dans le secret des ermites d'aujourd'hui, éditions Nouvelle Cité, Montrouge, 2001, p. 46)
    • […]; d'autre part, la nature d'un terrain non agricole, spontanément, ce n'est pas le bois, mais la broussaille, la friche, la lande, la ginestaie, la garrigue, la genévraie, le maquis, la pelouse rase... ou le désert ! — (Acta geographica, Société de géographie, 1986, p.103)
  3. (Urbanisme) Terrain auparavant consacré à des activités qui ont cessé, sur lequel subsistent des bâtiments ou des ruines liés à ces activités passées, et qui n’a pas trouvé une nouvelle utilisation.
    • Ces institutions ont trouvé opportun de transformer une friche militaire en un site de développement économique. — (La jolie réussite de la pépinière d’entreprises, Vosges Matin, 21 mars 2018)
    • En cette semaine de deuil, on ne vous parlera pas de la mort de Johnny, mais de la disparition, moins brutale et moins médiatique, de nos villes moyennes. Bordant les rues piétonnes désertes, les friches commerciales en témoignent. — (La Revue Dessinée, L'actu dessinée : centre-villes en friche et voracité des hypermarchés, blogs.mediapart.fr, 8 décembre 2017)
    • Devenu une friche industrielle de 20 000 m², le site de Nompatelize en bordure de la route départementale 32, vient d’être racheté pour être transformé en base logistique par la société Stocklor dont le siège social est à Capavenir-Vosges (Thaon-les-Vosges). — (La société Stocklor rachète la friche industrielle de Faurecia, Vosges Matin, 28 décembre 2017)

Adjectif

friche \Prononciation ?\ masculin et féminin identiques

  1. Variante de frische.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

FRICHE. n. f.
Terrain inculte, soit qu'on ne l'ait jamais cultivé, soit que la culture en ait été interrompue. Il y a trois ans qu'il n'a fait travailler à sa vigne, et ce n'est plus qu'une friche.

EN FRICHE, Sans culture. Laisser une terre en friche. Une vigne en friche. Fig., Un esprit en friche.

Littré (1872-1877)

FRICHE (fri-ch') s. f.
  • 1Terrain non cultivé, soit de tout temps, soit par abandon. Jusqu'à ce qu'étant abandonnées à cause de leur stérilité, elles [des terres épuisées] puissent reprendre, sous la forme de friche, les poussières de l'air et des eaux, le limon des rosées et des pluies, et les autres secours de la nature bienfaisante, qui toujours travaille à rétablir ce que l'homme ne cesse de détruire, Buffon, Min. t. II, p. 185, dans POUGENS. Les friches qui se lèvent par grosses mottes et par quartiers, Buffon, Quadrup. t. I, p. 188.

    En friche, dans l'état de non culture. Les campagnes sont en friche et presque désertes, Fénelon, Tél. XI. On tire tout de la terre, on ne lui rend rien ; tout est en friche, Montesquieu, Esp. V, 14. Que servent à un grand seigneur les domaines qu'il laisse en friche ? Vauvenargues, Espr. humain, 28. La famine qui désolait les campagnes fut une ressource pour la guerre ; ceux qui manquaient de pain se firent soldats ; beaucoup de terres restèrent en friche, mais on eut une armée, Voltaire, Louis XIV, 21.

    Fig. Abandonnée entièrement au soin que la tendresse maternelle voulait qu'elle eût de sa fille, elle laissait, pour ainsi parler, ses charmes en friche, Lesage, Estev. Gonz. ch. 18.

  • 2 S. m. Terme rural. Chiendent dont les longues racines envahissent le sol et sont très difficiles à extirper. Il y a du friche dans ce terrain.

HISTORIQUE

XIIIe s. Laisser les gaaignages sept ans en frichette, Du Cange, friscum. Les jachieres, qui n'i refiche Le soc, redemorront en friche, la Rose, 19774. Et les autres heritages si en demouroient aucunes fois en friez, porce qu'on ne trouvoit qui oirs s'en feist por le [la] carque [charge] de sorcens, Beaumanoir, XXIV, 20.

XIVe s. Plusieurs terres, prez, pastures. fresches, Du Cange, fresceium.

XVe s. Que vignes, que freisches, Du Cange, ib. C'est de mon cueur l'amere soustenance, Qui trop mieux fust en friche ou en soufrance, Que porter fruits qui le deussent blecier, Villon, Ballade.

XVIe s. Terres en friches ou fractis, non cultivées de memoire d'homme, Nouv. coust. gén. t. II, p. 1077. En lieuz incultivez qui sont en chaulmes, en fruiches et brueres et buissons, n'y a et n'y enchet point de prinse de bestes, Thaumass. Coust. du Berry, p. 367, dans LACURNE.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

FRICHE. Ajoutez :
3Une friche, un emplacement où se tiennent les foires, où se font les fêtes des saints patrons d'une localité, etc. Mais Gautier, s'ennuyant de se voir inutile, Dit qu'il voulait montrer comme il était habile, Si tôt qu'il aurait su les agréables lieux Où les comédiens font admirer leurs jeux ; Alors, sans différer, il courut sur les friches Pour voir en toutes parts s'il verrait des affiches, l'Entrée de Gautier Garguille en l'autre monde, poëme satirique, 1635, réimprimé dans Chansons de Gautier Garguille, Paris, 1858, p. 235. Le 14 juillet, fête de sainte Claire, à Châteauneuf (Eure-et-Loir), il a passé une partie de la journée sur la friche, Gaz. des Trib. 31 déc. 1875, p. 1263, 1re col.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « friche »

(XIIIe siècle) Apparenté à frais, fraiche, ce mot a pu se dire des terres nouvellement conquises. On [1] le fait remonter au moyen néerlandais qui, employé avec le mot lant (« terre ») désigne une terre qu'on a gagnée sur la mer en l'endiguant. Ducange [2] a proposé l’étymon germanique frisch; en effet le latin a novale (« terre défrichée ») de novus et novalis au sens de « laissé un an en jachère ».
D’après Grim [2], il dérive du latin frango (« briser »), au sens de « briser les mottes, labourer », sart et essart sont aussi nommés d’après l’opération auxquels les champs sont soumis, il en va de même de l’ancien français braiche (« friche »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Bas-lat. friscum. Du Cange le tire de l'allemand frisch, frais, comme le latin novale, terre de labour, de novus, nouveau ; mais, objecte Diez, le mot devrait être fraiche. Grimm, approuvé par Diez, le fait venir de fractitium, champ auquel on a donné le labour pour la première fois, de fractum, briser ; cela a pu donner friez ou fractis ; mais comment friche ou friscum en ont-ils pu naître ? Il est probable que nous avons là deux mots, l'un friche, friscum, venant de frisch, comme le veut du Cange, et l'autre friez, fractis, venant de fractus, comme Diez le veut. Maury a proposé le gaélique frith, frithe, lieu en friche.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « friche »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
friche friʃ

Évolution historique de l’usage du mot « friche »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « friche »

  • La semaine dernière, une visite de chantier de la friche des Tissages, à Caudebec-lès-Elbeuf, a eu lieu. , Caudebec-lès-Elbeuf. Le chantier de réhabilitation de la friche des Tissages bat son plein | Le Journal d'Elbeuf
  • Ainsi, l'association Aulnay Environnement rappelle que la friche PSA doit, dans les années à venir, être transformée en quartier hybride, le « Val-Francilia », mêlant industrie et logistique sur sa partie nord, ainsi que des logements, des équipements et des bureaux au sud. leparisien.fr, Friche PSA à Aulnay : une usine de tri des déchets pollués, oui, une usine Seveso, non ! - Le Parisien
  • Une mission d’information commune sur la revalorisation des friches industrielles, administratives et commerciales a été créée à l’Assemblée nationale le 27 mai 2020. Un sujet largement ­ »labouré » ces derniers mois, sur lequel le ministère de la Transition écologique et solidaire a lancé un groupe de travail en juin et sur lequel se penche régulièrement la commission d’enquête sur les sols pollués, mise en place par le Sénat le 17 février. Le regain d’intérêt pour ce gisement foncier considérable, estimé entre 90 000 et 150 000 hectares, ne surprend pas Marc Kaszynski, président du Laboratoire d’initiatives foncières et territoriales innovantes (Lifti), qui souhaite que les collectivités soient associées à son inventaire. La Gazette des Communes, "L’inventaire des friches doit s’appuyer sur les collectivités" estime Marc Kaszynski
  • L'aménagement de l'entrée Est de la métropole stéphanoise par Rive-de-Gier prend un nouveau départ. La justice autorise en appel la dépollution du site et l'acquisition du tènement de l'ancienne friche Duralex par Epora pour l'euro symbolique, en raison du coût de l'opération de dépollution du site. L'Essor Loire, Nouveau départ pour la friche Duralex

Images d'illustration du mot « friche »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « friche »

Langue Traduction
Anglais wasteland
Espagnol yermo
Italien deserto
Allemand ödland
Chinois 荒地
Arabe القفر
Portugais terreno baldio
Russe пустошь
Japonais 荒れ地
Basque basamortu
Corse wasteland
Source : Google Translate API

Synonymes de « friche »

Source : synonymes de friche sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « friche »

Partager