La langue française

Maquis

Sommaire

  • Définitions du mot maquis
  • Étymologie de « maquis »
  • Phonétique de « maquis »
  • Citations contenant le mot « maquis »
  • Traductions du mot « maquis »
  • Synonymes de « maquis »

Définitions du mot « maquis »

Trésor de la Langue Française informatisé

MAQUIS, subst. masc.

A. −
1. Végétation dense et peu accessible des régions méditerranéennes (notamment de la Corse), se développant sur un sol siliceux et comprenant surtout des espèces arbustives, broussailleuses et épineuses. V. alaterne ex. 3:
1. Ce qui sent bon [en Corse], ce qui lance des effluves capiteux et salubres, ce sont les branches et les feuilles, c'est le maquis lui-même, un taillis presque impénétrable de toutes sortes d'arbres résineux. Coppée, Franc-parler II, 1896, p. 232.
P. méton. Étendue de terrain où se développe cette végétation. Maquis corse; se réfugier dans le maquis. Hop! la voilà partie [la chèvre], la tête en avant, à travers les maquis et les buissières (A. Daudet, Lettres moulin, 1869, p. 35).La Garonne a réintégré son lit, mais le maquis reste inondé entre le fleuve et les cultures (Gide, Journal, 1910, p. 309).
Gagner, prendre, tenir le maquis. En Corse, se réfugier dans le maquis pour échapper à la justice ou à la vendetta d'un ennemi. − Et qu'a-t-il fait enfin, ton bandit? Pour quel crime s'est-il jeté dans le mâquis? (Mérimée, Colomba, 1840, p. 75).Bellacoscia (...) le fameux bandit qui, durant quarante-sept ans, tint le maquis (...) est une des gloires de la Corse (Lorrain, Heures Corse, 1905, p. 89).
2. P. anal. Fourré inextricable. Nous nous tenions en embuscade dans ce coin le plus abandonné de la propriété, un véritable maquis (Cendrars, Bourlinguer, 1948, p. 115).
P. métaph. [En parlant d'un lieu embrouillé] Synon. entrelacs, labyrinthe.La fuite des rayons dans le maquis des cheminées (Duhamel, Jard. bêtes sauv., 1934, p. 7).
3. Au fig. Affaire très compliquée, obscure; situation quasi inextricable. (Se perdre dans) le maquis de la procédure; un maquis de formalités administratives. Dès qu'on sort du légal et des chemins battus, quel maquis! (Gide, Faux-monn., 1925, p. 1033):
2. Si (...) vous ne vouliez pas de mon amour, il n'existerait qu'un seul moyen de rupture, ce serait de me convaincre que vous ne m'aimez pas. Mais, ce moyen, vous ne pourriez l'employer, puisque vous m'aimez. Vous voyez dans quel maquis inextricable vous vous êtes fourré! Montherl., J. filles, 1936, p. 1076.
B. − P. anal.
1. HIST. Région isolée et difficilement accessible (généralement montagneuse ou boisée) où se réfugièrent des résistants pour échapper à l'occupant et y organiser la lutte clandestine, au cours de la Deuxième Guerre mondiale. Les gens du maquis; maquis du Jura, du Vercors:
3. En Espagne, il se savait aussi condamné à mort. À minuit, il alla frapper chez Fontan. Avant de rejoindre le maquis de B..., à cinq kilomètres de Pléchéous, il se mit à la recherche de Mazet pour le tuer; mais cet homme avait suivi les miliciens à Saint-Girons. Abellio, Pacifiques, 1946, p. 401.
Gagner, prendre le maquis. Se cacher dans un maquis pour fuir l'occupant et participer à la lutte clandestine:
4. ... puisque vous allez en Avignon, vous pourriez en même temps y porter des cartes d'alimentation en blanc: si les gars vont prendre le maquis, elles leur seront utiles... Triolet, Prem. accroc, 1945, p. 41.
P. ext., fam. Disparaître, vivre dans la clandestinité pour échapper à l'autorité. À quelques kilomètres de la station officielle, Jean-François a «pris le maquis» avec sa radio libre (Le Monde dimanche, 6 sept. 1981, p. 4, col. 4).
2. P. méton.
a) Ensemble des combattants, des organisations de résistances groupés dans un maquis. Maquis du Vercors. Il aurait fallu passer à l'action, dès la formation des premiers maquis, sans attendre les Anglais, comme en Yougoslavie (Vailland, Drôle de jeu, 1945, p. 127):
5. ... l'attaque de l'insouciante patrouille ou du poste mal gardé, la destruction des voitures au parc, (...) telles sont les escarmouches à quoi s'emploient les maquis, jusqu'au jour où le débarquement des armées alliées leur ouvrira un champ d'action plus large. De Gaulle, Mém. guerre, 1956, p. 251.
b) Fam. Résistant, membre d'un maquis. Synon. maquisard.
c) Le maquis. L'ensemble de la résistance intérieure. Il nous faut (...) réaliser le rêve des maladroits sublimes de Bir-Hakeim et du maquis, contre vents et marées, contre les ambitions, contre les manoeuvres tortueuses des malins (Mauriac, Bâillon dén., 1945, p. 393).
3. P. anal. Ensemble des partisans dans certains pays; groupement de résistance armée quelconque. Synon. guérilla.Nombre des maquis opérant dans les montagnes helléniques (De Gaulle, Mém. guerre, 1956, p. 201).
Prononc. et Orth.: [maki]. Ac. 1878 maquis, makis, 1935 maquis. Mérimée, Colomba, 1840, p. 75, supra: mâ-. Étymol. et Hist. 1. 1775 «ensemble touffu d'arbustes et de plantes diverses occupant de vastes étendues dans les régions méditerranéennes» (Causes célèbres, IX, 230 d'apr. G. Esnault ds Fr. mod. t. 19, p. 303: On appelle mackis en Corse, ce que nous appellons, en France, taillis ou broussailles); 1791 machies (Barère, Ass. Nat., 5 sept., Arch. Parl., 1reSérie, t. 30, p. 207, col. 1 ds Brunot t. 10, p. 107); 1829 mâquis (Mérimée, Mateo Falcone ds Mosaïque, p. 3); 1902 au fig. (Barrès, Scènes et doctr., t. 1, p. 186: les maquis de la syntaxe); 2. 1944 maquis «lieu boisé, montagneux, retiré, où se regroupaient les résistants pendant la Deuxième Guerre mondiale» (A. Montluc, prisonnier de la Gestapo, Souvenirs de Raymond Leculier (25 nov. 1943-25 août 1944), Lyon, 1945, p. 9: Au début de l'année 42 [...], on commença à parler de maquis). Empr., avec suff. -is*, au corse macchia «ensemble touffu d'arbustes et de plantes diverses», proprement «tache», les maquis formant des sortes de taches sur les flancs des montagnes, du lat. macula «tache»; l'ital. macchia est att. dans les 2 sens dep. Boccace (v. Batt.). Fréq. abs. littér.: 249. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 219, b) 55; xxes.: a) 91, b) 787. Bbg. Hope 1971, p. 363. _ Stéfanini (J.). B. Soc. Ling. 1976, t. 71, no2, p. 218.

Wiktionnaire

Nom commun

maquis \ma.ki\ masculin

  1. (Botanique) Formation végétale arbustive très dense de région méditerranéenne.
    • Le mâquis est la patrie des bergers corses et de quiconque s’est brouillé avec la justice. — (Prosper Mérimée, Mateo Falcone, 1829)
    • Le dro (Pistacia lentiscus) ne se trouve que dans les maquis du sahel. Son bois fournit d'excellent charbon; son écorce sert à tanner le cuir, […]. — (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, p. 216)
  2. (Par analogie) (Familier) Là où l’on se sent désorienté.
    • Pourtant, se lancer dans le halal ressemble à un chemin de croix... Les contraintes de production ne sont pas insurmontables, mais l’industriel doit se plonger dans le maquis d’un système de certification bien éloigné de celui des labels classiques […]. — (Patrick Déniel, Dans le maquis du marché halal, dans L'Usine Nouvelle n° 3185, du 25 mars 2010)
    • Le maquis administratif. Le maquis des lois.
  3. (Par extension) (Militaire) Forme de lutte de partisans contre un envahisseur ; guérilla.
    • Certains même préparent à l'avance les titres d'alimentation que viennent chercher ensuite les hommes du maquis, comme à Vimory, au Charme et à Gy-les-Nonains. Or, cette nouvelle activité va très mal se terminer. — (Anne-Marie Pasquet, Châlette sur Loing : au coeur de l'histoire, Éditions Messidor, 1987, page 222)
    • Je peux ajouter qu'un frère de Maria Soledad, qui avait aussi vécu la guerre d'Espagne, fit le coup de feu dans le maquis, puis s'engagea pendant cinq ans dans la Légion où il fit d'ailleurs l’Indochine... — (Désiré Sanchez, Le Vent du souvenir (suivi de Sous-marinier) : Autobiographie, Éditions Publibook, 2011, p. 18)
  4. (Burkina Faso), (Côte d’Ivoire) Restaurant traditionnel local.
    • De quoi ai-je l’air, à cette heure du soir et dans cette chaleur, où tu devrais être en train de boire de la bière dans les maquis, où tu devrais être en train de tourner autour de ces pimbêches de voisines ? — (Bernard-Marie Koltès, Tabataba, 1986, suivant Roberto Zucco, page 100)
    • La veille, à la nuit tombée, dans les « maquis » – restaurants – et les bars et bondés de la capitale politique de la Côte d’Ivoire, régnait une joyeuse pagaille. — (Vincent Hugeux, Ouattara investi, Sarko en guest star, www.lexpress.fr, 2011)
    • Au maquis (petit café-restaurant populaire) Le Forgeron, en bordure de la petite route de latérite longeant la cité universitaire, un groupe de jeunes gens discutent en buvant du café. — (« Koudougou, la ville qui peut faire exploser le Burkina Faso », SlateAfrique.com, 18 octobre 2012)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

MAQUIS. n. m.
Il se dit, en Corse, d'un Endroit sauvage et inculte, couvert d'épaisses broussailles, d'arbrisseaux très serrés qui forment des fourrés impénétrables. Se réfugier dans le maquis. Prendre le maquis.

Littré (1872-1877)

MAQUIS (ma-kî) s. m.
  • Voy. MAKIS.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « maquis »

(1775) Avec changement de suffixe (→ voir -is) et de genre, du corse machja (« ensemble touffu d'arbustes et de plantes diverses »), du latin macula, les maquis formant des sortes de taches sur les flancs des montagnes → voir macchia en anglais, macchia en italien, macchiato.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « maquis »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
maquis maki

Citations contenant le mot « maquis »

  • Gérard Guibert, 97 ans, et Robert Bénézech, 91 ans, tous deux Saint-Romains, ont accepté d’évoquer le maquis Paul-Claie, une tranche d’histoire locale. Comme l’a écrit Robert Bénézech, "le Sud-Aveyron et Saint-Rome n’ont pas été épargnés par les vicissitudes de l’Histoire. L’impensable était devenu réalité au cœur même de nos villages, quand les uns avaient choisi le combat pour la libération, d’autres avaient fait le choix de la collaboration et de la délation". midilibre.fr, Souvenirs du maquis Paul-Claie - midilibre.fr
  • Au parfum de son maquis, de loin, les yeux fermés je reconnaîtrais la Corse. De Napoléon Bonaparte
  • Les mots ?... C'est un maquis dans lequel on aime bien se mettre à l'abri. De Francis Blanche
  • Juillet 1944. Un mois après le débarquement des forces alliées en Normandie, la France vit dans un climat insurrectionnel. Au sud du département, entre Meilhan et Villefranche-d’Astarac, un maquis s’organise autour du docteur Joseph Raynaud, originaire de Lombez. À ses côtés, des réfractaires au STO, résistants pourchassés ou des jeunes hommes des environs, pleins d’enthousiasme à l’idée de participer à la libération du pays. ladepeche.fr, C’était le maquis de Meilhan... - ladepeche.fr
  • Tout en respectant le travail de l’auteur, cette réédition, qui retrace la vie du maquis de Richemond d’avril à septembre 1944, est revue et développée. De nombreuses photographies (dont plus d’une vingtaine de portraits de maquisards), des cartographies, quelques rajouts d’écrits, ainsi que le dramatique parcours de Louis Hotlet, rendent cette nouvelle version de l’ouvrage d’autant plus prégnante. « J’ai parcouru à plusieurs reprises le terrain sur lequel avaient eu lieu les combats, afin de m’imprégner des lieux, ajoute Bernard Paccot. J’ai fait de nombreuses recherches, auprès du musée de la résistance à Nantua, de l’association du souvenir français de Seyssel, des familles Hotlet et Pilloud, ce qui m’a permis notamment d’identifier plusieurs maquisards sur les photos collectives et d’ajouter des notices donnant nombre d’informations complémentaires. » Un bel hommage rendu à tous les maquisards qui, au péril de leur vie, ont combattu de façon tellement inégale pour sauver notre pays. L'Essor Savoyard, Chanay : un ouvrage raconte l’histoire du maquis de Richemond - L'Essor Savoyard
  • Georges Saffré avait pu rencontrer récemment Pierre Gaultier, lors d’une « réunion de famille » de maquisards. , Loire-Atlantique : 76 ans après l'attaque du Maquis de Saffré, les descendants se souviennent | L'Éclaireur de Châteaubriant
  • La résistance du maquis de Sérent-Saint-Marcel a été une des clés de la réussite du débarquement allié en Normandie, valant à ce territoire breton le surnom de « petite France ». Le Général de Gaulle lui-même est venu, en 1947, poser la première pierre du mémorial de la Nouette et rendre hommage à l’engagement et au sacrifice des Résistants bretons. Les Infos du Pays Gallo, Sérent-Saint-Marcel. La commémoration des combats du Maquis - Les Infos du Pays Gallo
  • Il y a aussi un bar qui, quant à lui, sert des tapas pour ceux qui apprécient les apéritifs originaux ! La terrasse est une véritable ode à la nature, avec la vue sur la mer, le maquis et les montagnes. Les chambres y sont spacieuses, lumineuses et offrent tout le confort nécessaire pour un séjour réussi à Piana. GenerationVoyage, Où dormir à Piana ?
  • Notamment sur la commune de Linguizzetta où les flammes ont parcouru plus de un hectare et demi de ronces et petit maquis. Corse Matin, Un hectare et demi de maquis parti en fumée à Linguizzetta | Corse Matin
  • Dimanche dernier une cérémonie perpétuant les combats du maquis de la Crouzette s’est déroulée à la stèle du col de Rille. On notait la présence de Franck Dorge sous-préfet de Saint-Girons, de Jean Noël Vigneau maire de Saint-Girons et président de la communauté de communes Couserans Pyrénées, des maires de Rimont et Rivèrenert, de l’adjoint représentant la mairesse de Castelnau-Durban. ladepeche.fr, Castelnau-Durban. Hommage aux maquisards et guérilleros de la Crouzette - ladepeche.fr
  • Le 6 juin, le Maquis des Carottes sur la commune de Castéra Bouzet commémorait les 76 ans de l’activation des maquis et les 75 ans de la Libération. La cérémonie est limitée à 10 personnes alors que d’habitude le petit emplacement discret (maquis oblige) est bondé de fidèles participants. , Commémoration du débarquement de Normandie. - Le journal du Gers
  • La vue époustouflante sur le maquis Corse et l’eau cristalline est l’élément central de cette maison de vacances conçue tout en ouvertures. Sobres et élégants, les espaces à vivre ont été imaginés par l’architecte d’intérieur Céline Boullenger pour sentir battre le cœur de la nature. , Magistrale maison de vacances en Corse - Elle Décoration
  •   Lorris 76ème cérémonie commémorative des combats du Maquis de Lorris à 16 h au Carrefour de la Résistance au coeur de la Forêt d’Orléans, massif de Lorris en présence du représentant de l’Etat, des autorités régionales et départementales organisée par l’AFAAM (Association des Familles et des Anciens du Maquis de Lorris). En comité restreint, réservée aux maquisards, organisateurs et Officiels. (Sous réserve d’autorisation). Unidivers, 76ème cérémonie commémorative de l’attaque du Maquis de Lorris LorrisLorris dimanche 9 août 2020
  • Selon le communiqué, l’opération fait suite à des plaintes récurrentes concernant le maquis en question situé dans l’arrondissement n°6, pour tapages nocturnes, nuisances sonores et occupation illégale du domaine public à proximité d’un lieu de culte. , Ouagadougou : Le maquis « PHARAON » fermé pour atteinte à la liberté publique - leFaso.net, l'actualité au Burkina Faso
  • Ce qui touche le plus le randonneur, c’est la palette chromatique. L’azur du ciel d’abord, intense quand il est nettoyé par le mistral, les verts, sombres pour les forêts et les maquis, tendre pour les vignes, le gris de la roche et l’ocre resplendissant des terres, issu d’un processus commencé il y a 100 millions d’années, quand la Provence émergea des eaux. Le Monde.fr, Montagne Sainte-Victoire, des côtes-de-provence dans le vent
  • Au milieu des palmiers et des anacardiers, à mi-chemin entre les villages frontaliers de Kassou et d’Erame, vivent une vingtaine de maquisards aux côtés de Kouba Bouli Diatta. Dans cette clairière où flotte une odeur de terre brûlée, trois cases en paille font office de quartier général. Quelques kalachnikovs rouillées sont entreposées à l’ombre, contre un muret. Pour l’heure, les armes se taisent. Le Monde.fr, Sénégal : en Casamance, la longue agonie de la plus vieille rébellion d’Afrique
  • Dans ce maquis de propositions, une mesure «prioritaire» a retenu l'attention. Le Figaro.fr, La fin des forfaits web illimités, ou l'écologie punitive appliquée à la tech
  • Il serait temps. Le conflit qui oppose l’Etat sénégalais et le Mouvement des forces démocratiques casamançaises (MFDC), groupe rebelle favorable à l’indépendance de la Casamance, dure déjà depuis trente-hui ans. Une guerre oubliée qui a commencé en décembre 1982 par la répression des manifestations à Ziguinchor, suivie du départ pour le maquis de milliers de jeunes hommes armés de pioches, de lances et de machettes. Le Monde.fr, Le conflit casamançais, un fardeau politique et sécuritaire pour l’Etat sénégalais
  • "Pour ce qui est des faits d’armes, l’endroit a servi de cachette à la résistance. Trois soldats du maquis du Bois-Blanc sont morts ici, le 25 juillet 1944, en combattant l’ennemi. Une stèle en leur honneur a été érigée dans la forêt. Il y en a bien une dans le village, mais les anciens veulent toujours monter jusqu’ici pour les cérémonies. C’est la vraie !" www.lyonne.fr, Les secrets de la forêt de Druyes-les-Belles-Fontaines - Druyes-les-Belles-Fontaines (89560)
  • « Bonsoir la nuit, bonsoir les étoiles. Bonsoir le lion qui n’a plus de dents et qui ne mange que du yogourt sous le vieux château de Gordes, bonsoir le micocoulier et le chêne, bonsoir l’olivier… » Assis sur le banc de pierre accolé à la maison, une petite fille et son papa apprivoisent l’obscurité qui s’étend sur le maquis et exhale l’odeur des tilleuls. Quelques cigales stridulent avec langueur. Au-delà du muret du jardin, c’est la plaine de Gordes, à perte de vue, infiniment loin, jusqu’aux ombres hautes du Luberon. Le soleil a disparu depuis longtemps, mais la lumière oscille encore, et le crépuscule, parfois, a la couleur de l’or. Le Monde.fr, François Mitterrand, Anne et Mazarine Pingeot, à l’ombre des tilleuls
  • Que retenir de cette année 1995 ? Au moment des premiers balbutiements de MaXoE, je perdais coup sur coup mes deux aïeuls. L’un avait fait la guerre d’Espagne en lutte contre Franco et avait échappé, de peu, aux camps allemands. Puis, et alors qu’il aurait pu aspirer à un peu de calme, une fois sa famille recomposée après la Retirada, il s’était engagé dans le maquis pour « gagner » son droit à rester sur le sol français et pour lutter, encore et toujours, contre le fascisme. Le second était l’ami de Léon Blum, qui passait régulièrement manger « à la maison » en parlant de la dureté à faire avancer la cause sociale dans un pays encore sclérosé par l’attachement à des valeurs d’un autre temps. Les deux destins furent plus que symboliques pour moi. MaXoE, #MaXoE25ans : Seb en 1995, avant l’Aventure MaXoE (MaXoE Land) - MaXoE
  • L’ancêtre Cagninacci, lui, fait fortune en obtenant la concession d’une mine d’or. Que lui vaut ce privilège ? Il aurait aidé le chef de l’Etat vénézuélien, et caché son trésor. La légende familiale reste floue sur ce point. Devenu richissime, il rachète en 1908 un ancien couvent de capucins dans les collines de maquis qui l’ont vu naître, à une dizaine de kilomètres au nord de Bastia, et y fait édifier son palais, le château C L'Obs, A la découverte des palazzi, les « maisons d’Américains » du cap Corse
  • En respectant les mesures sanitaires imposées par le gouvernement, les Amis du maquis du Guesclin se sont souvenus. Après l’hommage rendu au site de La Rivière à Montbazens, une délégation s’est recueillie au mémorial de Regardet, en présence du maire Jean-Marc Calvet et de quelques sympathisants. Au nom de cette délégation, Pierre Pègues a cité le nom des disparus tombés pour la France. centrepresseaveyron.fr, Les Amis du maquis du Guesclin se sont souvenus - centrepresseaveyron.fr
  • Du 20 juillet au 10 septembre 1944, un petit groupe de maquisards sème la terreur dans le secteur de Vergezac. Ces hommes commettent des crimes pour lesquels ils ne seront jamais condamnés. L’histoire des exactions commises par le dénommé Georges est connue. Plusieurs procédures judiciaires ont été ouvertes contre lui. Les soldats se trouvant sous ses ordres, et qui n’avaient pas plus de 18-20 ans à l’époque, n’ont pas été inquiétés. Cet épisode choquant du maquis est évoqué par Jean-François Arnould, membre du Centre d’histoire sociale de la Haute-Loire.  www.leveil.fr, Le « maquis noir » : quand des maquisards semaient la terreur à Vergezac - Vergezac (43320)
  • En raison des circonstances actuelles avec la Covid 19, la cérémonie voulue par notre comité sera simplifiée par rapport aux autres années. Il n’y aura pas de messe du souvenir au Pas du Houx. Le rendez-vous des drapeaux, autorités invitées, ainsi que les membres du Comité du souvenir, des familles de maquisards, aura lieu à 10 h 45.  , Loire-Atlantique : l'attaque de maquis de Saffré sera bien commémorée en juin | L'Éclaireur de Châteaubriant
  • L’historien Jérôme Croyet sera au salon du livre de Nantua, les 15 et 16 février. Il présentera ses deux derniers ouvrages intitulés Les maquis de l’Ain : la résistance victorieuse ainsi que Les hussards : bravoure et panache. Entretien. Le Messager, Tout savoir sur les maquis de l’Ain et les hussards avec Jérôme Croyet - Le Messager
  • Les volontaires ont, ainsi, parcouru une distance de 3 km et ratissé environ 30 ha de maquis. “Au terme de ce grand volontariat, nous avons pu ramasser 70 t de déchets, notamment des sachets, des canettes et des bouteilles en plastique. D’ailleurs, nous avons acheminé au total 7 grandes bennes-tasseuses, 3 petites bennes-tasseuses et trois camions au centre d’enfouissement technique d’ordures ménagères d’Ichiouache de Boghni”, nous a confié M. Abdelaziz Mehdi, chef de secteur de Tala Guilef du Parc national du Djurdjura. Celui-ci a réitéré son appel en direction des visiteurs à garder les lieux propres et à ramasser leurs déchets après chaque journée de détente passée dans ce merveilleux site. Il est à noter que des bienfaiteurs ont contribué à la restauration des volontaires, alors que plusieurs entreprises ont mobilisé leurs engins pour prêter main-forte aux volontaires. http://www.liberte-algerie.com/, Vaste opération de nettoyage à Tala Guilef : Toute l'actualité sur liberte-algerie.com
  • Chaque année, l’association Souvenir du Banel et de la résistance franco-belge, présidée par Marc Wathy, maire de Mogues et vice-président du conseil départemental des Ardennes, organise une cérémonie d’hommage aux maquisards du Banel tombés le 18 juin 1944 suite à une attaque des troupes allemandes. Journal L'Ardennais abonné, L’hommage aux victimes du Maquis du Banel est annulé
  • D’abord, c’est en 1941, à l’âge de 16 ans, qu’il s’engage dans la Résistance. Sa valeur et son courage dans les combats menés au maquis contre l’occupant nazi lui valurent non seulement la croix de guerre, mais aussi la médaille militaire. Le Figaro.fr, Qui est le magistrat Casamayor, qu’aime citer Éric Dupond-Moretti?
  • C’est une tradition, chaque année l’association Le Souvenir Français de Rodez, les anciens maquisards, l’amicale du maquis Du Guesclin, les anciens d’Algérie et les sympathisants organisent une journée en souvenir des disparus et des anciens combattants. La journée qui est retenue est le dimanche 17 mai, soit six jours après la première vague de déconfinement annoncée. Et comme les rassemblements ne seront pas autorisés avant la mi-juillet et que les personnes concernées sont jugées vulnérables, avec cette crise sanitaire il n’y aura qu’une petite cérémonie en comité très restreint autour de la stèle de Regardet érigée en 1957 près de Rignac sur laquelle est inscrite : "Ici fut constitué pendant l’occupation allemande de 1940 à 1944 le maquis de Duguesclin qui a participé avec tous ses moyens à la libération de la France". centrepresseaveyron.fr, Une cérémonie restreinte pour honorer le maquis du Guesclin - centrepresseaveyron.fr
  • A Saint-Connan, dans les Côtes-d'Armor, le musée de la Résistance en Argoat accueille une exposition de photographies signées Sophie Zénon. Elles mêlent images d'un film sur la résistance tourné dans un bois où s'était installé un maquis et des clichés d'aujourd'hui pris dans cette même forêt. Franceinfo, "Frondaisons, la fabrique d'un maquis de l'Argoat", la plasticienne et photographe Sophie Zénon revisite la Résistance dans une forêt bretonne
  • Au printemps 1943, trois ans après l’invasion de la France et la capitulation vichyste, les Alliés remportaient certes d’éclatantes victoires ; dans notre pays, des résistants s’élevaient contre l’envahisseur ; mais les forces nazies restaient redoutables. Une oppression féroce nous terrassait telle un virus étouffant. Et pourtant, quelques mois plus tard, à l’automne 1943, bien avant le débarquement libérateur, nous recommencions à vivre, à retrouver notre souffle, grâce aux armées alliées bien sûr, par nous-mêmes surtout. Parce que le peuple asservi de ce pays meurtri prenait depuis ses maquis un élan irrésistible pour briser ses chaînes et dans le même mouvement construire un monde nouveau pour l’après-guerre. L'Obs, Pour résister à la pandémie comme au temps des maquis, par le grand résistant Claude Alphandéry
  • L'ancien résistant breton Pierre Ziegler est décédé. En 1944, dans les Côtes du Nord, il avait rejoint le maquis de Coat Mallouen pour livrer bataille aux Allemands. Il n'avait alors que 17 ans.     France 3 Bretagne, Nécrologie : Pierre Ziegler prend définitivement le maquis - France 3 Bretagne
  • Plafond décoré d'un maquis, 17 février 2020 à Sfax (Tunisie). | Matthias Raynal Slate.fr, Immersion dans un maquis en Tunisie | Slate.fr
  • Dans un cycle dédié à la résistance populaire depuis l’invasion de l’Algérie par l’armée française commandée par de Bourmont, au mouvement national, le téléspectateur est convié à connaitre l’histoire glorieuse de notre lutte de libération nationale. Dans son numéro de vendredi passé, on a pu voir «Nous n’étions pas des héros» du cinéaste Nasredine Guenifi, d’après le récit véridique «Le Camp», écrit en prison par le regretté militant de la cause national, Abdelhamid Benzine et publié en France en 1962 par les «Lettres françaises», une revue littéraire que dirigeait Louis Aragon. L’écho soulevé par ce récit grippa la machine qui devait les assassiner. C’est un huis clos qui restitue d’une manière poignante les dures conditions de détention des Algériens dans les camps spéciaux de l’armée coloniale durant la lutte de libération. Il faut préciser qu’un camp est spécial quand il n’y avait pour les prisonniers qu’une seule échappatoire : être abattu d’une rafale de mitraillette dans le dos au cours des ignobles «corvées de bois». Le comédien Ahmed Rezzak joue le rôle d’Abdelhamid Benzine qui raconte et rédige son livre à la lumière d’une bougie, loin des regards inquisiteurs des geôliers. Il relate son transfert avec d’autres détenus à la prison de Lambèse, au camp de détention spécial de Boghari, où il découvre la haine et la barbarie. Les prisonniers dormaient sur la paille, étaient très mal nourris, sont contraints aux travaux forcés, tout en subissant des sévices indignes et des humiliations constantes. Les résistants découvrent la fureur d’anciens officiers nazis incorporés dans la légion étrangère, ayant pour consigne de mater les prisonniers irrécupérables. Tout en réclamant avec obstination l’application de la Convention de Genève, Abdelhamid Benzine s’est mis en devoir de rédiger un témoignage en utilisant des bouts de papier. Ce film est aussi l’histoire d’une solidarité fraternelle de combat, d’une certaine compassion de certains soldats français à l’égard des détenus, ce qui confère au film une dimension humaine. Abdelhamid Benzine a tenu à transmettre, sans gloriole, son vécu dans ces sinistres geôles coloniales. Capturé par l’armée française au cours d’un accrochage, il fut férocement torturé et condamné par le tribunal militaire à 20 ans de travaux forcés. Détenu successivement dans différentes prisons : Tlemcen, Oran, Lambèse, placé dans le camp militaire de Hammam Bouhadjar pour n’en sortir que deux mois avant le cessez-le-feu. On rappelle que ce film est diffusé sur You tube. Abdelhamid Benzine (1926-2003) avait milité dans les rangs du Parti du peuple algérien (PPA). Au début des années 1950, il rejoignait la fédération de France du Mouvement pour le Triomphe des Libertés démocratiques (MTLD). Il a été représentant algérien à la direction de l’Union départementale des syndicats avant de monter au maquis en tant que commissaire politique de l’Armée de libération nationale (ALN). A l’indépendance, il adhère au Parti communiste algérien(PCA) puis au Parti de l’avant-garde socialiste jusqu’en 1990. Il avait été journaliste à « Alger républicain » pendant la colonisation avant de diriger ce quotidien qui a reparu en 1989. Outre Lambèse paru en 1989, il publia la montagne et la plaine en 1991. M. Bouraib    , Nous n’étions pas des héros, de Nasredine Guenifi : Réquisitoire contre une détention inhumaine
  • L'objectif du gouvernement de Louis XV est d'abord de connaître de façon exhaustive les contours de ce territoire insulaire qu'il vient d'annexer, mais aussi et surtout d'y voir plus clair dans le « maquis » de la propriété foncière. Corse Matin, La mission confiée aux géomètres du Plan Terrier : Débroussailler le ''maquis'' de la propriété foncière | Corse Matin
  • Un couple d'habitants de Cléville, près d'Yvetot, s'est perdu pendant quatre jours dans le maquis corse après être parti pour une simple promenade. A leur retour en Normandie, ils nous racontent comment ils ont survécu. France Bleu, Couple perdu dans le maquis corse pendant quatre jours : "On n'a jamais pensé qu'on allait mourir"
  • Auteur de trois ouvrages sur le sujet, Alain Corblin expliquera le fonctionnement du maquis Surcouf, son quotidien et son rôle important lors du débarquement sur les côtes Normandes. , Brionne. Une conférence sur le maquis Surcouf vendredi 8 novembre | L'Éveil Normand
  • Marc-Antoine Corticchiato dévoile les secrets de son métier de nez au cœur du maquis corse, dans ce documentaire diffusé le 18 mai à 20.40 sur Ushuaïa TV. Télécâble Sat Hebdo, «Nez dans le maquis»: voyage sensoriel | Télécâble Sat Hebdo
  • Cette année, les élèves ont eu la chance de pouvoir parcourir le Maquis de Durestal à Cendrieux en Dordogne, reconstitué par un groupe de bénévoles avec M. Bedoin, bénévole à l’ANACR. Voir l’unique point d’eau du maquis, le lavoir où les maquisards faisaient leur toilette, la cantine où ils mangeaient à tour de rôle, le dépôt de munitions, la place d’arme pour la levée du drapeau, la prison pour les collaborateurs ou traîtres et le cimetière improvisé pour les traîtres fusillés leur a permis de mettre des images sur des informations orales sans réelles consistances. ladepeche.fr, Les élèves du lycée Émilie de Rodat de Pezens au cœur du maquis - ladepeche.fr
  • Soixante-quinze ans se sont écoulés, mais le temps n’efface pas les mémoires. Jeudi 15 août, les membres de l'Association nationale des anciens combattants et ami(e)s de la Résistance (Anacr) dans la Nièvre rendront hommage aux maquisards, à l'occasion de la journée départementale des anciens maquis du département. www.lejdc.fr, Six cérémonies pour honorer le souvenir des combattants des maquis dans la Nièvre, jeudi 15 août - Sichamps (58700)
  • Robert Duron, résistant romillon du maquis de Rigny-la-Nonneuse, est décédé dimanche à l’âge de 97 ans. Journal L'Est Éclair abonné, Romilly-sur-Seine: le résistant Robert Duron n’est plus
  • À l’occasion de cette 16e édition de la Nuit européenne des musées, le musée de la Résistance et de la Déportation de l’Ain vous invite à découvrir ou à redécouvrir le documentaire Le maquis de l’Ain réalisé par Romain Clément et Yoann Peillex pour RMC Découverte. Plusieurs projections sont proposées au cours de la soirée. //Profitez également de la gratuité de l’évènement pour visiter l’exposition permanente à la lampe de poche. // Synopsis du documentaire : Le maquis de l'Ain et du Haut-Jura a été l'un des plus actifs de la Seconde Guerre mondiale, qui a causé le plus de pertes, mais figure aussi parmi les plus méconnus. Emmenés par Henri Romans-Petit, ses combattants se sont battus sans relâche contre les soldats de la Wehrmacht. Avec la complicité et l'appui des habitants de l'Ain, le département était organisé au service du maquis pour récupérer les parachutages et atterrissages clandestins mais aussi pour assurer un soutien logistique dans le conflit contre le IIIe Reich. , Le maquis de l Ain : Cinema Projection a Nantua
  • Les bois de la Malepère devinrent le centre névralgique de lutte armée et d’actions de sabotages pour le département de l’Aude. C’est ainsi que ce maquis fonctionne avec l’apparence légale d’un chantier de bûcherons géré par une entreprise forestière. C’est au domaine de Michaud que fut arrêté en juillet 1944 et déporté Juan Pijuan ouvrier agricole de cette ferme. Annie Roquebernou se souvient : "Ils étaient une dizaine de bûcherons et vivaient dans une maison du village, le soir venu, ils partaient dans les bois et faisaient des charbonnières. Le courrier qu’ils recevaient, arrivait chez mes grands parents Rougé, les cafetiers du village". Jacques Roumieu mort en déportation à Buchenwald le 17 mars 1945 était l’un de ces bûcherons. Sont également morts durant cette terrible guerre : Antoine Arnaud Jules Junis, Cécilio Martinez, Emile Montpellier. lindependant.fr, Commémoration du 8-Mai : Roullens et le maquis de la Malepère - lindependant.fr

Traductions du mot « maquis »

Langue Traduction
Anglais maquis
Espagnol maquis
Italien macchia
Allemand maquis
Chinois 马奎斯
Arabe مكيس
Portugais maquis
Russe маки
Japonais マキ
Basque maquis
Corse machja
Source : Google Translate API

Synonymes de « maquis »

Source : synonymes de maquis sur lebonsynonyme.fr
Partager