La langue française

Gâtine

Sommaire

  • Définitions du mot gâtine
  • Étymologie de « gâtine »
  • Phonétique de « gâtine »
  • Évolution historique de l’usage du mot « gâtine »
  • Citations contenant le mot « gâtine »
  • Images d'illustration du mot « gâtine »
  • Traductions du mot « gâtine »
  • Synonymes de « gâtine »

Définitions du mot gâtine

Trésor de la Langue Française informatisé

GÂTINE, subst. fém.

A. − Vx. Terre imperméable, inculte et marécageuse. (Dict. xixeet xxes.).
B. − GÉOGR. Pays de landes et de médiocre culture mal dégagé de la forêt (d'apr. George 1970). La gâtine vendéenne. La vaste forêt qui, au Moyen Âge, couvrait le sol silicieux de la gâtine tourangelle, se montre encore par quelques lambeaux détachés (Vidal de La Bl., Tabl. géogr. Fr.,1908, p. 146).
Prononc. : [gɑtin]. Étymol. et Hist. 1remoitié xiies. « terrain inculte, inhabité; pillage, ruine » (Psautier Cambridge, 93, 21 ds T.-L. : guastine demenrunt envers l'aneme del juste [copulabuntur − lire pop- − adversum animam justi]); ca 1140 (Gaimar, Estoire des Engleis, éd. A. Bell, 3135 : As bois se tint e as gastines). Plutôt que directement dér. de l'adj. a.fr. gast (« désert, inculte » ca 1100, Roland, éd. J. Bédier, 3127; « dévasté » ca 1175, B. de Ste-Maure, Chron., éd. C. Fahlin, 3775; du lat. class. vastus au sens de « vide, désert, désolé, ravagé », avec infl. de l'a.b.frq. *wōst [all. wüst « désert », v. Kluge, s.v. Wust, wüst]), gastine paraît continuer, toujours en relation avec gast et gâter, l'a.b.frq. *wôstinna, a.h.all. wôstinna, wuostinna, subst. « désert », v. Kluge, loc. cit. (DEAF, s.v. gast, col. 359).

Wiktionnaire

Nom commun 1

gâtine \ɡa.tin\ féminin

  1. (Agriculture) Terre marécageuse, en friche ou de faible rendement, difficile à cultiver.
    • […] : car il n'y a nulle justesse à opposer les seules terres cultivables de l’Égypte, à toutes les terres de la France en général: il falloit au moins en excepter les forêts, les gâtines, les bruieres, les landes de Bourdeaux, & d’autres cantons, qui ne valent pas mieux que les hauteurs de la Thébaïde, où le bédouins trouvent de quoi faire paître leurs chevaux. — (Corneille de Pauw, Recherches philosophiques sur les Egyptiens et les Chinois, tome 1, Berlin , chez G. J. Decker, 1773, page 100)
    • La départementale 59, dont nous parcourons les longues lignes droites depuis notre départ, est mollement vallonnée, roulante et peu encombrée.
      Les manuels de géographie nous disent que cette région est une gâtine – très précisément la gâtine de Loches et de Montrésor - terme qui signifiait « 
      désert » en vieux français et « terre marécageuse, imperméable et stérile » dans les dictionnaires actuels. Ces définitions suffisent à décrire l’environnement sans grand intérêt que notre petit groupe traverse. — (Gilbert Jaccon, Le Livre de mes Rayons du Centre, tome 2 (2006-2010), chez l'auteur/Lulu.com, nouvelle édition, janvier 2016, page 162)

Nom commun 2

gâtine \ɡa.tin\ féminin

  1. (Élevage) Sorte de maladie du ver à soie.
    • La maladie des vers à soie désignée sous le nom de gâtine, de pébrine, a causé à la France, et nous pouvons dire au monde entier, des pertes très-considérables qui s'élèvent à des centaines de millions. — (A. de La Valette, « Les éducations régénératrices du ver à soie », dans L'Insectologie agricole, Paris : Librairie de E. Donnaud, n° 3, avril 1867, p. 78)
    • […] ; et les vers à soie en proie à la pébrine ou à la gâtine ne fournissent plus aux campagnes leur appoint précieux. — (La ramie, nouveau textile soyeux: communication présentée à la Société des sciences industrielles de Lyon, dans la séance du 14 février 1877, par M. Léger, Lyon : Imprimerie Storck, 1877, p. 4)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

GÂTINE (gâ-ti-n') s. f.
  • Dans l'ancien français, lieu désert.

    Nom donné dans le Nivernais à un canton désert.

HISTORIQUE

XIIe s. David conversoit au desert, là où il trouvoit les fermetez [forteresse], et demeuroit en un mont de la guastine de Ciph, Rois, p. 91.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « gâtine »

De l’ancien français gastine (XIIe siècle) ; ancien haut-allemand wastjan, ravager [1].
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

L'ancien verbe gastir, ravager, de l'anc. haut-allem. wastjan, ravager.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « gâtine »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
gâtine gatin

Évolution historique de l’usage du mot « gâtine »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « gâtine »

  • Pour les presque 400 âmes du célèbre village de gâtine dans les Deux-Sèvres, le 30e anniversaire du festival devait être le point d’orgue d’un été 2020 joyeux et poétique. La crise sanitaire a fait craindre le pire aux habitants du Nombril du Monde, finalement la fête aura bien lieu. France 3 Nouvelle-Aquitaine, Culture. Le festival du Nombril du Monde de Pougne-Hérisson aura bien lieu, malgré la crise du coronavirus

Images d'illustration du mot « gâtine »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « gâtine »

Langue Traduction
Anglais sweet
Espagnol dulce
Italien dolce
Allemand süss
Chinois
Arabe حلو
Portugais doce
Russe сладкий
Japonais 甘い
Basque gozoa
Corse dolce
Source : Google Translate API

Synonymes de « gâtine »

Source : synonymes de gâtine sur lebonsynonyme.fr
Partager