La langue française

Fétide

Définitions du mot « fétide »

Trésor de la Langue Française informatisé

FÉTIDE, adj.

A.−
1. [En parlant d'un élément liquide, gén. épais, sale et souvent stagnant] Qui exhale une odeur forte et répugnante. Boue, bourbier, fange fétide. Synon. infect, nauséabond, puant; anton. suave.La mer est basse et sans grandeur. Elle a laissé derrière elle une vase immense et fétide, sur laquelle les vaisseaux restent tristement échoués (Michelet, Chemins Europe,1874, p. 8):
1. Noir torrent à fleur de sol, pressé, rapide, fangeux, putride, cinglé des larges gouttes de la pluie, moucheté de bulles, moiré de pétrole et d'huile, si puant, si gras, si fétide que la pluie semblait s'efforcer vainement à le laver. On se précipita dans cette fange. Van der Meersch, Invas. 14,1935, p. 340.
En partic. [En parlant d'une plaie qui suppure] Plaie fétide; pustules fétides. Teigne maligne qui suinte en sanie fétide et corrosive (Voy. La Pérouse,t. 4, 1797, p. 15).
2. [En parlant de l'odeur elle-même] Qui est nauséabond, écœurant. Les marais qui répandent de fétides exhalaisons (Karr, Sous tilleuls,1832, p. 278).L'air était rempli du bruit continu des pioches, et d'émanations fétides provenant des carcasses d'animaux qui pourrissaient sur le sol (Verne, Enf. Cap. Grant,t. 2, 1868, p. 154):
2. Et ce parfum d'un autre monde, dont je m'enivrais avec une sensibilité perfectionnée, hélas! il est remplacé par une fétide odeur de tabac mêlée à je ne sais quelle nauséabonde moisissure. On respire ici maintenant le ranci de la désolation. Baudel., Poèmes prose,1867, p. 28.
En partic.
a) [En parlant de l'haleine d'une pers.] C'était le vrai Romagné, mais bien différent de lui-même! sale, abruti, hideux, l'œil éteint, l'haleine fétide, puant le vin et le tabac, rouge de la tête aux pieds comme un homard cuit (About, Nez notaire,1862, p. 141).
b) [En parlant de l'air qu'on respire dans un lieu gén. chaud et humide] Madame Vauquer respire l'air chaudement fétide sans en être écœurée (Balzac, Goriot,1835, p. 13).Au ras de la fenêtre, le plomb soufflait une humidité fétide, dont la puanteur se mêlait à l'âcreté de l'oignon cuit (Zola, Assommoir,1877, p. 422).
B.− Au fig. Qui provoque une répugnance morale. Synon. abominable, ignoble, immonde, sordide.
1. [En parlant d'une pers. ou de son attitude] Quiconque a trempé dans le journalisme, ou y trempe encore, est dans la nécessité cruelle de saluer les hommes qu'il méprise, de sourire à son meilleur ennemi, de pactiser avec les plus fétides bassesses, de se salir les doigts en voulant payer ses agresseurs avec leur monnaie (Balzac,Splend. et mis.,1844,p. 14).19 janvier. − Nous sommes enfin débarrassés de cette odieuse crapule de Combes. Par quel scélérat fétide va-t-il être remplacé? (Bloy, Journal,1905, p. 250).Il monte de mon âme une vapeur d'égout où fument des chagrins et des gaîtés fétides (Romains, Vie unan.,1908, p. 146).
2. [En parlant d'une époque] Je suis fâché de ne pas savoir ce qui se passera dans deux cents ans, mais je ne voudrais pas naître maintenant et être élevé dans une si fétide époque (Flaub., Corresp.,1852, p. 40).
REM. 1.
Fétidement, adv.,rare. Avec des matières fétides. Les fleurs de rhétorique étaient embaumées par les fleurs avortées de ce jardin mal soigné, mais fétidement arrosé. (Balzac, Illus. perdues,1843, p. 289)
2.
Fétider, verbe intrans.,rare. Dégager une odeur fétide. C'est effrayant ce qui est là, sur des tréteaux, ce qui attend là, dans l'église (...). Du purin qui fétide, des gaz qui émigrent, de la viande qui tourne, c'est tout ce qui reste! (Huysmans, En route,t. 1, 1895, p. 27)
Prononc. et Orth. : [fetid]. Ds Ac. 1762-1932. Étymol. et Hist. 1464 (J. Chart., Chron. de Ch. VII, II, 185, Vallet de Viriville ds Gdf. Compl.). Empr. au lat. class. fœtidus « qui sent mauvais, sale, dégoûtant ». Fréq. abs. littér. : 216. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 294, b) 381; xxes. : a) 417, b) 212.

Wiktionnaire

Adjectif

fétide \fe.tid\ masculin et féminin identiques

  1. Qui a une odeur répugnante et nauséabonde, puant.
    • Il pâlit un peu, puis, tentant un effort désespéré, réussit à dégager un pied, tandis que l’autre restait prisonnier de la glu mouvante et fétide des profondeurs. — (Louis Pergaud, Un sauvetage, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • C'est ainsi que parmi les insectes nous trouvons beaucoup d'espèces d'animaux comme la punaise qui exhalent une odeur fétide. — (Marcel Hégelbacher, La Parfumerie et la Savonnerie, 1924, page 15)
    • Les bas-fonds ne sont passionnants que lorsqu'on en explore les profondeurs fétides en calèche, en habit et pour rien. — (Olivia Gazalé, Je t'aime à la philo, Robert Laffont, Paris, 2012, page 186)
    • Je sentais son haleine fétide. — (Biz, La chaleur des mammifères, Leméac, Montréal, 2017, page 95)
  2. (Figuré) Qui manifeste des sentiments ou une attitude inconvenante.
    • « Quelle gaieté fétide ! disait-il en donnant à sa bouche une expression de dégoût si forte qu’il avait lui-même la sensation musculaire de sa grimace jusque dans son cou révulsé contre le col de sa chemise. Et comment une créature dont le visage est fait à l’image de Dieu peut-elle trouver matière à rire dans ces plaisanteries nauséabondes ? Toute narine un peu délicate se détournerait avec horreur pour ne pas se laisser offusquer par de tels relents. — (Marcel Proust, Un amour de Swann, 1913, réédition Le Livre de Poche, page 129)
    • Il imaginait qu’elle subissait avec dégoût les assauts furtifs de ce mâle honteux qui, avec des précautions irritantes, faisait prendre l’air à ses envies malingres, enfermées dans un sentiment fétide des convenances. — (Marcel Aymé, La jument verte, Gallimard, 1933, réédition Le Livre de Poche, page 57)

Forme de verbe

fétide \fe.tid\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de fétider.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de fétider.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de fétider.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de fétider.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif présent de fétider.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

FÉTIDE. adj. des deux genres
. Qui a une odeur répugnante et nauséabonde. Des émanations fétides. Huile fétide. On dit aussi Odeur fétide.

Littré (1872-1877)

FÉTIDE (fé-ti-d') adj.
  • Qui a une odeur très désagréable et qui fait soulever le cœur. Une vapeur fétide.

    On dit aussi odeur fétide.

    Fig. On vit dans ce chaos fétide [de la révolution] Naître de l'hydre régicide, Un despote…, Hugo, Odes, I, 11. Ce n'est pas même un juif ! c'est un païen immonde, Un renégat, l'opprobre et le rebut du monde, Un fétide apostat…, Hugo, Crép. 10.

HISTORIQUE

XVe s. Que c'estoit peu de chose et orde et fetide de notre fragilité, Paroles d'Agnès Sorel mourante, dans VALLET DE VIRIVILLE, Hist. de Charles VII, t. III, p. 185.

XVIe s. Si la boue qui sort d'un ulcere est noirastre et foetide, demonstre corruption d'os, Paré, Introd. 23.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

FÉTIDE, adj. (Medecine.) Voyez Féteur.

Fétides, (Pilules) Pharm. & Matiere médicale. On trouve dans les dispensaires deux sortes de pilules, qui portent le nom de fétides ; savoir, les pilules fétides majeures, & les pilules fétides mineures. Elles sont l’une & l’autre de Mesué.

Pilules fétides majeures de Mesué. Prenez du sagapenum, de la gomme ammoniac, opopanax, bdellium, de la coloquinte, de l’aloès succotrin, de la semence de rue, de l’épithyme, de chacun cinq dragmes ; de la scammonée, trois dragmes ; de l’ésule préparée dans le vinaigre, & des hermodactes, de chacun deux dragmes ; du meilleur turbith, demi-once ; du gingembre, une dragme & demie ; de la cannelle, du spica indica, du saffran, du castoreum, de chacun une dragme ; de l’euphorbe, deux scrupules. Faites-en une masse avec le suc de poireau, selon l’art.

On trouve dans la pharmacopée universelle de Lémery, des pilules fétides majeures réformées. Elles different de celles de Mesué, en ce qu’on en a retranché l’épithyme, le spicanard, la cannelle, le gingembre, le bdellium & l’euphorbe, & qu’il a employé le sirop de pomme composé du roi Sapor ou Sabor, à la place du suc de poireau.

Les pilules fétides majeures de la pharmacopée de Paris, different de celles de Mesué, en ce qu’on en a retranché l’euphorbe, & qu’on y a ajoûté la myrrhe & l’assa fœtida, & qu’on a substitué avec Lémery le sirop de pomme au suc de poireau.

Ces pilules sont hydragogues, fondantes, hystériques, emmenagogues : elles ont été recommandées par les anciens medecins, qui osoient employer des remedes héroïques, beaucoup célebrés contre les obstructions, les suppressions de regles & les vuidanges, les vapeurs hystériques, la goutte, l’hydropisie, le rhumatisme, certaines coliques, &c. Mais la medecine moderne proscrit, sans doute trop généralement, les remedes de cette classe. Voyez Héroïque (traitement.)

Les pilules fétides mineures sont absolument hors d’usage parmi nous. La faculté de Medecine de Paris ne les a pas fait entrer dans sa pharmacopée. (b)

Fétide, (Chimie.) On donne ce nom à quelques huiles tirées des végétaux & des animaux par la violence du feu. Voyez Huile. (b)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « fétide »

Du latin foetidus.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Provenç. fet, feit ; espagn. et ital. fetido ; du lat. fœtidus. Si on trouvait ce mot dans l'ancien français, il serait, comme dans le provençal, sous la forme de fet, à cause de la place de l'accent dans fœtidus sur la première syllabe. Fœtidus, de foeteo, tient au grec πύθομαι, pourrir, sanscrit pūj.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « fétide »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
fétide fetid

Évolution historique de l’usage du mot « fétide »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « fétide »

  • Le chien aime passionnément les odeurs fétides. Si le chien est fidèle à l’homme, c’est parce que l’homme pue. De François Cavanna / Le saviez-vous ?
  • Le roman « Un fleuve de silence pour les larmes du cœur » de Seydi Sow est un chef d’œuvre d’analyse et de critique de la société sénégalaise. Le technicien de la santé qu’il est a percé la plaie d’où a jailli le flot fétide et purulente des tares qui sont les nôtres. Il a dévoilé avec la maîtrise de la langue et l’œil critique d’un observateur avisé, les conséquences d’un laisser-aller de la liberté sexuelle ou du libertinage des jeunes filles modernes qui boivent la lie jusqu’à la dernière goutte, car elles ignorent que « l’amour est un mot qui écrase s’il domine l’être, la raison. senalioune.com, Abdou Karim Gueye libre | senalioune.com
  • La politique, hélas ! est une jungle, trop souvent une brousse fétide, l'enchevêtrement des intérêts brouille la perspective. De Charlotte Savary / Le Député
  • Caseum sur les amygdales : à quoi ça ressemble ? Le caseum sur les amygdales se présente sous la forme de petites boules blanchâtres-jaunâtres situées sur les amygdales, au fond de la bouche. Ces " boules " ont une forme ronde et une consistance pâteuse – qui rappellent un peu le fromage, d'où le nom. Le caseum a une odeur fétide et peut être responsable d'une mauvaise haleine (halitose). Il est possible de faire sortir cette matière blanchâtre-jaunâtre en massant l'amygdale. Femme Actuelle, Caseum sur les amygdales : d’où ça vient et comment s’en débarrasser ? : Femme Actuelle Le MAG
  • Les luttes réelles de l’antiracisme, les voilà. Le site d’une crapule antisémite notoire est fermé. Grâce aux antiracistes historiques, grâce à la législation antiraciste. Le clapet fétide est refermé. On respire mieux. Nice job 👍 https://t.co/zDW7mSKjbE France Inter, Pourquoi YouTube a supprimé les chaînes de suprémacistes blancs... et celle de Dieudonné
  • Après avoir décollé, hier dimanche 1er mars à 16h30 de l'aéroport Paris-Charles de Gaulle, le vol 1284 d'Air France à destination de Tunis, a dû faire demi-tour, après 20 minutes de vol, pour atterrir de nouveau dans cet aéroport, l'un des passagers ayant signalé aux membres d'équipage une odeur fétide et suffocante qui a provoqué un état de toussotement général et la panique parmi les passagers. Espace Manager, Un vol d'Air France vers Tunis fait demi-tour à cause d'odeurs fétides à bord
  • Nous avons ensuite passé une nuit dans une auberge fétide et sentant la sueur, avec des matelas bosselés et des cafards, avant de repartir à 4 heures du matin dans un autre minibus pour faire le dernier voyage jusqu'aux lacs. Nous avons souffert pour arriver à Kelimutu - mais tout cela faisait partie de l'expérience. BBC News Afrique, Coronavirus et confinement : les êtres humains sont-ils naturellement paresseux ? - BBC News Afrique

Traductions du mot « fétide »

Langue Traduction
Anglais fetid
Espagnol fétido
Italien fetido
Allemand stinkend
Chinois 恶臭的
Arabe نتن
Portugais fétido
Russe зловонный
Japonais 悪臭
Basque fetid
Corse fetidu
Source : Google Translate API

Synonymes de « fétide »

Source : synonymes de fétide sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « fétide »

Fétide

Retour au sommaire ➦

Partager