La langue française

Putride

Définitions du mot « putride »

Trésor de la Langue Française informatisé

PUTRIDE, adj.

A. − Qui est en état de putréfaction; dont les matières organiques en cours de décomposition, dégagent une mauvaise odeur. Synon. putrescent.Les mouches bourdonnaient sur ce ventre putride, D'où sortaient de noirs bataillons De larves, qui coulaient comme un épais liquide Le long de ces vivants haillons (Baudel., Fl. du Mal, 1857, p. 50).Nous naviguons parfois entre des nuages de flamants roses qui s'élèvent de ces terres putrides, sur les îlots de boue jaunâtre (Tharaud, Paris-Saïgon, 1932, p. 78).Le matin, dans les faubourgs, on les trouvait [les rats] étalés à même le ruisseau, une petite fleur de sang sur le museau pointu, les uns gonflés et putrides, les autres raidis et les moustaches encore dressées (Camus, Peste, 1947, p. 1227).
PATHOL., vx. Fièvre putride. Fièvre que l'on attribuait à la corruption des humeurs. Comme on ne comprenait rien à la maladie et aux convulsions de la demoiselle, que l'on croyait très-vertueuse, on m'a fait appeler comme pour une fièvre putride et maligne (Sand, Consuelo, t. 2, 1842-43, p. 262).
B. − Qui résulte de la putréfaction; qui est très malodorant. Fermentation, miasmes, odeur putride(s). Les exhalaisons putrides, les cadavres amoncelés, avaient corrompu l'air de toute la plaine (Lamart., Voy. Orient, t. 1, 1835, p. 302).Il râlait ce jeune homme à l'allure insipide, Au col démesuré, à l'haleine putride (Queneau, Exerc. style, 1947, p. 63).
C. − Au fig. D'où émanent des influences corruptrices. Synon. malsain, morbide, pervers.Si j'avais eu la volonté et le loisir d'écrire un manifeste, peut-être aurais-je essayé de défendre ce qu'un journaliste, en parlant de Thérèse Raquin, a nommé « la littérature putride » (Zola, Th. Raquin, 1868, p. xiv).Ce qui dormait sous les eaux endormies, ce principe de corruption, ce secret putride, je ne fis rien pour l'arracher à la vase (Mauriac, Nœud vip., 1932, p. 65):
Les autres mères ne portent que neuf mois leur enfant dans leur sein; je puis dire que la mienne m'a porté douze ans dans le sien, et que j'ai vécu de sa vie morale comme j'avais vécu de sa vie physique dans ses flancs, jusqu'au moment où j'en fus arraché pour aller vivre de la vie putride ou tout au moins glaciale des colléges. Lamart., Confid., 1849, p. 73.
REM. 1.
Putrider, verbe intrans.,hapax. Pourrir, se décomposer. Je ne pouvais réclamer quand la viande putridait et que des cafards submergés dansaient dans l'abondance (Huysmans, En mén., 1881, p. 50).
2.
Putrissure, subst. fém.,hapax. Corruption morale. Synon. flétrissure.Ah!... Ils me restaient sur la coloquinte avec tout les mille corrections, les baffes, les coups de pompe sonnés. Merde! et puis toute leur putrissure la complète, et les copains, les lopes, toutes les vapes et leurs sortilèges! (Céline, Mort à crédit, 1936, p. 301).
Prononc. et Orth.: [pytʀid]. Att. ds Ac. dep. 1718. Étymol. et Hist. 1. 1314 fievre putride « fièvre qu'on attribue à la corruption des humeurs » (Henri de Mondeville, Chirurgie, éd. A. Bos, 2103, t. 2, p. 187); 2. a) 1575 « qui est produit par la fermentation » exhalaisons putrides (Paré, Intr. à la Chirurgie, XIII ds Œuvres compl., éd. J.-F. Malgaigne, t. 1, p. 65); 1765 miasmes putrides (Encyclop., t. 13, 5886, s.v. putréfaction); b) 1771 « où se produit la putréfaction » marais bourbeux et putrides (Guy, Voy. litt., p. 55); 3. 1690 « qui est en état de putréfaction » membre putride (Fur.); 4. 1821 fig. « corrompu et fétide » la chaleur putride de Sapho (J. de Maistre, Soirées St-Pétersb., t. 2, p. 68); 1868 « qui corrompt » littérature putride (Zola, loc. cit.). Empr. au lat. class.putridus « gâté, pourri, corrompu », dér. de putris, v. putréfier. Fréq. abs. littér.: 67.

Wiktionnaire

Adjectif

putride \py.tʁid\ masculin et féminin identiques

  1. Qui est en état de putréfaction ou qui contient des matières putréfiées.
    • Le cancer est un vice local qui a commencé par un skirrhe, effet de l’extravasation & de l’épaississement de la lymphe : le skirrhe devient carcinomateux par la dissolution putride des sucs épanchés ; dès que les signes qui caractérisent cette dépravation se sont manifestés, on ne peut faire trop tôt l’extirpation de la tumeur, pour empêcher qu’il ne passe de cette matiere putride dans le sang, où elle causeroit une colliquation qu’aucun remede ne pourroit empêcher. — (L’ENCYCLOPÉDIE)
    • D’un côté, c’était la baie de Pérékop, de l’autre les marais de Sivach, plus connus sous le nom de mer Putride, vaste étang de deux milliards de mètres carrés, alimenté par les eaux de la Tauride et par les eaux de la mer d’Azof, auxquelles la coupure de Ghénitché sert de canal. — (Jules Verne, Kéraban-le-Têtu, 1883)
    • De loin en loin, poussaient dans le sol stérile de longues cheminées de fabriques, seule végétation de ces champs putrides où la brise du printemps promenait un parfum de pétrole et de schiste mêlé à une autre odeur moins agréable encore. — (Guy de Maupassant , Une partie de campagne, dans La maison Tellier, 1891, collection Le Livre de Poche, pages 186-187.)
    • Emboîtant le pas aux premiers contestataires, les pêcheurs, dont le nombre avoisine les 20, déplorent cette situation. La mer a avancé de plusieurs mètres, menaçant notre gagne pain. Du fait de ce projet, les espèces qu’on péchait autrefois ont disparu. La plage dénommé la Cinq n’est plus qu’une mare putride. Les murs de soutènement des maisons d’à côté menacent ruine. — (Marina Palme, Les défaillances de l’administration, dans El Watan du 18 mai 2006)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

PUTRIDE (pu-tri-d') adj.
  • 1Qui a le caractère de la putréfaction. Décomposition putride.

    Terme de chimie. Fermentation putride, décomposition avec putréfaction. L'air a une influence marquée sur la fermentation putride, Thenard, Traité de chim. t. III, p. 437, dans POUGENS.

  • 2 Terme de médecine. Qui a de la putridité. Émanations putrides.

    Fièvre putride, nom que les humoristes donnaient à un ordre de fièvres qu'ils attribuaient à la corruption des humeurs, parce que l'haleine et les excrétions du malade exhalaient une odeur fétide.

HISTORIQUE

XIVe s. Fievres putrides, H. de Mondeville, f° 97, verso.

XVIe s. Air corrompu d'exhalaisons putrides, Paré, Introd. 13.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

PUTRIDE, en Chirurgie, se dit des sucs corrompus qui coulent d’une plaie ou d’un ulcere. On appelle suppuration putride les humeurs dépravées qui forment une suppuration désavantageuse, qui sans avoir aucune couleur ni consistance déterminées, sont tantôt glaireuses & épaisses, tantôt très-fluides & comme dissoutes ; qui quelquefois sont fort limpides, d’autres fois d’une couleur obscure : elles font souvent sanguinolentes ; tous ces caracteres se trouvent quelquefois ensemble : ce qui fait voir la couleur & la consistance des matieres. Mais leurs caracteres les plus inséparables sont la puanteur & l’acrimonie qui dénotent une suppuration vicieuse, & atteinte de quelque degré de putréfaction.

Ces vices dépendent de l’état gangréneux des chairs. Voyez Gangrene & Ulcere putride. (Y)

Putride fievre, (Médec.) voyez Synoque.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « putride »

Provenç. putrid ; espagn. et ital. putrido ; du lat. putridus, de putrere (voy. POURRIR.).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du latin putridus (« pourri ») → voir putréfaction.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « putride »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
putride mf

Citations contenant le mot « putride »

  • Les photos sont insoutenables, impubliables. Difficile d’imaginer que dans cette maison vivaient depuis mars 2018 quatre personnes, dont un petit garçon. Dans la cour extérieure, visible depuis la rue, les poubelles débordent et les déchets s’amoncellent à même le sol. Dans une cave putride, donnant sur la cour, un cadavre de chat a été découvert, ainsi que divers ossements d’animaux. Dans une dépendance, un cadavre de lapin pourrit. , Faits-divers - Justice | Un enfant vivait au milieu d’excréments et de cadavres d’animaux
  • La soprano Judith Fa et le baryton Lionel Peintre, chanteurs joueurs, tour à tour bourreau et victime d’une grotesquerie de l’horreur à paillettes, traversent ce répertoire putride en n’oubliant pas de jouer avec les nouveaux codes de crise covidiens : chanter avec un masque, se nettoyer les mains avant de toucher son partenaire, nettoyer le clavier avec des lingettes, garder ses distances. Libération.fr, «Le Cabaret horrifique», pour le meilleur et le vampire - Culture / Next
  • Le premier à se remonter les manches, au sens propre comme au figuré, est Maître Dupond-Moretti qui vient se planter juste en face de moi, me faisant bénéficier de son haleine putride et de ses postillons. Il s'agite, éructe, se fâche, brasse de l’air, devient tout rouge, transpire à grosses gouttes, a les yeux qui sortent des orbites, trépigne. Il présente une authenticité factice qui crée une confusion inévitable face à ceux sommés de l’écouter. Il impressionne, mais surtout terrorise son auditoire, car il sait qu’il n’y a rien de plus efficace que la terreur pour créer la crainte, le doute et obtenir la soumission du public à sa cause. Il tente donc comme à son habitude de déstabiliser. Il jubile, jouis même de s’écouter parler et s’enivre de ses propos haineux sans même réaliser que je le regarde calmement et que la salle n’est pas dupe de son numéro de triste clown. Il ment de façon éhontée, interpelle les jurés en leur affirmant de façon péremptoire que j’aurais dit que le jugement de la Cour d’Appel de Paris était une imposture lors d’une émission télévisée. Il me dénigre, m'insulte, me traite de « fausse psychologue », tente par tous les moyens de me faire réagir, mais je reste sereine, impassible, essayant juste d’éviter les éclats de ses postillonages. J’ai en face de moi un numéro de guignol pathétique, avec l’impression comme dans les dessins animés d’avoir une sorte de taureau déchaîné, baveux de haine, mais au final sans le moindre argument. Il ne sait plus qu’invectiver, sûr d’être adoubé par le public. Mais il se trompe. Tout ceci n’est que du théâtre, car derrière ses propos c’est le vide sidéral. Club de Mediapart, Nomination d'un garde des sceaux showman des prétoires | Le Club de Mediapart

Images d'illustration du mot « putride »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « putride »

Langue Traduction
Anglais putrid
Espagnol podrido
Italien putrido
Allemand faulig
Chinois 腐烂的
Arabe آسن
Portugais pútrido
Russe гнилой
Japonais 腐敗した
Basque putrid
Corse putru
Source : Google Translate API

Synonymes de « putride »

Source : synonymes de putride sur lebonsynonyme.fr

Putride

Retour au sommaire ➦

Partager