La langue française

Méphitique

Sommaire

  • Définitions du mot méphitique
  • Étymologie de « méphitique »
  • Phonétique de « méphitique »
  • Citations contenant le mot « méphitique »
  • Traductions du mot « méphitique »
  • Synonymes de « méphitique »
  • Antonymes de « méphitique »

Définitions du mot méphitique

Trésor de la Langue Française informatisé

MÉPHITIQUE, adj.

Vieilli ou littér.
A. − Dont l'exhalaison est malfaisante, toxique, parfois puante, désagréable. Synon. délétère, infect, fétide, vicié, malodorant, nauséabond.Gaz, vapeur méphitique; odeur méphitique. L'air méphitique m'en a chassé [du palais de justice de Valence]. Des juges qui passent leur vie dans cet air malsain n'ont jamais lu un dictionnaire de chimie à l'article ventilateur (Stendhal,Mém. touriste,t. 3, 1838, p.264).Les lésions infectieuses, consécutives (...) aux émanations méphitiques des fosses d'aisances (Roger dsNouv. Traité Méd.fasc. 6 1925, p.56):
. J'aspirai non sans quelque attendrissement, dans le vestibule délabré de l'hôtel Brettinoro, la première bouffée d'air méphitique qui m'y saisit à la gorge. L'odeur moussue et somnolente des vieilles demeures est la même en tout pays... Milosz,Amour. initiation,1910, p. 20.
[P. méton. du déterminé]
[En parlant d'un objet, d'un lieu] Qui exhale des gaz ou une odeur méphitique, qui en est rempli. Cette méphitique officine (Mauriac,Baiser Lépreux,1922, p. 161).Un poêle méphitique (Carco,Voix basse,1938, p. 24).
[En parlant d'une pers.] Rare. Synon. de puant.La maison n'est rien auprès de l'habitante, veuve méphitique (...). Cette personne (...) ressemble à une ville d'Asie grouillante et pestilentielle (Bloy,Journal,1903, p. 188).
B. − Au fig. Qui corrompt l'âme, l'esprit. Les villes et les cafés concerts méphitiques (La Varende,Centaure de Dieu,1938, p. 34).
REM.
Méphitiser, verbe trans,rare. Rendre méphitique. Des fleurs, mises en grande quantité dans une chambre fermée, en méphitisent l'air au point de faire mourir les personnes qui le respirent (Bern. de St-P.,Harm. nat.,1814, p. 145).
Prononc. et Orth.: [mefitik]. Att. ds Ac. dep. 1798. Jouy, Hermite, t. 1, 1811, p. 13: -phy-. Étymol. et Hist. 1564 (Rabelais, Cinquiesme Livre, éd. C. Marty-Laveaux, chap. 29, p. 120); 1855 fig. (Baudel., Curios. esthét., p. 168). Empr. au b. lat. mephiticus «même sens». Fréq. abs. littér.: 33. Bbg. Delb. Matér. 1880, p. 201. _ Gohin 1903, p. 280 (s.v. méphitiser).

Wiktionnaire

Adjectif

méphitique \me.fi.tik\ masculin et féminin identiques

  1. Qui produit des effets plus ou moins nuisibles, en parlant de certaines exhalaisons gazeuses.
    • L’air déjà méphitique se corrompait de plus en plus. Quelques détenus accroupis dans un coin jouaient aux cartes sur un tapis déroulé. — (Fédor Dostoïevski, Souvenirs de la maison des morts, 1862)
    • Pendant deux ou trois cents mètres environ, la marche lui fut aisée, puis il sentit sa poitrine s'oppresser, emplie d'un air lourd et méphitique. — (Jean Ray, Harry Dickson, Le Monstre blanc, 1932)
    • L’affreux régime alimentaire auquel nous étions soumis, l’air méphitique de nos cloaques et surtout les brusques changements atmosphériques […], multipliaient d’une façon effrayante les cas d’hémoptysie ou de suppuration des poumons. — (Ambroise Louis Garneray, Mes Pontons)
  2. Dont l’odeur est désagréable.
    • Cette seconde grotte était plus basse, plus sombre et d’un aspect plus effrayant que la première ; l’air, qui n’y pénétrait que par l’ouverture pratiquée à l’instant même, avait cette odeur méphitique que Dantès s’était étonné de ne pas trouver dans la première. — (Alexandre Dumas, Le Comte de Monte-Cristo, 1845)
    • Je vais jusqu’au wagon de ma section, où grognements, faces suantes et odeur méphitique me déconseillent pour l’instant toute intervention. — (Julien Gracq, Manuscrits de guerre, vers 1941-1942, p. 68)
    • Seigneur Tarkin… je ne suis pas surprise de vous voir dans l’ombre de Vador… J’ai senti votre odeur méphitique dès que je suis montée à bord.— (Princesse Leïa, Star Wars, épisode IV : Un nouvel espoir, 1977, version française)
  3. (Figuré) Qui dégage une ambiance détestable.
    • […] un air méphitique et lourd — (Alexandre Dumas, Le Comte de Monte-Cristo, édition de G. Sigaux, 1981 (date de l’édition), vol. 1, page 76)
    • Cap rompit le silence, et sa première phrase fut pour me plaindre de revenir en cette bureaucrateuse et méphitique Europe, surtout dans cette burlesque France où, selon la forte parole du Captain, il est interdit d’être soi-même. — (Alphonse Allais, La Question des ours blancs devant le Captain Cap dans Deux et deux font cinq, 1895)
    • Pas un trou de ciel bleu : rien que la forêt, pressée, dense, méphitique. — (Pierre Benoit, Monsieur de la Ferté, Albin Michel, 1934, Cercle du Bibliophile, page 338.)
    • Cette nymphomanie jointe à l’atmosphère méphitique qui sévissait dans l’émission écœurait autant qu’elle fascinait. — (Amélie Nothomb, Acide sulfurique, Albin Michel, Paris, 2005)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

MÉPHITIQUE. adj. des deux genres
. Qui produit des effets plus ou moins nuisibles, en parlant de Certaines exhalaisons gazeuses. Dans l'usage ordinaire, il emporte toujours une idée de puanteur. Vapeur méphitique. Air méphitique.

Littré (1872-1877)

MÉPHITIQUE (mé-fi-ti-k') adj.
  • 1Acide méphitique, se disait anciennement de l'acide carbonique qu'on nommait aussi acide aérien.
  • 2Aujourd'hui, qui est à la fois asphyxiant ou toxique, et puant. Gaz méphitique. Vapeur méphitique.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « méphitique »

Lat. mephiticus, de mephitis (voy. MÉPHITE).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Date à préciser) Du latin mephiticus, de même sens, dérivé du mot mephitis (« puanteur sulfureuse ») issu de la graphie non hellénisée mefitis attestée en Italie du sud. Notons l’existence d’une déesse Mephitis des mauvaises odeurs[1].
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « méphitique »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
méphitique mefitik

Citations contenant le mot « méphitique »

  • Plus fort que Rimbaud, Maurice Pons a imaginé non pas une, mais deux saisons en enfer : l’une durant laquelle il pleut sans discontinuer ; l’autre, dite du gel bleu, où il fait si froid que certains êtres meurent pétrifiés et que les autres, pour échapper à ce sort, s’approprient un animal – cochon famélique, vache anémiée ou chat velu – pour se réchauffer un peu. Ces conditions climatiques pour le moins inhospitalières scandent la vie d’un village perdu au fond d’une vallée méphitique, où seules germent des lentilles. Pour se distraire, les habitants se pressent mutuellement leurs points noirs. Un morne quotidien bouleversé par l’arrivée de Siméon, étranger hanté par les souvenirs du camp où il fut interné. L’homme espère avoir enfin trouvé un refuge pour écrire, dire l’horreur et à travers elle « atteindre la beauté, une beauté qui purifiera le monde, qui en fera sortir le pus, mot à mot, goutte à goutte, comme d’une burette à huile ». Publié en 1975, ce roman d’une beauté outrenoire s’est mué en talisman secret qui circule entre initiés. Quarante-cinq ans après sa parution et quatre ans après la mort de Maurice Pons, « les Saisons », puissant pharmakon, envoûte toujours. L'Obs, 9 livres de poches à lire les doigts de pied en éventail
  • A propos de noces, je reviens d’Afrique du sud où j’étais parti pour entendre ricaner les hyènes, j’en ai des suées. Je les ai entendues, je les ai respirées quand elles sont passées devant mon « Range », leur petit derrière râpé frôlant la poussière. Une odeur méphitique, une odeur de sang pourri, la même odeur, je suppose que Dracula ou la Comtesse Bathory. La hyène, voyez-vous, ne sait pas tuer proprement, elle mord ce qui lui tombe sous la dent : œil, langue, testicule, elle déchiquette les entrailles de sa proie. Moi, c’est du Botswana que je reviens, pas vrai Mimine ? On voulait shooter un rhinocéros noir avant extinction de la race, avec Mimine, c’est d’ailleurs chose faite aujourd’hui, hélas, il reste cinq mâles sur pattes sous les tropiques. On était en planque dans la savane quand le rhino a doublé la Jeep pour se retourner cent mètres plus loin et charger. C’est nous qu’il chargeait, ce con, l’individu le plus puissant du règne animal, deux fois huit cents kilos, un bruit de locomotive à charbon. Un seul antidote : charger le chargeur pleins gaz, lui foncer dessus. Première fois qu’on chargeait un rhinocéros, avec Mimine, pas vrai Mimine ?…. J’attrape la salière au vol, j’interviens : Et le choc frontal avec une loco, il ressemble à quoi ? La scène de l’accident ? Pas de choc, mon ami, pas d’accident. Comme on te l’a shooté, pépère ! Pour le rhino, la Jeep est un mâle comme un autre : s’il se croit dominé il pile au dernier moment, à dix mètres de la calandre, et pfft ! on n’entend plus parler de lui. Le Telegramme, [Miscellanées] Dominant, dominé - Débats - Le Télégramme
  • Imaginez la scène. Vous marchez tranquillement dans la rue. Le soleil est haut dans le ciel, pas un nuage en vue. Les oiseaux chantent, vous profitez du beau temps. Quand, une odeur nauséabonde vous prend au nez. Vous accélérez le pas, mais impossible de lui échapper. Elle vous colle à la peau. C’est ce qu’on appelle une odeur «méphitique», «dont l’exhalaison est malfaisante, toxique, parfois puante, désagréable». Stendhal l’employait dans ses Mémoires pour parler du palais de justice de Valence: «L’air méphitique m’en a chassé. Des juges qui passent leur vie dans cet air malsain n’ont jamais lu un dictionnaire de chimie à l’article ventilateur.» Le Figaro.fr, Cinq mots pour rouspéter et se plaindre avec élégance
  • La dimension particulièrement badass de l’affaire apparaît lorsqu’on considère le point de vue de l’insecte, appâté jusqu’à l’arum par son bouquet faisandé. Une fois sur place, il est forcé de constater qu’il n’y a là ni crotte ni animal mort susceptible de fournir gîte et couvert à sa progéniture. Le coléoptère repart bredouille. Il a été berné par le méphitique géant des tropiques. Le Temps, L’arum titan, méphitique géant des tropiques - Le Temps
  • En 1898, la publication de "J'accuse...!" plonge la France dans un climat délétère où l'antisémitisme s'affiche fièrement. Au cœur de l'affaire, Émile Zola, conspué par les ligues d'extrême droite, est identifié comme l'homme à abattre. Aussi, lorsqu'en 1902 l'auteur des "Rougon-Macquart" succombe à une intoxication au gaz méphitique, la piste du meurtre ne peut être écartée. Reste à savoir qui, parmi ses proches ou ses détracteurs, avait tout intérêt à le faire taire. midilibre.fr, Sète : une conférence-débat sur les derniers jours d'Emile Zola - midilibre.fr
  • C'est exactement cela, les prétextes changent (les bourgeois, les koulaks, les anti soviétiques, les ennemis du peuple, les vipères lubriques, les impérialistes, les fascistes, les « phobes », et maintenant les « blancs » sans oublier ceux qui rejettent l'idéologie aussi méphitique que toxique des Algues Vertes) mais les méthodes terroristes sont identiques. Ces gens-là sont d'abord des agents subversifs qui essaient d'intimider les innocents qui n'ont pas compris leur jeu. Liberté d'expression, Ceux qui veulent libaniser la France - Liberté d'expression

Traductions du mot « méphitique »

Langue Traduction
Anglais mephitic
Espagnol mefítico
Italien mefitico
Allemand mephitisch
Chinois 残缺的
Arabe مفيتيك
Portugais mefítico
Russe вредный
Japonais メフィティック
Basque mephitic
Corse mefitica
Source : Google Translate API

Synonymes de « méphitique »

Source : synonymes de méphitique sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « méphitique »

Partager