La langue française

Exprès

Sommaire

  • Définitions du mot exprès
  • Étymologie de « exprès »
  • Phonétique de « exprès »
  • Évolution historique de l’usage du mot « exprès »
  • Citations contenant le mot « exprès »
  • Images d'illustration du mot « exprès »
  • Traductions du mot « exprès »
  • Synonymes de « exprès »
  • Antonymes de « exprès »

Définitions du mot exprès

Trésor de la Langue Française informatisé

EXPRÈS1, ESSE, adj.

A.− Qui manifeste de la façon la plus formelle et la plus impérative la volonté de quelqu'un. Elle donna des ordres exprès pour que tous les revenus des quatre principautés (...) fussent exclusivement consacrés au soulagement et à l'entretien des pauvres habitans (Montalembert, Ste Élisabeth,1836, p. 109):
1. En effet, l'action de M. Gabriel Hanotaux pouvait bien être patriote dans son intention et dans son objet : dans sa formule expresse, qui eût immanquablement révolté le sentiment national, elle ne pouvait lui être soumise en aucun langage explicite. Maurras, Kiel et Tanger,1914, p. 32.
SYNT. Les plus expresses réserves; de la manière la plus expresse; sur la demande expresse de; à la condition expresse; il avait mission expresse d'agir comme il l'a fait. En fonction attribut : La loi est expresse sur ce point.
B.−
1. Vieilli. [En parlant d'un messager] Qui est chargé d'un message urgent. Courrier, messager exprès.
Emploi subst. On a envoyé un exprès pour cette affaire, pour en informer; cette lettre a été portée par exprès (Ac.) :
2. Le surlendemain, un exprès, envoyé de Limoges par Monsieur Grossetête à Madame Graslin, lui remit les lettres suivantes. Balzac, Curé vill.,1839, p. 186.
2. Adj. inv. Lettre, colis exprès. Envoi qui porte la mention par exprès ou exprès et qui doit être acheminé et remis rapidement au destinataire. Un exprès. Envoi qui porte cette mention.
Prononc. et Orth. : [εkspʀ ε(s)], fém. [-εs]. Cf. é-1. La majorité des dict. transcrit [εkspʀ ε] au masc. Cependant la tendance mod. est à prononcer [s] final, ce qui évite la confusion avec l'adv. exprès. Homon. express. Enq. : /ekspʀe, (D); -s/. Bbg. Doppagne (A.). Fr. exprès, angl. express, ital. espresso. In : [Mél. Buyssens (É.)]. Bruxelles, 1970, pp. 47-59. − Grundt (L.O.). Ét. sur l'adj. invarié en fr. Bergen, 1972, pp. 53-54. − Laboriat (J.). L'Express a tué l'exprès. Vie Lang. 1973, pp. 284-286; Déf. Lang. fr. 1977, no86, pp. 10-12. − Mars (F.). La Lettre par exprès et le colis express. Vie Lang. 1960, pp. 524-526. − Marsaud (M.). L'Impr. des timbres-poste. Banque Mots. 1974, no8, p. 201. Étymol. et Hist. V. exprès2.

EXPRÈS2, adv.

Avec, dans l'intention formelle (de faire quelque chose). Synon. délibérément, intentionnellement, spécialement, volontairement, à dessein.Il est venu tout exprès pour me voir; j'ai dit cela exprès pour le piquer (Ac.) :
1. Le souvenir du baiser le poussait à prendre une revanche. Mais le soir où son bras se glissa de nouveau, Mmed'Orgel sentit bien qu'il se glissait exprès. Radiguet, Bal,1923, p. 113.
Faire exprès, ne pas faire exprès. Faire volontairement, involontairement quelque chose :
2. − Est-ce que vous faites exprès, Philippe, de marcher ainsi derrière moi? − Ça dépend, dit-il. Des fois, oui, quand nous sommes sur la route. Renard, Journal,1902, p. 783.
C'est exprès (fam.). C'est voulu. Tu tiens à établir tes idées, et tu prêches souvent. Tu me diras que c'est exprès, tu as tort, voilà tout (Flaub., Corresp.,1858, p. 298).
(Être) fait exprès pour
[En parlant d'une pers.] Avoir précisément les qualités requises pour :
3. − Et qui a fait les fonds? − Le comte de N... Ah! mon cher! Il y a des hommes faits exprès pour cela. Bref, il a donné vingt mille francs; mais il en est arrivé à ses fins. Dumas fils, Dame Camélias,1848, p. 248.
[En parlant d'une chose] Convenir parfaitement à une situation attendue ou fortuite :
4. On dirait que ces notes ont été faites exprès pour dévoiler tout ce qu'il y a de petit, de misérable et de puéril dans notre philosophie moderne, et faire ressortir l'élévation et la grandeur d'une philosophie opposée à celle des sensations. Maine de Biran, Journal,1815, p. 61.
Un fait exprès, comme un fait exprès. Circonstance malencontreuse due au hasard qui favorise ou, le plus souvent, contrarie un projet :
5. ... « s'il n'est pas arrivé, me dis-je, c'est que le métro est encore en panne; d'ailleurs, cela fait la troisième aujourd'hui. On dirait que c'est un fait exprès... » J. Vuillemin, Essai signif. mort,1949, p. 125.
Prononc. et Orth. : [εkspʀ ε]. On ne fait pas la liaison entre exprès et un mot suiv. : il s'est exprès/absenté de chez lui. Cf. é-1. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. Ca 1275 « clair, précis » (Jean de Meun, Rose, éd. F. Lecoy, 8785); 2. a) 1333 par expres « de propos délibéré » (Ordonnances, XII, 19 ds Gdf. Compl.); b) ca 1560 exprès « id. » (Amyot, Sertorius, 10 ds Littré); 3. a) 1468 tout expres pour « dans le dessein de » (Lettres de Louis XI ds Gdf. Compl.); b) av. 1630 subst. « messager » (D'Aubigné, Vie, CXXXIX ds Littré). Empr. du lat. class. expressus « mis en relief, exprimé clairement ».
STAT. − Exprès1 et 2. Fréq. abs. littér. : 1 769. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 2 586, b) 2 389; xxes. : a) 2 212, b) 2 705.
BBG. − Doppagne (A.). Fr. exprès, angl. express, ital. espresso. In : [Mél. Buyssens (É.)]. Bruxelles, 1970, pp. 47-59.

Wiktionnaire

Adjectif

exprès \ɛk.spʁɛs\ (ou, rarement de façon moderne, \ɛk.spʁɛ\)

  1. Qui est énoncé d’une manière formelle et impérative.
    • Ce soin ne peut être réalisé qu'avec le consentement exprès du patient.
    • Monsieur, il s’agit de réformes dans l’état, et nullement de révolutions; il s'agit d’améliorer, et, non d’innover en quoi que ce soit : c’est la teneur expresse de nos cahiers. — (Julie de Querangal, Philippe de Morvelle, Revue des Deux Mondes, T.2,4, 1833)
    • Il est de toute évidence qu’il eût fallu, au contraire, accorder aux tuberculeux des surpensions, à la condition expresse qu’ils se résignassent à la claustration du sanatorium. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • – Tout ce qui a été fait, dit-elle, l’aura toujours été selon les volontés expresses de votre belle-fille. — (Pierre Benoit, Mademoiselle de la Ferté, Albin Michel, 1923, Cercle du Bibliophile, page 172.)

Adverbe

exprès \ɛk.spʁɛ\

  1. Avec intention formelle et délibérée.
    • C'est un recueil de ses chroniques théâtrales avec une préface de Courteline. J'y rencontre des pages de maître, noyées exprès dans un flot d'outrance volontaire et préméditée. — (Anatole Claveau, Les snobs, dans Sermons laïques, Paris : Paul Ollendorff, 1898, 3e éd., p.38)


Nom commun

exprès \ɛk.spʁɛs\ masculin

  1. Personne chargée d'acheminer une lettre.
    • Quelques jours plus tard, un exprès, accouru d’Orsel à toute bride, remit à Dominique une lettre cachetée de noir dont la lecture le bouleversa, lui, si parfaitement maître de ses émotions. — (Eugène Fromentin, Dominique, L. Hachette et Cie, 1863, réédition Gründ, page 41)
  2. Lettre reçue par livraison rapide
    • Je viens de recevoir un exprès dans ma boîte postale.
    • Je me hâte d’envoyer un exprès à Mylady, afin qu’elle me donne les ordres néceſſaires pour un cas auſſi urgent, je n’en écrirai pas davantage pour ne pas retarder le départ de l’exprès. — (Madame de Malarme, Anna Rose-Tree, Veuve Duchesne, 1785, pages 133-134)

Note : En emploi nominal et par métonymie, il est d'usage que "exprès" désigne désormais l'envoi (lettre), et non la personne en charge.

Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

EXPRÈS, ESSE. adj.
Qui est énoncé d'une manière formelle et impérative. Cela est en termes exprès dans le contrat. La loi est expresse sur ce point. C'est une condition expresse du marché. Défense expresse. Un commandement exprès. Un ordre exprès. Il avait mission expresse d'agir comme il l'a fait. Il est aussi employé comme nom et désigne Celui qui est envoyé spécialement pour porter ou pour recevoir des lettres, des nouvelles, des ordres, etc. On a envoyé un exprès pour cette affaire, pour en informer. Cette lettre a été portée par exprès.

Littré (1872-1877)

EXPRÈS (èk-sprê, sprè-s') adj.
  • 1Qui est exprimé de manière à ne laisser aucun doute possible. César viendra bientôt, et j'en ai lettre expresse, Corneille, Pomp. I, 3. D'ailleurs c'est l'ordre exprès de son père mourant, Corneille, Nicom. IV, 5. Elle veut que votre âme, esclave de la sienne, Lui demande sa grâce, et jamais ne l'obtienne ; Ce sont ses mots exprès, Corneille, Perthar. IV, 1. Ce fut, s'il m'en souvient, votre prière expresse, Corneille, Sophon. I, 2. Du consul et de vous j'ai la parole expresse, Corneille, ib. IV, 3. Lisez ce qu'il cite d'Aristote, et vous verrez qu'après une autorité si expresse il faut brûler les livres de ce prince des philosophes, ou être de notre opinion, Pascal, Prov. 4. Ce Père [saint Ambroise] pouvait-il s'en expliquer d'une manière plus expresse ? Bourdaloue, Annonciat. de la Vierge, Myst. t. II, p. 109. Aussitôt qu'il fut parvenu à l'empire, il défendit par un édit exprès que l'on composât jamais de vers pour lui, Fontenelle, Auguste, Aretin.
  • 2Il se dit aussi de ce qui est fermement déterminé, arrêté. Il peut, pour conserver son honneur, se trouver au lieu assigné, non pas véritablement avec l'intention expresse de se battre en duel, mais seulement avec celle de se défendre, si celui qui l'a appelé l'y vient attaquer injustement, Pascal, Prov. 7. Tout ce qui montre de l'ordre, des proportions et des moyens propres à faire de certains effets, montre aussi une fin expresse, un dessein formé, Bossuet, Connaiss. IV, 1. Un jugement d'habitude est redressé par un jugement de réflexion expresse, Bossuet, ib. I, 8.
  • 3Qui s'exprime en termes exprès, en parlant des personnes ou des livres. L'Écriture y est expresse [que la prière vient de Dieu], Bossuet, Défense de la tradition, X, 21.
  • 4 S. m. Messager chargé d'une mission déterminée. J'envoie cet exprès pour en avertir madame, Bossuet, Lett. abb. 7.

HISTORIQUE

XIIIe s. El [Héloïse] li manda [à Abélard] par letre expresse…, la Rose, 8854.

XVe s. Ayant la charge expresse de ce faire, Commines, VII, 2.

XVIe s. Par paroles expresses de son testament, Montaigne, I, 17. La plus expresse marque de la sagesse, c'est une esjouissance constante, Montaigne, I, 176. Tout autre choix que celui qui vient de la main expresse de Dieu…, Montaigne, II, 249. L'assemblée generale lui depescha deux exprès pour lui porter un temoignage authentique de leur repentir, D'Aubigné, Vie, CXXXIX. Il envoya gens exprès, pour accuser Phrynicus, Amyot, Alc. 50. Ayant eu cette vision bien expresse et bien manifeste, Amyot, Arist. 29.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « exprès »

(Date à préciser) De l’adverbe latin expresse, issu de l'adjectif participial expressus.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Provenç. expres ; espagn. expreso ; ital. espresso ; du lat. expressus, exprimé, participe de exprimere, de ex, hors, et premere, presser (voy. PRESSION).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « exprès »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
exprès ɛksprɛ

Évolution historique de l’usage du mot « exprès »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « exprès »

  • L'affirmation et l'opiniâtreté sont signes exprès de bêtises. De Michel de Montaigne
  • Les riches croient que les pauvres le font exprès. De Jean-Pierre Milovanoff / Presque un manège
  • Si je ris, c’est sans le faire exprès. De Erik Satie / La Journée du musicien
  • Certaines personnes aiment tellement les ennuis qu’ils vont exprès à leur rencontre. De Douglas Jerrold
  • La première fois c’est une erreur, la seconde c’est qu’on le fait exprès. De Proverbe chinois
  • Un gentleman est quelqu'un qui ne blesse jamais les sentiments d'autrui sans le faire exprès. De Oscar Wilde
  • L’homme et la femme croient se choisir... comme si la terre avait la prétention de faire exprès de tourner ! De Alfred Jarry / Le Surmâle
  • La botanique qu'on nous apprend est peut-être une science inventée exprès pour exercer l'esprit des écoliers ? Qui sait si le latin n'est pas une grande supercherie pédagogique ? De Valéry Larbaud / Enfantines
  • Chaque fois que la science avance d'un pas, c'est qu'un imbécile la pousse, sans le faire exprès. De Emile Zola / La joie de vivre
  • Il semble que c'est le diable qui a tout exprès placé la paresse à la frontière de plusieurs vertus. De François de La Rochefoucauld / Maximes
  • Le hasard fait parfois singulièrement les choses - exprès, dirait-on, pour nous empoisonner l'existence. De Jean-Yves Soucy / Un été sans aube
  • La terre n'est rien d'autre qu'une coalition faite exprès pour décourager les marins. De Arturo Pérez-Reverte / Le Cimetière des bateaux sans nom
  • Ils s'assoient exprès sur des chaises cloutées pour avoir mal au cul pendant des siècles. Ca, c'est des gens qui ont la chance de croire en Dieu. De Pierre Desproges
  • Être franc c'est-à-dire marcher sur les pieds des autres en le faisant exprès... A combien de calottes, de gros mots, etc., on s'expose. De Jules Renard / Journal 1893 - 1898
  • J'ai composé "Reality" un matin avant d'aller à la plage. Les paroles sont en anglais et la voix celle d'un chanteur inconnu. C'était exprès pour que le public n'y fasse pas attention. De Vladimir Cosma / Figaro du 10 juin 2016

Images d'illustration du mot « exprès »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « exprès »

Langue Traduction
Anglais on purpose
Espagnol a propósito
Italien di proposito
Allemand absichtlich
Chinois 故意
Arabe عن قصد
Portugais de propósito
Russe нарочно
Japonais わざと
Basque nahita
Corse à scopu
Source : Google Translate API

Synonymes de « exprès »

Source : synonymes de exprès sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « exprès »

Partager