La langue française

Exhumer

Sommaire

  • Définitions du mot exhumer
  • Étymologie de « exhumer »
  • Phonétique de « exhumer »
  • Évolution historique de l’usage du mot « exhumer »
  • Citations contenant le mot « exhumer »
  • Traductions du mot « exhumer »
  • Synonymes de « exhumer »
  • Antonymes de « exhumer »

Définitions du mot exhumer

Trésor de la Langue Française informatisé

EXHUMER, verbe trans.

A.− Emploi trans.
1.
a) Retirer un cadavre de son lieu de sépulture. Synon. déterrer.Anton. inhumer, enterrer.Louis Bonaparte, à l'insu de Napoléon, fit exhumer le corps de son père (Las Cases, Mémor. Ste-Hélène,t. 1, 1823, p. 73).Il va (...) demander l'autorisation de faire exhumer la morte, pour la faire mettre autre part (Dumas fils, Dame Cam.,1848, p. 44).Les membres existants de cette famille ont dû, en conséquence, faire exhumer leurs morts qui ont été transportés dans le cimetière de Chambéry (Barrès, Cahiers, t. 2, 1901-02, p. 260).
[Avec un compl. de lieu introd. par de] Chaque cabane exhuma les restes de ses pères de leurs tombeaux particuliers (Chateaubr., Génie,t. 2, 1803, p. 200).On croirait voir une contemporaine de Montézuma, exhumée de ces cruches mexicaines où l'on « empote » les morts (Goncourt, Journal,1867, p. 360).
Rem. On rencontre ds la docum. le part. passé en emploi subst. Des ouvriers (...) découvrirent un tombeau (...); on trouva une jeune vierge qui (...) reposait toute fraîche dans cette couche fidèle (...); le pape (...) craignant qu'un culte païen (...) ne vînt à naître aux pieds de la belle exhumée, il la fit dérober (France, Vie littér., t. 4, 1892, p. 250).
b) P. anal. Retirer du sol (ce qui s'y trouve enfoui). Ces squelettes de reines, ornés de colliers, de bracelets, de pendants d'oreilles, qu'on exhume en Étrurie (Chateaubr., Mém.,t. 1, 1848, p. 474).
[Avec un compl. de lieu introd. par de] :
Ce que me demanda dom Granger fut précisément que j'allasse essayer d'exhumer des ruines de l'Es-Souk musulmane les vestiges de la Tadmekka berbère, et peut-être chrétienne. Benoit, Atlant.,1919, p. 74.
c) P. ext. Ressortir (une chose rangée, inutilisée), mettre à découvert. Je m'étais coiffée et maquillée en citadine, j'avais exhumé ma blouse en tissu indien (Beauvoir, Mandarins,1954, p. 533).
[Avec un compl. introd. par de] Un vieux manuscrit exhumé de la poussière d'un collège de Jésuites (Jouy, Hermite,t. 2, 1812, p. 390).Le voyageur taciturne, exhumé de sa cachette par les deux Chouans, se trouvait agenouillé dans un genêt (Balzac.Chouans,1829, p. 63).Il ouvrit le tiroir de la table, et en exhuma son livret de guide, enveloppé d'un papier à l'odeur de suif (Peyré, Matterhorn,1939, p. 84).
2. Au fig.
a) Tirer de l'oubli. Il s'oublie au point d'exhumer d'un livre inconnu une histoire qui fait vomir (J. de Maistre, Soirées St-Pétersb.,t. 1, 1821, p. 493).M. de Villèle exhuma, tout exprès pour nous, un décret impérial sur les déchéances (Balzac, Peau chagr.,1831, p. 89).Le juge d'instruction de Rouen venait d'exhumer la vieille affaire Grandmorin et de la relier au nouveau crime (Zola, Bête hum.,1890, p. 271).
P. ext. Mettre en évidence, dégager. Il [M. de Chateaubriand] avait exhumé non le génie, mais la mythologie et le cérémonial du christianisme (Lamart., Nouv. Confid.,1851, p. 286).Un autre monde maintenant le sollicitait, (...) qu'il exhumait d'un roman anglais récemment parcouru (Martin du G., Thib.,Pénitenc., 1922, p. 770).
b) Ranimer, ressusciter. Exhumer un souvenir. À propos de petits riens, j'avais exhumé à part moi mes vieux griefs contre ton art (Rivière, Corresp.[avec Alain-Fournier], 1908, p. 56).
B.− Emploi pronom., rare. Être exhumé. Son égoïsme s'irrite encore lorsque s'exhume devant lui un débris quelconque dont il ne peut deviner l'usage (Flaub., Champs et grèves,1848, p. 232).La saison change et lentement le vent s'exhume Vêtu de pluie immense et de loques de brume (Verhaeren, Mult. splendeur,1906, p. 80).
Prononc. et Orth. : [εgzyme], (j')exhume [εgzym]. Cf. é-1. Prononc. [gz] de l'élément x devant voyelle ou h non « aspiré », comme examen, exécuter, exiler; cf. é-1. Ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. Av. 1614 « retirer un corps de sa sépulture » (Brantôme d'apr. Trév. 1752). Empr. au lat. médiév. exhumare (1290 ds Latham), formé comme anton. du class. inhumare, à l'aide du préf. ex-. Fréq. abs. littér. : 90. Bbg. Quem. DDL t. 1.

Wiktionnaire

Verbe

exhumer \ɛɡ.zy.me\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Administration) Déterrer le cadavre d’une personne.
    • On ordonna que le corps serait exhumé.
  2. (Par analogie) Extraire du sol ; déterrer.
    • Au retour je voulus voir Herculanum, cette ville que l'on venoit pour ainsi dire d’exhumer ; […]. — (E.-F. Lantier, Voyages d'Antéor en Grèce et en Asie, Paris : chez Belin & chez Bernard, 2e édition revue, an VI, tome 1er, p.V (avant-propos))
    • Il possédait si bien la carte des fossiles du département qu'il ne donnait jamais un coup de piochon sans exhumer un spécimen rare. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958, p. 70)
  3. (Par analogie) Produire une chose longtemps enfouie.
    • Exhumer de vieux titres.— Cet historien a exhumé des noms, des faits oubliés jusqu’à lui.
  4. (Figuré) Rappeler des choses oubliées depuis longtemps.
    • Exhumer des souvenirs fâcheux.
  5. (Figuré) Aveindre une chose rangée.
    • Henri se leva, fouilla dans un tiroir, exhuma tout un lot de paperasses qu'il éparpilla sur la table. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, page 118)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

EXHUMER. v. tr.
T. d'Administration. Déterrer le cadavre d'une personne. On ordonna que le corps serait exhumé. On le fit exhumer. Par analogie, il signifie Produire une chose longtemps enfouie. Exhumer de vieux titres. Cet historien a exhumé des noms, des faits oubliés jusqu'à lui. Il signifie figurément Rappeler des choses oubliées depuis longtemps. Exhumer des souvenirs fâcheux.

Littré (1872-1877)

EXHUMER (è-gzu-mé) v. a.
  • 1Tirer un corps de la sépulture. Celui qui avait exhumé un cadavre pour le dépouiller était banni de la société des hommes jusqu'à ce que les parents consentissent à l'y faire rentrer, Montesquieu, Esp. XXX, 19.
  • 2 Fig. Tirer de l'oubli. Exhumer de vieux titres. Cet historien a exhumé des faits oubliés jusqu'à lui.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

* EXHUMER, v. act. (Gramm.) c’est tirer un cadavre de la terre, ce qui se fait quelquefois licitement, comme lorsque les lois l’ordonnent.

On lit dans Brantome & dans le dictionnaire de Trévoux, qu’après la mort de Charles Quint, il fut arrêté à l’inquisition, en présence du roi Philippe II. son fils, que son corps seroit exhumé & brûlé comme hérétique, parce que ce prince avoit tenu quelques propos légers sur la foi. Ces peuples sont bien revenus de cette barbarie, comme il le paroît par les propositions avantageuses qu’ils ont faites récemment à M. Linnæus.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « exhumer »

Lat. exhumare, de ex, hors, et humus, terre : déterrer (voy. HUMUS).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du latin ex humare.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « exhumer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
exhumer ɛgzyme

Évolution historique de l’usage du mot « exhumer »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « exhumer »

  • Toffo, 09 Juil. (ABP) – Le préfet Jean-Claude Codjia à la tête d’une délégation a tenu jeudi à Houègbo dans la commune de Toffo,  l'« ultime concertation » avec les membres des familles Houngnibo et Atchodji, pour les amener surtout à exhumer les corps des personnes décédées et enterrées sur le site qui accueille désormais les travaux de construction du marché de Houègbo. , La non exhumation des corps sur un domaine retarde la construction du marché de Houègbo
  • C'est un espoir pour beaucoup de familles musulmanes de la région: elles souhaitent pouvoir faire exhumer les corps de leurs proches morts pendant la crise du coronavirus pour les rapatrier dans leur pays d'origine. France Bleu, Roubaix : son père a été inhumé en France, il veut rapatrier le corps en Algérie
  • Les Français n’y couperont pas. Depuis plus d’un mois, les médias, tous supports confondus, se comportent en relais zélés des doléances du clan Traoré. Si scrupuleux d’ordinaire, lorsqu’il s’agit d’explorer un passé honteux, de dénoncer un entourage “sulfureux” ou d’exhumer des turpitudes enfouies, le landerneau médiatique fait preuve d’un étonnant laxisme dans cette affaire. Pis, on assiste, circonspects, à une vaste entreprise de mystification visant à ériger Assa Traoré et sa famille en martyrs. “Assa Traoré : une femme puissante” (France Culture), “Le combat d’une sœur : Assa Traoré, figure de la lutte contre les violences policières” (Le Parisien), “Assa Traoré : une machine de guerre pour Adama” (L’Obs), “Comment Assa Traoré est devenue une figure de l’antiracisme en France” (M, le magazine du Monde), “Assa Traoré : au nom du  frère” (Paris Match), la machine à propagande tourne à plein régime.  Valeurs actuelles, De quoi la médiatisation complaisante d'Assa Traoré est-elle le nom ? | Valeurs actuelles
  • Pour en avoir le cœur net, les membres de la famille de Booth ont obtenu l’autorisation d’exhumer le corps de son frère Edwin dans l’espoir de comparer son code ADN à celui des vertèbres prélevées lors de l’autopsie de 1865 et conservés au National Museum of Health and Medicine du Maryland. National Geographic, Quand les morts parlent : les exhumations les plus célèbres | National Geographic
  • Une étonnante découverte. C’est pour le moins ce qui peut qualifier la dernière trouvaille d’un groupe de chercheurs marocains et espagnols, qui ont récemment pu identifier des traces d’existence du «golunda» en Afrique du Nord. Jusque-là, les scientifiques ont pu situer l’espace de vie de cette espèce de rongeur en Asie du sud. Désormais, de premières fouilles ayant permis d’exhumer des fossiles permettent d’établir que cet être s’est développé même au Maroc, précisément dans la province de Jerada, il y a près de 2,6 millions d’années. , Maroc : Découverte à Jerada d’une espèce de rongeurs vieille de 2,6 millions d’années
  • Pressées par le chagrin et par le temps, elles ont donc fini par céder à l'unique proposition de la mairie : acheter un autre caveau de trois places, puis exhumer les corps du mari et du fils pour les replacer aux côtés de Germaine. leparisien.fr, Seine-Saint-Denis : une famille obligée d’exhumer un père et son fils pour enterrer la mère avec eux - Le Parisien

Traductions du mot « exhumer »

Langue Traduction
Anglais exhume
Espagnol exhumar
Italien riesumare
Allemand exhumieren
Chinois 发掘
Arabe نبش
Portugais exumar
Russe эксгумировать
Japonais 掘り出す
Basque lurpetik
Corse exhume
Source : Google Translate API

Synonymes de « exhumer »

Source : synonymes de exhumer sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « exhumer »

Partager