Étranglement : définition de étranglement


Étranglement : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

ÉTRANGLEMENT, subst. masc.

A.− [Le rétrécissement concerne la gorge; cf. étrangler I]
1. Rare. Action d'étrangler. Synon. strangulation.Il avait massacré des milliers de Turcs par les noyades dans le Bosphore, l'étranglement dans les prisons (Bloy, Journal,1903, p. 195).
2. P. ext. Compression ou obstruction passagère des voies respiratoires ayant une cause pathologique ou provoquée par une émotion. Étranglement de la voix, dans la voix, de la gorge. [L'écrivain] ronflait avec un bruit de tuyau d'orgue, des renâclements prolongés, des étranglements comiques (Maupass., Contes et nouv.,t. 1, Aventure paris., 1881, p. 767):
1. Mes étouffements tendent à prendre un nouveau caractère : spasmodique. Atrocement pénible. Mon larynx se contracte, comme pris dans un poing qui serre. L'étranglement s'ajoute à l'étouffement. Martin du G., Thib.,Épil. 1940, p. 1005.
B.− [Le rétrécissement concerne une entité autre que la gorge; cf. étrangler II]
1. [Le rétrécissement est de nature physique] État de ce qui est brusquement rétréci, resserré en un point. Étranglement de la taille (par une ceinture, un corset, etc.); étranglement d'une rue (par des travaux); étranglement d'une rivière (cf. pertuis), d'une vallée (cf. gorge). Il y a entre la poitrine et l'abdomen un étranglement très-marqué, comme dans les « guêpes » (Cuvier, Anat. comp., t. 1, 1805, p. 450).Le redoutable étranglement de mer qui est entre Serk et Brecq-Hou (Hugo, Travaill. mer,1866, p. 77):
2. Je n'ai jamais considéré qu'avec tristesse et déplaisir les modes du xviiiesiècle, surtout l'excessif resserrement de la taille, la suppression du ventre, ce cruel étranglement de la matrice et des entrailles. Michelet, Journal,1849, p. 28.
MÉD. Étranglement (d'un organe). Constriction qui provoque un arrêt de la circulation (cf. Méd. Biol. t. 2, 1971).
Étranglement herniaire. Resserrement de l'ouverture qui a donné passage à la portion de l'organe hernié, entraînant la constriction de celui-ci. La hernie était double et mauvaise (...). Je dis à mon homme (...). Restez étendu, ou gare à l'étranglement! (France, Orme,1897, p. 130).L'étranglement herniaire n'est pas rare, même chez le nourrisson (QuilletMéd.,1965, p. 162).
2. Au fig. [Le rétrécissement est de nature morale ou psychique]
a) Action de freiner ou d'arrêter le développement d'une entité abstraite. Mes moyens sont ridicules par le peu d'importance que leur donne l'étranglement du temps (Stendhal, L. Leuwen,t. 3, 1836, p. 162).Louis Bonaparte incarnait le coup d'État contre la République, l'étranglement de la liberté dont l'Assemblée demeurait la gardienne (Mauriac, Nouv. Bloc-Notes,1961, p. 134).
b) Action d'entraver l'expression d'une entité abstraite. Étranglement d'une discussion. Peut-être ce climat engourdissant est-il un peu responsable du rétrécissement, de l'étranglement de presque tous mes livres (Gide, Journal,1914, p. 422).
En partic. Étranglement d'une affaire, d'un procès (cf. étrangler II B 2).Cf. Martin du G., J. Barois, 1913, p. 376.
Prononc. et Orth. : [etʀ ɑ ̃gləmɑ ̃]. Ds Ac. 1740-1932. Étymol. et Hist. 1240 estranglement « esquinancie » (J. Ben Simson Glossaire hébreu-français du XIIIes. ds Levy, Recherches lexicologiques, 433, p. 328); xves. estranglemans « action d'étrangler » (Gloss. de Salins ds Gdf. Compl.); 1707 biol. « resserrement, rétrécissement » (Hombert, Mém. de l'Acad., p. 340 ds Trév. 1752). Dér. du rad. de étrangler*; suff. -(e)ment*. Fréq. abs. littér. : 177. Bbg. Bottleneck. Goulot ou goulet d'étranglement? Actual. terminol. 1972, t. 5, no8, p. 3. − Gohin 1903, p. 377.

Étranglement : définition du Wiktionnaire

Nom commun

étranglement \e.tʁɑ̃.ɡlə.mɑ̃\ masculin

  1. Action d’étrangler, et plus ordinairement état de celui qui est étranglé.
    • Des indices d’étranglement.
    • Un os arrêté dans la gorge lui a causé un étranglement qui a failli le faire mourir.
  2. Resserrement, rétrécissement, accidentel ou naturel, dans quelque partie d’une chose plus ou moins allongée.
    • La gaine isolante que constitue la stratification myélinique est interrompue à intervalles réguliers par des étranglements (nœuds de Ranvier) au niveau desquels l’axone est dénudé. — (E. Christian Laterre, Sémiologie des maladies nerveuses, De Boeck Supérieur, 2008, p. 62)
    • L’étranglement des vaisseaux gêne la circulation du sang, d’une hernie.
    • Le corps de plusieurs insectes, tels que l’araignée, la guêpe, est divisé en deux par un étranglement.
  3. (En particulier) (Sylviculture) Déformation, bourrelet formé par la présence d’un objet enroulé autour du tronc.
    • La tige de cette plante a plusieurs étranglements.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étranglement : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ÉTRANGLEMENT. n. m.
Action d'étrangler, et plus ordinairement État de celui qui est étranglé. Des indices d'étranglement. Un os arrêté dans la gorge lui a causé un étranglement qui a failli le faire mourir. Il se dit aussi d'un Resserrement, d'un rétrécissement, accidentel ou naturel, dans quelque partie d'une chose plus ou moins allongée. L'étranglement des vaisseaux gêne la circulation du sang. L'étranglement d'une hernie. Le corps de plusieurs insectes, tels que l'araignée, la guêpe, est divisé en deux par un étranglement. La tige de cette plante a plusieurs étranglements.

Étranglement : définition du Littré (1872-1877)

ÉTRANGLEMENT (é-tran-gle-man) s. m.
  • 1Action d'étrangler ; état de celui qui est étranglé. Elle est morte d'un étranglement à la gorge, Sévigné, 472. La fille aînée de la femme-chef ordonna l'étranglement de douze enfants, Chateaubriand, Amér. 216.
  • 2 Terme de chirurgie. Toute constriction exercée sur une partie quelconque de manière à y suspendre la circulation.

    Étranglement des hernies, constriction de l'intestin ou de l'épiploon sorti du ventre et serré par l'ouverture qui lui a donné passage.

    Étranglement se dit encore, lorsqu'une partie celluleuse, entourée d'une enveloppe aponévrotique ou d'une gaîne fibreuse, étant prise d'inflammation, l'enveloppe, peu extensible, résiste à la tuméfaction.

  • 3État de ce qui est étranglé, rétréci en certains points. N'oubliez pas de vous assurer si les petits sacs dont la grande artère vous a paru composée sont de véritables sacs, et si ce ne sont point de simples étranglements d'un vaisseau unique, Bonnet, 4e lett. Hist. nat.

    Terme d'hydraulique. Endroit d'une conduite où l'eau ne passe qu'avec peine.

    Terme de mine. Accident d'une couche dont le toit et le mur se rapprochent en s'écartant de leur parallélisme.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « étranglement »

Étymologie de étranglement - Littré

Étrangler ; provenç. estrangolament.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de étranglement - Wiktionnaire

Déverbal de étrangler.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « étranglement »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
étranglement etrɑ̃glœmɑ̃ play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « étranglement »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « étranglement »

  • Toutefois, le ministre n'évoque plus un remplacement immédiat, laissant donc la porte ouverte à un maintien, au moins temporaire, de l'utilisation de la clé d'étranglement. "Un groupe de travail sera chargé d’ici le 1er septembre de déterminer les techniques et moyens matériels de substitution, auxquels les fonctionnaires seront alors formés", écrit simplement Christophe Castaner dans un communiqué de presse. , Faits-divers - Justice | Clé d'étranglement : on en est où ?
  • Technique d'étranglement : "Nous avons décidé de mettre fin à son enseignement" déclare @CCastaner, qui évoque "des propositions" en cours de réflexion "pour trouver des alternatives à cette méthode" #AuditionCastanerpic.twitter.com/Q5gaypFTXv Le HuffPost, Castaner promet des alternatives à la technique de l'étranglement d'ici le 1er septembre | Le HuffPost
  • Le plaquage ventral et les techniques d’étranglement seraient trop dangereuses. Est-ce vrai ? Nous avons posé la question à deux spécialistes des arts martiaux et de krav maga, une technique militaire de self défense. , Plaquage ventral, technique d'étranglement, est-ce dangereux ? Des profs de krav maga répondent | Actu Bordeaux
  • Un policier de New York a été interpellé et inculpé, jeudi 25 juin, pour avoir pratiqué une prise d’étranglement lors d’une arrestation. Cette pratique a été rendue récemment illégale dans l’Etat de New York, après l’émotion causée par la mort de George Floyd. Le Monde.fr, Un policier new-yorkais inculpé pour une prise d’étranglement, désormais illégale
  • Plusieurs peuvent être utilisées en fonction du contexte : le pied-poing, la clé de bras, la clé d’étranglement et l’utilisation des bâtons (télescopique ou tonfa). Lorsqu’il s’agit d’une personne dangereuse, la police pratique "le ramassage de jambes".  SudOuest.fr, Fin de la clé d’étranglement : quelles sont les techniques d’interpellation des forces de l’ordre ?
  • «La méthode de la prise par le cou, dite de l’étranglement, sera abandonnée et ne sera plus enseignée dans les écoles de police et de gendarmerie», annonce le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner en conférence de presse, le 8 juin, non sans susciter de vives critiques dans les rangs policiers. Libération.fr, Dans quels pays les clés d'étranglement par la police sont-elles interdites ? - Libération
  • En attendant les conclusions d’un groupe de travail sur de nouvelles techniques d’interpellation, la « clé d’étranglement » pourra être utilisée par les policiers jusqu’au 1er septembre. Le Monde.fr, Police : la technique dite de « la clé d’étranglement » maintenue provisoirement
  • A son tour, Mathieu propose cette fois à Thérèse de lui pratiquer une clé d'étranglement. Une technique qu'il n'a exercée qu'« une seule fois à l'école de police », et dont il voudrait, dit-il, s'assurer qu'il la maîtrise encore. Confiante, Thérèse se laisse faire, sans imaginer le débordement de violence qui va suivre. « Il m'a serré très fort le cou, m'a mis son genou sur la colonne vertébrale et m'a entraînée au sol », rapportera-t-elle après l'incident. leparisien.fr, Un policier blesse une collègue par une clé d’étranglement - Le Parisien

Traductions du mot « étranglement »

Langue Traduction
Corse stranguli
Basque itotzea
Japonais 絞殺
Russe удушение
Portugais estrangulamento
Arabe الخنق
Chinois 勒死
Allemand strangulation
Italien strangolamento
Espagnol estrangulación
Anglais strangulation
Source : Google Translate API

Synonymes de « étranglement »

Source : synonymes de étranglement sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « étranglement »


Mots similaires