Espiègle : définition de espiègle


Espiègle : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

ESPIÈGLE, adj.

A.− [En parlant d'une pers. et en partic. d'un enfant] Qui est vif et malicieux mais sans méchanceté. Espiègle avec candeur, il faisait des moustaches d'encre aux poupées de ma sœur (France, Putois,1904, p. 74):
1. Il désespéra d'être jamais mieux qu'un enfant plaintif et méconnu, un enfant pareil d'âme à quelque fillette rougissante, écervelée, espiègle et jalouse. Adam, Enf. Aust.,1902, p. 298.
Emploi subst. Personne malicieuse avec gentillesse. À table dans une fête, Cette espiègle me tient tête Pour les propos libertins (Béranger, Chans.,t. 1, 1829, p. 221).Hé! bon! c'est une plaisanterie. L'espiègle veut me piquer au jeu par ce joyeux tour de malice (Musset, Quenouille Barb.,1840, II, 5, p. 316).
B.− P. ext.
1. [En parlant du comportement d'une pers.] Qui témoigne de malice inoffensive. Un air espiègle. Caractère, humeur espiègle (Ac.1932).Ils m'accueillaient avec des mines espiègles et bonnes, fronçant le nez, rapetissant les yeux, pinçant le bec (Frapié, Maternelle,1904, p. 293):
2. À l'extrémité opposée, cette exubérance espiègle et primesautière est presque entièrement absorbée, en tout cas disciplinée par une tendance complémentaire... Jeux et sp.,1967, p. 157.
2. [En parlant de choses abstr.] Qui est dit ou rapporté de manière malicieuse. Elle a, de temps en temps, sous sa plume de petites anecdotes espiègles et malicieuses (Sainte-Beuve, Port-Royal,t. 4, 1859, p. 171).
Rem. On rencontre ds la docum. l'adv. espièglement. D'une manière espiègle. Toute la soirée elle avait pu, pelotonnée espièglement en boule sur mon lit, jouer avec moi comme une grosse chatte (Proust, Prisonn., 1922, p. 77).
Prononc. et Orth. : [εspjεgl̥]. Ds Ac. dep. 1694. Allongement (réduit) de la voyelle de syll. finale, d'apr. Rouss.-Lacl. 1927, p. 124 et Grammont Prononc. 1958, p. 38. Étymol. et Hist. 1. xvies. (?) V[l]espiegles subst. (Les de Relais, ou Purgatoire des bouchers, charcutiers..., p. 9, cf. Variétés historiques et littéraires, t. 5, p. 270), emploi isolé; 1640 espiegle (Oudin Curiositez); 2. 1690 adj. (Fur.). Du nom de (Till) Eulenspiegel, héros pop. all., dont les aventures, publiées en all. en 1515, ont été traduites en fr. dès le xvies. sous le titre Histoire (...) de Till Ulespiegle; le -l- étant pris pour l'art., le nom a été altéré en espiègle. Fréq. abs. littér. : 110. Bbg. Colomb. 1952/53, p. 92, 119; pp. 297-298. − Migl. 1968 [1927], p. 98, 173, 328.

Espiègle : définition du Wiktionnaire

Adjectif

espiègle \ɛs.pjɛɡl\

  1. Qui est vif et malicieux mais sans méchanceté.
    • Mon oncle avait lui aussi l’œil sur Margarida, qui laissait voir des seins hauts et blancs, avec un visage d’enfant espiègle. — (Jean-Paul Sartre, Les Temps modernes nº 104 à 108, 1954)
    • Une jeune fille espiègle.
    • Caractère, humeur espiègle.

Nom commun

espiègle \ɛs.pjɛɡl\

  1. Celui, celle qui est vif et malicieux, sans méchanceté.
    • Caradou, le clairon, incorrigible espiègle, lance sur un ton de commandement :
      — « L’ennemi est en fuite. […] »

      — (Pierre Audibert, Les Comédies de la Guerre, 1928, pp. 32-33)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Espiègle : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ESPIÈGLE. n. des deux genres
. Celui, celle qui est vif et malicieux, sans méchanceté. Cet enfant est espiègle. Une jeune fille espiègle. Une petite espiègle. Adjectivement, Cet enfant est espiègle. Par extension, Caractère, humeur espiègle.

Espiègle : définition du Littré (1872-1877)

ESPIÈGLE (è-spiè-gl') adj.
  • 1Vif et malicieux sans méchanceté. Un enfant espiègle. Bon plaisant, d'un sel fin dans son sérieux ironique, et plus espiègle que malin, Marmontel, Mém. IV.
  • 2 Substantivement. Un espiègle. Agathe, la plus jolie petite espiègle que l'amour eût formée, ne perdit pas un mot de cet entretien, Marmontel, Contes moraux, Connaiss. Eh bien, espiègle, vous n'applaudissez pas ? Beaumarchais, Mar. de Fig. I, 10.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « espiègle »

Étymologie de espiègle - Littré

Wallon, spièk ; de l'allemand Eulen-spiegel, proprement miroir de chouette, de Eule, chouette, et Spiegel, miroir. Ménage a dit : " Un Allemand du pays de Saxe, nommé Till Ulespiegle, qui vivait vers 1480, était un homme célèbre en petites fourberies ingénieuses. Sa vie ayant été composée en allemand, on a appelé de son nom un fourbe ingénieux. Ce mot a passé ensuite en France, dans la même signification ; cette vie ayant été traduite et imprimée avec ce titre : Histoire joyeuse et recreative de Till Ulespiegle, lequel par aucunes fallaces ne se laissa surprendre ne tromper. " On remarquera que l'allemand Spiegel, miroir, est le latin speculum, d'où le provençal espelh ; espagn. espejo ; ital. specchio.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de espiègle - Wiktionnaire

De l’allemand Eulenspiegel, nom d’origine de Till l’Espiègle, saltimbanque malicieux et farceur de la littérature populaire allemande, dont les attributs sont la chouette (Eulen) pour la sagesse, et le miroir (Spiegel) pour la farce. Combattant l’envahisseur espagnol, il a constitué l’armée des gueux. Ces aventures ont été publiées en 1515 et traduites en français au XVIe siècle.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « espiègle »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
espiègle ɛspjɛgl play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « espiègle »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « espiègle »

  • Nina est déjà une lectrice avertie... et une petite espiègle ! "Son activité préférée est de feuilleter des livres, elle peut y rester des heures. En revanche, elle adore me piquer mon portable !", s'amuse sa maman. La maternité est le plus cadeau du monde, même si cela coûte beaucoup de soucis à l'animatrice. "Jamais je n'aurais imaginé être aussi épuisée ! D'ailleurs, Nina fait ses nuits depuis longtemps, pas moi. Je me réveille dix fois pour veiller sur son sommeil. Je crains toujours la mort subite du nourrisson", explique Adriana Karembeu. news.sen360.sn, Adriana Karembeu : cette habitude espiègle de sa fille Nina | SEN360.SN
  • Des mouches aux mains d'enfants espiègles, voici ce que nous sommes pour les dieux ; ils nous tuent pour s'amuser. De William Shakespeare / Le roi Lear
  • La poésie est la tendresse espiègle des jeux de mots. De Michel Bouthot / Chemins parsemés d'immortelles pensées

Images d'illustration du mot « espiègle »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « espiègle »

Langue Traduction
Corse ghjucatu
Basque ludikoak
Japonais 遊び心のある
Russe игривый
Portugais brincalhão
Arabe مرح
Chinois 好玩的
Allemand spielerisch
Italien giocoso
Espagnol juguetón
Anglais playful
Source : Google Translate API

Synonymes de « espiègle »

Source : synonymes de espiègle sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « espiègle »


Mots similaires