Enchevêtrer : définition de enchevêtrer


Enchevêtrer : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

ENCHEVÊTRER, verbe trans.

A.− Emploi trans.
1.− Vx. Mettre un chevêtre*, un licou à un cheval.
Rem. Attesté ds tous les dict. gén.
a) P. ext.
[Le compl. désigne une pers.] Attacher au moyen de fers, de liens. Synon. entraver.Pourquoi ces vilains cercles de fer enchevêtraient leurs petits pieds déjà endoloris et gonflés (Sue, Atar Gull,1831, p. 15).
[Le compl. désigne un ou plusieurs inanimés concr.] Mêler les unes aux autres différentes choses ou parties d'une chose, au point de donner une impression de désordre. Enchevêtrer les fils d'un écheveau. Synon. emmêler.Jardins qui enchevêtrent leurs bassins géométriques, leurs allées d'arbres taillés et leurs murailles d'eau comme des figures de danse (Faure, Espr. formes,1927, p. 282).
b) Au fig. Enchevêtrer une intrigue, des phrases. Les règles que suivit l'unificateur [de l'Hexateuque] furent à peu près celles-ci : (...) 2oquand les deux récits étaient parallèles (...) enchevêtrer les deux narrations, au risque de produire un texte incohérent, plein de zigzags et de retours (Renan, Hist. peuple Isr.,t. 3, 1891, p. 56).Nous vîmes à sa gauche [de Marcel Proust sur son lit de mort], (...) une haute pile inégale de cahiers d'école. (...) et nous nous rappelâmes que c'étaient les cahiers que Marcel embrouillait et enchevêtrait s'il voulait nous lire quelque chapitre (Cocteau, Poés. crit. I,1959, p. 132).
2.− ARCHIT. Relier des solives au moyen d'un chevêtre*.
Rem. Sens attesté ds tous les dict. gén. sauf Ac. 1798-1878, Besch. 1845.
B.− Emploi pronom. à valeur passive, vx. [En parlant d'un cheval] Se prendre le pied dans la longe du licou.
Rem. Attesté ds tous les dict. gén.
1. P. ext. [Le suj. désigne un ou plusieurs inanimés concr.] Se mêler, en présentant un assemblage désordonné. Les autres porte-bannières (...) embarrassées de leurs lances qui s'accrochent, s'enchevêtrent, et qu'elles tirent rageusement (Colette, Cl. école,1900, p. 297):
... des végétations extravagantes s'enchevêtraient à l'ombre, ruisselantes, trempées par un déluge perpétuel; le long des parois verticales et noires, s'accrochaient des lianes, des fougères arborescentes, des mousses et des capillaires exquises. Loti, Le Mariage de Loti,1882, p. 141.
P. métaph. Une personne, par combien de fils inaperçus elle s'enchevêtrait dans les autres personnalités (Michelet, Journal,1839, p. 317).
2. Au fig.
a) [Le suj. désigne des notions abstr., en partic. dans le domaine des pensées, des sentiments] Constituer un ensemble confus, désordonné. Il s'assit, lourd d'un monde de réflexions qui s'enchevêtraient (Barbusse, Feu,1916, p. 175).Vingt idées contradictoires s'enchevêtraient dans sa cervelle. Elle était impuissante, furieuse, consternée (Martin du G., Thib.,Belle sais., 1923, p. 1018).
b) [Le suj. désigne une pers.] ,,S'embrouiller dans une affaire, dans un raisonnement`` (Ac. 1932).
Rem. On rencontre chez les Goncourt le subst. masc. enchevêtreur. Celui qui enchevêtre. Quel noueur d'imbroglios d'argent et quel amusant enchevêtreur d'affaires que ce Daudet (Journal, 1884, p. 317).
Prononc. et Orth. : [ɑ ̃ ʃ(ə)vεtʀe] ou p. harmonis. vocalique [ɑ ̃ ʃ(ə)vetʀe], (j')enchevêtre [ɑ ̃ ʃ əvε:tʀ ̥]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. 1174-76 « mettre un licou (à une jument) » (G. de Pont-Ste-Maxence, St Thomas, 2090 ds T.-L.); ca 1220 fig. (G. de Coincy, Miracles, éd. F. Kœnig, I Mir. 11, 939); 2. 1389-92 technol. (Compt. de Nevers, CC1, fo4 vods Gdf. Compl.). Du b. lat. encapistrare « mettre un licou ». Fréq. abs. littér. : 250. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 107, b) 308; xxes. : a) 528, b) 483.

Enchevêtrer : définition du Wiktionnaire

Verbe

enchevêtrer \ɑ̃.ʃə.ve.tʁe\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : s’enchevêtrer)

  1. (Désuet) (Arts) Attacher un cheval avec un chevêtre, un licou.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
  2. (Désuet) (Arts) Relier des solives avec un chevêtre.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
  3. (Par extension) Mêler, embrouiller les unes dans les autres, en parlant des choses.
    • Alors seulement il se mit en devoir de faire reculer sa brichka, mais ne réussit pas à la dégager, tant les deux attelages étaient enchevêtrés. — (Nicolas Gogol ; Les âmes mortes -1842 ; traduction de Henri Mongault -1949)
    • En effet, dans l'ardeur du combat, les cornes des deux wapitis s’étaient tellement enchevêtrées qu'elles ne pouvaient plus se dégager, à moins de se rompre. — (Jules Verne, Le Pays des fourrures, J. Hetzel et Cie, Paris, 1873)
    • Le fourré, sous les branches qui se rejoignaient et s’enchevêtraient, formait une sorte de bauge. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 321 de l’éd. de 1921)
    • Vers 1929, ce réseau de dettes enchevêtrées était si serré que l'on estimait que le service des dettes de l'Etat, des fermiers et des industriels, absorbait les trois quart des revenus du pays. — (André Maurois, Chantiers américains, 1933)
  4. (Pronominal) Engager son pied dans la longe du licol, en parlant d’un cheval.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
  5. (Pronominal) (Figuré) S’embrouiller dans une affaire, dans un raisonnement.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
  6. (Pronominal) (Figuré) S’emmêler.
    • Malgré les soleillées qui précisaient les dessins délicats des ramilles s'enchevêtrant, la forêt de la Côte, dominant le village, restait maussade et grise. — (Louis Pergaud, Le retour, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Enchevêtrer : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ENCHEVÊTRER (S'). v. pron.
Engager son pied dans la longe du licou, en parlant d'un Cheval. Il s'emploie surtout par extension à propos de Choses qui se mêlent, s'embrouillent les unes dans les autres. Les fils de l'écheveau sont enchevêtrés. Des phrases, des périodes enchevêtrées. Figurément, il signifie S'embrouiller dans une affaire, dans un raisonnement. Il s'employait transitivement pour signifier Attacher un cheval avec un chevêtre, un licou. Il n'est plus employé dans cette acception qu'en termes d'Arts. Enchevêtrer des solives, Les relier avec un chevêtre. Voyez ce mot.

Enchevêtrer : définition du Littré (1872-1877)

ENCHEVÊTRER (an-che-vê-tré) v. a.
  • 1Mettre un chevêtre, un licou à un cheval.

    Terme de charpentier. Joindre des solives par un chevêtre.

  • 2 Fig. Embrouiller. Enchevêtrer des phrases, une affaire.
  • 3S'enchevêtrer, v. réfl. Se prendre la jambe dans la longe de son licou, en parlant d'un cheval.

    Fig. S'embrouiller. Il s'enchevêtra dans un raisonnement dont il eut peine à sortir. Chacun peut voir, dans les chapitres 3 et 4 du premier livre de Grotius, comment ce savant et son traducteur Barbeyrac s'enchevêtrent, s'embarrassent dans leurs sophismes, Rousseau, Contrat, II, 2. Comment concevoir que les routes d'un royaume de vingt-sept mille lieues carrées puissent ne pas s'enchevêtrer sans un centre commun ? Mirabeau, Collection, t. IV, p. 297.

HISTORIQUE

XIIe s. Dunc li unt un jument senz sele fait luer [louer] ; Car ne porent nul autre à cele feiz [fois] trover : Nis de fain [même de foin] l'aveit fait sis maistre enchevestrer, Th. le mart. 50.

XVe s. Si tost que [les Hongres] virent nos gens enchevestrés es pieux, adonc tournerent les Hongres le dos, Boucic. I, ch. 24.

XVIe s. M. le lieutenant, tenant en sa main des brides sans nombre, desquelles estoient enchevestrez des veaux aussi sans nombre, Sat. Mén. p. 26. On commencera à lui faire sentir [au jeune cheval] la servitude, en l'enchevestrant d'un licol de laine, De Serres, 307. De peur qu'il ne se butte avec les autres, s'enchevestre, ou autrement lui mesavienne, De Serres, 308.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « enchevêtrer »

Étymologie de enchevêtrer - Littré

En 1, et chevêtre.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de enchevêtrer - Wiktionnaire

Du latin *incapistrare dérivé de capistrare et apparenté à chevêtre.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « enchevêtrer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
enchevêtrer ɑ̃ʃœvɛtre play_arrow

Conjugaison du verbe « enchevêtrer »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe enchevêtrer

Évolution historique de l’usage du mot « enchevêtrer »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « enchevêtrer »

  • Alors que les opérateurs auront un rôle important à jouer dans l'informatique de pointe, en particulier en tant que fournisseur de services 5G, les cas d'utilisation de l'informatique vont continuer à s'enchevêtrer. D’où des acquisitions, fusions... , Le marché du Edge computing en forte croissance -
  • Des carrosseries luisantes au ciel nébuleux, le panel d’imagination est vaste face à une œuvre de Jérôme Robbe. Plexiglas, miroir, aluminium, c’est la surface qui joue le rôle essentiel ici, dégageant des panoramas de teintes et de nuances assez saisissants selon la couleur du vernis qui les recouvre et les déformations provoquées par un pistolet thermique. Ainsi l’artiste laisse les phénomènes agir et observe le mouvement des couleurs s’enchevêtrer avec les reliefs des cicatrices sur la surface. Presque une improvisation picturale. AD Magazine, Les expositions en galeries à ne pas manquer cet automne | AD Magazine
  • A tous ces niveaux, on peut dire que nos vies sont en conférence les unes avec les autres, non seulement en raison de leur destinée commune, mais aussi en raison des différentes strates de conversation publique qui les font s’enchevêtrer, se co-impliquer, interagir, être en « commerce » les unes avec les autres.  France Culture, Ali Benmakhlouf : "Nos vies sont en conférence les unes avec les autres"

Traductions du mot « enchevêtrer »

Langue Traduction
Corse impastà
Basque nahaspilatu
Japonais 絡み合う
Russe опутать
Portugais enredar
Arabe تشابك
Chinois
Allemand verwickeln
Italien entangle
Espagnol enredar
Anglais entangle
Source : Google Translate API

Synonymes de « enchevêtrer »

Source : synonymes de enchevêtrer sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « enchevêtrer »


Mots similaires