La langue française

Égaliser

Définitions du mot « égaliser »

Trésor de la Langue Française informatisé

ÉGALISER, verbe trans.

Rendre égal (cf. égaler).
A.− [Le compl. d'obj. désigne des pers. ou des choses présentant auparavant des différences]
1. [Le compl. d'obj. désigne des choses] Rendre égal quantitativement. Égaliser les lots d'un partage (Ac.). Les intentions perfides de ceux qui voulaient égaliser les biens et partager les terres, supprimer la richesse et la pauvreté et établir pour tous la médiocrité heureuse (France, Dieux ont soif,1912, p. 169).Dès qu'on prétend (...) égaliser tous les salaires, (...) c'est l'idée rouge (Alain, Propos,1933, p. 1175).
SP., emploi abs. Rendre le score égal à celui de l'adversaire. L'arbitre indiquait le point de penalty et Jordao marquait le but pour Lisbonne : Bastia, dès la reprise égalisait à la suite d'un corner tiré par Mariot sur la tête de Felix (1 à 1) (L'Est Républicain,15 sept. 1977, p. 12).
Emploi pronom. à sens passif :
1. L'instant favorable pour cueillir une fructueuse victoire, était essentiellement fugitif. Au bout d'un petit nombre d'heures, les réserves de l'ennemi affluaient (...); bien vite, les moyens s'égalisaient, et aussi les pertes. Joffre, Mémoires,t. 2, 1931, p. 78.
Spéc. Couper à une longueur égale. Égaliser les cheveux (cf. chaume ex. 5).Il haussa les épaules, tout en donnant de délicats coups de ciseaux pour bien égaliser la ligne des buis (Zola, Conquête Plassans,1874, p. 1026).
2. [Le compl. d'obj. désigne des pers. ou des choses] Rendre égal qualitativement, en valeur. Égaliser des chances. La maîtresse ouvrit ses bras, la servante s'y jeta; et elles s'étreignirent, satisfaisant leur douleur dans un baiser qui les égalisait (Flaub., Trois contes,Cœur simple, 1877, p. 49).La maladie égalise tous les hommes, toutes les religions (Renan, Drames philos.,Eau Jouvence, 1881, III, 1, p. 474):
2. ... les conditions de la vie moderne tendent inévitablement, implacablement, à égaliser les individus, à égaliser les caractères; et c'est malheureusement et nécessairement « sur le type le plus bas » que la moyenne tend à se réduire. Valéry, Variété III,1936, p. 225.
Rare. [Le compl. d'obj. désigne une pers. rendue égale à une autre, désignée par un compl. prép. introduit par à] :
3. ... quelque que soit la supériorité [militaire] des uns et l'infériorité misérable des autres, il y a des difficultés de nombre et de distance qui finissent par égaliser, en cette matière, le faible au fort. Tocqueville, Correspondance[avec H. Reeve], 1857, p. 236.
Emploi abs. Un évolutionnisme matérialiste qui ne sait égaliser qu'en abaissant (Hamelin, Élém. princ. représ.,1907, p. 303).
Emploi pronom. à sens passif :
4. Je suis une Juive comme ma mère, et elle pensait que la révolution était venue, et que tout allait se mêler et s'égaliser, et que vous l'accepteriez parmi vous, elle a tant de bonne volonté! Claudel, Le Père humilié,1920, I, 3, p. 506.
B.− P. ext. [Le compl. d'obj. désigne une chose considérée isolément]
1. [Une étendue] Aplanir. Après avoir passé le pouce sur l'orifice du fourneau [de sa pipe], de manière à égaliser la surface du précieux végétal, Bruidoux tira un briquet (Feuillet, Bellah,1850, p. 5):
5. ... les épis récoltés s'étalaient sur l'aire par couches égalisées à la fourche, et légèrement relevées au bord par les nouveaux paniers qu'on y versait. Gautier, Le Roman de la momie,1858, p. 265.
2. [Une chose ayant un développement temporel] Faire en sorte qu'une chose ne présente pas de différence dans le temps. Il chercha à ralentir, à égaliser son souffle, il finit par y parvenir; depuis longtemps, il savait conquérir la paix du corps, mais celle de l'âme? (Abellio, Pacifiques,1946, p. 316):
6. Ces exercices variés et réguliers avaient d'ailleurs pour effet de rompre toute violence des pensées et d'égaliser nos âmes. Les fleuves détournés avec art, entrecoupés à propos, deviennent presque un canal paisible. Sainte-Beuve, Volupté,t. 2, 1834, p. 212.
Emploi pronom. à sens passif. Il ne dormit pas tout de suite (...) mais sa respiration s'égalisa bientôt dans le grand froid tranquille, homogène et pur (Malègue, Augustin,t. 1, 1933, p. 51):
7. ... cet énivrement lucide, coupé de dépressions à pic, cette conquête heurtée d'un royaume sans frontières, cette démesure qui est la jeunesse même, qui s'assagit et s'égalise plus tard, de l'impatience de vie à la médiocre habitude de l'existence. Arnoux, Le Chiffre,1926, p. 7.
Rem. On rencontre ds la docum. a) Qq. ex. du part. prés. adj. égalisant, ante. Qui égalise, qui rend égal qualitativement, en valeur. Nos lois politiques, ces chefs-d'œuvre de volonté égalisante et destructive qui tendent à détruire l'unité des familles et à favoriser l'exode vers les villes des travailleurs des champs (Maurras, Kiel et Tanger, 1914, p. 202). Sa beauté rayonnait sur un monde trop grand pour mon cœur et où ma place n'était prévue que pour boucher un coin, ou donner une direction commune, égalisante, à toutes les femmes en mal de pitié (J. Bousquet, Trad. du silence, 1935-36, p. 244). b) Qq. ex. du part. passé adj. égalisé. Qui a été égalisé. α) Qui a été rendu égal qualitativement, en valeur. Gavarni s'opposa à toute révolution dans le costume, disant que dans une société égalisée, il fallait que la distinction ne fût pas dans le costume, mais dans la manière de le porter (Goncourt, Journal, 1855, p. 167). Le vrai peintre (...) exprime les parties principales dans une lumière douce et égalisée, qui fait oublier ce relief, et favorise le langage propre aux couleurs (Alain, Beaux-Arts, 1920, p. 248). β) [En parlant d'une surface] Aplanie. L'aire (...) afin d'en protéger la surface égalisée, on y étendait une couche de « thuie » fine l'hiver (Pesquidoux, Livre raison, 1928, p. 127). c) L'adj. et subst. masc. égalisateur, trice. α) Adj. Qui égalise, qui rend égal qualitativement, en valeur. Le pouvoir égalisateur de l'atome [stratégique] (Beaufre, Dissuasion et strat., 1964, p. 39). β) Subst. masc. Dispositif servant à égaliser une surface. [Dans la moissonneuse batteuse] l'égalisateur de pied appelé également tapeur (...) est une planche garnie ou non d'aspérités du côté de la gerbe (Passelègue, Mach. agric., 1930, p. 228). d) Le subst. masc. égaliseur, vx. Personne qui tend à donner à des personnes des droits, une valeur qui ne présentent pas de différence. La révolution est faite à Genève. Les égaliseurs se sont emparés des portes et il y a une convention nationale établie au temple neuf (Staël, Lettres à L. de Narbonne, 1792, p. 79). Les égaliseurs [de la révolution anglaise] rejetaient toute espèce de dépendance et de subordination (J. de Maistre, Considér. sur Fr., 1796, p. 166).
Prononc. et Orth. : [egalize], (j')égalise [egali:z]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. Milieu xves. pronom. soi equaliser « se rendre égal à » (Mist. du Viel Testament, éd. J. de Rothschild, t. 1, p. 56); 1539 trans. egualizer (Est.); xvies. égaliser (Monet ds Littré); 2. a) 1440-75 « traiter quelqu'un de la même manière qu'un autre » (G. Chastellain, Chron., V, 38, 10 ds Heilemann Chastellain, p. 66); b) 1789 « mettre sur un pied d'égalité (des personnes) » (Staël, Lettres jeun., p. 329 : Quand tour à tour le despotisme et l'anarchie égalisent tous les hommes); 3. 1834 « rendre unie, ôter toute aspérité » ici fig. (Sainte-Beuve, Volupté, t. 2, p. 212 : Rompre toute violence des pensées et (...) égaliser nos âmes); 1850 égaliser le sol (Flaub., Corresp., p. 208). Dér. de égal*; suff. -iser*. Fréq. abs. littér. : 109. Bbg. Gohin 1903, p. 279. − Termes techn. fr. Paris, 1972, p. 66.

Wiktionnaire

Verbe

égaliser \e.ɡa.li.ze\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Rendre égal, en parlant des choses.
    • Égaliser les lots d’un partage.
    • (Figuré) La mort égalise toutes les conditions.
  2. Rendre uni, plan.
    • Comme il avait dû prendre les billets un par un, les appliquer symétriquement l’un contre l’autre, les lisser de la main, les égaliser de façon à ce qu’aucun ne dépassât ! — (Octave Mirbeau, Lettres de ma chaumière : La Tête coupée, A. Laurent, 1886)
    • Les hersages sont destinés à parfaire l’ameublissement de la couche superficielle du sol et à en égaliser la surface. — (O. Bussard, Cultures légumières, 1943)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ÉGALISER. v. tr.
Rendre égal. Il ne se dit qu'en parlant des Choses. Égaliser les lots d'un partage. Fig., La mort égalise toutes les conditions. Il signifie aussi Rendre uni, plan. Égaliser un terrain, un chemin, une allée.

Littré (1872-1877)

ÉGALISER (é-ga-li-zé) v. a.
  • 1Rendre égal, de même valeur, en parlant des choses. Égaliser les lots dans un partage. L'amour égalise les conditions.
  • 2Égaliser un terrain, le rendre uni.
  • 3Égaliser la poudre, la mettre en grains et la tamiser.

    Égaliser les cheveux, les couper d'égale longueur.

  • 4S'égaliser, v. réfl. Devenir égal. En procédant ainsi, les lots s'égaliseront.

REMARQUE

Voltaire blâmait égaliser comme inutile à côté d'égaler. Mais, malgré l'opposition de Voltaire, ce mot est admis aujourd'hui.

SYNONYME

ÉGALER, ÉGALISER. Ces deux verbes, identiques d'ailleurs, ne diffèrent que par l'affixe composé iser, qui, dans les verbes actifs, a le même sens à peu près que l'affixe simple er. Aussi l'usage n'a-t-il établi d'autre nuance que celle-ci : c'est que, dans le sens de rendre égal ou rendre uni, égaliser est plus usité qu'égaler.

HISTORIQUE

XVIe s. Egaliser, Monet

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « égaliser »

(XVIe siècle) Verbe dérivé de égal avec le suffixe -iser. (milieu XVe siècle) soi equaliser, « se rendre égal à ».
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Égal, et la terminaison verbale iser, qui signifie ordinairement faire, rendre, par exemple utiliser, fertiliser.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « égaliser »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
égaliser egalize

Évolution historique de l’usage du mot « égaliser »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « égaliser »

  • Si vous réussissez enfin à marquer après avoir dominé pendant les 3/4 du jeu, l'adversaire égalisera dans les arrêts de jeu. De Christophe Courtois
  • Lundi soir, Hugo Lloris a dégoupillé lors de la 33e journée de Premier League en fonçant sur le Sud-Coréen. Le Français aurait été furieux du replacement défensif léger de son partenaire suite à une action de Richarlison qui était tout proche d’égaliser. CNEWS, Vidéo : Lloris-Son, le Français explique son incroyable coup de sang | CNEWS
  • L'attaquante danoise a égalisé à la 11e. Sept minutes plus tard, Wolfsburg a de nouveau été mené quand Hegering a redonné l'avantage à Essen (18e, 1-2). Les championnes d'Allemagne ont dû attendre la 70e minute pour égaliser de nouveau par Anna Blasse (2-2) avant de prendre l'avantage au score pour la première fois du match grâce à Dominique Janssen (86e). L'Équipe, Allemagne : Wolfsburg remporte sa septième Coupe d'Allemagne féminine - Foot - ALL - Coupe (F) - L'Équipe
  • Mené depuis la 57e minute après la magnifique ouverture du score de Bernard Mensah, c’est Verdat Muriqi qui permet à Fenerbahce d’égaliser. Afrique Sports, Verdat Muriqi permet à Fenerbahce d'égaliser face à Kayserispor (vidéo)

Traductions du mot « égaliser »

Langue Traduction
Anglais equalize
Espagnol igualar
Italien pareggiare
Allemand ausgleichen
Chinois 均衡
Arabe تعادل
Portugais igualar
Russe уравнительный
Japonais イコライズ
Basque berdintzeko
Corse egalizza
Source : Google Translate API

Synonymes de « égaliser »

Source : synonymes de égaliser sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « égaliser »

Égaliser

Retour au sommaire ➦

Partager