Dormant : définition de dormant


Dormant : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

DORMANT, ANTE, part. prés., adj. et subst. masc.

I.− Part. prés. de dormir*.
II.− Adjectif
A.− [Correspond à dormir I A]
1. [En parlant d'une pers. ou d'un animal] Qui est en train de dormir. (Quasi-)synon. endormi.Chez l'homme éveillé (...) chez l'homme dormant (Brillat-Sav., Physiol. goût,1825, p. 202).Hélène s'approcha du vieux soldat, qu'elle trouva dormant (Stendhal, Abbesse Castro,1839, p. 237).
HÉRALD. Animal dormant. Animal représenté dans l'attitude du sommeil.
Rem. Attesté par la plupart des dict. gén. du xixeet du xxes. sauf Ac.
Emploi subst.
a) Les sept dormants. Martyrs d'Éphèse, du temps de l'empereur Dèce, qui selon la légende s'endormirent dans une caverne où ils avaient été murés, pour se réveiller quelque deux siècles plus tard. Nous faisons de la musique à réveiller les sept dormants (Musset, Le temps,1830, p. 23):
1. La légende des sept dormants, qui, fuyant la persécution, murés dans une caverne, y dormirent trois cent soixante-dix-sept ans, et dont le réveil étonna si fort l'empereur Théodose... Zola, Le Rêve,1888, p. 30.
b) Dormante, subst. fém. (cf. Colette, Ces plaisirs, 1932, p. 216; cf. dormeuse A 2).
2. P. ext. [En parlant du regard d'une pers. ou d'un animal] Qui est ou semble tranquille, indifférent. L'œil dormant d'un chat qui guette une proie (Goncourt, Journal,1893, p. 412).Petite bourgeoise au teint de lait, au regard dormant (Bernanos, Soleil Satan,1926, p. 68).
B.− [Correspond à dormir I B 1]
1. [En parlant d'un inanimé concr., notamment d'un élément du paysage naturel] Qui repose dans la tranquillité et le calme. Vallon sous l'ombre dormant (Lamart., Harm.,1830, p. 456).Azur immobile et dormant (Hugo, Contempl.,t. 2, 1856, p. 405); cf. aussi bois ex. 5) :
2. ... c'était une forêt triste et sauvage, un bois dormant dont la tranquillité absolue étreignait l'âme avec violence. Gracq, Au Château d'Argol,1938, p. 30.
En partic. [En parlant de l'eau] Qui ne coule pas ou guère. Synon. croupissant, stagnant; anton. courant.La rivière qui passe et le vivier dormant (Sainte-Beuve, Poés.,1829, p. 121).Eau noire, dormante, si parfaitement plane que nulle ride, nulle bulle d'air, n'en troublait la surface (Bachelard, Poét. espace,1957, p. 39).
P. métaph. Eau dormante. Personne dont les apparences tranquilles ne reflètent pas l'attitude profonde. (Quasi-)synon. sournois.Et moi, « l'eau dormante » du couvent, j'étais devenue quelque chose de plus téméraire qu'un hussard (Sand, Hist. vie,t. 3, 1855, p. 266).
BOTANIQUE
a) Qui est en état de dormance. Bourgeon, œil dormant (cf. Plantefol, Bot. et biol. végét.,t. 1, 1931, p. 565).
b) Qui ferme ses feuilles ou ses pétales durant la nuit. Le charme des plantes dormantes ou des fleurs fermées (Estaunié, Bonne Dame,1891, p. 41).
2. [En parlant d'un inanimé concr., ds des domaines techn.] Qui ne se déplace pas, qu'on ne déplace pas. Synon. fixe, immobile.Meule dormante (Brongniart, Arts céram.,1844, p. 98).
a) ARCHIT. Pont dormant. Anton. pont-levis.Les baies où jouaient les bras du pont-levis, les rainures de la herse se voient encore. Un pont de bois dormant enjambe le canal (Du Camp, Hollande,1859, p. 101).
b) COUT., vieilli. Pli dormant. Pli qui ne s'ouvre pas. Chemise en percale à jabot plissé dormant (Balzac, Splend. et mis.,t. 2, 1844, p. 272).Étoffes aux plis dormants (Glatigny, Fer rouge,1870, p. 33).
Rem. Non attesté ds les dict. gén. du xixeet du xxesiècle.
c) MAR. Manœuvres dormantes. Anton. manœuvres courantes.Il [ce navire] était en partie gréé avec des chaînes, ce qui du reste n'ôtait rien de leur mobilité aux manœuvres courantes et de leur tension aux manœuvres dormantes (Hugo, Travaill. mer,1866, p. 102).
d) MENUIS. et SERR. Châssis dormant. Le linteau en fer du châssis dormant de la croisée (Viollet-Le-Duc, Archit.,1872, p. 316).Verre dormant. Panneau vitré qui ne s'ouvre pas. Sans autre ouverture qu'un verre dormant (Arnoux, Paris,1939, p. 139).Pène dormant. Un dispositif de pène dormant paralyse le loquet (Fillon, Serrurier,1942, p. 22).
e) PÊCHE Ligne dormante. Sur le lac de Côme (...) des lignes dormantes (Stendhal, Chartreuse Parme,1839, p. 17).
3. [En parlant d'une valeur financière] Qui n'est pas utilisé. Synon. improductif :
3. Les réserves en monnaie métallique que la prudence les oblige de garder en caisse, et qui se montent quelquefois à un tiers ou moitié de leurs billets en circulation, sont un capital dormant. Say, Traité d'écon. pol.,1832, p. 310.
C.− [Correspond à dormir I B 2; en parlant d'un inanimé abstr. désignant un sentiment, une attitude] Qui est caché. Synon. latent.Il éveillait les voluptés qu'elle portait dormantes en elle (France, Lys rouge,1894, p. 157).Elles [des jeunes filles] masquaient avec soin d'incroyables sensibilités, dormantes encore (Martin du G., Devenir,1909, p. 143).
III.− Subst. masc.
A.− Vx. Dormant de table. ,,Plateau garni de cristaux, de fleurs, etc., autour duquel on range les plats, et qu'on n'enlève qu'à la fin du repas`` (Ac. 1835, 1878).
B.− Emplois techn.
1. MAR. Partie fixe d'une manœuvre. Le dormant en filin ou en fer des haubans (Galopin, Lang. mar.,1925, p. 49).
2. MENUIS. Partie fixe d'une ouverture. Synon. encadrement.Poser, sceller un dormant (Ac. 1835-1932). Les croisées comportent toujours des dormants au pourtour (Robinot, Vérif., métr. et prat. trav. bât.,2, 1928, p. 124).
Prononc. et Orth. : [dɔ ʀmɑ ̃], fém. [-ɑ ̃:t]. Ds Ac. dep. 1694. Fréq. abs. littér. : 922. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 1 126, b) 1 794; xxes. : a) 1 441, b) 1 131.
DÉR.
Dormance, subst. fém.,physiol. végétale. ,,Mécanisme physiologique permettant à un organisme vivant de cesser toute ou une partie de son activité pendant la mauvaise saison sous l'effet du froid, de la sécheresse, d'un éclairement insuffisant`` (George 1970). La vigne rentre alors dans sa troisième phase annuelle : la « phase de maturation ». Cet arrêt de la croissance est en relation avec l'apparition d'un inhibiteur de croissance. Pour le bourgeon terminal et les yeux latents c'est donc une période de dormance (Levadoux, Vigne,1961, p. 16). 1reattest. 1499 « action de dormir » (Catholicon, Quimper ds Gdf.), ex. isolé, à nouv. formé comme terme sc. au xxes.; du rad. du part. prés. de dormir* (dormant), suff. -ance*.

Dormant : définition du Wiktionnaire

Adjectif

dormant \dɔʁ.mɑ̃\

  1. Qui dort.
  2. (Figuré) Se dit des choses qui sont de nature à se mouvoir, à être mues, et qui cependant restent arrêtées ou fixées en quelque endroit.
    • Eau dormante, eau qui ne coule pas, comme celle des fossés, des marais, des étangs ;
    • Fenêtre dormante, châssis dormant, Fenêtre, châssis qui ne s’ouvre pas, fixe.
    • Pont dormant, pont qui ne se lève pas.
    • Pêne dormant, pêne qui ne peut s’ouvrir ni se fermer qu’avec la clef.
    • Il lui révélait les joies délicates et les tristesses délicieuses de la pensée, il éveillait les voluptés qu’elle portait dormantes en elle. — (Anatole France, Le Lys rouge, 1894, réédition Le Livre de Poche, page 159)
  3. (Héraldique) (Rare) Se dit d’un animal représenté dans une posture assoupie. À rapprocher de couché, embarroqué, en forme, en repos et gisant.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)

Nom commun

dormant \dɔʁ.mɑ̃\ masculin

  1. (Menuiserie) Châssis fixe et immobile auquel tient et dans lequel vient s’emboîter une porte ou le châssis mobile d’une croisée.
    • Un dormant de croisée.
    • Poser, sceller un dormant.
    • […] le dormant de la porte est plus étroit qu’il ne faudrait, pour qu’on ne s’y heurte pas aux entournures […] — (Marcel Jouhandeau, Chaminadour, Gallimard, 1941 et 1953, collection Le Livre de Poche, page 478)
  2. (Navigation) (matelotage) Extrémité d’une corde qui n’entre pas dans la réalisation d’un nœud. Le terme vient du fait qu’elle est supposée fixe.

Forme de verbe

dormant \dɔʁ.mɑ̃\

  1. Participe présent de dormir.
    • Croyez-vous que quelqu’un d’autre aurait pu non seulement faire cela, avec ma femme et moi dormant, toutes fenêtres ouvertes, à vingt mètres de là, mais encore remettre tout en ordre et recimenter les dalles? — (John Dickson Carr, La Chambre ardente, traduction de Maurice-Bernard Endrèbe, 1962, chapitre VI)
    • Sur un lit bas, le drap rabattu en arrière, vêtue d’un pyjama d’une seule pièce à fermeture éclair, Lenina était étendue, dormant d’un sommeil profond, et si belle au milieu des ses boucles, si enfantinement touchante avec ses orteils roses et son visage grave et endormi, si confiante dans l’abandon de ses mains molles et de ses membres détendus, qu’il lui en vint les larmes aux yeux. — (Aldous Huxley, Le Meilleur des mondes, 1932, traduit de l’anglais britannique par Jules Castier, 1932, Plon, édition de 2014, pages 184-185.)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dormant : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DORMANT, ANTE. adj.
Qui dort. Il s'emploie surtout au figuré et se dit des Choses qui sont de nature à se mouvoir, à être mues, et qui cependant restent arrêtées ou fixées en quelque endroit. Eau dormante, Eau qui ne coule point, comme celle des fossés, des marais, des étangs; Fenêtre dormante, châssis dormant, Fenêtre, châssis qui ne s'ouvre point; Pont dormant, Pont qui ne se lève point; Pêne dormant, Pêne qui ne peut s'ouvrir ni se fermer qu'avec la clef; Ligne dormante, Ligne qui demeure fixée dans l'eau, sans que le pêcheur la tienne; Manœuvres dormantes, Manœuvres d'un navire qui ne sont jamais dérangées, telles que les haubans. Il se dit, comme nom masculin, du Châssis fixe et immobile auquel tient et dans lequel vient s'emboîter une porte ou le châssis mobile d'une croisée. Un dormant de croisée. Poser, sceller un dormant.

Dormant : définition du Littré (1872-1877)

DORMANT (dor-man, man-t') adj.
  • 1Qui dort. La belle au bois dormant, Titre d'un conte de fée.

    Terme de blason. Animal dormant, animal placé dans l'attitude du sommeil.

    Poétiquement, tranquille, où l'on dort bien. Trouvez-le-moi bien sombre [un manoir], Bien calme, bien dormant, Couvert d'arbres sans nombre, Dans le silence et l'ombre Caché profondément, Hugo, Odes, V, 25.

    Substantivement. Les sept dormants, sept frères qui, suivant la légende religieuse, fuyant la persécution, furent murés par ordre de Dèce, dans une caverne où on les retrouva endormis sous Théodose le Jeune. N'avons-nous pas dans l'Église grecque la fable des sept dormants ? Voltaire, Phil. IV, 441.

  • 2 Fig. Il se dit de ce qui reste en place sans remuer. Une eau dormante. Tantôt son bras actif desséchant les marais, De leurs dormantes eaux délivre les guérets, Delille, Géorg. I.

    Fig. C'est une eau dormante, se dit d'une personne qui cache des passions vives sous un air tranquille. Je ne me fie pas à toutes ces eaux dormantes.

    Châssis dormant, châssis qui ne se lève point.

    Pont dormant, celui qui ne se lève point, par opposition au pont-levis.

    Serrure dormante, serrure à pêne dormant, celle qui ne se ferme pas seule, et dont il faut pousser le pêne avec la clef.

    Verre dormant, lucarne vitrée, par laquelle on a droit de prendre du jour sur l'héritage d'un voisin, et qui ne doit jamais s'ouvrir.

    Terme de pêche. Ligne dormante, ligne qui reste fixée dans l'eau sans que le pêcheur la tienne.

    Terme de marine. Manœuvres dormantes, les manœuvres d'un navire qui ne sont jamais dérangées, telles que les haubans.

  • 3 S. m. Dans le haut d'une porte carrée ou cintrée, frise ou châssis de bois attaché dans la feuillure et servant de battement aux vantaux. Un dormant de croisée. Poser, sceller un dormant.

    Un dormant de table, plateau garni de cristaux, qui reste au milieu de la table pendant tout le repas.

    Terme de marine. Nom des bouts fixes des cordages, c'est-à-dire de la partie qui demeure attachée, tandis que l'autre est employée.

HISTORIQUE

XVe s. Et avoient [les Gantois] au devant de eux un grand flaschier d'eau dormante, Froissart, II, II, 154.

XVIe s. En murs mitoyens il est loisible d'avoir fenestre sur son voisin, à verre et fer dormans, à neuf pieds de hauteur du rez-de-chaussée, Loysel, 285. Voyans la riviere dormante comme un maretz, Amyot, Lucull. 44.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Dormant : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

DORMANT, s. m. (Marine.) ce sont les bouts de quelques cordages qui manœuvrent souvent, lesquels sont fixes, quoique le reste du cordage ait du mouvement, & puisse être tarqué ou filé, suivant l’occasion. Les cargues-point, les bras, les drisses, les écoutes, ont des dormans, c’est-à-dire un bout de cordage fixe & arrêté.

Les dormans des écoutes passent dans une moque dont l’estrop est amarré au premier hauban de misaine de l’avant à la troisieme enfléchure ; le bout s’engage dans l’estrop de la poulie d’écoute, qui a un œillet, après quoi on lui fait deux amarrages. L’écoute passe dans la derniere poulie, & ensuite par un roüet qui est dans le bord, par le travers de l’échelle, au-dessous de celui de l’écoute de misaine. Un bout, fait dormant à une boucle qui est en avant du roüet en-dehors du vaisseau. (Z)

Dormant, adj. c’est un terme de Blason qui se dit de la posture d’un lion ou d’une autre bête, que l’on met dans l’écu des armoiries dans l’attitude d’un animal qui dort. (V)

Dormant, (Art méchan.) chassis de bois scellé dans le mur, qui reçoit les ventaux des croisées ; & dans une pompe les dormans, par leurs feuillures, reçoivent le chassis à coulisses de l’équipage des corps de pompe, & servent à les monter en-haut pour les réparer. (K)

Dormant, (Géog. mod.) ville de la Champagne en France ; elle est située sur la Marne. Long. 21. 22. lat. 49. 3.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « dormant »

Étymologie de dormant - Wiktionnaire

Du participe présent de dormir.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « dormant »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
dormant dɔrmɑ̃ play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « dormant »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « dormant »

  • Après cent ans de sommeil, la Belle au bois dormant était-elle en possession de tous ses moyens quand le prince charmant l’a embrassée, sans obtenir formellement son consentement ? David Christoffel écrit le procès du bellâtre pour Le labo, l’atelier de création radiophonique de la RTS. Les chefs d’accusation sont accablants : violation de domicile, agression sexuelle, détournement de mineure, abus de faiblesse, conservatisme narratif, dégradation de naïveté. À la barre, le prince plaide « non coupable », invoquant « l’emprise d’une malédiction sur la belle, nécessitant qu’elle soit sauvée par un baiser ». Sera-t-il condamné à une transformation en crapaud pour l’éternité ? Le procès, savoureusement mené par des étudiants en droit et histoire de lʹart et d’autres du collège de droit de la Sorbonne, dénonce la figure d’identification de la princesse auprès des petites filles, l’hypersexualisation des femmes, l’exacerbation du genre… Aujourd’hui les fées ne font plus rêver car, comme argumente la princesse, « la plus grande faute, c’est de confondre l’homme réel et le prince charmant ». Télérama, Podcast : le procès accablant du prince de la Belle au bois dormant
  • Elle adorait La Belle au bois dormant, il en a fait sa réalité. Lee Loechler a trafiqué le dessin animé pour faire sa demande en mariage, le 30 décembre dernier, à sa compagne Sthuthi David. Une vidéo atteste de cette scène émouvante et originale. On y voit d'abord le couple installé dans une salle de cinéma. À l'écran, le dessin animé préféré de Sthuthi : la Belle au bois dormantladepeche.fr, VIDEO. Il détourne le dessin animé La Belle au bois dormant pour demander sa compagne en mariage - ladepeche.fr
  • Chronique. Les financiers sont des grands enfants, qui rêvent d’embrasser la Belle au bois dormant pour la réveiller d’un sommeil de cent ans. Comme si rien ne s’était passé entre-temps et que le temps eût été suspendu. C’est ce que fait Wall Street, qui a décidé d’enjamber la crise due au Covid-19 et vit déjà l’idylle du monde d’après. La Bourse parie sur un rebond rapide, en « V », qui permettra à l’économie de repartir, et pense que tout repartira comme avant. Pour que ce rêve devienne réalité, pendant le sommeil forcé de l’économie, les bonnes et mauvaises fées s’activent. Afin que tout ait l’air comme avant, en mieux. Le Monde.fr, « Wall Street rêve d’embrasser la Belle au bois dormant »
  • Mondiale Laromathérapie au bois dormant industrie 2020 Rapport de recherche fournit des informations sur la taille du marché, la part, les tendances, la croissance, la structure des coûts, la capacité, les recettes et les prévisions 2024. Ce rapport comprend également létude globale et complète du marché Laromathérapie au bois dormant avec tous ses aspects qui influent sur la croissance du marché. Ce rapport est lanalyse quantitative exhaustive de lindustrie Laromathérapie au bois dormant et fournit des données pour faire des stratégies visant à accroître la croissance du marché et de lefficacité. , Impact de Covid-19 sur Laromathérapie au bois dormant marché: lindustrie mondiale des acteurs clés, Aperçu de lindustrie, lapplication et lanalyse de 2020-2024 – JustFamous
  • 28.5 eur 28.5 69.5   La Belle au bois dormant, l’une des oeuvres les plus célèbres de la littérature de ballet et un merveilleux conte de fée pour enfants. Dansé par le meilleur ensemble de ballet de Russie, le « St. Petersbur Festival Ballet », cette oeuvre raconte la fabuleuse histoire d’après le conte de fées « La belle au bois dormant » de Charles Perrault, créé en 1890 sous la forme d’un ballet sur la musique de Pyotr Ilitch Tchaïkovski et la chorégraphie de Marius Petipa. Une féérie impressionnante de beauté, d’élégance et de grâce combinée à des costumes époustouflants, une scénographie véritablement royale et la passion unique du « Saint-Petersbourg Festival Ballet » captivent le public de manière étonnante dans le monde féerique de la fantaisie et des rêves. Une oeuvre d’art accomplie accompagnée par l’orchestre live. Saint-Petersbourg Festival Ballet & Festival Orchestra Musique : P. I. Tchaïkovski Chorégraphie : V. Vsevolozhski et M. Petipa Scénographie et costumes : V. Okunev (Théâtre Mariinsky, Saint-Pétersbourg) Unidivers, La Belle au Bois Dormant – Saint-Petersbourg Festival Ballet & Festival Orchestra Marseille lundi 15 mars 2021
  • Un monde de conte de fées, de princes et d’une belle fille : le meilleur ensemble de ballet du « Saint-Petersbourg Festival Ballet» présente la fabuleuse histoire de l’un des contes de fées pour enfants les plus populaires de notre époque, La Belle au bois dormant. Connu à l’origine en Allemagne comme étant un conte des frères Grimm, l’histoire de la jeune fille, maudite par une méchante fée et ne pouvant être sauvée que par le baiser du véritable amour, a été adaptée en tant que ballet et produite en 1890 au Théâtre Mariinsky à Saint-Pétersbourg. La Belle au bois dormant est toujours l’un des ballets les plus populaires et fait désormais partie jusqu’à ce jour du répertoire international du ballet classique. Concertlive.fr actualité concerts et festivals, LA BELLE AU BOIS DORMANT à BOURGES à partir du 2021-02-24 – Concertlive.fr actualité concerts et festivals
  • La salle de cinéma n’est pas seulement une belle au bois dormant sortie de son sommeil grâce au baiser des spectateurs. Il faudra imaginer les moyens de l’embarquer dans un nouveau conte. France Culture, La salle de cinéma n’est pas une Belle au bois dormant
  • Il était tard ; ainsi qu’une médaille neuve La pleine lune s’étalait, Et la solennité de la nuit, comme un fleuve Sur Paris dormant ruisselait. De Charles Baudelaire / Les Fleurs du mal
  • L'âme trouve son repos en dormant peu, le coeur dans le peu d'inquiétudes et la langue dans le silence. De Platon
  • Peut-être qu'en dormant on s'entraîne à mourir ? A moins que l'on ne dorme en mémoire des morts ? De Henri Pichette / Poèmes offerts
  • La littérature est quelque chose qui n'empêche pas de dormir parce que, d'une certaine façon, on la fait en dormant. De Yves Berger / Que peut la littérature
  • Le seul moment où une femme écoute attentivement ce que dit son mari, c’est lorsqu’il parle en dormant. De Anonyme
  • Si la fortune vient en dormant, ça n'empêche pas les emmerdements de venir au réveil. De Pierre Dac
  • Dieu est mort, et le monde en dormant n'a fait que changer de côté. De Yves Florenne / Le Cavalier d'or
  • Avec les abeilles et les moutons L'argent vous vient en dormant. De Proverbe alsacien
  • Si la fortune vient en dormant, le blé ne lève qu'en labourant. De Proverbe français
  • C'est parce que la fortune vient en dormant qu'elle arrive si lentement. De Alphonse Allais
  • Je suis si fatigué que je bâille en dormant. De Sacha Guitry / Pensées, maximes et anecdotes
  • - Je parle en dormant. Au bureau, c’est gênant ! De Pierre Doris
  • Le jeune en dormant guérit, le vieux se finit. De Proverbe espagnol
  • La fortune vient en dormant. De Cornélius Nepos
  • La fortune vient en dormant, mais pas en dormant seule. De Caroline Otéro

Images d'illustration du mot « dormant »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « dormant »

Langue Traduction
Corse durmendu
Basque lotan
Japonais 睡眠
Russe спать
Portugais dormindo
Arabe نائم
Chinois 睡眠
Allemand schlafen
Italien addormentato
Espagnol dormido
Anglais sleeping
Source : Google Translate API

Synonymes de « dormant »

Source : synonymes de dormant sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « dormant »



mots du mois

Mots similaires