La langue française

Dodu

Définitions du mot « dodu »

Trésor de la Langue Française informatisé

DODU, UE, adj.

A.− [En parlant d'un animal considéré comme consommable] Qui est gras et bien en chair. Ortolan bien dodu, poularde dodue, dodu à souhait. Prélever sur une volaille, un chapon dodu, par exemple (...) de larges tranches (cf. Pesquidoux, Livre raison,1925, p. 118):
1. Deux chats qui descendoient du fameux Rodilard, Et dignes tous les deux de leur noble origine, Différoient d'embonpoint : l'un étoit gras à lard, C'étoit l'aîné; sous son hermine D'un chanoine il avoit la mine, Tant il étoit dodu, potelé, frais et beau : ... Florian, Fables,1792, p. 76.
B.− [En parlant d'une pers.] Qui a de l'embonpoint, dont la chair est ferme et replète. Bras, enfants, seins dodus; petits rentiers dodus; paraître dodu. Le menton plissé sur la cravate lâche, joufflu, dodu du haut en bas, semblant à première vue un gros bel enfant de trente-cinq ans (Goncourt, Journal,1859, p. 585).Elle s'écrasait les nichons contre l'établi, elle était dodue de partout, des rototos magnifiques... ça débordait de son tablier (Céline, Mort à crédit,1936, p. 189):
2. À quinze ans, elle avait poussé comme un veau, très blanche de chair, très grasse, si dodue même qu'on aurait dit une pelote. Oui, c'était ça, quinze ans, toutes ses dents et pas de corset. Zola, L'Assommoir,1877, p. 708.
Emploi subst. Ces deux gros Gascons (...) ces deux gros dodus (Péguy, Ève,1913, p. 832).
C.− P. ext. [En parlant d'une chose] Arrondi, épais, rebondi ou présentant une certaine consistance. Portefeuille dodu, ventre dodu d'une bouteille. Écoutez, ma chère Madame Cibot, vous avez fait votre pelote, elle est dodue! (Balzac, Cous. Pons,1847, p. 301).Ce n'était plus l'irréprochable alternance des « pleins » dodus et des maigres « déliés » (Courteline, Ronds-de-cuir,1893, 5etabl., 1, p. 168).Les capitons dodus d'un couvre-pieds (Colette, Chéri,1920, p. 223):
3. M. Lheureux (...) espérait (...) qu'on ne pourrait payer les billets, qu'on les renouvellerait, et que son pauvre argent, s'étant nourri chez le médecin comme dans une maison de santé, lui reviendrait, un jour, considérablement plus dodu, et gros à faire craquer le sac. Flaubert, Madame Bovary,t. 2, 1857, p. 53.
Prononc. et Orth. : [dɔdy]. Ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 3equart xves. Et Miquelette, me dodue (La Mandelette, éd. A. Thomas ds Romania t. XXXVIII, p. 182). Issu de la base onomatopéique dod- exprimant le balancement, d'où serait dérivée l'idée de corpulence (cf. dondon), soit directement, soit par l'intermédiaire de la notion de « bercer », puis « dorloter, choyer », donc « bien soigner, engraisser », cf. dodiner, dodeliner (FEW t. 3, p. 113b). Fréq. abs. littér. : 79. Bbg. Lew. 1960, p. 265; Dat. de mots. Kwart. neofilol. 1954, t. 1, p. 76. − Sain. Sources t. 1 1972 [1925], p. 435, 442.

Wiktionnaire

Adjectif

dodu \dɔ.dy\ masculin

  1. Qui est bien en chair.
    • Ces pigeons sont dodus, mangez sur ma parole. — (Nicolas Boileau-Despréaux, Sat. III. — cité par Littré)
    • Comme ils sont dodus et gras, Ces bons citoyens du Maine ! — (Pierre Jean de Béranger, Chapons. — cité par Littré)
    • Combien je regrette
      Mon bras si dodu,
      Ma jambe bien faite
      Et le temps perdu !
      — (Béranger, refrain de la chanson Grand’mère ; cité par Guy de Maupassant, La maison Tellier, 1881, collection Le Livre de Poche, page 46.)
  2. Qui a un embonpoint ferme et de bonne nature.
    • Les tempéraments chez qui la digestion est un peu lente et l’esprit prompt et à qui la casse fait un bon effet, durent plus longtemps que les corps frais et dodus. — (Voltaire, Lett. M. du Deffant, 17 mars 1775. — cité par Littré)
    • Bras dodus, bouche rosée. — (Pierre Augustin Caron de Beaumarchais, Barbier de Sév. II, 2. — cité par Littré)
    • Ce que ne montre pas la sculpture c’est la relation acrimonieuse entre les deux hommes : Tycho le Danois riche, dodu, arrogant avec ses vêtements extravagants et son nez métallique ; Kepler l’Allemand pusillanime, renfermé, mystique. — (Dan Falk , François d' Appolonia, et al., Tout l'univers sur un Tee-shirt : À la recherche d'une "Théorie du tout", septembre 2005, p.56)
  3. (Par analogie) Bombé, bien rempli.
    • Une bonbonne dodue. Une bourse dodue.

Nom commun

dodu \dɔ.dy\ masculin (pour une femme on dit : dodue)

  1. Personne bien en chair.
    • Oh ! pour cela, madame, il n'y a rien à dire ; vous avez pris là un mari de bonne mine, un gros dodu que tout le monde aimera. — (Pierre de Marivaux, Pays. parv. 5e part. t. III, p. 67 — cité par Littré)
    • (Figuré)La moindre semence de légumineuse, souvent pas plus grosse qu'une tête d'épingle, nourrit sa Bruche, un nain, qui patiemment la gruge, l'excave en habitacle ; et lui, le dodu, l'exquis, serait épargné ! — (Jean-Henri Fabre, La Bruche des haricots, Souvenirs entomologiques, 1903, Série VIII, Cha. 4)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DODU, UE. adj.
Qui a beaucoup d'embonpoint, qui est très gras. Ce bébé est dodu. Des pigeons dodus. Il est familier.

Littré (1872-1877)

DODU (do-du, due) adj.
  • 1Qui est bien en chair. Ces pigeons sont dodus, mangez sur ma parole, Boileau, Sat. III. Comme ils sont dodus et gras, Ces bons citoyens du Maine ! Béranger, Chapons.
  • 2Qui a un embonpoint ferme et de bonne nature. Les tempéraments chez qui la digestion est un peu lente et l'esprit prompt et à qui la casse fait un bon effet, durent plus longtemps que les corps frais et dodus, Voltaire, Lett. M. du Deffant, 17 mars 1775. Bras dodus, bouche rosée, Beaumarchais, Barbier de Sév. II, 2.

    Substantivement. Oh ! pour cela, madame, il n'y a rien à dire ; vous avez pris là un mari de bonne mine, un gros dodu que tout le monde aimera, Marivaux, Pays. parv. 5e part. t. III, p. 67, dans POUGENS.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « dodu »

Auguste Scheler [1] avance prudemment qu'il appartient « sans doute » au vieux français dondé dont est issu « dondon », il cite Diez qui le rattache au latin dotatus en écartant cette hypothèse pour avancer le frison dodd (« bloc, masse ») ou la racine dod de « dodiner » ou « dodeliner » soulignant que l'embonpoint provoque le balancement.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Origine inconnue. Il y avait dans l'ancien français dondaine, sorte de cornemuse ; il y a encore dondon ; dodu s'y rattacherait il, à cause que la cornemuse est gonflée et, pour ainsi dire, dodue ? Scheler indique le frison dodd, bloc, masse, ou bien le radical dod qui est dans dodeliner, dodiner, le rapport de balancement et de corpulence n'ayant, dit-il, guère besoin d'être justifié.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « dodu »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
dodu dɔdy

Évolution historique de l’usage du mot « dodu »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « dodu »

  • La propriétaire a, depuis, lancé un avis de disparition sur les réseaux sociaux. Plus d’une semaine après sa fuite, il reste introuvable. Le chien a la couleur d’un renard (roux), il est assez dodu et possède un collier anti-puces. , Calvados. Une femme recherche son chien disparu après un accident de voiture - La Roche sur Yon.maville.com
  • Devi Larsen possède un matou un peu dodu prénommé Loki. Ce dernier adore se promener dehors et retirer son harnais pour avoir plus de liberté. Un vrai pro de l’évasion ! Pour lui faire plaisir, Devi accepte de temps en temps de le laisser un peu jouer dans le jardin tandis qu’elle télétravaille tranquillement à l’intérieur.  Wamiz, Elle laisse son chat dans le jardin et entend du chahut : quand elle revient, elle pense qu’elle hallucine ! - Insolite - Wamiz
  • Ce lundi 29 juin, comparaissaient les deux derniers mis en cause, originaires de Forbach et de Metz, qui avaient demandé un renvoi. Deux hommes au passé judiciaire quelque peu dodu, inquiétés de manière sensiblement différente, ici, lors de ce énième épisode face au tribunal. , Faits-divers - Justice | 15 kg de cannabis, acte 2 : une relaxe et une condamnation

Traductions du mot « dodu »

Langue Traduction
Anglais plump
Espagnol rechoncho
Italien paffuto
Allemand rundlich
Chinois 丰满
Arabe ممتلئ الجسم
Portugais gordo
Russe полнеть
Japonais ふっくら
Basque plump
Corse pichja
Source : Google Translate API

Synonymes de « dodu »

Source : synonymes de dodu sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « dodu »

Dodu

Retour au sommaire ➦

Partager