Dicter : définition de dicter


Dicter : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

DICTER, verbe trans.

A.− Prononcer mot à mot un texte de longueur variable pour qu'il soit transcrit sous une forme écrite par une ou plusieurs personnes. Dicter la correspondance, un testament, un journal. Deux généraux s'étaient assis sur la botte de paille, une plume à la main, une feuille de papier sur le genou, et l'empereur leur avait dicté l'ordre de bataille (Hugo, Misér.,t. 1, 1862, p. 388).
En partic. [En vue d'une épreuve destinée à vérifier l'orthographe des élèves] :
1. On sursaute, Roubaud a parlé dans le silence : « Épreuve d'orthographe, Mesdemoiselles, veuillez écrire : je ne répète qu'une seule fois la phrase que je dicte. » Il commence la dictée en se promenant dans la classe. Grand silence recueilli. Dame! Les cinq sixièmes de ces petites jouent leur avenir. Colette, Claudine à l'école,1900, p. 195.
B.− Au fig. Suggérer ou plus généralement imposer autoritairement à quelqu'un le détail, donné pour ainsi dire mot à mot, de ce qu'il doit dire ou faire. Dicter sa volonté; dicter des ordres.
1. [Le suj. désigne une pers.] Monsieur le comte, interrompit sir Arthur d'un ton impertinent, nous ne sommes venus ici que pour vous dicter nos conditions (Ponson du Terr., Rocambole,t. 1, 1859, p. 341).Offensé par cette figure [d'un comte italien], Antoine se dictait de ne point adresser la parole au comte et de le mépriser dans son âme (Noailles, Domination,1905, p. 96):
2. Avant six mois, on aurait conquis la terre, on dicterait des lois aux patrons, s'ils faisaient les méchants. Zola, Germinal,1885, p. 1255.
Rare, en emploi abs. Ah! s'il y consentait lui, elle pourrait lui dicter! Il n'est bon, l'animal, qu'à servir de récepteur, d'écho (Arnoux, Roi,1956, p. 39).
2. [Le suj. désigne un inanimé abstr. (sentiment, désir, etc.)] Dicter un arrêt, la conduite, des aveux. Le sentiment le plus bas avait dicté ce choix (Las Cases, Mémor. Ste-Hélène,t. 1, 1823, p. 16).Mmede Rénal trouvait des raisons pour faire ce que son cœur lui dictait (Stendhal, Rouge et Noir,1830, p. 421):
3. Il prit Suzanne par la taille, avec cette liberté de mouvement qui lui dictait toutes ses attitudes et tous ses gestes, et il entraîna la jeune femme vers le fond du jardin. Duhamel, Chronique des Pasquier,Suzanne et les jeunes hommes, 1941, p. 189.
Rem. On rencontre ds la docum. a) Dictable, adj., rare. Digne d'être dicté. J'ai tenté de dicter et aucune matière dictable ne jaillissait de mon esprit (Arnoux, Chiffre, 1926, p. 149). b) Dicteur, subst. masc. Personne dont l'occupation ordinaire est de dicter. Dicteurs de rapports (Id., Paris, 1939, p. 279). Dicteur des lois (G. d'Esparbès, Demi-solde, 1899, p. 181).
Prononc. et Orth. : [dikte], (je) dicte [dikt]. Ds Ac. dep. 1694. Homon. (de dictons) : dicton. Étymol. et Hist. 1. Av. 1483 « rédiger » lettre dictée (Louis XI, Nouv. XXXVII ds Littré); 2. 1580 « prescrire » (Montaigne, Essais, éd. A. Thibaudet, I, LVI, p. 354); 3. 1606 « prononcer à haute voix » (Nicot). Empr. au lat. class.dictare « dicter, prescrire », fréquentatif de dicere « dire ». A remplacé l'a. fr. ditier [1. 1174-76 « rédiger, composer une lettre » (Guernes de Pont-Sainte-Maxence, Vie de St Thomas, éd. E. Walberg, 3183), 2. ca 1200 [il] apelat son escrivain se li deitat dizanz (Dialogue Gregoire, 126, 15 ds T.-L.), 3. ca 1200 « prescrire, ordonner » (Dialogue Gregoire, 256, 11, ibid.)]. Fréq. abs. littér. : 1 690. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 2 879, b) 1 332; xxes. : a) 1 271, b) 3 249.

Dicter : définition du Wiktionnaire

Verbe

dicter transitif \dik.te\ 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Prononcer plus ou moins lentement et à haute voix ce qu'on fait écrire au fur et à mesure par quelqu'un.
    • Je lui dictais sévèrement des choses ennuyeuses qu'elle tapait avec une application timide, toute frêle, toute mièvre dans sa robe de confection simili popeline. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, page 199)
  2. Dire ce qu'il faut faire, donner des ordres, ordonner.
    • L'empereur, ne pouvant plus douter de la bataille, rentra dans sa tente pour en dicter l'ordre. — (SÉGUR, Hist. de Nap. VII, 7)
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
  3. Dire à quelqu’un ce qu’il doit dire ou faire, suggérer.
    • On a dicté à cet accusé toutes les réponses qu’il a faites.
    • La raison, le sens commun nous dicte notre conduite.
    • Se venger, les tuer ! La violence naturelle à son tempérament sanguin lui dicta les pires conseils. — (Louis Pergaud, La Vengeance du père Jourgeot, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
  4. (Par extension) Imposer, prescrire, édicter.
    • Dicter des lois, des ordres, des conditions.
    • Dicter sa volonté.
    • Va, ne perds point de temps ; ce que tu m'as dicté,
      Je veux de point en point qu'il soit exécuté.
      — (Racine, Esther)
    • Oui, guerre nous est faite, symbolique et sociale, par le pouvoir que détiennent des hommes qui travaillent à le garder, avec ces normes de soumission qu'ils dictent aux femmes. — (Malika Boussouf, Opprimer, c'est sacré, Télérama n°3460, mai 2016)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dicter : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DICTER. v. tr.
Prononcer mot à mot une phrase ou une suite de phrases, pour qu'une ou plusieurs autres personnes l'écrivent. Dicter une lettre à son secrétaire. Un professeur qui dicte le texte d'un thème, d'une version à ses élèves. Je lui dictai quelques phrases, pour voir s'il savait l'orthographe. Absolument, On prétend que César dictait à plusieurs secrétaires en même temps. Il a dicté trop vite. Il signifie figurément Suggérer à quelqu'un ce qu'il doit dire ou faire. On a dicté à cet accusé toutes les réponses qu'il a faites. La raison, le sens commun nous dicte notre conduite. La nature nous dicte que nous devons aimer nos parents. Un écrit dicté par l'envie. Par extension, Dicter des lois, des ordres, des conditions. Dicter sa volonté.

Dicter : définition du Littré (1872-1877)

DICTER (di-kté) v. a.
  • 1Prononcer plus ou moins lentement et à haute voix ce qu'on fait écrire au fur et à mesure par quelqu'un. Dicter une lettre à son secrétaire, un thème à des écoliers. L'empereur, ne pouvant plus douter de la bataille, rentra dans sa tente pour en dicter l'ordre, Ségur, Hist. de Nap. VII, 7.

    Absolument. Je vous conjure, par toute l'amitié que vous avez pour moi, de ne m'écrire qu'une feuille tout au plus ; dites à quelqu'un de m'écrire, et même ne dictez point, cela fatigue, Sévigné, Lett. 10 janv. 1680.

  • 2 Fig. Suggérer, en parlant de paroles, de discours, d'écrits. On a dicté à cet accusé toutes ses réponses. C'est l'humilité qui a dicté ces paroles, Bossuet, Or. 9. Sans doute la douleur vous dicte ce langage, Racine, Brit. II, 6. … Mais quels discours faut-il que je lui tienne ? - Ah ! daignez sur ce choix ne me point consulter ; L'occasion, le ciel pourra vous les dicter, Racine, Baj. II, 5. Quoi ! vous repentez-vous des généreux discours Que vous dictait le soin de conserver ses jours ? Racine, ib. III, 1. Va, ne perds point de temps ; ce que tu m'as dicté, Je veux de point en point qu'il soit exécuté, Racine, Esth. II, 5. Il finit par lui dicter un testament où il réduit son fils à la légitime, La Bruyère, IV. Notre conscience nous dicte tout bas les maximes de la vie éternelle, Massillon, Panég. S. Étienne. Comme les honnêtes gens évitent de se servir des termes que dicte l'emportement ou qui blessent la pudeur, on les a exclus du Dictionnaire, Acad. Dict. de 1740, préface. Je ne sais si c'est l'esprit ou le cœur qui me dicte cet article-ci, Montesquieu, Esp. XV, 8.

    Absolument. Arbitre des beaux vers, Apollon, loin de moi ! Pour célébrer d'Arnaud, pour chanter sa grande âme, Mon cœur dicte, il suffit, qu'ai-je besoin de toi ? Gilbert, à M. d'Arnaud.

  • 3Prescrire, imposer. La raison nous dicte cela. Le sénat chaque jour et le peuple irrités De s'ouïr par ma voix dicter vos volontés, Racine, Brit. IV, 2. Et faisons qu'à ses fils il ne puisse dicter Que les conditions qu'ils voudront accepter, Racine, Mithr. I, 5. Quelque loi qu'il vous dicte, il faut vous y soumettre, Racine, Phèdre, III, 3. Vous-même avez dicté tout ce triste appareil, Racine, Esth. III, 1. Quoi ! ces affreux serments qu'on vient de te dicter…, Voltaire, Zaïre. III, 4. César aurait dicté cet arrêt sanguinaire ! Voltaire, Triumv. IV, 2. Votre cœur a-t-il pu, sans être épouvanté, Avoir un sentiment que je n'ai pas dicté ? Voltaire, Fanat. III, 3. Peut-être l'amour même avait dicté ce choix, Voltaire, Tancr. II, 6.
  • 4Se dicter, v. réfl. Être dicté, suggéré, prescrit. Une telle réponse ne se dicte pas.

HISTORIQUE

XIIe s. Salomons de Bretaigne le serrement dita, Ronc. p. 192. Li evesques de Lundres une epistle enveia Saint Thomas ultre mer, mes sun num i cela, E el nun des evesques del païs le dita E des autres persones, mais nul n'en i numa, Th. le mart. 81. S'oïr volez les lettres, jes [je les] vus sai tres bien dire, Si cum li reis les fist e diter e escrire, ib. 118.

XIIIe s. Et bien tesmoigne Joffrois li mareschaus de Champaigne, qui ceste oevre dita, Villehardouin, XCVI.

XIVe s. Par elle eslit l'en si comme droite raison commande et dite, Oresme, Eth. 37.

XVe s. Et ce nonobstant, si empris-je assez hardiement, moi issu de l'escole, à rimer et à dicter les guerres dessus dites, Froissart, Prol. Cy commence l'art de dicter [composer des vers], et faire des chansons, balades, virelais et rondeaux, Deschamps, Poésies mss. f° 394, dans LACURNE. À l'endemain, l'autre, garni d'une lettre, Dieu sait comment dictée [rédigée], vint rencontrer sa dame, Louis XI, Nouv. XXXVII.

XVIe s. Les lettres dictées et signées, Grandgousier…, Rabelais, Gar. I, 30. Soy gouverner au son d'une cloche, et non au dicté de bon sens et entendement, Rabelais, ib. I, 52. Puisque, par une faveur particuliere de la bonté divine, certaine façon de priere nous a esté prescripte et dictée mot à mot par la bouche de Dieu, Montaigne, I, 394.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « dicter »

Étymologie de dicter - Littré

Provenç. et espagn. dictar ; ital. dittare ; du latin dictare, fréquentatif de dicere, dire (voy. ce mot).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de dicter - Wiktionnaire

Du latin dictare (« dire, répéter »), itératif de dicere (« dire »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « dicter »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
dicter dikte play_arrow

Conjugaison du verbe « dicter »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe dicter

Évolution historique de l’usage du mot « dicter »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « dicter »

  • P. V. : « Déjà c'est un homme sur qui les jeunes peuvent vraiment s'appuyer. C'est un grand professionnel. Il fait partie de ces joueurs qui sont des exemples. Il a connu le très haut niveau. En tant que milieu défensif, il se sacrifie beaucoup pour ses coéquipiers. Il a un gros volume de jeu. Il est capable de donner du rythme et de dicter notre jeu avec sa technique. Il va apporter sur et en dehors du terrain. Je lui mets beaucoup de pression (Rires). » L'Équipe, Bambu, Kamara, Gouiri, Daniliuc, Schneiderlin : Patrick Vieira parle des recrues de Nice - Foot - L1 - Nice - L'Équipe
  • Il a déclaré: « À une époque où le monde entier examine l’histoire des personnes de couleur, la vie et l’héritage d’Earl Cameron nous font faire une pause et se rappeler comment il a brisé les barrières et refusé de se limiter à ce que ses humbles débuts auraient pu dicter comme son chemin. . «  News 24, Earl Cameron: Hommages rendus à un acteur noir «révolutionnaire» apparu dans Bond et Doctor Who | Actualités Ents & Arts - News 24
  • Conseil d’Etat 2021 Brigitte Wolf a jeté un froid dans son parti en annonçant sa candidature à la candidature pour le Conseil d’Etat. Le président des Verts du Valais romand estime que son allié socialiste essaie de lui dicter sa stratégie en ravivant le ticket avec Mathias Reynard. , Tensions entre les Verts et le PS autour de la...
  • C'est avec beaucoup d'émotion qu'elle avait annoncé le 13 mai dernier la naissance de son premier enfant : une petite fille, prénommée Naya, fruit de ses amours avec Vincent. A 30 ans, Mélanie Dedigama est une maman comblée, et elle n'a pas l'intention de se laisser dicter sa conduite par les internautes. Télé 7 Jours, Mélanie Dedigama maman : accusée de maltraitance, elle sort les griffes !
  • La Bourse de Paris poursuit son recul dans les premiers échanges, la flambée des nouveaux cas d’infection au coronavirus dans le monde semblant repousser la perspective d’une reprise économique rapide. Un scénario d’ailleurs entériné par le FMI. Les indicateurs américains du jour comme les inscriptions au chômage, les commandes de biens durables, la balance commerciale et la dernière estimation du PIB du premier trimestre devraient dicter la tendance. Investir, Le Cac 40 recule de 1% face au coronavirus et aux tensions commerciales, Actualité des marchés - Investir-Les Echos Bourse
  • Dicter des conditions aux entreprises est une chose; dicter aux pays pendant une pandémie mondiale en est une autre. La position d’Apple peut être de préserver la confidentialité des utilisateurs, mais le moment est malheureux lorsque certaines de ses restrictions sur les applications tierces doivent être examinées par l’UE. Vivez l'actualité avec Repha.fr, Apple dictant les politiques des pays en matière d'application de suivi des contacts n'aidera pas sa sonde anti-trust de l'UE - Vivez l'actualité avec Repha.fr
  • Une tout autre raison va dicter le programme d'Herbert au mois de septembre : lui et sa compagne vont accueillir leur premier enfant. « Être papa, c'est mon plus gros objectif, estime-t-il. Si je ne suis pas là pour la naissance de mon premier enfant, je considérerai que ma reprise de la saison est ratée ! » La naissance étant attendue pour la mi-septembre, le journal local explique qu'il envisage de ne pas jouer Madrid et Rome entre l'US Open et Roland. L'Équipe, US Open : Pierre-Hugues Herbert pas certain de jouer l'édition 2020 - US Open - L'Équipe
  • Nous sommes là pour montrer aux gens que tous leurs rêves peuvent exister, pas pour leur dicter une façon de penser ou de ressentir. De Alain Bashung
  • On ne peut dicter un aphorisme à une machine à écrire. Cela prendrait trop de temps. De Karl Kraus / Aphorismes

Traductions du mot « dicter »

Langue Traduction
Corse ditarà
Basque diktatzeko
Japonais 口述する
Russe диктовать
Portugais ditar
Arabe للإملاء
Chinois 决定
Allemand diktieren
Italien dettare
Espagnol dictar
Anglais to dictate
Source : Google Translate API

Synonymes de « dicter »

Source : synonymes de dicter sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « dicter »



mots du mois

Mots similaires