Conditionner : définition de conditionner


Conditionner : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

CONDITIONNER, verbe trans.

A.− [Le suj. désigne un inanimé abstr. ou concr.] Être la condition d'un fait; en déterminer la nature, l'existence :
1. ... les individus ne naissent pas et n'apparaissent pas dans un monde qui leur fait une condition abstraite, mais apparaissent dans un monde dont ils ont toujours eux-mêmes fait partie, par lequel ils sont conditionnés, et qu'ils contribuent eux-mêmes à conditionner, de la façon dont la mère conditionne son enfant et dont cet enfant la conditionne aussi dès qu'il est en gestation. Sartre, L'Existentialisme est un humanisme,1946, p. 115.
Spéc. [P. réf. à la théorie des réflexes conditionnés] Provoquer artificiellement chez un individu un comportement nouveau échappant à sa volonté; mettre en condition*. « (Il faut) conditionner les esprits, les faire trembler d'horreur au mot guerre » (Le Nouvel Observateur, 10 juill. 1968 ds Gilb. 1971).
B.− [Le suj. est une pers.] Agencer, préparer quelque chose en vue d'un usage déterminé :
2. − Et désirant alléger ceux qui lui succèderont à la cuisine, il [ce franciscain] se résout à conditionner de si copieux plats que la communauté puisse s'alimenter avec eux pendant quinze jours. Huysmans, En route,t. 2, 1895, p. 162.
En partic.
1. [En parlant du traitement, (souvent une dessiccation) que l'on fait subir aux soies, aux céréales, aux produits alimentaires] Le grain sort de l'essoreuse dépouillé d'impuretés (...). Il est alors nécessaire de le conditionner avant mouture (G. Brunerie, Les Industr. alim.,1949, p. 8).
2. Donner à un produit brut un emballage protecteur et séduisant pour sa vente au détail. La pâte [de moutarde] est abandonnée à une fermentation et à un mûrissement avant d'être affinée par battage et conditionnée en différents récipients (seaux, pots, verres, tubes) pour la vente (G. Brunerie, Les Industr. alim.,1949p. 108).
Rem. On rencontre ds la docum. conditionnant. a) Employé comme subst. masc. Ce qui détermine l'existence de quelque chose. Nous ne pouvons nous représenter le conditionnant qu'en le transformant en conditionné (J. Vuillemin, Essai sur la signif. de la mort, 1949, p. 71). b) Employé comme adj. L'oubli d'Albertine comme cause sinon unique, sinon même principale, au moins comme cause conditionnante et nécessaire, d'une conversation qu'Andrée eut avec moi (Proust, La Fugitive, 1922, p. 596).
Prononc. et Orth. : [kɔ ̃disjɔne], (je) conditionne [kɔ ̃disjɔn]. Ds Ac. 1694-1718 et 1798-1932. Étymol. et Hist. A. 1. Ca 1280 « soumettre à certaines conditions, certaines contraintes » (J. de Meun, Rose, éd. F. Lecoy, 13846); 2. a) 1823 le conditionné subst. philos. « ce qui est déterminé par des circonstances, des faits extérieurs » (Maine de Biran, Journal, p. 409); 1883 conditionner des phénomènes (P. Bourget, Essais de psychologie contemp., p. 62); 1928 réflexe conditionné psychol. (Malraux, Les Conquérants, p. 172); b) 1900 « déterminer le comportement de quelqu'un (en parlant d'événements, de circonstances) » (Barrès, L'Appel au soldat, p. 42 : Prends une connaissance riche et forte de ton pays; tu es conditionné de naissance pour la posséder). B. 1. 1304 « convenir, faire une convention » (Lit. tom. 1. Ordinat. reg. Franc., pag. 413, art. 2 ds Du Cange t. 2, s.v. conditionare, p. 489b) − xvies. ds Hug.; 2. 2emoitié xives. « charger de clauses (un pacte, un accord) » (Froissart, éd. Kervyn de Lettenhove, III, 316 d'apr. Scheler, Gloss.). C. 1 1611, févr. [une marchandise] bien conditionnée « pourvue des qualités requises » (Arrêt ds Kuhn, p. 68); 1694 conditionner « faire quelque chose avec les qualités requises » (Ac.); 2. 1769 soie conditionnée « soie ayant subi l'opération de conditionnement » (P. Giraudeau, La Banque rendue facile, p. 468 ds Littré); 3. 1949 « préparer des produits pour la vente » (G. Brunerie, Les Industr. alim., p. 26). Dér. de condition*; dés. -er. Le terme de philos. est un calque de l'all. das Bedingte ([1781] E. Kant, Critique de la raison pure, Dialect. transc. livre II, ch. 2, p. 342 ds Lalande), prob. par l'intermédiaire de l'angl. the conditioned qui semble avoir été antérieurement calqué sur l'all. par le philosophe angl. William Hamilton [1788-1856] (1829, W. Hamilton, Discuss., 14 ds NED : The conditionally limited [which we may briefly call the conditioned...]), v. aussi Lalande. Le terme de psychologie est prob. un calque de l'angl. conditioned reflex (1915, W. H. Howell, Physiol. ds NED Suppl. : A class of reflexes... which he [Pavlov] calls conditioned reflexes), peut-être antérieurement attesté dans une trad. du physiologiste russe I. P. Pavlov [1849-1936] qui dès 1903 publia ses travaux sur le réflexe conditionné. Fréq. abs. littér. : 263. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 53, b) 94; xxes. : a) 303, b) 837.
DÉR.
Conditionneur, euse, subst.a) ,,Personne employée au conditionnement des marchandises`` (Lar. Lang. fr.); b) Appareil au moyen duquel on conditionne les grains, les fruits, l'air. Attesté ds Lar. 20e, Lar. Lang. fr., Rob., Quillet 1965. G. Esnault [Commentaire (IGLF 1947) de l'ouvrage d'Hogier-Grison, Les Hommes de proie. Le Monde où l'on vole (1887)] note le sens arg. « voleur en condition, domestique » (cf. condition). [kɔ ̃disjɔnœ:ʀ], fém. [-ø:z]. 1resattest. a) 1887 « celui qui vole en condition, domestique qui vole dans la maison où il est employé »; sens relevé uniquement ds G. Esnault, loc. cit.; b) 1929 (Lar. 20e); a de [faire une] condition « voler dans les maisons où l'on est employé comme domestique » (condition*), suff. -eur2*; b prob. empr. à l'angl. conditioner, attesté dès 1909 au sens de « appareil utilisé pour mettre le grain en condition » (Ned Suppl.).
BBG. − Dub. Dér. 1962, p. 56; p. 41 (s.v. conditionneur).

Conditionner : définition du Wiktionnaire

Verbe

conditionner \kɔ̃.di.sjɔ.ne\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Soumettre à condition.
    • Il conditionne son accord à l’abandon préalable de la procédure judiciaire en cours.
  2. Avoir une influence déterminante sur des faits, des choix.
    • Que des textes du VIIe siècle, le premier de l'hégire, puissent conditionner les lois et les mœurs du XXIe siècle est bien sûr "la" question. — (Vincent Remy, Opprimer, c'est sacré, Télérama n°3460, mai 2016)
    • […] ; parmi les écotypes, la croissance de la luzerne maritime sur les plages de la plaine orientale et du plantain des sables sur celles de la Balagne, est conditionnée par la teneur locale de la salinité du sol ;[…]. — (Fernand Ettori, Corse: écologie, économie, art, littérature, langue, histoire, traditions populaires, éd. C. Bonneton, 1979, page 250)
  3. (Péjoratif) Exercer une influence sur les idées et le comportement de quelqu'un, à son insu.
    • Tout est fait pour conditionner le consommateur et le pousser à remplacer un appareil pourtant toujours efficace.
  4. (Vieilli) Soumettre à mesure, à essai.
    • On conditionne enfin l'élasticité et la ténacité mesurées au dynamomètre et la torsion mesurée au torsiomètre. — (D. de Prat, Nouveau manuel complet de filature; 1re partie: Fibres animales & minérales, Encyclopédie Roret, 1914)
  5. (Philosophie) Être la condition d’un fait.
    • Une proposition qui en conditionne une autre.
  6. (Arts) Pourvoir une chose des qualités requises.
    • Bien conditionner une étoffe.
    • Meubles bien conditionnés.
  7. (Technique) Emballer un produit.
    • Par mesure de précaution recommandée par l'Administration pour attirer l'attention et éviter des erreurs, la plupart dés raticides scillitiques spécialisés sont conditionnés en vert ou en rouge et portent la mention : « Dangereux » […]. — (Revue de médecine vétérinaire, Écoles nationales vétérinaires de Lyon et de Toulouse, 1936, vol.88, page 414)
  8. (Technique) (Par extension) Former et remplir une unité de conditionnement.
    • Aujourd’hui, l’usine de Lons est capable de conditionner 24000 briques de Candy’Up à l’heure.— (Nicolas César, Candy’Up,, le grand avenir des petites briques de lait - Journal La Croix, page 15, 26 janvier 2015)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Conditionner : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CONDITIONNER. v. tr.
T. d'Arts. Pourvoir une chose des qualités requises. Bien conditionner une étoffe. Marchandises bien conditionnées, mal conditionnées. Des draps bien conditionnés. Meubles bien conditionnés. En termes de Philosophie, il s'emploie dans le sens de Être la condition d'un fait. Une proposition qui en conditionne une autre.

Conditionner : définition du Littré (1872-1877)

CONDITIONNER (kon-di-sio-né) v. a.
  • 1 Terme d'arts. Faire, fabriquer une chose, de manière qu'elle soit en bonnes conditions. Bien conditionner un drap.
  • 2 Terme de pratique. Conditionner un acte, le charger de clauses.
  • 3 Terme de commerce. Conditionner une soie, la soumettre à la dessiccation.
  • 4Se conditionner, v. réfl. Être fabriqué avec les conditions requises. Les marchandises se conditionnent bien dans cet établissement.

    Recevoir la préparation dite conditionnement. L'établissement où se conditionnent les soies.

HISTORIQUE

XIIIe s. D'autre part, el [les femmes] sunt franches nées ; Loi les a condicionnées, Qui les oste de lor franchises, Où nature les avoit mises, la Rose, 14080. Li filz Dieu, qui si bien les condicionna, Qui à la Magdalene ses pechiez pardonna, Leur merisse les biens que par eulz nous donna ! J. de Meung, Test. 97.

XIVe s. De tous ceux qui sont en autre demaine [domaine] et justice, qui ne sont conditionnez ou abonnez, levez la dite aide, Du Cange, conditionnare. Comme le suppliant eust pris par mariage Thomine, ycelle cuidant estre femme bien conditionnée et paisible, Du Cange, conditio.

XVe s. Qu'il advise bien de se mettre en lieu, qui soit tel, si bien conditionné, si vertueux et si bon, qu'il y puisse prendre exemple de toute bonté, Bouciq. I, ch. 7. Ung qui depuis s'est appellé monseigneur de Chimay, homme jeune et très bien conditionné, nepveu du seigneur de Croy, Commines, I, 2. Entre les conseillers se trouvent tousjours largement de bons et notables personnages, et aussi il en y a aucuns bien mal conditionnez, ainsi est-il en tous estaz, Commines, I, 6.

XVIe s. Tous ont aspiré estre receuz en vostre alliance, à pactes par vous mesmes conditionnez, Rabelais, Garg. I, 31. Ils mesprisent les services limitez et conditionnez [conditionnels], Montaigne, III, 242. De mal conditionné jouvenceau, oultrageux et temeraire qu'il estoit auparavant, il devint homme très sage et très moderé, Amyot, Lyc. 16. Il avoit veu mourir devant ses yeux un sien filz bien conditionné, Amyot, Cor. 37.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Conditionner : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

* CONDITIONNER, v. act. (Comm.) c’est donner à une marchandise toutes les façons nécessaires pour la rendre vénale : il a encore une autre acception, il se prend pour certaines façons arbitraires, qu’on ne donne à la marchandise que quand elle est sur le point d’être livrée, & que l’acheteur exige cette façon : il est encore synonyme à assortir dans quelques occasions. On dit conditionner la soie. Voyez Soie.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « conditionner »

Étymologie de conditionner - Littré

Condition ; provenç. conditionar ; espagn. condicionar ; ital. condizionare.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de conditionner - Wiktionnaire

(XIIIe siècle) Dénominal de condition, apparait avec le sens de « soumettre à des conditions ».
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « conditionner »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
conditionner kɔ̃disjɔne play_arrow

Conjugaison du verbe « conditionner »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe conditionner

Évolution historique de l’usage du mot « conditionner »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « conditionner »

  • Le président de la République souhaite désormais conditionner les aides aux entreprises à des contreparties. Une façon de ne pas renier complètement son ADN réformateur. Le Monde.fr, Changer ou persévérer : le dilemme d’Emmanuel Macron pour l’après-Covid
  • En attendant, l’idée de conditionner encore plus les aides de la presse (elles le sont déjà) fait grincer quelques dents. « Je sais que cette thématique irrite, mais je ne suis pas là pour rendre des choses sans aspérités. Nous sommes à un moment où on a une refonte de la filière presse, dans une période post-covid, avec un débat sur la conditionnalité de ces aides sur des objectifs environnementaux. Donc il faut le faire. Il faut que les aides puissent accompagner l’évolution des médias et de la société en général, si c’est de l’argent public », affirme la députée, annonçant à 20 Minutes une mission d’information sur ce sujet dans les prochains mois à l’Assemblée nationale. , La députée Céline Calvez veut conditionner les aides à la presse au respect de l’égalité entre femmes et hommes
  • Alors que les hôtes de Mme Mabunda prônent les réformes de la CENI et son audit comme préalable, la Présidente de la chambre basse du parlement a déclaré : “ Il ne faut pas conditionner la désignation des animateurs de la CENI à la réforme de sa structure”, dit le communiqué conjoint publié ce mardi 30 juin par CLC, Lucha, Filimbi et les Congolais Debout. Actualite.cd, RDC-CENI : “Il ne faut pas conditionner la désignation des animateurs à la réforme de sa structure”, Mabunda s’adressant aux CLC et mouvements citoyens  | Actualite.cd
  • Les femmes, qui représentent la majorité de la population, sont largement sous-représentées dans les médias en tant qu'expertes. Le Covid-19 a même accentué cette tendance avec seulement 9 % d'expertes dans les JT de France 2 et France 3 en mars. Face à la situation, un pré-rapport parlementaire préconise de conditionner les aides à la presse au respect de l'égalité entre les femmes et les hommes.  , Un rapport parlementaire veut conditionner les aides à la presse au respect de l’égalité femmes-hommes

Images d'illustration du mot « conditionner »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « conditionner »

Langue Traduction
Corse cundizione
Basque baldintza
Japonais 状態
Russe состояние
Portugais doença
Arabe شرط
Chinois 健康)状况
Allemand bedingung
Italien condizione
Espagnol condición
Anglais condition
Source : Google Translate API

Synonymes de « conditionner »

Source : synonymes de conditionner sur lebonsynonyme.fr

Mots similaires