La langue française

Détriment

Définitions du mot « détriment »

Trésor de la Langue Française informatisé

DÉTRIMENT, subst. masc.

A.− Au sing.
1. Vx ou littér. Dommage, préjudice subi par quelqu'un. Un détriment grave; causer un grand détriment à; subir un détriment considérable. Je ne lis plus les journaux français. D'ailleurs quel détriment? (Verlaine, Corresp.,t. 1, 1873, p. 313).Ce m'est un détriment que, sans que j'y consente, La beauté d'un humain fasse que je la sente (Jammes, De tout temps à jamais,1935, p. 46).
2. Au détriment de. Locution prépositionnelle marquant une corrélation entre deux éléments, en introduisant l'élément qui est défavorisé par rapport à l'élément favorisé. Loc. synon. aux dépens de. Au détriment des autres; au détriment de sa santé; tourner au détriment de; vivre au détriment de. Menace de gelée, qui s'est réalisée dans la nuit au détriment de ce pauvre pays (Delacroix, Journal,1854, p. 171).Je travaille sans désemparer. Sept ou huit heures par jour; au détriment de tout le reste, lectures et correspondance (Martin du G., Souv. autobiogr.,1948, p. CXXX):
Les grèves, lorsqu'elles se produisent, ne peuvent avoir d'autres conséquences que d'aggraver davantage, au détriment de tous, les déficiences de la production. De Gaulle, Mémoires de guerre,1959, p. 577.
B.− Au plur., vx. Débris d'une matière qui s'est désagrégée. Détriments de coquilles. Synon. fragments, restes.Nous ne trouvâmes sur le sable, que des détrimens de moules, de limaçons et de pourpres (Voy. La Pérouse,t. 3, 1797, p. 22).
Au fig. Vestiges, reliques. [Il] fit, avant de se retirer, un beau salut à ces pieux détriments, puis une génuflexion, en bas, devant le tabernacle (Huysmans, Oblat,t. 1, 1903, p. 251).
P. métaph. Ces courtisans (...) Ces ouvriers déchus (...) Détrimens de l'Empire, étreignant notre époque (P. Borel, Rhaps.,1811, p. 123).
Prononc. et Orth. : [detʀimɑ ̃]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1236 detriement « dommage, préjudice » (Livre blanc, fo10 ro, A. mun. Valenciennes ds Gdf. Compl.); 1383 en detriment de (Varin, Archives administr. de la ville de Reims, t. III, p. 528 ds Littré); xves. au détriment de (Statuts des tanneurs de Coulommiers, Bulletin du comité de la langue, t. III, p. 563, ibid.). Empr. au lat. class.detrimentum « action d'enlever en frottant; détriment, perte, dommage »; dér. de deterere, cf. détritus. Fréq. abs. littér. : 319. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 433, b) 230; xxes. : a) 487, b) 570.

Wiktionnaire

Nom commun

détriment \de.tʁi.mɑ̃\ masculin

  1. (Au singulier) Dommage, préjudice, désavantage.
    • Aller, tourner à mon détriment.
    • Causer, recevoir un notable détriment.
    • Il n’acquit tant de richesses qu’au détriment de sa réputation, de son honneur.
    • Où irait-on, si, sous le prétexte du bonheur général, on engraissait le consommateur au détriment du producteur ? — (Émile Zola, Au Bonheur des Dames, 1883)
  2. (Au pluriel) Résidus de la désagrégation d’un matériau.
    • Toutes ces substances sont parfaitement brutes, elles existent et existeraient indépendamment des animaux et des végétaux ; mais d'autres substances, en très grand nombre et qui paraissent également brutes, tirent leur origine du détriment des corps organisés […]. — (Georges-Louis Leclerc de Buffon, Histoire naturelle des animaux, « De la Nature. Seconde vue », in Œuvres, Bibliothèque de la Pléiade, 2007, page 1000.)
  3. (Au pluriel) Restes (dépouille mortelle).
    • Quand le travail fut terminé, la reine voulut que son église paroissiale profitât, la première, des grâces dévolues à ces glorieux détriments et elle en ordonna l’exhibition pendant la durée de trois neuvaines. — (Trois églises et trois primitifs/Sain Germain-l’Auxerrois dans la bibliothèque Wikisource Article sur Wikisource)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DÉTRIMENT. n. m.
Dommage, préjudice. Cela va, tourne à mon détriment. Causer, recevoir un notable détriment. Il n'acquit tant de richesses qu'au détriment de sa réputation, de son honneur.

Littré (1872-1877)

DÉTRIMENT (dé-tri-man) s. m.
  • 1Dommage, préjudice. Causer, recevoir un notable détriment. Cet arrangement s'est fait à mon détriment. Et fûtce au détriment de mon propre intérêt, Moi-même je m'en fais un immuable arrêt, Rotrou, Bélis. III, 7.

    Terme d'astrologie. On disait qu'une planète était en son détriment quand elle se trouvait dans un signe opposé à sa maison.

  • 2 Terme d'histoire naturelle. Débris de corps. Des détriments de coquilles ont formé nos montagnes calcaires. Au lieu de détriment, on dit aujourd'hui détritus.

HISTORIQUE

XVe s. Au detriment de la chose publicque, Statuts des tanneurs de Coulommiers, Bulletin du comité de la langue, t. III, p. 563.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

DÉTRIMENT.
2Ajoutez : La pouzzolane n'est que le détriment des matières volcaniques, Buffon, Min. t. III, p. 139.

HISTORIQUE

XIVe s. Aucuns seigneurs nobles hommes dudit païs ou autres ne puent [peuvent] ne ne doivent mettre ou recevoir en leur bourgeoisies, garde ou sauvemens, les subgés desdictes eglises, qui seroit en detriment de nosditte garde, juridition et ressort, Varin, Archives administr. de la ville de Reims, t. III, p. 528 (1383)

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « détriment »

(XIIIe siècle) Du latin detrimentum (« user par l'action du frottement, limer »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Lat. detrimentum, de deterere, user, de la préposition de, et terere, frotter, par l'intermédiaire du supin detritum.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « détriment »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
détriment detrɛ̃

Évolution historique de l’usage du mot « détriment »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « détriment »

  • La liberté ne se conquiert jamais au détriment de celle des autres. Etre libre, c'est dominer. Dans le dernier cas, la liberté n'est acquise qu'au détriment de soi. De Pierre Reverdy / En vrac
  • SINGAPOUR (Reuters) - Les deux principaux opérateurs télécoms à Singapour ont annoncé jeudi avoir sélectionné Nokia et Ericsson pour construire la partie la plus sensible de leurs réseaux mobiles de cinquième génération (5G), au détriment du groupe chinois Huawei Technologies. Challenges, 5G: Singapour retient Nokia et Ericsson au détriment de Huawei - Challenges
  • Mais, paradoxalement, le recours massif à l’activité partielle accentue les dysfonctionnements d’un marché du travail conçu à l’avantage des insiders, qui occupent des emplois stables, au détriment des outsiders (jeunes, personnes moins qualifiées et immigrés) qui ont des jobs précaires. Or, en période de crise économique, ces personnes sont les premières à faire les frais des mesures d’ajustement des entreprises qui ne renouvellent pas les intérimaires et les contrats courts. Dans le même temps, la protection des emplois des insiders gèle les embauches. Ces deux phénomènes expliquent l’explosion du chômage en avril avec 843 000 demandeurs d’emploi de plus dans la catégorie A (ceux qui n’ont pas travaillé dans le mois). Challenges, Les dégâts collatéraux du chômage partiel - Challenges
  • En France, le nombre de colonies d'abeilles ne cesse de baisser. Certains apiculteurs importent massivement des abeilles de race étrangère pour leur développement rapide au détriment de races plus locales comme l'abeille noire.  France 3 Nouvelle-Aquitaine, L'abeille noire du Limousin, une espèce à sauvegarder

Traductions du mot « détriment »

Langue Traduction
Anglais detriment
Espagnol detrimento
Italien detrimento
Allemand nachteil
Chinois 有害
Arabe ضار
Portugais detrimento
Russe ущерб
Japonais
Basque kalterako
Corse detrimentu
Source : Google Translate API

Synonymes de « détriment »

Source : synonymes de détriment sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « détriment »

Détriment

Retour au sommaire ➦

Partager