La langue française

Iniquité

Définitions du mot « iniquité »

Trésor de la Langue Française informatisé

INIQUITÉ, subt. fém.

A. − Caractère de ce qui est inique, injuste; injustice grave.
1. [En parlant de qqn] Comportement contraire à l'équité, à la justice. L'iniquité des juges; l'iniquité des jugements (Ac. 1798-1878). Mes biens avoient été vendus. J'attendis quelque temps dans l'espoir d'obtenir justice : l'iniquité prévalut (Chateaubr., Natchez,1826, p. 190).L'iniquité du persécuteur (Bremond, Hist. sent. relig., t. 4, 1920, p. 463):
1. L'iniquité est : force immense, au regard de la justice qui veut être. L'arbitraire s'installe sur la loi, le mensonge sur la vérité, la force écrase la pensée. Clemenceau, Iniquité,1899, p. 11.
2. Ce qui est inique; acte commis contrairement à la justice, à l'équité. Suprême iniquité. Commettre une iniquité, des iniquités (Ac. 1835-1935). Mirabeau et l'abbé Grégoire (...) ont surtout défendu les victimes d'iniquités indignes d'une époque de lumières (Weill, Judaïsme,1931, p. 36):
2. Je ne réussissais pas mieux à dévoiler M. Crottu à ma bonne Justine. Peu disposée d'ordinaire à me croire, quand je lui rapportais les iniquités de mon professeur, elle me disait : − Mon petit maître, si vous appreniez bien vos leçons et si vous ne faisiez pas endêver ce pauvre monsieur, vous n'auriez point à vous plaindre de lui... France, Vie fleur,1922, p. 319.
B. − Au fig. Corruption des mœurs; état, condition de pécheur. Hommes d'iniquité; mystère(s) d'iniquité. Je viens vers vous, du fond de mon iniquité, je viens vers vous, Seigneur (Ch. Guérin, Cœur solit.,1904, p. 164).L'iniquité de ce monde sans Dieu, la sécheresse et l'égoïsme des gens bien pensants (Maritain, Primauté spirit.,1927, p. 176):
3. C'est que la prière fait sa demeure dans ces asyles, et que, malgré l'iniquité des hommes, elle est plus forte que leur souillure. C'est qu'elle y purifie continuellement l'atmosphere, et que vous participez à sa pureté, dès que vous approchez de ses influences. Saint-Martin, Homme désir,1790, p. 233.
Le plus souvent au plur. Fautes graves, péchés, actes commis contrairement à la morale, à la religion. Ce feu criminel qui vous devore et vous punit n'est qu'une foible image de celui que l'enfer réserve aux pécheurs qui persévèrent dans leurs iniquités (Cottin, Mathilde, t. 1, 1805, p. 333).On fait toujours Dieu complice, afin de légaliser par là ses propres iniquités (Amiel, Journal,1866, p. 471):
4. Mon Dieu (...) qui nous délivrera de ces ouvriers d'iniquités, de ces possédés des synagogues et des loges? Huysmans, Oblat, t. 2, 1903, p. 247.
[P. allus. à l'Écriture Sainte] Boire l'iniquité comme l'eau. Commettre le mal aisément, sans effort et sans répugnance. (Dict. xixeet xxes.).
Prononc. et Orth. : [inikite]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. a) 1120-50 « corruption des mœurs; état de ce qui est contraire à la religion, à la morale » cont. biblique (Grant mal fist Adam, I, 14 ds T.-L.); b) 1160-74 « caractère de ce qui est contraire à l'équité; caractère perfide de quelqu'un, de quelque chose » (Wace, Rou, éd. A.J. Holden, II, 2521); 2. a) 1remoitié xiies. « acte contraire à la religion à la morale » cont. biblique (Ps. Oxford, 57, 2 ds T.-L.); b) 1155 « action contraire à l'équité » (Wace, Brut, éd. I. Arnold, 1291). Empr. au lat.iniquitas, -atis « inégalité de terrain; position défavorable (d'un lieu) (d'où l'a. fr iniquité « id. », ds Fet des Romains, éd. L.F. Flutre et K. Sneyders de Vogel, 271, 11); injustice, iniquité » à l'époque class.; « violation de la loi divine, péché, iniquité » dans la lang. chrétienne. Fréq. abs. littér. : 534. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 1 151, b) 452; xxes. : a) 1 229, b) 306.

Wiktionnaire

Nom commun

iniquité \i.ni.ki.te\ féminin

  1. Vice de ce qui est inique.
    • L’iniquité de certains jugements.
    • C’est le comble de l’iniquité.
  2. Acte d’une injustice excessive.
    • Tant que l’homme est comprimé, tant que la contrainte des iniquités sociales le maintient prostré, l’on est en droit d’espérer beaucoup de l’inéclos qu’il porte en lui. — (André Gide, Retouches à mon « Retour de l’U.R.S.S. », 1937)
    • Admettre cette préséance, c’est léser l’esprit républicain, porter atteinte aux principes de 89, faire fi des sacrifices consentis par les révolutionnaires de 1830 à 1871, c’est accepter de voir rétablir les iniquités qu’ils ont combattues au prix de leur sang ! — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • Et les intellectuels ? […] Mais pour eux, il n’est pas mille façons d’envisager les iniquités en chaîne que déclenche le grippage du capitalisme. — (Alexis Lacroix, « Quand le justice sociale redevient une idée neuve », dans Marianne, no 665, du 16 janvier 2010)
  3. (Religion) État de péché, la corruption des mœurs, le débordement des vices.
    • […] ; et, tout en lui imposant une pénitence qui puisse le purifier de son iniquité, nous tournons le tranchant aigu de notre indignation sur le maudit instrument qui a failli entraîner sa perte absolue. — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
  4. (Religion) (Au pluriel) Péchés, actes contraires à la religion, à la morale.
    • Les enfants portent souvent la peine des iniquités de leurs pères.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

INIQUITÉ. n. f.
Vice de ce qui est inique. L'iniquité de certains jugements. L'iniquité évidente d'un arrêt. Un acte d'iniquité. C'est le comble de l'iniquité. Il signifie aussi Acte d'une injustice excessive. Commettre une iniquité, des iniquités. C'est une iniquité révoltante. Il désigne encore l'État de péché, la corruption des mœurs, le débordement des vices. Il a vécu dans l'iniquité. L'iniquité régnait, avait couvert la face de la terre. Les hommes, comme enfants d'Adam, portent l'iniquité de leur premier père. Enfant d'iniquité. En termes de l'Écriture Sainte, Boire l'iniquité comme l'eau. Il se dit également, surtout au pluriel, des Péchés, des actes contraires à la religion, à la morale. JÉSUS-CHRIST a porté nos iniquités, s'est chargé de nos iniquités. Les enfants portent souvent la peine des iniquités de leurs pères. Seigneur, remettez-nous nos iniquités.

Littré (1872-1877)

INIQUITÉ (i-ni-ki-té) s. f.
  • 1Vice de ce qui est inique. L'iniquité évidente d'un arrêt. Que tous les serviteurs et les proches des traîtres Portent l'iniquité des parents et des maîtres, Mairet, Soliman, V, 16. …j'aurai droit de pester Contre l'iniquité de la nature humaine, Et de nourrir contre elle une immortelle haine, Molière, Mis. V, 1. De quelque belle apparence que l'iniquité se couvrît, il en pénétrait les détours, Bossuet, le Tellier. Combien de fois s'est-on plaint que les affaires n'avaient ni de règle ni de frein… et que souvent l'iniquité sortait du lieu d'où elle devait être foudroyée ! Bossuet, ib. La plus profonde iniquité est celle qui se couvre du voile de la piété, Bossuet, Élévat sur myst. XVIII, 20.

    Acte d'iniquité. Commettre une iniquité, des iniquités.

  • 2 Par extension, la corruption des mœurs. L'iniquité avait couvert la face de la terre. Enfant d'iniquité. Afin que vous portiez l'iniquité du peuple, et que vous priiez pour lui devant le Seigneur, Sacy, Bible, Lévit. X, 17. Les enfants héritant l'iniquité des pères, Lamartine, Harm. I, 7.

    Il se dit, surtout au pluriel, des actes contraires à la religion, à la morale. Mets-lui devant les yeux ses iniquités, reproche-lui ses scandales et tous ses crimes, Bourdaloue, 4e dim. après Pâq. Dominic. t. II, p. 137. Bien loin d'avoir de la crédulité [pour les médisances], elle n'eut pas même, en ces occasions, de la patience ; elle rompit l'iniquité et fit la guerre au détracteur, Fléchier, Dauphine. Où sont, Dieu de Jacob, tes antiques bontés ? Dans l'horreur qui nous environne, N'entends-tu que la voix de nos iniquités ? Racine, Ath. IV, 5. Clair arriva, je tombai à ses genoux, je lui fis la confession des iniquités de ma vie, Chateaubriand, Mart. X.

    Fig. en termes de l'Écriture. Boire l'iniquité comme l'eau.

HISTORIQUE

XIIe s. Tu espruvas le mien cuer [cœur], e nen est truvée en mei iniquité, Liber psalm. p. 16. Par lur granz infidelitez E par lur granz iniquitez, Benoit de Sainte-Maure, I, V. 2079. Ne cil n'aime pas Deu qui n'aime leauté, E Deus het tricherie e tute iniquité, Th. le mart. 40. Abner n'est pas morz si cume suelent murir li malveis et li recreant, mais si cume solent chaïr [choir] li boin par les fiz de iniquited, Rois, p. 133.

XIIIe s. Et por ce que c'estoit iniquité que cil qui promist ne venist en leu où il avoit promis, fu accordé que l'en donast bone aucion [action] contre lui, Liv. de jost. 158. Si sunt li autre meins [moins] peneit [tourmentés], Qui meins firent d'iniquiteit, Marie de France, Purgatoire, V. 1775. Ne desirre pas que tu soies juges sor les gens, se tu n'es itiex [tel] que ta vertuz puisse abaissier les iniquitez, Latini, Trésor, p. 585.

XIVe s. Li rois Charles li chauf m'a tout deserité, Bien croi, pour mon orguel et pour m'iniquité, Girart de Ross. V. 2051. [Il faut que] per diseite des mos françois disse lou romans selonc lou latin pour iniquitas iniquiteit, Hist. litt. de la Fr. t. XXIV, p. 408.

XVIe s. Satan inventeur de toute malice et iniquité, Calvin, Inst. 113. Iniquité engendre adversité, Leroux de Lincy, Prov. t. II, p. 320. …Mon iniquité Qui sans cesser devant moy se presente, Desportes, Œuvres chrest. priere.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « iniquité »

Bourguig. igniquitai ; provenç. iniquitat, enequitat ; espagn. iniquidad ; ital. iniquità ; du lat. iniquitatem. de in… 1, et æquitas, équité.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du latin iniquitas. (1100-50) (Grant mal fist Adam ; Psautier d’Oxford).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « iniquité »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
iniquité ɛ̃ikite

Citations contenant le mot « iniquité »

  • Lorsqu'on aura fait la part des erreurs de l'éducation, des maladresses familiales, de l'iniquité sociale, la nature apparaîtra plus généreuse qu'on ne l'avait crue. De Jean Rostand / Inquiétudes d'un biologiste
  • L’iniquité c’est aussi le pouvoir de l’argent. C’est ainsi que l’esprit mondain du business a fait son entrée dans l’Église. La crédulité des gens simples, c’est du pain béni qui attire des charlatans de toutes sortes. Paul l’avait dit dans 1 Timothée 6.10 : « Car l’amour de l’argent est une racine de tous les maux ». Le péché de Balaam a germé du cœur de nombreux prédicateurs qui sont devenus des prédateurs de la foi. Journal Chrétien, En quête du vrai ministère de l'Esprit - A la une, Méditations quotidiennes - ministère, Saint-Esprit, vrai ministère - Journal Chrétien
  • Lorsque l'iniquité s'accroît, la charité du plus grand nombre se refroidit. De Ngugi wa Thiong`o / Enfant, ne pleure pas
  • Le monde est iniquité ; si tu l'acceptes, tu es complice, si tu le changes, tu es bourreau. De Jean-Paul Sartre / Le Diable et le bon Dieu
  • Etre jugé sur son intelligence est aussi injuste que d’être jugé sur sa beauté. L’un et l’autre sont, à 65 %, des qualités innées. Ce sont donc des critères égaux en iniquité. De Amélie Nothomb / Péplum
  • L’orgueil est odieux devant Dieu et devant les hommes et toute iniquité des nations est exécrable. De La Bible / Livre de l’écclésiastique
  • Quel Dieu est semblable à toi, Qui pardonnes l'iniquité, qui oublies les péchés Du reste de ton héritage? Il ne garde pas sa colère à toujours, Car il prend plaisir à la miséricorde. Michée 7:18 Journal Chrétien, "Quel Dieu est semblable à toi, Qui pardonnes l'iniquité, qui oublies les péchés Du reste de ton héritage?" (Michée 7:18) - La Bonne Semence - Journal Chrétien
  • La procédure qui a abouti à la déclaration de culpabilité de Germain a été d’une iniquité flagrante. Celui-ci a été interrogé dans les locaux du SNR, dont beaucoup de personnes ne sont jamais ressorties. Ce lieu est réputé pour les actes de torture et les homicides qui s’y déroulent. Germain y a été détenu pendant près de deux semaines, privé d’avocat, avant d’être transféré à la prison surpeuplée de Ngozi, dans le nord du pays. , Burundi. C’est le moment de libérer Germain Rukuki | Amnesty International
  • Parce-que l’iniquité se sera multipliée, la charité du plus grand nombre se refroidira. Mais celui qui aura persévéré jusqu’à la fin, celui-là sera sauvé. Matthieu 24 : 12/13-credit photo : chretiens.info Journal Chrétien, Parce-que l’iniquité se sera multipliée, la charité du plus grand nombre se refroidira. Mais celui qui aura persévéré jusqu’à la fin, celui-là sera sauvé. Matthieu 24 : 12/13 - Poèmes chrétiens - Journal Chrétien
  • Il y a là une iniquité injustifiable : les préposés aux bénéficiaires (PAB) en CHSLD vont bientôt gagner environ 26 $ l’heure alors que des employés qui font le même travail à domicile auprès des personnes handicapées (enfants ou adultes) ou des personnes âgées en perte d’autonomie vont continuer d’être payés au maximum 15 $ l’heure. La Presse, Handicapé à l’ère de la COVID-19: une solitude pas exactement comme les autres
  • Dans son texte, Ricardo Salas Rivera demande au 1er ministre la levée de l'interdiction des sports de combat, toujours en vigueur dans le cadre des mesures sanitaires. Judo, boxe, lutte ou encore jujitsu restent interdits alors que les sports collectifs ont pu reprendre. Il dénonce cette iniquité. France 3 Auvergne-Rhône-Alpes, Lyon : "on se sent lésés", une pétition est lancée pour la reprise des sports de combat

Traductions du mot « iniquité »

Langue Traduction
Anglais iniquity
Espagnol iniquidad
Italien iniquità
Allemand ungerechtigkeit
Chinois 罪恶
Arabe إثم
Portugais iniquidade
Russe беззаконие
Japonais 不正
Basque gaiztakeria
Corse iniquità
Source : Google Translate API

Synonymes de « iniquité »

Source : synonymes de iniquité sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « iniquité »

Iniquité

Retour au sommaire ➦

Partager