La langue française

Désertion

Sommaire

  • Définitions du mot désertion
  • Étymologie de « désertion »
  • Phonétique de « désertion »
  • Évolution historique de l’usage du mot « désertion »
  • Citations contenant le mot « désertion »
  • Traductions du mot « désertion »
  • Synonymes de « désertion »
  • Antonymes de « désertion »

Définitions du mot désertion

Trésor de la Langue Française informatisé

DÉSERTION, subst. fém.

Action, fait de déserter*.
A.− [Sans compl. de n.]
1. ARM. [Correspond à déserter A 2] (Soldat) accusé de désertion; provocation à la désertion. Ils ne voudront pas croire que des malheureux furent passés par les armes pour crime de désertion devant l'ennemi (A. France, Opinions J. Coignard,1893, p. 278).Malgré ces succès, la disette dans le camp chrétien s'aggravait, démoralisant les troupes. La désertion et la maladie éclaircissaient les rangs (Grousset, Croisades,1939, p. 32).
Désertion à l'ennemi. Désertion avec passage dans les rangs ennemis :
1. ... le soldat de 2eclasse Erlane Jean-René est-il coupable de désertion à l'ennemi, pour (...) avoir gagné les lignes bulgares sises à plus de trois kilomètres, avec cette circonstance aggravante qu'il était porteur d'un ordre important qu'il a livré à l'ennemi? Vercel, Capitaine Conan,1934, p. 216.
P. anal. Cette désertion qu'est le suicide (Ambrière, Gdes vac.,1946, p. 28).
2. Au fig. [Correspond à déserter B 1 c] C'est donc que René ne l'aimait pas (...) Pourtant, s'il l'aimait en secret, (...)? Eh bien, elle se vengerait de sa désertion (A. France, Jocaste,1879, p. 25):
2. Comme il ne s'était point arrêté ce soir-là auprès de ma dame de Bonnivet, quand elle passait près de lui, elle le grondait à voix basse, et Octave justifiait sa désertion par des mots qui semblaient charmants à la marquise. Stendhal, Armance,1827, p. 88.
B.− [Avec compl. de n.]
1. [Le compl. désigne l'agent de l'action]
a) [L'agent est une pers.]
[Correspond à déserter A 1] Série de représentations (...) interrompues par la désertion du public (Sadoul, Cin.,1949, p. 12).
[Correspond à déserter A 2] La (...) désertion du soldat las de la discipline (Coppée, Bonne souffr.,1898, p. 8).
b) [L'agent est une chose appartenant à des pers.; correspond à déserter B 2] La désertion du capital national (Proudhon, Syst. contrad. écon.,t. 2, 1846, p. 24).
2. [Le compl. désigne l'obj. de l'action]
a) [Correspond à déserter A] Une cause (...) d'agitation paysanne et de désertion des campagnes (De Gaulle, Mém. guerre,1959, p. 97):
3. Ce qui touchera le peuple ce n'est pas tant la lutte des légistes à laquelle il n'entend rien, c'est la désertion des églises, l'état de guerre avoué, le baptême secret... Barrès, Mes Cahiers,t. 7, 1908-09, p. 142.
b) [Correspond à déserter B 1 b] L'amour de Charles pour Emma lui semblait [à sa mère] une désertion de sa tendresse, un envahissement sur ce qui lui appartenait (Flaub., MmeBovary,t. 1, 1857, p. 48).Des transfuges ont allégué, pour justifier ou excuser leur désertion du judaïsme, son manque de mysticité (Weill, Judaïsme,1931, p. 169).
Prononc. : [dezε ʀsjɔ ̃]. Ds Ac. 1694-1932. Cf. déserter. Étymol. et Hist. 1. xives. « abandon » (Ovide mor., éd. C. de Boer, TV comment. de Copenhague, p. 409); 2. 1680 « fuite d'un soldat » (Rich.). Dér. du rad. de déserter*; suff. -ion*. Fréq. abs. littér. : 152.

Wiktionnaire

Nom commun

désertion \de.zɛʁ.sjɔ̃\ féminin

  1. Action de déserter ; résultat de cette action.
    • Son trésor est vide. Son armée, mal recrutée, mal équipée, mal disciplinée, absolument démoralisée par ses défaites récentes, est réduite à fort peu de chose par les licenciements forcés et les désertions. — (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, p. 15)
    • Il faut donc trouver un argument-massue, un argument capable de semer le doute dans l’âme des ouvriers, d’ébranler leur confiance, d’amener des défections de plus en plus nombreuses, puis des désertions massives. — (Paul Alexis Ladame, Le destin du Reich, éd. Perret-Gentil, 1945, page 113)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DÉSERTION. n. f.
Action de déserter, au propre et au figuré. Être coupable de désertion. Le crime de désertion. Désertion à l'ennemi. Désertion à l'intérieur. Nous ne vous pardonnerons pas votre désertion.

Littré (1872-1877)

DÉSERTION (dé-zèr-sion ; en vers, de quatre syllabes) s. f.
  • 1Action de délaisser, d'abandonner. Vous m'aviez promis de me soutenir, et vous m'avez abandonné ; quelle désertion ! Je vais tourner mes recherches vers un pays étranger, vers une autre littérature ; cependant ce n'est pas une désertion timide de mon sujet qui me conduit en Angleterre, Villemain, Littér. franç. Tabl. du XVIIIe siècle, 2e partie, 2e leçon.
  • 2Particulièrement, en termes de droit militaire, action de déserter, de quitter son corps sans permission. Désertion à l'intérieur. Désertion à l'ennemi.
  • 3Changement de parti. Après les révolutions, les désertions sont fréquentes.
  • 4Ancien terme de palais. L'inconstance ou la négligence, qui empêche de relever un appel, au terme prescrit.

    Désertion d'un héritage, conduite d'un propriétaire négligent qui laisse un héritage en friche.

  • 5Dépopulation. Vieilli en ce sens. Nous supposons que la lieue carrée contient plus de 550 personnes, mais nous ne croyons pas qu'il faille étendre le nombre au delà quant à présent, à cause des mortalités et des grandes désertions arrivées dans le royaume, Vauban, Dîme, p. 90.

HISTORIQUE

XVIe s. Il vit son ost ainsi renversé, abatu, et mené à telle desercion, il fut si desesperé que luy mesmes se voulut occire de sa propre main, Triomphe des neuf preux, p. 381, dans LACURNE.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

DÉSERTION. - HIST. Ajoutez : XVe s. Veans la desercion du pont de ladite ville, Mantellier, Glossaire, Paris, 1869, p. 25.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « désertion »

(Siècle à préciser) Du latin desertio.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Lat. desertionem, de deserere (voy. DÉSERT 1).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « désertion »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
désertion desɛrsjɔ̃

Évolution historique de l’usage du mot « désertion »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « désertion »

  • Kiosque360. Les parents d'élèves se lancent dans une campagne de désertion de l'école privée et de réhabilitation de l'école publique. En cause, la pression exercée par certains établissements privés pour le paiement des frais de scolarité en plein état d'urgence. Le360.ma, Lancement d’une campagne pour la désertion des écoles privées et un retour à l’école publique | www.le360.ma
  • Le secteur du luxe a subi de plein fouet les retombées économiques de la pandémie de coronavirus. “La fermeture des magasins à travers le monde a stoppé net l’activité, et la baisse significative des ventes s’est accélérée par l’effondrement du tourisme, principal levier du secteur”, relève Antoine Fraysse-Soulier, responsable de l'analyse de marchés chez eToro. Alors que les touristes - notamment les Chinois - tirent traditionnellement les ventes, la désertion de cette clientèle pendant la période de confinement et de restrictions sur les voyages est largement responsable du plongeon des ventes de LVMH. “Même si LVMH est propriétaire de 70 marques, Louis Vuitton représente 37% de son chiffre d’affaires, et celle-ci a été fortement impactée par la fermeture des boutiques en Asie et à travers le monde”, souligne l’analyste. Capital.fr, LVMH tire son épingle du jeu face à Kering (Gucci) : le conseil Bourse du jour - Capital.fr
  • La désertion des électeurs s'est encore accentuée par rapport au premier tour, auquel 55,3% des inscrits n'avaient pas participé. Le scrutin du 15 mars s'était tenu dans un contexte marqué par la montée de la pandémie de Covid-19, à la veille de l'annonce du confinement par Emmanuel Macron. Et malgré le reflux du virus, les risques sanitaires ont encore une fois pesé sur la motivation des citoyens pour la deuxième manche, à en croire un sondage de l'institut Ipsos publié lundi. Dans cette étude réalisée les 26 et 27 juin, 43% des répondants qui n'était pas certains d'aller voter citaient le "risque d'attraper le Covid-19 en [se] rendant dans un bureau de vote" parmi les raisons de leur possible abstention. Soit le motif le plus fréquemment invoqué, devant la conviction que ces "élections ne changeront rien à [leur] vie quotidienne" (38%). Marianne, 17% des inscrits pour Hidalgo, 12,4% pour Aubry : avec des maires élus au rabais, l'abstention vraie gagnante des municipales

Traductions du mot « désertion »

Langue Traduction
Anglais desertion
Espagnol deserción
Italien diserzione
Allemand desertion
Chinois 离开
Arabe الهجر
Portugais deserção
Russe оставление
Japonais 見捨てる
Basque desertzioa
Corse disertione
Source : Google Translate API

Synonymes de « désertion »

Source : synonymes de désertion sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « désertion »

Partager