La langue française

Défection

Sommaire

  • Définitions du mot défection
  • Étymologie de « défection »
  • Phonétique de « défection »
  • Évolution historique de l’usage du mot « défection »
  • Citations contenant le mot « défection »
  • Traductions du mot « défection »
  • Synonymes de « défection »
  • Antonymes de « défection »

Définitions du mot défection

Trésor de la Langue Française informatisé

DÉFECTION, subst. fém.

Fait d'abandonner ce à quoi on était lié (parti, opinion, alliés, cause). Défection générale, massive; défection d'un allié; faire défection. Synon. apostasie, désertion, trahison.La partie dura jusqu'à onze heures. Il y eut deux défections : le baron et le chevalier s'endormirent dans leurs fauteuils respectifs (Balzac, Béatrix,1839-45, p. 167).Il s'apprête à raconter le plus haut qu'il pourra mon lâchage, ma défection (Gide, Journal,1933, p. 1170):
Le commandant de la 2earmée me fit un tableau très noir de la situation de son armée : il y avait eu de graves défections dans un de ses corps d'armée; des troupes s'étaient débandées. Joffre, Mémoires,t. 1, 1931, p. 408.
Rem. 1. Ac. 1798, Besch. 1845, Lar. 19e-20e, Littré, Rob. attestent le sens vx de « éclipse ». 2. Lar. 19-20e, Littré, Guérin 1892, Rob. et la docum. attestent le dér. défectionnaire, adj. Qui fait défection. L'armée avec laquelle Annibal envahit l'Italie se compose de Numides, d'Espagnols, de Gaulois, d'alliés défectionnaires des Romains (Proudhon, Guerre et Paix, 1861, p. 235). Emploi subst. Elle [la France] réprouvera la mémoire du défectionnaire de Lyon (Las Cases, Mémor. Ste-Hélène, t. 2, 1823, p. 323).
Prononc. et Orth. : [defεksjɔ ̃]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. Ca 1170 « défaut, défaillance » (Horn, éd. M. K. Pope, 2445 : Ne pris pas feu d'estreim, tost fet defectiun); 2. 1680 « action d'abandonner une cause, un parti » (Rich.); 3. [av. 1850 « fait de ne pas se trouver où l'on est attendu » (Balzac d'apr. Lar. Lang. fr.)]; 1959 (Cocteau, Poésie critique 1, p. 80 : Je sentais renaître en moi l'âme de mon grand-père, féroce sur le chapitre du dîner de famille. La moindre défection me faisait froncer les sourcils). Empr. au lat. class. defectio « défection, désertion ». Fréq. abs. littér. : 183.

Wiktionnaire

Nom commun

défection \de.fɛk.sjɔ̃\ féminin

  1. Action d’abandonner un parti auquel on est lié.
    • Il faut donc trouver un argument-massue, un argument capable de semer le doute dans l’âme des ouvriers, d’ébranler leur confiance, d’amener des défections de plus en plus nombreuses, puis des désertions massives. — (Paul Alexis Ladame, Le destin du Reich, éd. Perret-Gentil, 1945, p. 113)
    • On relève notamment une défection importante des magistrats qui rejoignirent le clan de Merville et firent ouvertement campagne pour ce dernier durant l’été 1583. — (Philippe Desan, Montaigne: Une biographie politique, 2014)
  2. Action d'un agent d'un service de renseignement qui change de camp mais qui n'implique pas nécessairement la trahison (un agent faisant défection ne livre pas nécessairement de renseignements).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DÉFECTION. n. f.
Action d'abandonner un parti auquel on est lié. La défection des alliés.

Littré (1872-1877)

DÉFECTION (dé-fè-ksion ; en poésie, de quatre syllabes) s. f.
  • 1Action d'abandonner un parti auquel on appartient. La défection est générale. La défection des alliés était à craindre. La défection des Caraïbes rouges qui ne voulurent donner contre leurs rivaux aucun des secours qu'ils avaient promis à des alliés trop dangereux…, Raynal, Hist. phil. XIV, 37. Quand Napoléon apprit cette nouvelle [la capitulation du général Partouneaux], saisi de douleur, il s'écria : Faut-il donc, lorsque tout semblait sauvé comme par miracle, que cette défection vienne tout gâter ? L'expression était impropre, mais la douleur la lui arracha, Ségur, Hist. de Napol. XI, 7.

    Par extension. Hélas ! que l'âme s'est trompée et que sa chute a été funeste ! elle est tombée de Dieu sur soi-même ; que fera Dieu pour la punir de sa défection ? Bossuet, la Vallière.

  • 2 Terme d'astrologie. Éclipse.

HISTORIQUE

XIIe s. Pur ço voleit li reis, e il e si barun, Que, se nuls ordenez [prêtre] fust pris à mesprisun, Cumme de larrecin u murdre u traïsun, Dunc fust desordenez par itele raisun, E puis livré à mort e à desfactiun, Th. le mart. 26.

XVe s. Ilz estoient en dangier d'estre prins par force, veu la deffection de leur seigneur [la défaite et la mort de Charles de Bourgogne], Commines, V, 11.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « défection »

Lat. defectionem, de deficere (voy. DÉFECTIF).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du latin defectio (« disparition, défection, ellipse »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « défection »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
défection defɛksjɔ̃

Évolution historique de l’usage du mot « défection »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « défection »

  • La défection anglaise isole justement de plus en plus la France. L'application StopCovid se base sur un protocole centralisé, au nom d'une recherche de souveraineté numérique, et ne peut être utilisée qu'en France. Le grand projet de Cedric O, secrétaire d'État chargé du numérique, peine d'ailleurs à convaincre dans l'Hexagone puisque l'application totaliserait actuellement moins de 2 millions de téléchargements sur les magasins d'applications de Google et Apple. En Allemagne, l'application locale aurait déjà cumulé plus de 6 millions de téléchargements sur les premières 24 heures de son existence. Dans un premier temps orientées vers un modèle souverain, les autorités allemandes ont finalement privilégié l'approche décentralisée pour leur application. , StopCovid : le Royaume-Uni fait défection et la France est plus isolée que jamais en Europe - Les Numériques
  • En annonçant jeudi laisser la place à Guy Teissier, 75 ans, vieux routier de la politique marseillaise, comme candidat à la mairie centrale, Martine Vassal avait affirmé que la droite pouvait compter sur les trois élus de la liste dissidente LR de Bruno Gilles. Elle se serait ainsi hissée au niveau du Printemps marseillais avec 42 sièges. Mais la défection de Lisette Narducci du camp de Bruno Gilles rebat une nouvelle fois les cartes. LaProvence.com, Politique | Municipales à Marseille : Lisette Narducci rejoint Samia Ghali avant le vote de samedi | La Provence
  • Le principal enseignement est le très net refus de la politique menée par JM Blanquer. A vrai dire, le pourcentage d’acceptation ne baisse pas chez les enseignants. En 2019 seulement 6% des enseignants se déclaraient en accord avec la politique menée et on reste à ce niveau en 202. Pour rappel en 2018 16% des enseignants approuvaient la politique ministérielle. En 2017 un enseignant sur 5 et 3 inspecteurs sur quatre adhéraient aux réformes. En 2019 on avait assisté à une véritable chute d’adhésion aux réformes chez certains cadres comme les IPR. En 2020 seulement 24% des personnels de direction sont en accords avec la politique menée en recul de 10 points en un an. Avec cette défection des cadres, JM Blanquer réussit à avoir contre lui l’ensemble des acteurs de l’école, une situation inédite. , Baromètre Unsa : Un appel au changement

Traductions du mot « défection »

Langue Traduction
Anglais defection
Espagnol deserción
Italien defezione
Allemand abfall
Chinois 叛逃
Arabe انشقاق
Portugais deserção
Russe отступничество
Japonais 離反
Basque joateagatik
Corse difetta
Source : Google Translate API

Synonymes de « défection »

Source : synonymes de défection sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « défection »

Partager