La langue française

Dépêche

Sommaire

Définitions du mot dépêche

Trésor de la Langue Française informatisé

DÉPÊCHE, subst. fém.

A.− Vx. Action de dépêcher quelqu'un vers quelqu'un (cf. dépêcher A). Envoyer qqn en dépêche. Je rencontrai un jour un courrier que j'avais connu à l'armée, et qui arrivait d'Espagne, où il avait été envoyé en dépêche par le gouvernement (Brillat-Sav., Physiol. goût,1825, p. 214).
B.− Correspondance officielle transmise ou reçue par un personnage public. Les dépêches d'un ambassadeur, d'un ministre :
1. Le préfet fut bien étonné quand, à onze heures trois quarts, son huissier vint lui dire que M. le maître des requêtes n'avait pas remis de dépêches pour Paris. Stendhal, Lucien Leuwen,t. 3, 1836, p. 95.
HIST. La Dépêche d'Ems. Le coup de la dépêche d'Ems suppose la complicité enthousiaste d'une presse nombreuse et docile (Maurras, Avenir intellig.,1905, p. 82).
SYNT. Informer qqn par dépêche; adresser, envoyer, transmettre une dépêche; le conseil des dépêches; un porteur de dépêches.
Vieilli, au plur. ,,Lettres que les négociants et les banquiers écrivent, chaque ordinaire, à leurs correspondants`` (Ac. 1835, 1878).
C.− Information, communication le plus souvent brève, transmise par les moyens techniques les plus rapides. Dépêche télégraphique ou absol. dépêche :
2. ... qu'on correspondît pour un rien par pneu ou par dépêche, comme si on voulait, par la rapidité de cette communication, regagner les cent ans de retard qu'on avait par la naissance, etc. Montherlant, Les Célibataires,1934, p. 771.
JOURN. Dépêche de presse, dépêche d'agence. P. méton. Le contenu, l'information transmise. La Dépêche du midi :
3. On lui a offert, ici, en 17, un modeste emploi de journaliste dans une feuille du cru. Son principal travail consiste à mettre en français les dépêches d'agence. Romains, Les Hommes de bonne volonté,La Douceur de vivre, 1939, p. 90.
P. ext. [Le plus souvent au plur., vocab. des Postes] Ensemble du courrier postal. Sac de dépêches, service des dépêches, expédition des dépêches. Ce calcul de l'administration assimilant les transports des dépêches et des agents de la poste à des transports ordinaires (Pradelle, Serv. P.T.T. France,1903, p. 177).
Prononc. et Orth. : [depε ʃ]. Ds Ac. 1694 et 1718, s.v. depesche; ds Ac. 1740-1932 sous la forme moderne. Étymol. et Hist. 1464, 19 juin « lettre patente » (Arrêt du conseil contenant institution de la poste aux chevaux et aux lettres ds Rec. gén. des anc. lois fr., éd. Isambert, Jourdan, Decrusy, t. 10, p. 488 : Porteront aussi lesdits maîtres coureurs toutes dépêches et lettres de sa majesté qui leur seront envoyées de sa part et des gouverneurs); fin xves. « lettre » (Ph. de Commynes, Mémoires, éd. J. Calmette, t. 2, p. 195 : Finablement, ladicte lettre leur fut baillée, et n'eurent autre despêche qui fust de grant substance); spéc. 1671 « lettre concernant les affaires publiques » (Pomey); 1690 « communication transmise par voie rapide » (Fur.); 1800, 23 mai dépêche télégraphique (cité ds Brunot t. 9, p. 949, note 3). Déverbal de dépêcher*. Fréq. abs. littér. : 1 137. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 1 465, b) 1 611; xxes. : a) 2 502, b) 1 216. Bbg. Boulan 1934, p. 70.

Wiktionnaire

Nom commun

dépêche \de.pɛʃ\ féminin

  1. Communication officielle ou privée transmise par voie plus ou moins rapide.
    • Ce maquignon se trouve partout où il y a un mauvais cheval à vendre ; il opère de haut et de loin, file un cheval comme un agent filerait un malfaiteur ; il a ses dépêches, son contrôle, ses espions, […]. — (Gabriel Maury, Des ruses employées dans le commerce des solipèdes, Jules Pailhès, 1877)
    • Le 26 octobre, une dépêche annonça que les Anglais avaient pris Bois-le-Duc après une attaque de nuit exécutée par des chars lance-flammes « au clair de lune artificiel ». — (Georges Blond, L'Agonie de l'Allemagne 1944-1945, Fayard, 1952, p.117)
  2. (En particulier) Communication transmise par voie télégraphique.
    • Les antennes de l'appareil étaient toutes secouées, dans la nuit, d'une vibration puissante, et le récepteur enregistrait à mesure les mots d'une dépêche en langue espagnole lancée par la station de Nauen […]. — (Charles Le Goffic, Bourguignottes et pompons rouges, 1916, p.112)
    • Un homme était debout sur le seuil. Je l’entrevis dans l’ombre, me tendant quelque chose que j’hésitais à prendre.
      — C’est une dépêche, dit-il.
      — Une dépêche, grand Dieu ! pour quoi faire ?
      Je la pris en frissonnant, et déjà je repoussais la porte ; mais l’homme la retint avec son pied et me dit froidement :
      — Il faut signer.
      Il fallait signer ! Je ne savais pas, c’était la première dépêche que je recevais.
      — (Alphonse Daudet, Le petit chose, 1868, rééd. Le Livre de Poche, page 27)
  3. (Par extension) Message.
    • Le comte Wilczek fit confectionner une quantité de petits ballons en caoutchouc qu'on distribua, munis de dépêches, aux baleiniers en partance pour les mers du nord, afin que ceux-ci les lâchassent dans diverses stations de ces parages ; […]. — (Jules Gourdault, « Les récentes explorations polaires », dans la Revue des deux Mondes, 15e année, 3e période, tome 7, Paris, 1875, p. 718)
  4. (Québec) Expédition, voyage, souvent dans un but scientifique.

Forme de verbe

dépêche \de.pɛʃ\

  1. Première personne du singulier du présent de l’indicatif de dépêcher.
  2. Troisième personne du singulier du présent de l’indicatif de dépêcher.
  3. Première personne du singulier du présent du subjonctif de dépêcher.
  4. Troisième personne du singulier du présent du subjonctif de dépêcher.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de dépêcher.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DÉPÊCHE. n. f.
Communication officielle ou privée transmise par voie plus ou moins rapide. Service des dépêches. Sac de dépêches. Dépêche télégraphique, ou absolument Dépêche, Communication transmise par voie télégraphique. Dépêche par avion. Dépêche chiffrée. Dépêche en clair.

Littré (1872-1877)

DÉPÊCHE (dé-pê-ch') s. f.
  • 1Lettre concernant les affaires publiques. Une dépêche du gouvernement. Il a bien des affaires, à cause des dépêches qu'il faut écrire partout, et à cause de la guerre, Sévigné, 123. Le comte de Creutz, qui dans un coin lisait une dépêche, Marmontel, Mém. IX. J'avais quelque envie de t'emmener à Londres, courrier de dépêches, Beaumarchais, Mar. de Fig. III, 5.

    Au plur. Lettres d'un commerçant, d'un banquier à ses correspondants.

  • 2Dépêche télégraphique, ou, simplement, dépêche, toute communication publique ou privée envoyée par le télégraphe. Recevoir une dépêche. Mander par une dépêche.

HISTORIQUE

XVIe s. S'elle estoit plus vieille d'un tiers, Je la prendrois plus volontiers, Car la depesche en seroit prompte, Marot, III, 178. Les dicts ambassadeurs faisants une depesche au roy de ces choses, Montaigne, I, 59. Quelques censeurs de ce temps ont descouvert que nous n'en feuilletasmes pas un, mais que l'après disnée fut passée à jouer au cent et à la depesche, D'Aubigné, Conf. II, 6. Le peu de respect que portent à la royne ceux qui font tous les jours des conseils à part, puis lui font passer ce qu'ils ont arresté, font des depesches, puis les lui communiquent, Condé, Mémoires, p. 659.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

DÉPÊCHE.
2Ajoutez :

Dépêche simple, celle qui est passible du minimum de la taxe (télégraphique).

Dépêche recommandée, celle pour laquelle le bureau de destination transmet, par la voie télégraphique, à l'expéditeur même, la reproduction intégrale de la copie envoyée au destinataire, suivie de la double indication de l'heure précise de la remise et de la personne entre les mains de laquelle cette remise a eu lieu, Instruction à l'usage des bureaux municipaux, Paris, 1873, p. 26.

3Hâte, action de se dépêcher. Avec la vive dépêche d'une faim très réelle, Voltaire, Dict. philos. Epopée (de Milton).

HISTORIQUE

Ajoutez : XVe s. Ils [les marchands] les [les marchandises] pourroient tirer, mener et conduire…qui seroit un très grant bien et proffit pour la depesche de toute la marchandise de ce royaume, Procès-verbaux du Conseil de régence de Charles VIII, p. 22.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « dépêche »

Voy. DÉPÊCHER. Dépêche a signifié dans Marot l'action de dépêcher, d'en finir avec, et dans d'Aubigné une sorte de jeu.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Déverbal sans suffixe de dépêcher.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « dépêche »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
dépêche depɛʃ

Évolution historique de l’usage du mot « dépêche »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « dépêche »

  • Les personnes qui ne connaissent pas encore ma grand-mère sont priées de se dépêcher. On ferme le cercueil à 14 heures. De Pascal Gilhodez
  • Plus un citron est pressé, plus il se dépêche... De Pierre Dac / Le Club des loufoques
  • On n'a même plus le temps d'être un enfant qu'il faut se dépêcher de devenir un homme. De Pierre-O. Gagnon / A la mort de mes vingt ans
  • A qui doit mourir du choléra, Dieu dépêche le microbe du choléra, de même qu'il décerne le microbe du coup de pied dans le cul à celui qui doit recevoir un coup de pied dans le cul. De Alphonse Allais
  • L’homme naît, court, se dépêche de vivre, lit des livres, va au cinéma, souffre, prend son petit déjeuner, meurt. De Frédéric Beigbeder / Nouvelles sous ecstasy

Images d'illustration du mot « dépêche »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « dépêche »

Langue Traduction
Anglais dispatch
Espagnol envío
Italien spedizione
Allemand versand
Chinois 调度
Arabe إيفاد
Portugais despacho
Russe отправка
Japonais ディスパッチ
Basque bidalketa
Corse spedizione
Source : Google Translate API

Synonymes de « dépêche »

Source : synonymes de dépêche sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « dépêche »

Partager