La langue française

Dénégation

Définitions du mot « dénégation »

Trésor de la Langue Française informatisé

DÉNÉGATION, subst. fém.

Action ou fait de dénier (cf. dénier A), de nier formellement quelque chose. Geste, signe de dénégation. Vous laissiez tant de jeunes hommes (...) user leur jeunesse et leurs forces dans l'affirmation et la dénégation alternées (Guéhenno, Journal« Révol. », 1938, p. 222):
1. C'est donc une triste nécessité que d'être obligé de nier le remords, pour nier l'immortalité de l'âme et l'existence d'un dieu vengeur. Toutefois nous n'ignorons pas que l'athéisme, poussé à bout, a recours à cette dénégation honteuse. Chateaubriand, Génie du christianisme,t. 1, 1803, p. 239.
Spécialement
DR. Refus de reconnaître comme vraie une allégation émise par l'adversaire au cours d'une instance :
2. ... les aveux d'un coupable résultent parfois de la véhémence de ses dénégations. Nier désespérément, c'est avouer. Pyrot a avoué; il nous faut des témoins de ses aveux, la justice l'exige. A. France, L'Île des pingouins,1908, p. 260.
Dénégation d'écriture. Refus de reconnaître comme sienne l'écriture d'une pièce fournie par l'adversaire.
PSYCHANAL. ,,Procédé par lequel le sujet, tout en formulant un de ses désirs, pensées, sentiments jusqu'ici refoulé, continue à s'en défendre en niant qu'il lui appartienne`` (Lapl.-Pont. 1967).
Prononc. et Orth. : [denegasjɔ ̃]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. a) Ca 1390 dr. (Registre du Châtelet, I, 21 ds Gdf. Compl.); b) 1796 lang. cour. (Restif de La Bret., M. Nicolas, 1796, p. 207); 2. 1967 psychanal. (Lapl. Pont.). Du lat. chrét. denegatio « dénégation, reniement ». Fréq. abs. littér. : 168.

Wiktionnaire

Nom commun

dénégation \de.ne.ɡa.sjɔ̃\ féminin

  1. Action de dénier.
    • Malgré toutes ses dénégations, on le croit l’auteur de ce livre.
    • Freud permet, d'une certaine façon, d'échapper au dualisme négation/affirmation, par la notion de « dénégation ». — (Claudine Haroche, Faire dire, vouloir dire, 1984)
    • Les universités autonomes sont engagées dans de multiples compétitions, auxquelles chacun de leurs membres, chacune de leurs équipes, participe intensément, tout en sachant plus ou moins clairement ou confusément quels seront les gagnants et quels seront les perdants. Partant de ce paradoxe rationnel, cet article s’efforce de reconstruire [...] la structure de la dénégation modale qui permet de participer « quand bien même… » à ces compétitions permanentes. — (Jacques Fontanille, Compétition et mauvaise foi, Communication & Organisation, n° 39, 2011)
  2. (Droit) Déclaration par laquelle une personne soutient qu’un fait avancé par une autre n’est pas véritable.
    • On a bien sûr des questions à poser à l'accusé là-dessus, prévient Me Rondu. Malheureusement, je crains qu'il ne reste dans sa posture de dénégation. — (Kevin Grethen, Assassinat du directeur d'école : l'heure du procès, Vosges Matin, 23 mai 2016)
    • L’affaire des paillotes corses, ou le festival de la performativité dévoyée : aveux truqués, dénégations mal récusées, ordres implicites — (Michel Arrivé, Linx - Revue des linguistes de l'Université Paris Ouest Nanterre La Défense, n° 52, 2005)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DÉNÉGATION. n. f.
Action de dénier. Malgré toutes ses dénégations, on le croit l'auteur de ce livre. Il se dit, en termes de Jurisprudence, d'une Déclaration par laquelle une personne soutient qu'un fait avancé par une autre n'est pas véritable. Il persiste dans sa dénégation. Les dénégations d'un accusé.

Littré (1872-1877)

DÉNÉGATION (dé-né-ga-sion ; en poésie, de cinq syllabes) s. f.
  • Terme de jurisprudence. Action de dénier, de contester. Dénégation d'un droit.

    Déclaration par laquelle on soutient qu'un fait est faux.

    Dénégation d'écriture, action de dénier l'écrit qu'on nous oppose.

    Dans le langage général, action de nier. Ses dénégations ne furent pas crues.

HISTORIQUE

XVe s. Si leur fist l'en [l'on] sommacion De vouloir la ville au roy rendre, Dont firent denegacion, Disans qu'ilz se vouloient deffendre, Martial de Paris, Vigil. de Ch. VII, t. I, p. 199, dans LACURNE.

XVIe s. Dont s'en estoit ensuyvie la perte de la duché de Milan, et la denegation des droits de souveraineté de Flandres et d'Arthois, Lanoue, 392. Trouble [de possession] s'entend, non seulement par voie de fait, mais par denegation judiciaire, Loysel, 751.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

DÉNÉGATION, s. f. (Jurisp.) est la déclaration par laquelle on soûtient qu’un fait avancé par quelqu’autre personne, n’est pas véritable. Une partie dénie un fait par ses défenses, ou dans un interrogatoire, ou à l’audience, ou dans des écritures. Le juge ordonne quelquefois qu’une partie sera tenue d’avouer ou de dénier précisément & par écrit, la vérité d’un fait ou d’une piece. Un témoin dénie un fait dans une enquête. Un vassal qui dénie mal-à-propos la mouvance à son seigneur dominant, tombe dans le cas du desaveu. Voyez Défenses, Interrogatoire, Enquête, Desaveu, Inscription de faux. (A)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « dénégation »

Lat. denegatio, de denegare, dénier.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du latin denegatio.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « dénégation »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
dénégation denegasjɔ̃

Évolution historique de l’usage du mot « dénégation »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « dénégation »

  • L’humanité se construit dans la dénégation du cadavre auquel elle conduit pourtant. De Philippe Forest / Tous les enfants sauf un
  • Aujourd’hui, c’est au tour de Twitter de prendre cette décision, et depuis janvier la plateforme s’efforce à son tour à changer les termes comme « maître » et « esclave ». Cette initiative ne date pas uniquement du mouvement Black Live Matter. Depuis 2014, le projet Drupal met tout en oeuvre pour utiliser « primaire » et « réplique », au lieu de « maître » et « esclave ». Twitter prend la décision d’aller encore plus loin en supprimant l’ensemble des termes pouvant être discriminatoires qu’ils soient racistes, ou encore sexistes. Désormais les développeurs derrière l’oiseau bleu n’utilisent pas « man hours » mais « person hours », il en est de même pour « liste noire » qui devient « liste de dénégation ». Presse-citron, Twitter commence à changer quelques termes utilisés dans son code pour le rendre plus inclusif (maître, esclave...)
  • Selon toute vraisemblance, la dénégation de Mel Gibson fait notamment allusion à l'interview que Winona Ryder avait accordée, en 2010, au magazine GQ. L'actrice avait alors dénoncé l'attitude, qu'elle jugeait déjà insultante, de Mel Gibson lors de cette soirée. Le Figaro.fr, Taxé d'antisémitisme et d'homophobie par Winona Ryder, Mel Gibson se défend
  • Elle fustige l'attitude de dénégation générale de l'accusé lors de l'enquête et de l'instruction et son système de défense de "pas vu, pas pris", l'amenant à ne reconnaître que certains faits, quasiment un an après le début de l'enquête et devant des images insoutenables extirpées de son ordinateur personnel. Elle dénonce ses lamentables tentatives d'explications en se retranchant derrière la puissance "irrésistible" des hormones masculines, l'indifférence des femmes ou le manque affectif ressenti durant sa petite enfance. lamanchelibre.fr, Manche. Assises : il violait les enfants de ses proches, 17 ans de prison 
  • Ce n’est pas un trou noir, mais plutôt une dénégation. L’accusée ne se revoit pas en train de commettre les faits  , Faits-divers - Justice | Affaire du bébé secoué : l'intégralité du procès de la nounou

Images d'illustration du mot « dénégation »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « dénégation »

Langue Traduction
Anglais denial
Espagnol negación
Italien rifiuto
Allemand verweigerung
Chinois 否认
Arabe إنكار
Portugais negação
Russe отказ
Japonais 拒否
Basque ukatzea
Corse negazione
Source : Google Translate API

Synonymes de « dénégation »

Source : synonymes de dénégation sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « dénégation »

Dénégation

Retour au sommaire ➦

Partager