La langue française

Crotte

Définitions du mot « crotte »

Trésor de la Langue Française informatisé

CROTTE, subst. fém.

A.− [Sens gén. de fiente]
1. Fiente globuleuse plus ou moins dure de certains animaux et, p. ext., tout excrément solide (animal et humain). Crotte de brebis, de souris; crotte de cheval (synon. crottin). Faire, semer ses crottes. Je gardais la crotte au cul des semaines. Je me rendais compte de l'odeur (Céline, Mort à crédit,1936, p. 77).C'est le royaume de la crotte! Ce malheureux chien mange trop (Duhamel, Désert Bièvres,1937, p. 180).Je vais faire ma crotte sous un arbre ficus (Cendrars, Lotiss. ciel,1949, p. 285).
Loc. région. Aller aux crottes. Ramasser le crottin des chevaux sur les routes (cf. Martellière, Gloss. Vendômois, 1893 et Rougé, Folkl. Touraine, 1943).
Loc. pop., fig., vx. Ne pas chier de grosses crottes. Avoir mal dîné ou pas dîné du tout (d'apr. Delvau 1866). Chier de petites crottes. Être dans la gêne, la misère (d'apr. Delvau 1866). Panier à (aux) crottes. Fesses ou jupon de femme. Quelle grue! s'écria-t-il, en redevenant grossier. Je vas t'asseoir sur ton panier aux crottes, tu sais, madame Belles-Fesses (Zola, Ventre Paris,1873, p. 88).Mettre à qqn son nez dans sa crotte. Le forcer à admettre ce qu'il ne veut pas reconnaître (cf. nez).
Interjection d'impatience, de dépit, de fureur. Crotte! Crotte de bique! (synon. atténué de merde). Quand on joue on oublie un peu mais si c'est pour évoquer les tuiles passées alors; crotte! (Queneau, Loin Rueil,1944, p. 14).
2. [P. anal. de forme] Objet ou matière qui ressemble à une crotte. Pouffant (...) quand une crotte de mortier leur sautait au visage (Renard, Lanterne sourde,1893, p. 164).Une crotte de beurre. Petite quantité de beurre en forme de boulette. Synon. noix, noisette.Crotte en chocolat. Bouchée en chocolat de forme sphérique. Tout ce que la confiserie médiocre de Montigny peut offrir : depuis les crottes en chocolat à la crème jusqu'aux berlingots rayés (Colette, Cl. ménage,1902, p. 48).
Arg. et vx. Lâcher ses crottes (en parlant d'un avion qui lâche ses bombes), synon. pruneau(ds Esn. Poilu 1919).
GÉOL. Crotte de bouc. ,,Concrétion ferrugineuse dans la terro-bouc ou marbouc ou dans une boulbène`` (Plais.-Caill. 1958).
3. P. compar. ou p. métaph., péj. Produit sans valeur, personne insignifiante ou méprisable. Synon. merde.Je suis las des « crottes », des vers « chiés » comme en pleurant (Verlaine, Corresp.,t. 1, 1873, p. 103).On va reprendre le Supplément littéraire, dit Huret, et vous pourrez nous redonner de vos petites crottes (Renard, Journal,1898, p. 469).Les Coantré étaient de la crotte de bique à côté des Coëtquidan (Montherl., Célibataires,1934, p. 768):
1. Les plus maussades trouvent que c'est une « gentille petite fille », « un peu exigeante parfois, mais pas méprisante, ne vous regardant pas comme de la crotte » Romains, Les Hommes de bonne volonté,La Douceur de la vie, 1939, p. 57.
B.− P. ext., vx ou littér. Boue des rues, des routes ou des chemins. Il faut dire qu'il marche dans une crotte épaisse, épouvantable (Jouve, Scène capit.,1935, p. 70):
2. J'ai quitté Cannes au moment où la campagne était dans toute sa beauté pour venir trouver ici [à Paris] la crotte et les pluies éternelles. Mérimée, Lettres à la comtesse de Montijo,t. 2, 1870, p. 180.
P. ext. Crasse, saleté. La saleté de la maison dépasse toute rhétorique et l'occupante actuelle, une veuve à faire reculer les saints autels, est un prodige de crotte et de vermine (Bloy, Journal,1903, p. 180).
P. métaph. De la boue électorale, de la crotte électorale, et de la boue encore! (Sainte-Beuve, Corresp., t. 2, 1818-1869, p. 64).
Loc. fig. Tomber, traîner, être dans la crotte. Être dans la misère (matérielle ou morale). C'est un ancien camarade, et ça m'a retourné le cœur, quand je l'ai vu à ce point dans la crotte (Zola, J. Damour,1884, p. 351).Je suis dans la crotte jusqu'au cou, pour changer (Sartre, P. respect.,1946, p. 71).
Rem. Dans ses emplois récents, cette expr. est comprise également au sens A (cf. être dans la merde*).
Loc. arg., vx. Se carrer, vivre dans la crotte. Mener une vie crapuleuse (d'apr. Delvau 1866 et Rigaud, Dict. jargon paris., 1878).
Rem. Besch. 1845, Guérin 1892, Quillet 1965 attestent l'adj. crotteux, euse. Synon. de crotté « souillé de crotte ». La docum. n'atteste que le sens fig. « méprisable » (cf. supra A 3). Ah! Les enfoirés! ... Malheureux Béotiens crotteux! ... ânes légaux... ânes du purin moi que je dis! (Céline, Mort à crédit, 1936, p. 477).
Prononc. et Orth. : [kʀ ɔt]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. Fin xiies. crotes de chievres (Audigier, éd. Barbazan et Méon, t. IV, p. 233, 516); 2. 1269-78 crotes plur. « boue sur un vêtement » (J. de Meun, Rose, éd. F. Lecoy, 11911); 1900 terme de confiserie (DG). Prob. de l'a. b. frq. *krotta à déduire du rhénan krotz « brique mal moulée; épaisse motte de terre; fruit rabougri; reste » (le sens primitif étant « excrément globuleux »; cf. le m. angl. crote « petit morceau, fragment », NED) plutôt que du m. néerl. krotte « boue déposée sur les vêtements » non attesté av. 1599 (ce sens secondaire étant peut-être dû au fr. largement antérieur), v. Valkh., De Vries Nederl., s.v. krot; FEW t. 16, p. 407 b. Fréq. abs. littér. : 186. Bbg. Gottsch. Redens. 1930, p. 69. − Quem. 2es. t. 1 1970; t. 2 1971. − Sain. Arg. 1972 [1907], p. 102; Sources t. 2 1972 [1925], p. 138.

Wiktionnaire

Nom commun

crotte \kʁɔt\ féminin

  1. Fiente, en forme de boulettes, de certains animaux.
    • Ces dernières, relativement denses, restent bien formées plusieurs années malgré les pluies et semblent peu intéresser les insectes coprophages ; les bousiers leur préfèrent la petite crotte de mouton, très abondante. — (Olivier d'Hont, Vie quotidienne des ʻAgédat: techniques et occupation de lʼespace sur le Moyen Euphrate, 1994)
    • Les feuilles éparses autour des crottes m'incitèrent à croire qu'il avait même pris le soin de se torcher l’oignon. — (Jean Delou, Le safari sanglant, Éditions du Scorpion, 1961, page 99)
    • Un chien parisien coûte 75 € par an en motocrottes à la mairie de Paris. Ce montant correspond environ au prix de l’amende (sous forme d’écotaxe) pour une crotte de chien à New York. — (Franck Bien et ‎Sophie Meritet, Microéconomie - Les défaillances de marché, Pearson Education France, 2014, page 102)
  2. (Figuré) État indésirable, dangereux, misérable.
    • Être dans la crotte, tomber dans la crotte.
  3. (Vieilli) Mélange de poussière et d’eau de pluie, dans les rues, sur les chemins, etc.
    • des bouts de fil noir ou rouge avaient recousu le vêtement du cavalier ; des reprises de toutes couleurs, des taches de toutes formes, de la toile en lambeaux, du cuir gras, de la crotte séchée, de la poussière nouvelle, des cordes qui pendaient, des guenilles qui brillaient, [...] — (Gustave Flaubert et Maxime Du Camp, Par les champs et les grèves (Voyage en Bretagne), 1886, Le Livre de poche, page 42, 2012)

Forme de verbe

crotte \kʁɔt\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de crotter.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de crotter.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de crotter.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de crotter.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de crotter.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CROTTE. n. f.
Mélange de la poussière et de l'eau de la pluie, dans les rues, sur les chemins, etc. Fig. et pop., Être dans la crotte, tomber dans la crotte, Être ou tomber dans une honteuse misère. Il se dit aussi de la Fiente, en forme de boulettes, de certains animaux. Crottes de brebis. Crottes de chèvres, etc.

Littré (1872-1877)

CROTTE (kro-t') s. f.
  • 1Fiente globuleuse de certains animaux. Crottes de cheval. Crottes de brebis, de lapin. [L'escarbot] Sur la robe du dieu fit tomber une crotte ; Le dieu, la secouant, jeta les œufs à bas, La Fontaine, Fabl. II, 8.
  • 2Boue des rues. Il fait bien de la crotte. Il y a de la crotte sur votre habit. Ce sont des incommodités de Paris que j'appréhende beaucoup plus que les crottes, ni que la rencontre de charrettes, Guez de Balzac, liv. VII, lett. 27. Des crottes dans toutes les rues, Scarron, Sonnet sur Paris. Nouvelle pension fatale à ma calotte, Précipice élevé qui te jette en la crotte, Boileau, Chapelain décoiffé. Sa mignonne chaussure fut bientôt percée ; elle enfonçait dans la crotte, Rousseau, Conf. IX.

    Les chiens ont mangé les crottes ou la crotte, se dit quand la gelée a séché les rues.

    Fig. Être, tomber dans la crotte, être, tomber dans une condition basse et misérable.

  • 3Cicatrices, croûtes sur la peau. Et fut pour étriller mes galles et mes crottes, Régnier, Sat. X.

    Vieillie en ce sens.

REMARQUE

Le sens primitif est fiente de certains animaux ; aussi, quand ce mot a passé au sens de boue, on l'a d'abord employé au pluriel. Aujourd'hui, au contraire, avec cette acception de boue, il ne se dit guère qu'au singulier.

HISTORIQUE

XIVe s. Les fientes des lievres et des connins sont apelées crotes, Modus, f° VI, verso.

XVe s. Sinon aux trahistres chiens mastins Qui m'ont fait manger dures crostes Et boire eau maintz soirs et matins, Que ores je ne crains pas trois crottes, Villon, G. testam.

XVIe s. Verole de Rouen et crottes de Paris ne s'en vont jamais qu'avec la piece, Le Duchat, sur Rabelais, p. 98, dans LACURNE. Ses paroles s'entretiennent comme crottes de chevre [sont sans suite], Oudin, Curios. fr. add. Au jugement, crotte de chat vaudra autant que marc d'argent, Oudin, ib.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

CROTTE. Ajoutez :
4 Crotte du diable, nom vulgaire des nodules de phosphate de chaux, lequel est un bon engrais, les Primes d'honneur, p. 169, Paris, 1874.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

CROTTE, se dit de la fiente de lievre, lapin, des chevres, des brebis, &c.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « crotte »

(Date à préciser) De l'ancien français crote. Référence nécessaire
(Date à préciser) On cite aussi l'étymologie suivante : Du néerlandais krotte (« boue qui reste sur les vêtements »). Référence nécessaire
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Provenç. crota de cabra, crotte de chèvre. On le tire ordinairement de crusta, croûte ; mais la forme provençale ne permet pas cette dérivation. Diez demande s'il ne viendrait pas du germanique : suédois, klôt ; allemand, Kloss, masse globuleuse ; le changement de l'l en r ne faisant pas difficulté. Il n'est pas complétement sûr que crotte, dans le sens de croûte, cicatrice, soit de même origine que crotte dans le sens de boue ou de fiente ; à la vérité, on peut croire que crotte, dans le sens de galle ou cicatrice, provient d'une comparaison de l'apparence qu'a un visage couturé avec un visage sali par des crottes ou de la crotte ; mais il est possible aussi que crotte ait ici le sens de creux, cavité, qu'il a dans l'ancien français (voy. GROTTE).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « crotte »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
crotte krɔt

Évolution historique de l’usage du mot « crotte »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « crotte »

  • Certaines méthodes de biologie moléculaire permettent d’extraire l’ADN contenu dans des échantillons de crottes. On peut ainsi produire une « empreinte digitale » génétique identifiant chaque individu. Ces informations génétiques permettent donc aussi de déduire la taille d’une population. Il n’est dès lors plus nécessaire d’observer les oiseaux pour les compter. « La récolte des crottes est une excellente méthode, tout particulièrement pour cet oiseau farouche qu’est le grand tétras, puisqu’on ne dérange quasi pas les animaux », explique Pierre Mollet, spécialiste de cette espèce à la Station ornithologique de Sempach. , Cette crotte Suisse vaut un record du monde | Radio Lac
  • Tous les chiens mangent de la crotte et l'on ne chasse que celui qui s'en met sur le museau. De Massa Makan Diabaté / Le lieutenant de Kouta
  • Une crotte révèle la présence d'un être vivant. L'étude des excréments en apprend long à son sujet. La merde, première expérience de l'Histoire. De Roland Topor
  • Chantez pour une bourrique Elle vous donnera des crottes. De Proverbe guadeloupéen
  • Le cabri fait des crottes en forme de pilules, ce n’est pas pour autant qu’il est pharmacien. De Proverbe guadeloupéen
  • Ce n’est pas parce que le cabri fait des crottes comme des pilules qu’il est pharmacien. De Proverbe créole
  • Les coiffeurs sont l'élément le plus totalement inutile d'une nation, avec les militaires, les académiciens et les crottes sur le trottoir. De Pierre Desproges / Vivons heureux en attendant la mort
  • La « crotte de troll » se veut donc être de la crème glacée molle Coaticook au chocolat agrémentée de fudge chaud, d'Oréo crumble et de cailloux au chocolat au lait recouverte d'une « poudre magique de troll », qui se vend au coût de 5,25 $.  , La crèmerie Iconoglace à Montréal offre une « crotte de troll » sur son menu - Narcity
  • C'est dans ce contexte qu'un staff croisé labrador promené par sa maîtresse fait ses besoins. Michel remarque que la dame « oublie » la crotte et repart chez elle. « Mon père l'a rattrapée et lui a demandé de la ramasser, raconte Sandra. Il n'était pas du tout agressif. Il lui a même donné un sac plastique qu'il avait sur lui car j'ai un chien moi aussi. Il a tenu la laisse quand la dame ramassait ». leparisien.fr, Val-de-Marne : Michel, tué après une dispute pour une crotte de chien - Le Parisien
  • « J'espère que tu vas crever avec ton sale boulot de m… » Ce lundi matin, au Palais de justice de Paris, porte de Clichy (XVIIe), entre une affaire d'agression et un délit de fuite, les juges ont dû se pencher sur une affaire de crottes de chien, avec insultes et menaces. leparisien.fr, Paris : une condamnation et 450 euros d’amende pour… une crotte de chien - Le Parisien
  • à quand des maîtres qui tiennent leurs chiens en laisse plutôt que de les regarder courir sur les enfants et qui ramassent les crottes de chien ? ladepeche.fr, Toulouse est-elle "dog friendly" ? - ladepeche.fr
  • Pour l’instant, un seul propriétaire a contesté l’amande, en demandant à voir une photo de la crotte de son chien. Mais finalement, il a payé.” Courrier international, En Italie, des tests ADN contre les crottes de chien sur les trottoirs
  • Les crottes de rongeurs, séchées ou fraîches, se retrouvaient partout lorsque les inspecteurs de la Ville de Montréal sont venus faire leur visite au Fung Shing, le 9 mars 2018.   Le Journal de Montréal, Des crottes et encore des crottes | Le Journal de Montréal

Images d'illustration du mot « crotte »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « crotte »

Langue Traduction
Anglais poop
Espagnol mierda
Italien cacca
Allemand poop
Chinois 船尾
Arabe براز الانسان
Portugais cocô
Russe изматывать
Japonais うんち
Basque pedriza
Corse caca
Source : Google Translate API

Synonymes de « crotte »

Source : synonymes de crotte sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « crotte »

Crotte

Retour au sommaire ➦

Partager