La langue française

Noisette

Définitions du mot « noisette »

Trésor de la Langue Française informatisé

NOISETTE, subst. fém.

A. − BOT. Fruit du noisetier, constitué d'une coque ligneuse de forme ovoïde ou ronde, de couleur brun-roux ou rougeâtre, recouverte à sa base d'un involucre à bords découpés, contenant une amande oléagineuse et comestible, de saveur agréable, que l'on utilise notamment en pâtisserie et en confiserie. Synon. aveline.Casser, cueillir des noisettes.
P. méton. L'amande que l'on consomme. Croquer des noisettes; chocolat aux noisettes; crème, glace à la noisette; noisette fraîche, sèche. Livingston m'a posé là-bas une presse hydraulique pour fabriquer mon huile avec des noisettes qui, sous cette forte pression, rendront aussitôt toute leur huile (Balzac, C. Birotteau, 1837, p.16).Les quatre mendiants, raisins secs, figues sèches, amandes et noisettes, que l'hiver on sert en France au dessert (A. France, Rabelais, 1909, p.142):
. La nuit d'août n'était pas commencée qu'on prenait déjà le fromage, les noisettes rousses de l'année passée et la confiture aigrelette de groseilles et d'airelles, faite par les cousines. Malègue, Augustin, t.1, 1933, p.211.
Expr. Donner des noisettes à ceux qui n'ont plus de dents.(Ac. 1835, 1878) ,,Donner à quelqu'un des choses dont il ne peut plus se servir`` (Ac. 1835, 1878).
Couleur de noisette. De couleur brun-roux. Sur la colline, à mi-côte, j'apercevais l'ancien village arabe, couleur de cendre et de noisette, si pareil, si mêlé au sol que l'oeil l'en distinguait à peine (Tharaud, Fête arabe, 1912, p.101).
En appos. avec valeur d'adj. Couleur noisette ou noisette. Il portait une petite barbe frisée de couleur noisette (Verne, Île myst., 1874, p.269).Bellerey avait tiré de sa poche un chiffon de papier (...) avec un air fiérot dans ses yeux noisettes, malicieux (Montherl., Songe, 1922, p.156).Je m'émus de voir Meg et Joe enfiler de pauvres robes en popeline noisette (Beauvoir, Mém. j.fille, 1958, p.89).
Loc. Casser la noisette. [Le suj. désigne un cheval] Agiter constamment les lèvres en les fermant et en les ouvrant avec un bruit très particulier (d'apr. Tondra Cheval 1979). Moi, j'aime mieux un cheval qui tire qu'un cheval qui casse la noisette!... ça vous fait les bras et on n'a pas l'air d'un écuyer de cirque (Gyp, Gde vie, 1891, p.24).
B. − P. anal. Morceau de la grosseur d'une noisette. Mettre une noisette de crème sur ses mains. Asseyez-vous, mon petit Blaise. Attendez! je prends une miette de saumon, une noisette de beurre et je vous écoute (Duhamel, Passion J. Pasquier, 1945, p.133).
C. − Spécialement
1. GASTRON. Noisette d'agneau, de mouton, de chevreuil ou de veau. Petite tranche ronde de viande prélevée dans le gigot, le filet, ou le carré. Noisettes de veaux glacées aux laitues (A. Carême,Le Maître d'hôtel fr., Paris, Impr. Firmin-Didot, t.1,1822,p.101.).Jean ne se plaisait qu'aux fourchettes, démons quatre fois cornus, sur lesquels s'empalaient la noisette de mouton (Colette, Gigi, 1944, p.102).
2. INDUSTR. DU CHARBON. Charbon criblé aux dimensions de vingt à trente millimètres. Au-dessous [de la gailleterie on a dans le commerce des houilles] le gailletin, puis successivement les noisettes, les têtes de moineaux, les fines grenues et enfin les fins poussiers (Ser, Phys. industr., 1888, p.69).
REM.
Noisettine, subst. fém.Friandise composée principalement de noisettes râpées, de sucre et de chocolat (d'apr. H.-P. Pellaprat, Les Desserts, Paris, 1937, p.110).
Prononc. et Orth.: [nwazεt]. Passy 1914, Barbeau-Rodhe 1930 [-ɑ-]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1225-30 «fruit du noisetier» noiseite (Guillaume de Lorris, Roman de la Rose, éd. F.Lecoy, 1350); 2. 1607 couleur de noisette (Advertissement Bovant Caillet de Neufchâteau ds IGLF); d'où elliptiquement 1769 noisette (Nouveau Teinturier parfait, I, 196, ibid.); 3. 1822 gastron. noisette de veau (A. Carême, loc. cit.); 4. 1888 «charbon» (Ser, Phys. industr., p.69). Dér. de noix*; suff. -ette*. Fréq. abs. littér.: 235. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 328, b) 428; xxes.: a) 310, b) 302. Bbg. Hasselrot 20es. 1972, p.10. _Quem. DDL t.5, 16. _Thom (M.). Cent phytonymes... Trav. Ling. Litt. Strasbourg, 1974, t.12, no1, p.136.

Wiktionnaire

Nom commun 1

noisette \nwa.zɛt\ féminin

  1. (Botanique) Fruit du noisetier à coque dure ovoïde de couleur brun-roux contenant une amande comestible (→ voir nucule).
    • Rien d’auſſi curieux que de lui en voir manger une. Après l’avoir tirée de ſon magazin, & l’avoir bien enfoncée dans une fente, il ſe tient debout au-deſſus la tête penchée en bas ; puis avec une adreſſe ſingulière, il frappe la noiſette avec son bec de toute sa force ; moyennant quoi, il l’ouvre & en mange l’amande. — (Jacques-Christophe Valmont de Bomare, Dictionnaire raisonné universel d’histoire naturelle: contenant l'histoire des animaux, des végétaux et des minéraux, Volume 1, 1764, p.469)
    • En termes de botanique, la noisette est un akène, séparé en deux cotylédons, dont la paroi est totalement lignifiée et enchâssée dans un involucre. — (Roussillat Michel, Le noisetier, 92 p., page 21, 1996, Actes Sud, Le nom de l’arbre)
    • La noisette est le plus riche des fruits oléagineux. — (Roussillat Michel, Le noisetier, 92 p., page 53, 1996, Actes Sud, Le nom de l’arbre)
    • On cueille les noisettes à parfaite maturité lorsque la coque est bien colorée et que les bractées sont fanées. — (René Auburn, ‎Didier Magnan, Cultivez les plantes sauvages & comestibles, 2008, page 63)
    • Lorsqu’il ouvre une noisette, l’écureuil la fend en deux alors qu'un rongeur y fera un trou en la grignotant. — (Erwan Balança, Les secrets de la photo d'animaux: Matériel - Prise de vue - Terrain, 2018, page 192)
  2. (Par métonymie) Amande que l’on consomme après avoir cassé la coque.
    • Faites torréfier jusqu’à ce que les noisettes caramélisent. — (Estérelle Payany, La petite épicerie du fait maison, 2013)
  3. Nuance de couleur.
    • J’avais vu, chez M. Denon, où mon père m’avait mené, une momie rapportée d’Égypte ; et je me figurais de bonne foi que la momie de M. Denon se réveillait quand elle était seule, sortait de son coffre doré, mettait un habit noisette et une perruque poudrée, et que c’était alors M. de Lessay. — (Anatole France, Le crime de Sylvestre Bonnard, Calmann-Lévy ; éd. Le Livre de Poche, 1967, p. 130.)
  4. (Par analogie) Morceau de quelque chose de la grosseur d’une noisette.
    • Garnissez les morceaux d'une noisette de beurre salé et dégustez accompagné d'une salade de roquette ou de mâche. — (Recette : l'araignée du samedi, Le Monde, 21 septembre 2012)
    1. (Employé comme épithète) Café expresso avec un nuage de lait (→ voir café noisette).
      • Les serveurs façon « Marche de l’empereur » se démultipliaient dans un joyeux brouhaha. « Un demi et un café noisette pour la 10 ! L’addition Madame ? Directement au bar. — (Olivier Laucournet, Paulette, page 19, 2013, Éditions Publibook)
  5. (Cuisine) Petite tranche ronde de viande prélevée dans le gigot, le filet ou le carré.
    • — Arrête ! Arrête, dis-je. Je ne veux pas saliver pour ce veau alors que tu m’as promis des noisettes d’agneau. — (Fanny Deschamps, Croque-en-bouche, 1976, Albin Michel)
  6. (Industrie) Charbon criblé aux dimensions de vingt à trente millimètres.
    • Une vieille femme lisait tout haut un dépliant à son mari:
      — Écoute donc, Jacques, le charbon commercialisé est calibré en différentes catégories : gros, gailletins, noix, noisettes, braisettes.
      — (Martine Leca, Le pain d’alouettes: les derniers mineurs du Pas-de-Calais, Éditions Cheminements, 2002, page 160)
  7. (Argot) Clitoris.
    • Elle caresse à deux mains ses fesses immaculées et vient doucettement griffer sa noisette turgescente avec l’ongle de ses pouces. — (Michel Debray, Autorut du soleil, Buchet-Chastel, 1982)
  8. (Argot) Testicule, couille.
    • Sur le palier, je pousse un « ouf », car des fois, faut bien le dire : ma daronne, elle me casse les noisettes ! — (Jean-Claude Estampe, Pierrot la lame, Publibook, 2006, page 30)

Nom commun 2

noisette \nwa.zɛt\ féminin

  1. (Vieilli) Noise, petite querelle.
    • Vous aurez donc ainsi réalisé le surprenant phénomène d’un féroce brochet évoluant, sans leur chercher noisette, au milieu de goujons qui, les imbéciles ! ont l’air de trouver cela tout naturel. — (Alphonse Allais, La Vie Drôle, dans Le Journal, no 3328, 10 novembre 1901 [texte intégral])
    • Amours et mariages qui se font par amourettes finissent par noisettes. — (Proverbe rapporté par Brantôme, XVIe siècle, repris après)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

NOISETTE. n. f.
Sorte de petite noix ou d'amande de forme à peu près ronde enfermée dans une coque. Noisettes franches. Cueillir, casser, manger des noisettes. Beurre qui sent la noisette. Couleur de noisette, ou Couleur noisette, Gris roussâtre qui approche de la couleur de la noisette. Du drap noisette. Des yeux noisette.

Littré (1872-1877)

NOISETTE (noi-zè-t') s. f.
  • 1Fruit du noisetier.

    Noisette franche, fruit du noisetier franc.

    Fig. Présenter des noisettes à ceux qui n'ont plus de dents, offrir une chose à une personne qui n'en peut faire usage.

    Terme de piqueur. Casser des noisettes, se dit du sanglier furieux qui fait claquer ses défenses.

  • 2 Terme de botanique. Fruit à enveloppe osseuse, uniloculaire, qui ne s'ouvre point à maturité, dont le péricarpe est peu ou point distant de la graine, et qui est souvent enchâssé dans un involucre.
  • 3Couleur de noisette, ou couleur noisette, gris fauve approchant de la couleur de la noisette.

    Il est aussi en ce sens adjectif invariable. Un drap noisette. Des étoffes noisette. [Oiseau] ayant l'iris noisette, quelquefois jaune, la paupière interne fort transparente, Buffon, Ois. t. XI, p. 482.

  • 4 Terme de teinture. Synonyme de racine.
  • 5Noisette purgative, nom donné au fruit du médicinier (curcas multifida, L.), qui est un purgatif violent et dangereux.
  • 6Noisette d'Inde, l'arec.

    Noisette noire, petit agaric.

    Noisette de terre, l'arachide.

  • 7Coquille du genre bulime.

HISTORIQUE

XIVe s. Buvrage de noisettes : pourboulez et pelez, puis mettez en eaue froide…Ménagier, II, 5. Noisettes confites, ib. II, 4.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

NOISETTE. - HIST. Ajoutez : XIIIe s. Qui laisse le grain pour la paille Et lait le noiel pour l'eschaille Quant la noisete est depecie, Il m'est vis qu'il fait folie, Adenes, Cleomades, publ. par Van Hasselt, V. 16085.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

NOISETTE, (Diete.) voyez Aveline.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « noisette »

(Nom commun 1) (1225-30) En ancien français noiseite. Dérivé de noix avec le suffixe -ette.
(Nom commun 2) (XVe siècle) D’abord noysette en moyen français. Diminutif de noise.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Diminutif de noix ; picard, neusette, nesette ; wall. neûhe ; namur. neûje ; Hain. neuséte, noséte, nogéte. La langue avait aussi un autre diminutif qui était nosille, et qui dure dans plusieurs patois : Berry, noisille, nousille ; bourguig. neusille.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « noisette »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
noisette nwazɛt

Citations contenant le mot « noisette »

  • Les maximes, bien entendu celles des autres, me font souvent l'effet des noisettes. Du dehors, toutes se ressemblent et, au-dedans, les trois quart sont creuses. De Pierre Vanderem / Gens de qualité
  • Les boys bands ont leur chemise ouverte pour qu’on puisse voir leur tablette de chocolat et un pantalon moulant pour qu’on puisse voir les noisettes ! De Laurent Ruquier / Le Mois par moi
  • Dans le pays du pruneau, la noisette s’est découvert une terre d’élection et d’implantation. Pour la trouver, il ne faut pas hésiter à quitter la vallée du Lot et celle de la Garonne. ladepeche.fr, Lacépède. Une échappée gourmande au pays de la noisette - ladepeche.fr
  • Huile de noisette Les rapports sur le marché fournissent une analyse approfondie des principaux acteurs, la géographie, les utilisateurs finaux, les applications, l’analyse des concurrents, les revenus, l’analyse financière, la part de marché, l’analyse COVID-19, les tendances et les prévisions 2020-2029. Il intègre une étude d’évolution du marché, impliquant le scénario actuel, le taux de croissance et les perspectives d’inflation des capacités, sur la base des analyses des cinq forces et forces, faiblesses, opportunités et menaces de Porter. boursomaniac, Huile de noisette Marche: dernieres recherches approfondies 2020 avec analyse d'impact COVID-19 2020-2029 - boursomaniac
  • Se fera, se fera pas ? La décision a été prise, la fête de la Noisette reste programmée comme initialement envisagé, les 26 et 27 septembre. À moins que l’été ne soit porteur de mauvaises nouvelles du côté du Covid-19… Pour l’heure, ce grand rendez-vous local dans la tradition du savoir-faire est maintenu. Aux manettes, l’association Fête de la noisette présidée par Olivier Canipel, la municipalité, la chambre d’agriculture et les producteurs des Pyrénées cathares dans les pas de Trifine Cuvillier, chargée de mission "Renforcement des filières alimentaires en Pyrénées cathares". Un changement notable, cette 21e édition, aura lieu sur l’Espace André-Roudière. Une nouvelle formule totalement recentrée sur les producteurs et créateurs locaux. Cette manifestation festive et gustative phare de la ville et du pays d’Olmes est préparée conjointement par Philippe Lacube, le président de la chambre d’agriculture, Stéphanie Dedieu-Lebrun, la directrice adjointe, Trifine Cuvillier, pour la partie animaux et producteurs, et l’association Fête de la Noisette au niveau des créateurs, du savoir-faire et des associations. Un seul objectif commun, celui de réaliser un bon travail de concert afin de mettre en avant les nombreux producteurs locaux, leur savoir-faire, et d’offrir au public un programme attrayant, une fête au parfum de terroir. ladepeche.fr, Lavelanet. La Noisette maintenue - ladepeche.fr
  • Une fois le praliné noisette-amande mélangé avec du biscuit sablé posé dans le fond d'un moule à barres, il faut aller vite: pocher dans de la glace vanille des bâtons de caramel et de citron confit tant qu'ils sont manipulables, mais pas fondus, avant de remettre la préparation au freezer. A la dégustation le milieu fond, tandis que l'enrobage croustille. LaProvence.com, France - Monde | Chez David Wesmaël, la glace en bonbons et desserts maison, en toute saison | La Provence
  • Au restaurant Chez Francis à Brive, le chef aime cuisiner le veau de lait sous la mère. « Une viande tendre et délicate, au subtil goût de noisette. La viande des veaux nourris à l’herbe est plus forte. » Francis Teyssandier donne deux recettes qui subiment cette viande haut de gamme. www.lamontagne.fr, Le chef de Chez Francis à Brive (Corrèze) donne deux recettes pour sublimer le veau de lait sous la mère - Brive-la-Gaillarde (19100)

Images d'illustration du mot « noisette »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « noisette »

Langue Traduction
Anglais hazelnut
Espagnol avellana
Italien nocciola
Allemand haselnuss
Chinois 榛子
Arabe البندق
Portugais avelã
Russe фундук
Japonais ヘーゼルナッツ
Basque hur
Corse avellana
Source : Google Translate API

Synonymes de « noisette »

Source : synonymes de noisette sur lebonsynonyme.fr

Noisette

Retour au sommaire ➦

Partager