Excrément : définition de excrément


Excrément : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

EXCRÉMENT, subst. masc.

A.− Vx. Matière solide ou liquide excrétée du corps de l'homme ou des animaux par évacuation naturelle. Cette dilatation sert également de passage aux excrémens solides et liquides (Cuvier, Leçons d'anat. comp.,t. 5, 1805, p. 142).
Spéc., usuel. Les matières fécales de l'homme ou des animaux. Rejeter des excréments; les excréments et les urines. (Quasi-)synon. caca (fam.), crotte, merde (vulg.).Sous l'accablement du nombre, de la force et de la matière, il [Cambronne à Waterloo] trouve à l'âme une expression, l'excrément (Hugo, Misér.,t. 1, 1862, p. 414).On ne choisit pas d'aller villégiaturer dans les latrines pour être plus à portée de respirer des excréments (Proust, Swann,1913, p. 292).Les îles à guano (...) apparaissent, blocs d'excréments jaunâtres, puants, glissants (Morand, Air indien,1932, p. 208).[Il] ressortait sa main de dessous son drap, tenant à pleins doigts un excrément qu'il tendait à l'infirmier (Druon, Gdes fam.,t. 2, 1948, p. 250):
1. Larseneur (...) revenait du jardin en criant : − C'est le royaume de la crotte! Ce malheureux chien mange trop. (...) Un seul cabot, et le parc tout entier est franchement imprésentable. Il se multiplie, le chien et il a le génie de l'excrément. Duhamel, Désert Bièvres,1937, p. 180.
B.− Au fig.
1. [En parlant d'une pers.] Individu vil, méprisable, rejeté. À chacun son forfait (...) Xerxès est excrément, Charles neuf est cadavre (Hugo, Contempl.,t. 3, 1856, p. 450).
2. [En parlant d'une chose] Ce qui est rejeté, vil, méprisable. La fausse science est l'excrément de la vraie (HugoHomme qui rit,t. 2, 1869, p. 139).Approbation formelle et sans réserve de cet excrément [un livre traitant du transformisme] par le pape Pie X (Bloy, Journal,1905, p. 261):
2. ... les systèmes fameux sur la grâce, le libre arbitre, la prédestination, le double principe, le Paraclet, etc. : excréments de l'intelligence qui ont infecté pendant des siècles la raison des peuples. Proudhon, Créat. ordre,1843, p. 83.
Rem. La docum. atteste excréta, subst. masc., physiol. Matière, substance rejetée par l'organisme ou sécrétée par un organe. Les sources d'alimentation d'eau potable seront à l'abri des souillures par les excrétas humains (Ruffer, Crendirapoulo ds Nouv. Traité Méd., fasc. 3, 1927, p. 421). [Isoler] des vibrions Eberthiens vivants dans l'excrétat (sic) vaginal d'une petite fille de dix-huit mois (Céline, Voyage, 1932, p. 349). [Spinoza] montre le jaloux se représentant non seulement la conjonction charnelle de l'objet aimé avec un autre, mais les excréta de cette conjonction (L. Daudet, Universaux, 1935, p. 82). Les dict. gén. mentionnent excréta comme plur., toutefois la docum. atteste l'emploi sing. (c'est en fait un neutre plur. latin).
Prononc. et Orth. : [εkskʀemɑ ̃]. Cf. é-1. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. 1534 physiol. (Rabelais, Gargantua, éd. R. Calder, chap. 21 : se purgoit des excremens naturelz); 2. av. 1628 excrément de la terre « personne vile » (Malh., IV, 14 ds Littré). Empr. au lat. impérial excrementum « criblure »; « excrétion, déjections, excréments ». Fréq. abs. littér. : 175. Bbg. Quem. DDL t. 8 (s.v. excreta).

Excrément : définition du Wiktionnaire

Nom commun

excrément \ɛk.skʁe.mɑ̃\ masculin

  1. Matière fécale ou urine qui est excrétée par l’effet d’une évacuation naturelle.
    • L’ichthyosaure n'est pas le seul animal dont on ait trouvé des coprolithes ; M. Buckland a signalé des excréments d'hyène dans la caverne de Kirkdale en Angleterre. — (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l’industrie dans le département des Ardennes, E. Jolly, Charleville, 1869, page 69)
    • Dans tous les pays où l’agriculture est avancée, on considère les excréments humains, à juste raison, comme un puissant engrais, et l'on prend soin de les recueillir complétement. — (Charles-Victor Garola, Engrais : Le matières fertilisantes, Paris : J.-B. Baillière & fils, 7e éd., 1925, p.169)
    • Elle invoquait le docteur Jacquemin et affirmait que la flore intestinale était le miroir de la santé. Lui-même parlait de coefficient d'utilisation digestive et détaillait le poids des excréments qu'on évacuait chaque jour, qui était en moyenne de quatre cent cinquante grammes. — (Frank Deroche, Euphorie, Editions Gallimard, 2014)
  2. (Figuré) (Péjoratif) Être vil et méprisé.
    • Excrément de la terre, excrément de la nature, excrément du genre humain.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Excrément : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

EXCRÉMENT. n. m.
Matière solide ou fluide qui sort du corps de l'homme ou des animaux par l'effet d'une évacuation naturelle. Fig. et par mépris, Excrément de la terre, excrément de la nature, excrément du genre humain, se dit d'un Être vil et méprisé.

Excrément : définition du Littré (1872-1877)

EXCRÉMENT (èk-skré-man) s. m.
  • 1Tout ce qui est évacué du corps de l'animal par les émonctoires naturels, comme les matières fécales, l'urine, la sueur, etc.

    En particulier, les matières fécales.

  • 2Fig. Terme de mépris et d'injure. Va-t'en à la male heure, excrément de la terre, Malherbe, IV, 14. Va-t'en, chétif insecte, excrément de la terre, La Fontaine, Fabl. II, 9. Le duc d'Estrées et Mazarin étaient des excréments de la nature humaine, à qui le reste des hommes n'osait parler, Saint-Simon, 455, 155. À peine les deux philosophes daignèrent-ils jeter les yeux sur ces excréments de la littérature, Voltaire, Ingénu, 11. De par tous les diables ! parle français, si tu veux ou si tu le peux, excrément de collége ! Brueys, Grondeur, I, 10.

HISTORIQUE

XVIe s. Le sang ne pourroit nourrir s'il n'estoit purgé de deux sortes d'excremens, Paré, Introd. 6. Un lopin d'excrement de fer, Palissy, 22.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « excrément »

Étymologie de excrément - Littré

Lat. excrementum, de excernere, séparer, de ex, hors, et cernere, séparer, le même que le grec ϰρίνειν (voy. CRISE).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de excrément - Wiktionnaire

(Siècle à préciser) Du latin excrementum.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « excrément »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
excrément ɛkskremɑ̃ play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « excrément »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « excrément »

  • Fin octobre, quinze personnes vivant autour d'Alençon ont reçu à leur domicile un colis contenant des excréments. Les destinataires ont fait le rapprochement en lançant un appel sur les réseaux sociaux. Pour l'heure, ils n'ont pas porté plainte et veulent croire à une blague de mauvais goût. France Bleu, Dans le secteur d'Alençon, quinze jeunes ont reçu des boîtes remplies d'excréments
  • Quand bien même les wombats utilisent leurs excréments pour marquer leur territoire, « ce n'est pas comme s'ils essayaient de bâtir leur propre pyramide, » plaisante-t-il. « Ils font leur commission à l'endroit où ils doivent la faire. » National Geographic, Pourquoi les excréments de wombat sont-ils cubiques ?
  • Une infirmière de 62 ans a porté plainte après avoir découvert des excréments devant sa porte, dans le 3e arrondissement de Lyon. Lyonmag.com, Infirmière à Lyon, elle découvre des excréments devant sa porte
  • Pour autant, à différentes époques, certains peuples ont noué une relation particulière aux excréments. "Il n’y avait, semble-t-il, ni tabou ni intimité dans les latrines romaines des premiers siècles où l’on déféquait en papotant, raconte la journaliste. En Nouvelle-Zélande, les excréments étaient considérés comme de la nourriture pour les morts. Lorsqu’un guerrier maori se sentait défaillir, il devait mordre la structure d’une latrine du village pour se débarrasser de sa maladie. Au Mexique, la déesse Tlazotleotl était vénérée comme déesse des ordures et de toutes les déjections. On l’appelait aussi Tlaelcuani, la mangeuse d’excréments". Planet, Les excréments : un tabou très humain ?
  • Cet excrément synthétique d’oiseau permet à Ford de tester, en laboratoire, la résistance de la peinture de ses véhicules. , Ford développe un excrément synthétique d’oiseau
  • Le mot vient du francique krotta, qui désigne une brique mal moulée. Le crottin est l’excrément des équidés et des ovins, les déjections des autres animaux, chien ou chat, n’ayant droit qu’à la dénomination de vulgaires crottes. La bique aussi, mais, curieusement, le crottin de chèvre, lui, est très considéré, sur un plateau de fromage mais aussi sur canapé. C’est dire si c’est un mot estimable. Le Figaro.fr, Crottin [kro-tin] n. m. Excrément qui peut pousser aux extrêmes
  • C'est ce qui est arrivé aux habitants de l'Alabama. Ils se sont retrouvés avec des tonnes d'excréments envoyés de New York sur leur territoire. L'image peut faire sourire, mais les conséquences sont bien réelles. Les nuisances olfactives et les mouches ont été si envahissantes que, dans certaines localités, il est devenu impossible de pratiquer un sport à l'extérieur. Sans parler des grillades. rts.ch, Excréments humains, une économie cachée - rts.ch - Monde
  • Sur le terrain politique et littéraire, l’insulte excrémentielle, si elle n’est évidemment pas le propre du XIXe siècle, tire de l’exacerbation bourgeoise de la pudeur – chaque année, l’Académie française décerne le prix de vertu fondé par M. Montyon en 1836 – une puissance transgressive décuplée. Quant à la littérature gauloise, le motif scatologique y conserve une efficacité comique qui ne se dément pas. La question que soulève le succès de l’inspiration excrémentielle est alors celle du goût, mauvais ou bon. , L'excrémentiel au XIXe siècle
  • Un échantillon d'excrément daté du 12 mars 2019 a été détecté positif au coronavirus SARS-CoV-2. Mais ce résultat ne constitue pas une preuve, car il présente une incohérence et une large marge d'erreur. Numerama, Le coronavirus déjà présent en Europe en mars 2019 ? Prudence avec cette étude
  • Une crotte révèle la présence d'un être vivant. L'étude des excréments en apprend long à son sujet. La merde, première expérience de l'Histoire. De Roland Topor
  • Il se fabrique autant d'excréments dans les circonvolutions cérébrales que dans les intestinales, mais la merde mentale s'évacue moins régulièrement, et surtout moins facilement. De Roland Topor
  • Même riche, le chien ne cesse pas de manger ses excréments. De Ahmadou Kourouma / En attendant le vote des bêtes sauvages
  • Il y a trois choses qui nous accompagnent jusqu'à la mort : le sang, l'urine, et les excréments. De Georg Groddeck
  • Va-t-en, chétif insecte, excrément de la terre ! Jean de La Fontaine, Fables, le Lion et le Moucheron

Traductions du mot « excrément »

Langue Traduction
Corse excrementi
Basque gorotz
Japonais 排泄物
Russe экскременты
Portugais excremento
Arabe فضلات
Chinois 粪便
Allemand kot
Italien escrementi
Espagnol excremento
Anglais excrement
Source : Google Translate API

Synonymes de « excrément »

Source : synonymes de excrément sur lebonsynonyme.fr


mots du mois

Mots similaires