La langue française

Parlote, parlotte

Sommaire

  • Définitions du mot parlote, parlotte
  • Étymologie de « parlote »
  • Phonétique de « parlote »
  • Citations contenant le mot « parlote »
  • Images d'illustration du mot « parlote »
  • Traductions du mot « parlote »
  • Synonymes de « parlote »

Définitions du mot parlote, parlotte

Trésor de la Langue Française informatisé

PARLOTE, PARLOTTE, subst. fém.

A. − Fam. Réunion, assemblée de gens qui parlent, bavardent. Assister à une parlotte; tenir une parlotte. Bien des essais avaient été tentés pour combattre cet individualisme et former des groupements; mais la plupart de ces groupes avaient immédiatement versé dans des parlotes littéraires, ou des factions ridicules (Rolland, J.-Chr., Maison, 1909, p.980).[M. Chalgrin] venait au collège et passait tout son temps en conférences, en parlotes avec des amis ou confrères, parfois même avec nous autres (Duhamel, Maîtres, 1937, p.248).Maigret dîna dans son coin, tout seul (...). M. Léonard l'attendit en vain pour la parlotte du soir dans l'arrière-salle (Simenon, Vac. Maigret, 1948, p.69).
P. méton. Lieu où se réunissent des gens pour parler, bavarder. −Ah! fit Denoisel, la conférence d'Aguesseau... ça va donc toujours, votre petite parlotte? Combien êtes-vous là dedans? −Deux cents (Goncourt, R. Mauperin, 1864, p.35).Le grenier Goncourt (...) eût été la plus charmante des parlotes sans Octave Mirbeau et Jean Lorrain (L. Daudet, Qd vivait mon père, 1940, p.200).Combien qui, dans les cafés et les parlotes, émettaient des motions incendiaires et qui, dans les couloirs de la Chambre, composaient avec leurs pires adversaires (L. Daudet, Clemenceau, 1942, p.39).
En partic. [Au Palais] Local où les avocats s'entretiennent. (Dict.xixeet xxes.).
B. − Conversation, discussion oiseuse et inutile; échange de propos superficiels et insignifiants. M. Baslèvre avait éprouvé soudain un irrésistible dégoût de son bureau, de la parlote administrative (Estaunié, Ascension M. Baslèvre, 1919, p.18).Notre admiration littéraire pour Rimbaud, Jarry, Lautréamont et quelques autres, qui a poussé deux hommes au suicide, mais qui se réduit pour les autres à des parlotes de cafés (Artaud, Théâtre et son double, 1938, p.93):
. Je me laissais pas embringuer... J'étais plus bon pour la parlote... J'avais qu'à me rappeler mes souvenirs... le gueuloir de la maison!... les limonades à ma mère!... Toutes les vannes qu'on peut vous filer avec des paroles! Merde! Plus pour moi! J'avais mon sac!... J'en étais gavé pour toujours des confidences et des salades!... Céline, Mort à crédit, 1936, p.270.
Prononc. et Orth.: [paʀlɔt]. Ac. 1935: parlote; id. ds Littré, DG; Rob.; Lar. Lang. fr.: -ote ou -otte. Étymol. et Hist.1. 1829 «réunion de gens qui s'exercent à l'art de la parole» (La Mode, t.1, p.84 d'apr. G. Matoré ds Fr. mod. t.15, p.138); 2. 1848 «conversation confidentielle» (Le Gamin de Paris, juin ds E. Hatin, Bbg. de la presse périod. en France, p.466a); 3. 1853 «lieu où l'on se réunit pour parler, discuter» (Flaub., Corresp., p.310); 4. 1879 «conversation oiseuse» (Huysmans, Soeurs Vatard, p.19). Dér. de parler1*; suff. -ot(t)e*. Fréq. abs. littér.: 51. Bbg. Darm. 1877, p.102.

Wiktionnaire

Nom commun

parlote \paʁ.lɔt\ féminin

  1. (Familier) Petite réunion de gens, spécialement de jeunes gens, qui se rassemblent pour causer ou pour s’exercer à la parole et à la discussion.
    • C’est l’heure où les retardataires viennent jeter leurs lettres à la boîte, et où, souvent, s’engage autour du facteur une petite parlote municipale. — ( Roger Martin du Gard, Vieille France, Gallimard, 1933 ; éd. Le Livre de Poche, p. 138.)
    • Il sait que c’est en fait de l’idée républicaine, que les meilleurs chefs, les hommes d’action, sont enterrés : aussi tous les clubs sont-ils devenus, depuis longtemps, des parlotes où l’on se tire mutuellement les phrases de la bouche. — (Stefan Zweig, Joseph Fouché, Grasset, 1969, page 113)
    • La mélodie monocorde de leur parlote intarissable engourdissait Antoine dans un bien-être diffus. — (Philippe Delerm, La bulle de Tiepolo, Gallimard, 2005, collection Folio, page 53.)
  2. (Par extension) (Familier) (Péjoratif) Conversation insignifiante et qui se prolonge trop.
    • Il revient et finalement , après des parlotes à Londres, à Paris, à Genève, l’affaire est classée et les Français peuvent pousser leur premier ouf ! de soulagement. — (Jacques Delpierrié de Bayac, Histoire du Front populaire, Fayard, 1972, p. 165)

Forme de verbe

parlote \paʁ.lɔt\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent du verbe parloter.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent du verbe parloter.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent du verbe parloter.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent du verbe parloter.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif du verbe parloter.

Nom commun

parlotte \paʁ.lɔt\ féminin

  1. À l'origine, local mis à disposition dans les palais de justice, pour que les avocats puissent discuter.
  2. Réunion de jeunes avocats s'exerçant à plaider.
  3. (Familier) Petite réunion de gens, spécialement de jeunes gens, qui se rassemblent pour causer ou pour s’exercer à la parole et à la discussion.
    • Il aime mieux garder son esprit pour lui et pour ses amis que de le dépenser dans ces parlottes littéraires, où d’ailleurs on ne place pas de manuscrits. — (Alfred Delvau, Les Heures parisiennes, 1865)
  4. (Par extension) Conversation insignifiante et qui se prolonge trop.
    • Il est là, dans son échoppe, […] écoutant de toutes ses oreilles les papotages, les parlotes, les cancans des laitières et des concierges. — (Joris-Karl Huysmans, Le Drageoir des épices, 1877)
    • Finis les feux de la veille et les longues parlottes des jours de neige et de frimas, des jours de prison et d’ennui : les pissenlits pointaient ; […]. — (Jean Rogissart, Mervale, Éditions Denoël, Paris, 1937, page 16)
  5. (Vieilli) ou (Québec) Manie de parler ; propension, facilité à ce faire.
    • A’l’a d’la parlotte quand a’joue aux cartes.

Forme de verbe

parlotte \paʁ.lɔt\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent du verbe parlotter.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent du verbe parlotter.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent du verbe parlotter.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent du verbe parlotter.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif du verbe parlotter.

Nom commun

parlotte \paʁ.lɔt\ féminin

  1. À l'origine, local mis à disposition dans les palais de justice, pour que les avocats puissent discuter.
  2. Réunion de jeunes avocats s'exerçant à plaider.
  3. (Familier) Petite réunion de gens, spécialement de jeunes gens, qui se rassemblent pour causer ou pour s’exercer à la parole et à la discussion.
    • Il aime mieux garder son esprit pour lui et pour ses amis que de le dépenser dans ces parlottes littéraires, où d’ailleurs on ne place pas de manuscrits. — (Alfred Delvau, Les Heures parisiennes, 1865)
  4. (Par extension) Conversation insignifiante et qui se prolonge trop.
    • Il est là, dans son échoppe, […] écoutant de toutes ses oreilles les papotages, les parlotes, les cancans des laitières et des concierges. — (Joris-Karl Huysmans, Le Drageoir des épices, 1877)
    • Finis les feux de la veille et les longues parlottes des jours de neige et de frimas, des jours de prison et d’ennui : les pissenlits pointaient ; […]. — (Jean Rogissart, Mervale, Éditions Denoël, Paris, 1937, page 16)
  5. (Vieilli) ou (Québec) Manie de parler ; propension, facilité à ce faire.
    • A’l’a d’la parlotte quand a’joue aux cartes.

Forme de verbe

parlotte \paʁ.lɔt\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent du verbe parlotter.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent du verbe parlotter.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent du verbe parlotter.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent du verbe parlotter.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif du verbe parlotter.

Nom commun

parlotte \paʁ.lɔt\ féminin

  1. À l'origine, local mis à disposition dans les palais de justice, pour que les avocats puissent discuter.
  2. Réunion de jeunes avocats s'exerçant à plaider.
  3. (Familier) Petite réunion de gens, spécialement de jeunes gens, qui se rassemblent pour causer ou pour s’exercer à la parole et à la discussion.
    • Il aime mieux garder son esprit pour lui et pour ses amis que de le dépenser dans ces parlottes littéraires, où d’ailleurs on ne place pas de manuscrits. — (Alfred Delvau, Les Heures parisiennes, 1865)
  4. (Par extension) Conversation insignifiante et qui se prolonge trop.
    • Il est là, dans son échoppe, […] écoutant de toutes ses oreilles les papotages, les parlotes, les cancans des laitières et des concierges. — (Joris-Karl Huysmans, Le Drageoir des épices, 1877)
    • Finis les feux de la veille et les longues parlottes des jours de neige et de frimas, des jours de prison et d’ennui : les pissenlits pointaient ; […]. — (Jean Rogissart, Mervale, Éditions Denoël, Paris, 1937, page 16)
  5. (Vieilli) ou (Québec) Manie de parler ; propension, facilité à ce faire.
    • A’l’a d’la parlotte quand a’joue aux cartes.

Forme de verbe

parlotte \paʁ.lɔt\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent du verbe parlotter.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent du verbe parlotter.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent du verbe parlotter.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent du verbe parlotter.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif du verbe parlotter.

Nom commun

parlotte \paʁ.lɔt\ féminin

  1. À l'origine, local mis à disposition dans les palais de justice, pour que les avocats puissent discuter.
  2. Réunion de jeunes avocats s'exerçant à plaider.
  3. (Familier) Petite réunion de gens, spécialement de jeunes gens, qui se rassemblent pour causer ou pour s’exercer à la parole et à la discussion.
    • Il aime mieux garder son esprit pour lui et pour ses amis que de le dépenser dans ces parlottes littéraires, où d’ailleurs on ne place pas de manuscrits. — (Alfred Delvau, Les Heures parisiennes, 1865)
  4. (Par extension) Conversation insignifiante et qui se prolonge trop.
    • Il est là, dans son échoppe, […] écoutant de toutes ses oreilles les papotages, les parlotes, les cancans des laitières et des concierges. — (Joris-Karl Huysmans, Le Drageoir des épices, 1877)
    • Finis les feux de la veille et les longues parlottes des jours de neige et de frimas, des jours de prison et d’ennui : les pissenlits pointaient ; […]. — (Jean Rogissart, Mervale, Éditions Denoël, Paris, 1937, page 16)
  5. (Vieilli) ou (Québec) Manie de parler ; propension, facilité à ce faire.
    • A’l’a d’la parlotte quand a’joue aux cartes.

Forme de verbe

parlotte \paʁ.lɔt\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent du verbe parlotter.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent du verbe parlotter.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent du verbe parlotter.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent du verbe parlotter.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif du verbe parlotter.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PARLOTE. n. f.
Petite réunion de gens, spécialement de jeunes gens, qui se rassemblent pour causer ou pour s'exercer à la parole et à la discussion. Il est familier. Par extension, il se dit aussi d'une Conversation insignifiante et qui se prolonge trop. Avez-vous fini votre parlote? Il est familier et souvent péjoratif.

Littré (1872-1877)

PARLOTE (par-lo-t') s. f.
  • Terme de dénigrement. Lieu où l'on prononce des discours représentés comme de peu d'importance, comme des bavardages.

    Il se dit aussi, au palais, des exercices des jeunes avocats entre eux.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « parlote »

(Date à préciser) De parler, avec le suffixe -ote.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « parlote »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
parlote parlɔt

Citations contenant le mot « parlote »

  • En affaires, la moitié du plaisir vient de la parlote. De Ronald Lavallée / Tchipayuk ou le chemin du loup
  • Le Maroc, Etat souverain, est libre de construire ce qu’il souhaite sur son territoire. Quant aux grabataires de généraux corrompus de leur Président T.Bone, imposteur et menteur, ils sont nuls militairement parlant, mais forts dans la parlote, la corruption et le pillage systématique de l’Algérie. senalioune.com, une caserne militaire marocaine à Jerada ! | senalioune.com
  • La flûte enchantée. Comme je vous le dis depuis vendredi, il est bien avec M. Boudjellal. Et comme je vous le dis aussi, c'est de la parlotte avec pas grand chose derrière. Tous les hommes d'affaires disent pareil de lui. https://t.co/fCttFiPCMx Le 10 Sport, Mercato | Mercato - OM : Ce nouveau gros coup de froid sur le projet de Boudjellal !
  • Ce vendredi matin 20 mars 2020, le "petit marché" comme disent les habitants, n’était pas ordinaire, moins de bruit, pas de parlote, pas d’échanges cordiaux d’un étal à l’autre mais la majorité des commerces alimentaires étaient présents sous la halle de la place de l’Europe en ce premier jour de printemps ensoleillé. Les étals primeurs regorgeaient de couleurs, l’odeur du bon pain de Saint Béat sentait bon ; les produits fermiers venus de Momères, les denrées bios, la marée, la boucherie se côtoyaient à bonne distance. La venue de ces commerçants est indispensable à la vie du village et même si la clientèle fut un peu moins nombreuse qu’à l’ordinaire, les commerçants étaient satisfaits. Les villageois respectaient les consignes et recommandations du gouvernement concernant l’épidémie de coronavirus et pour la majorité d’entre eux, sous le beau soleil matinal c’était la sortie du jour. "Joindre l’utile à l’agréable" est sûrement la bonne formule en cette période. nrpyrenees.fr, Covid19 : l’essentiel du marché était là - nrpyrenees.fr
  • Les dernières 72 heures ont eu leur lot de rebondissements. Du très mauvais, du bon « fake » et de la parlote diplomatique. Malgré tout, après avoir été attendue en forte baisse, la Bourse de New York gagne rebondit de près de 1%. +0,85% pour le Dow Jones, +0,78% pour le S&P 500, tandis que, à Paris, le Cac 40 vient de clôturer sur un léger gain de 0,45%, à 5.351,02 points (-0,48% au plus bas du jour), dans de très faibles volumes d’échanges (2 milliards d’euros). Que les marchés anglais aient été fermés pour « Bank Holiday » a bien évidemment pesé sur l’activité en Bourse. Mais, plus globalement, les boursiers ont évité de prendre des initiatives. Investir, La Bourse de Paris, en hausse hésitante, a tenté d’y voir clair après 72 heures de rebondissements incesssants, Actualité des marchés - Investir-Les Echos Bourse
  • Panafricanisme d’occasion, négrophilie exaltée, le tout sur fond de cruelle ignorance, nous persuadent que ce continent adore vraiment la parlote improductive – le talent des oisifs ! Allons : en quoi la bourde (?) d’un médecin français qui, d’ailleurs, a eu l’humilité de présenter des excuses aux Africains pour avoir maladroitement exprimé une réflexion qui nous procure inconfort et suscite en nous colère et indignation, eh bien, en quoi ces propos engagent-ils l’ensemble de la communauté scientifique, médicinale européenne ? En quoi un vaccin peut-il être un danger pour le continent africain ? Depuis les temps brutaux de la colonisation jusqu’aujourd’hui, quel a été le mode d’administration des vaccins en Afrique ? Qui a toujours fabriqué les vaccins que l’on nous a administrés et que nous continuons de nous les faire administrer ? Ce sont ces mêmes Européens. En sommes-nous morts ? Notre potentiel nataliste a-t-il été altéré ? L’Afrique, la Chine et l’Inde ne demeurent-ils pas les plus grandes régions natalistes au monde ? Connectionivoirienne.net, «Affaire vaccin de blancs pour tuer les Africains»: La leçon de Tiburce Koffi à Drogba, Eto'o et consorts - Connectionivoirienne.net
  • La dichotomie ne souffre d’aucune ambiguïté : il y a des ministres de l’action et des ministres de la parlote… Ceux qui sont sur tous les fronts pour stopper et venir à bout de cette épidémie et ceux qui attendent et qui espèrent… Article19.ma, Le temps qui attend et le temps qui espère (Brel) - Article19.ma
  • Laurent Gbagbo nous a appris à nous battre ; à débattre et à mener des actions. Il n’aime pas le culte de la personnalité. La parlotte, elle est bonne pour endormir. Mais la jugeotte, elle est meilleure pour sauver un peuple. Connectionivoirienne.net, Gbagbo: Ils l'ont acquitté et ils l'ont gardé, et des cyniques de tous bords jouent avec sa vie - Connectionivoirienne.net
  • Canicules à répétition, sécheresse et incendies de forêt, pluies diluviennes, ouragans et typhons en nombre croissant, pollution de l’air et appauvrissement des sols, nouveaux virus, disparition accélérée d’espèces végétales et animales (à quand l’homme ?)…  Les signaux d’urgence écologique se multiplient, mais les États continuent à privilégier la parlotte et les grandes messes de type COP et Conférences citoyennes, à l’action concrète. Opinion Internationale, L’écologie pastèque ou la nouvelle gauche plurielle ! L’édito de Michel Taube - Opinion Internationale

Images d'illustration du mot « parlote »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « parlote »

Langue Traduction
Anglais talk
Espagnol hablar
Italien parlare
Allemand sich unterhalten
Chinois 谈论
Arabe حديث
Portugais falar
Russe разговаривать
Japonais トーク
Basque eztabaida
Corse parlà
Source : Google Translate API

Synonymes de « parlote »

Source : synonymes de parlote sur lebonsynonyme.fr
Partager