La langue française

Confort

Définitions du mot « confort »

Trésor de la Langue Française informatisé

CONFORT1, subst. masc.

Vieilli, littér. Assistance, aide. Dans cette affliction il ne reçut de confort de personne (Ac.1878-1932).Elle se mit à deux genoux pour faire une bonne prière, dont elle avait grand besoin ce dont elle espérait grand confort (G. Sand, François le Champi,1850, p. 106).
Prononc. et Orth. : [kɔ ̃fɔ:ʀ]. Ds Ac. depuis 1694.

CONFORT2, subst. masc.

A.− Ensemble des commodités matérielles qui procurent le bien-être. Aimer le confort, avoir tout le confort. Le moyen-âge n'a rien fait pour le confort privé (Nosban, Nouv. manuel complet du menuisier,t. 2, 1857, p. 249):
1. Sous la pression des touristes scandinaves (longs trajets de vacances pour gagner l'Europe centrale et méridionale, habitudes de confort domestique), la Ciwl a introduit en France le wagon-lit de troisième classe... P. Defert, Pour une pol. du tour. en France,1960, p. 69.
SYNT. Confort anglais, bourgeois, de l'usager; absence, conditions de confort; goût, horreur du confort; marque de confort; qualité, recherche du confort.
P. méton. Le bien-être qui en résulte :
2. Ce que l'homme moderne exige de sa voiture, c'est que les ressorts soient souples et solides, le moteur bien au point et silencieux. Aller d'un point à un autre avec le maximum de confort dans le minimum de temps, c'est aujourd'hui le vrai luxe. Arts et litt. dans la société contemp.,1935, p. 8402.
Loc. Confort moderne. Équipements susceptibles de rendre un lieu d'habitation confortable selon les normes de l'époque actuelle. Il y a le tombeau d'Hamlet et un hôtel éclairé à l'électricité, avec tout le confort moderne (Larbaud, A. O. Barnabooth,1913, p. 72).
Spécialement
1. ÉCON. POL. Biens de confort ménager. Biens que le progrès technique met à la portée d'un grand nombre d'utilisateurs en les produisant en nombre suffisant et à des prix tels qu'ils ne sont plus un luxe :
3. En premier lieu on peut citer l'élévation de la demande de biens de confort ménager en dépit de la hausse de la taxe sur la valeur ajoutée et des restrictions de crédit à la consommation. L'Univers écon. et soc.,1960, p. 4612.
2. En appos., TECHNOL. Pneu confort. Pneu qui assure plus de confort à l'usager d'une bicyclette ou d'une voiture automobile :
4. Vous souvenez-vous − il y a, si je ne m'abuse, quatre ans de cela − de la timide apparition du pneu confort, aux roues des voiturettes et même des voitures du moment? Pédale,12 oct. 1927, p. 17, col. 2.
B.− Au fig. Confort moral, intellectuel. Tout ce qui assure le bien-être de l'esprit et sa tranquillité :
5. ... tu fais semblant de regretter ton scepticisme mais tu y tiens. C'est ton confort moral. Dès qu'on l'attaque, tu t'y accroches âprement, comme ton frère s'accroche à son argent. Sartre, L'Âge de raison,1945, p. 126.
6. Ici, j'interrompis M. Lopage pour lui demander si la lecture de Lautréamont lui paraissait compatible avec le souci du confort intellectuel. Aymé, Le Confort intellectuel,1949, p. 40.
Péj. Excès de tranquillité, considéré comme nuisible à la vitalité spirituelle :
7. « Il y a si peu d'hommes qui attachent plus de prix à la vérité qu'à leur confort! Et la religion, c'est le comble du confort moral! ... Mais, ne vous en déplaise, Monsieur l'abbé, il y a néanmoins quelques esprits chez lesquels le goût de comprendre est plus impérieux que celui de croire. ... » R. Martin du Gard, Les Thibault,La Mort du Père, 1929, p. 1378.
Prononc. et Orth. : [kɔ ̃fɔ:ʀ]. Ds Ac. depuis 1878. Étymol. et Hist. I. Ca 1100 « réconfort » (Roland, éd. Bédier, 1941); qualifié de ,,vieux`` dep. Rich. 1680. II. 1815, 14 août « bien être matériel » (Chateaubriand, Correspondance générale [à Frisell] ds Mack. t. 1, p. 201 : le confort de la vie). I déverbal de conforter*. Il empr. à l'angl. comfort attesté en 1814 (Wordsworth ds NED) au sens de « bien-être physique, matériel, aisance » et auparavant à celui de « ce qui donne la force; encouragement, consolation » (1225 Amer. R. 14 et 178, ibid.), sens où il est empr. à l'a. fr. sens I.
STAT. − Confort1 et 2. Fréq. abs. littér. : 396. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 79, b) 230; xxes. : a) 353, b) 1 280.
BBG. − Darm. 1877, p. 255. − Gall. 1955, p. 39. − Mat. Louis-Philippe 1951, p. 311 (s.v. confortabilisme).

Wiktionnaire

Nom commun 1

confort \kɔ̃.fɔʁ\ masculin

  1. (Vieilli) Assistance matérielle ou morale.
    • Donner aide et confort.
    • Dans cette affliction il ne reçut de confort de personne.

Nom commun 2

confort \kɔ̃.fɔʁ\ masculin

  1. Bien-être matériel et moral.
    • Mais je conseille peu l’Islande aux malades, aux invalides et à quiconque est habitué au confort des hôtels et des wagons-lits. — (Jules Leclercq, La Terre de glace, Féroë, Islande, les geysers, le mont Hékla, Paris : E. Plon & Cie, 1883, p.19)
    • Comparé à la libéralité et au confort de la vie ordinaire de l’époque, l’ordre de l’Empire romain, sous les Antonins, apparaît local et limité. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 407 de l’éd. de 1921)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CONFORT. n. m.
Assistance matérielle en même temps que morale, ou simplement morale. Donner aide et confort. Dans cette affliction il ne reçut de confort de personne. On dit plutôt RÉCONFORT.

Littré (1872-1877)

CONFORT (kon-for ; le t ne se lie pas : le kon-for et l'aisance ; au pluriel, l's ne se lie pas : les konfor et l'aisance ; cependant plusieurs prononcent l's : les kon-for-z-et…) s. m.
  • 1Secours, assistance. Et traîner sans confort… Une pauvre vieillesse, Régnier, Sat. III. Vain et triste confort, soulagement léger ! Corneille, Médée, V, 4.
  • 2Tout ce qui constitue le bien-être matériel et les aisances de la vie. Les Anglais ont un grand amour pour le confort.

    Ce sens a été donné en Angleterre au mot français confort, et c'est de là qu'ainsi transformé, il nous est venu.

HISTORIQUE

XIe s. Entr'els [ils] en ont et orguel et cunfort, Ch. de Rol. CXLIII. Amors m'a fait oublier L'ennui qui longtemps m'a mort, Et donné nouviau confort, Couci, IV. Que de vous [je] n'ai confort ne guerredon, ib. VII. [Amour] Qui tout me donne à vous entierement, Si que je n'ai de moi confort ne joie, ib. XVI. Il en Deu prent confort e es divins escris, Th. le mart. 65.

XIIIe s. Je servirai à [selon] mon pooir tous dis, Tant que j'aurai vers ma dame trové Aucun confort des maus où il [mon cœur] m'a mis, Le Comte D'Anjou, Romancero, p. 123. Un seul confort me tient en bon espoir, Et c'est de ce qu'onques [je] ne la guerpi [ma dame], ID. ib. p. 124. Ceste parole fu grans confors as pelerins, Villehardouin, XCIX. Et par leur confort et leur prieres en tornerent mains [moins] à aler à Venise, Villehardouin, XXXII. Nus de cix qui s'acorderent à la pes, ne doivent fere nule ayde ne comfort à cix qui demorerent en la guerre, Beaumanoir, LIX, 12.

XIVe s. Aucunes fois nous loons celui qui aime honeur comme homme de bon confort et fort courage, Oresme, Eth. 126.

XVIe s. Ils ne s'aident du confort [aide] du magistrat à la conservation de leur bien, Calvin, Instit. 1207. Le bon vieillard, vrai confort des craintifs, Marot, II, 15. Malheureux est qui n'a aucun confort, Marot, II, 327. Les assurant que Tissaphernus leur donneroit confort et aide à ce faire, Amyot, Alc. 52. Au malheureux fait confort avoir compaignie en son sort, Génin, Récréat. t. II, p. 235.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « confort »

(Nom 1) Déverbal de conforter.
(Nom 2) (XIXe siècle) De l’anglais comfort (« bien-être physique, matériel »), lui-même de l'ancien français confort (« secours », « aide »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Com, et fort : ce qui rend fort. Provenç. confort, cofort ; anc. espagn. conforto ; espagn. mod. confuerto ; ital. conforto ; angl. comfort.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « confort »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
confort kɔ̃fɔr

Évolution historique de l’usage du mot « confort »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « confort »

  • L'habitude, ce confort mortel. De François Mitterrand / Mitterrand par Mitterrand
  • Il faut un minimum de confort pour pratiquer la vertu. De Saint Thomas d’Aquin / Opéra omnia
  • Nous abandonnons souvent la partie pour notre confort. De Thomas Bernhard / Le Froid
  • Le confort est partout. L'oisiveté n'est plus nulle part. De Emmanuel Todd / Le Fou et le prolétaire
  • Les intellectuels sont des impuissants qui rêvent de confort en prétendant le contraire. De Alice Parizeau / Les lilas fleurissent à Varsovie
  • Celui qui veut servir, ne gaspillera pas une seule pensée pour son confort personnel. De Gandhi / Lettres à l'Ashram
  • La responsabilité aime bien son confort, elle repose volontiers sur ceux qui sont intouchables. De Stanislaw Jerzy Lec / Nouvelles pensées échevelées
  • Le confort de me sentir étrangère me dispensait de l’attachement. De Hoda Barakat / le Monde des Livres, 16 janvier 2015
  • Le bon journalisme réveille les nantis installés dans leur confort, et réconforte les affligés. De Will Self / Télérama, 4 février 2015
  • Je redoute l'hiver parce que c'est la saison du confort ! De Arthur Rimbaud / Une Saison en enfer
  • En vérité la soif de confort assassine la passion de l'âme et va en ricanant à son enterrement. De Khalil Gibran
  • La jeunesse est une victoire du goût de l'aventure sur l'amour du confort. De Douglas MacArthur
  • Le confort ménager corrompt ; un homme droit est un homme qui n'a pas d'évier. De Marc Escayrol / Mots et grumots
  • Trop souvent nous nous contentons du confort de l’opinion sans faire l’effort de penser. De John Fitzgerald Kennedy / Discours de Kennedy à Yale le 11 juin 1962
  • Comment renoncer aux usances câlines, au confort, au bien-être indolent de la vie ? De François René de Chateaubriand / Mémoires d’outre-tombe
  • Etat d’esprit confortLa nouvelle C4 se veut la plus confortable du segment. Les sièges ont été dessinés afin d’éviter les vibrations. , Magazine Automobile | Nouvelle C4 : Silence, confort et électricité, du Citroën pur jus
  • Ils transforment un bus scolaire en une superbe maison tout confort : 26 photos avant/après POSITIVR, Ils transforment un bus scolaire en une superbe maison tout confort : 26 photos avant/après
  • Cependant, avoir la bonne température en hiver, la bonne température en été, ne suffit plus. L’air que l’on respire participe de plus en plus au confort de vie et impacte de plus en plus notre santé. La crise du Covid 19 a démontré l’importance de la qualité du confort qui est plus complexe que prévu s’il doit affronter des crises climatiques et désormais sanitaires : dimensions des espaces, confort d’un lieu de travail au domicile, mobilité douce, … XPair, Confort physiologique et confort global ressenti
  • Vous avez certainement déjà entendu cette expression de “zone de confort” et l’injonction qui va avec : “en sortir”. Mais pourquoi devrait-on sortir de ce à quoi nous aspirons, ce fameux confort ? Pourquoi vouloir s’extirper de ce qui est rassurant, apaisant, sécurisant ? France Culture, Faut-il sortir de sa zone de confort ? - Ép. 20/23 - Anti-manuel de philosophie
  • 19 Juin 2020 - Les propriétaires-bailleurs ont entrepris des travaux pour améliorer le confort des locataires et louer plus vite leurs biens. Une rénovation qui a été réalisée en partie par les professionnels. , Bailleurs : des travaux pour le confort du locataire | De Particulier à Particulier - PAP
  • Profitant d'une aide de l'Etat de 6.000,00 euros et d'une subvention de la région Ile de France du même montant en 2018, Justine Le Corre n'a pas hésité une minute à investir les 13.000,00 euros restant pour s'offrir un véhicule neuf, toutes options. « Certes les véhicules électriques sont chers à l'achat mais les avantages sont nombreux. Le confort de conduite est indéniable, il n'y a pas de bruit de moteur, cela me permet de passer mes appels téléphoniques professionnels en roulant. C'est également économique à l'utilisation : je fais en moyenne 100 kilomètres par jour ; cela me coûte moins cher que si je devais faire des pleins d'essence ou de diesel. Il faut juste penser à recharger les batteries mais quand on connaît ses habitudes de déplacement, ce n'est pas un problème. J'ai fait installer une borne électrique dans mon atelier de fabrication ». Pour la jeune confiturière, qui a réalisé 55.000,00 euros de chiffre d'affaires en 2019, rouler à l'électricité lui permet également de défendre le côté écolo de son activité. « Je suis artisan, je valorise un savoir-faire et je privilégie les circuits courts. Je me sens responsable de l'impact que mon activité peut engendrer ». Une question de valeurs bien plus que d'économies pour Justine Le Corre qui a réussi à maintenir à flot son chiffre d'affaires pendant le confinement. « Les petits commerces avec qui je travaille ont vu leur demande exploser pendant la période. J'ai été extrêmement démarchée, et j'ai poursuivi mes livraisons, heureuse de rouler à l'électrique et de participer, à mon échelle, à la baisse de pollution en région parisienne ». Les Echos, L'électrique, un confort de conduite indéniable | Les Echos

Images d'illustration du mot « confort »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « confort »

Langue Traduction
Anglais comfort
Espagnol comodidad
Italien comfort
Allemand komfort
Chinois 安慰
Arabe راحة
Portugais conforto
Russe комфорт
Japonais 慰め
Basque erosotasuna
Corse cunfortu
Source : Google Translate API

Synonymes de « confort »

Source : synonymes de confort sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « confort »

Confort

Retour au sommaire ➦

Partager