La langue française

Communisme

Sommaire

  • Définitions du mot communisme
  • Étymologie de « communisme »
  • Phonétique de « communisme »
  • Évolution historique de l’usage du mot « communisme »
  • Citations contenant le mot « communisme »
  • Images d'illustration du mot « communisme »
  • Traductions du mot « communisme »
  • Synonymes de « communisme »
  • Antonymes de « communisme »

Définitions du mot communisme

Trésor de la Langue Française informatisé

COMMUNISME, subst. masc.

A.− HIST. (en réf. avec une conception non matérialiste de l'hist.).
1. [Désigne un état de fait réel ou visé] Mise en commun (des biens). Synon. vieilli communauté :
1. Pendant les trois premiers siècles, chaque église a été un essai de communisme, une véritable association, dont les membres possédaient tout en commun, hors les femmes. Zola, Rome,1896, p. 15.
2. L'Adèle devait être quelque voisine sans doute avec elle en un constant échange de services, toutes portes ouvertes, dans le communisme de la pauvreté. Malègue, Augustin,t. 2, 1933, p. 339.
Spéc. [P. oppos. à individualisme] Système de vie en communauté caractérisé par une telle mise en commun. L'individualisme naît ainsi de la dissolution du communisme primitif (J. Vuillemin, L'Être et le travail,1949, p. 139).
2. [Désigne une doctrine]
a) Doctrine sociale qui prône la mise en commun des biens, la suppression de la propriété individuelle :
3. Quant au communisme, auquel je reviendrai, un mot suffit. Le dernier pays du monde où la propriété sera abolie, c'est justement la France. Si, comme disait quelqu'un de cette école, « la propriété n'est autre chose que le vol », il y a ici vingt-cinq millions de voleurs, qui ne se dessaisiront pas demain. Ce n'en sont pas moins d'excellentes machines politiques pour effrayer ceux qui possèdent... Michelet, Le Peuple,1846, p. 154.
b) Doctrine qui prône l'égalité absolue. Synon. communisme égalitaire :
4. ... je me jetai par réaction dans le communisme le plus aveugle et le plus absolu. On pense bien que je ne donnais pas ce nom à mon utopie, je crois que le mot n'avait pas encore été créé; mais je décrétai en moi-même que l'égalité des fortunes et des conditions était la loi de Dieu, et que tout ce que la fortune donnait à l'un, elle le volait à l'autre. G. Sand, Histoire de ma vie,t. 3, 1855, p. 32.
3. P. métaph., souvent péj. et p. plaisant. Mise en commun, partage (de toutes choses dans un domaine particulier); système égalitaire :
5. Il n'y a pas, chez les insectes, de reine, de roi ni d'ouvrières. Il y a une machine à pondre, dont rien ne nous fait supposer qu'elle exerce le moindre pouvoir. (...) Et le communisme de ces bestioles n'a aucun rapport avec celui des idéologues de notre brave humanité. J.-R. Bloch, Destin du Siècle,1931, p. 279.
B.− Organisation économique et sociale basée sur le système de la propriété collective des moyens de production; doctrine qui préconise une telle organisation de la société. Synon. socialisme (comme étape vers le communisme intégral), collectivisme (ce dernier terme souvent péj. dans la polémique) :
6. C'est la société bourgeoise elle-même qui a mis tous les ans quatre milliards, c'est-à-dire la représentation d'un capital de cent milliards, en dehors de la propriété individuelle, définie par le droit de disposer. C'est elle qui a créé, à mi-chemin de la propriété individuelle et du communisme, une propriété collective d'État, une substance collective de propriété, que la démocratie sociale pourra peu à peu assimiler en propriété communiste. Jaurès, Ét. socialistes,1901, p. 179.
Péj. Le Progrès nous mène au régime absolu des administrations, qui est tout simplement le communisme (L. Veuillot, Les Odeurs de Paris,1866, p. 561).
Spéc. Organisation sociale conçue par Marx comme le stade ultime de l'évolution sociale activée par la lutte du prolétariat et devant aboutir à une société sans classes, sans propriété privée, sans exploitation de l'homme par l'homme, les biens étant distribués à chacun selon ses besoins. Synon. communisme intégral (cf. J. Lacroix, Marxisme, existentialisme, personnalisme, 1949, p. 35), communisme révolutionnaire.
Rem. Le Dict. écon. et soc. publ. par le Centre d'études et de recherches marxistes, Paris, Éd. sociales, 1975, p. 134, donne du marxisme, envisagé à son stade d'aboutissement, la déf. suiv. : ,,Régime social, sans classes, caractérisé par la propriété sociale de tous les moyens de production et d'échange, par la disparition complète de la forme valeur, par l'abondance de la richesse collective, permettant la satisfaction de tous les besoins individuels.``
C.− [En partic. dans le lang. d'aut. non-communistes] Système politique, économique et social, tel qu'il est prôné et/ou réalisé en Union soviétique depuis la révolution de 1917 et dans un certain nombre d'autres pays à la suite de celle-ci. Le communisme marxiste-léniniste; le communisme soviétique, chinois. Synon. ou quasi-synon. bolchevisme (cf. Green, Journal, 1931, p. 50), socialisme (cf. Perroux, L'Écon. du XXes., 1964, p. 589) :
7. ... considéré dans son esprit et dans ses principes, le communisme, tel qu'il existe, − avant tout le communisme des républiques soviétiques, − est un système complet de doctrine et de vie... Maritain, Humanisme intégral,1936, p. 44.
8. ... en maints endroits la ruine, la misère, le désordre. pouvaient avoir pour conséquence l'avènement du communisme et procurer aux Soviets autant de victoires sans batailles. De Gaulle, Mémoires de guerre,1959, p. 210.
Prononc. et Orth. : [kɔmynism̥]. Ds Ac. 1878 et 1932. Étymol. et Hist. 1840 « socialisme préconisant la suppression de la propriété privée » (Sainte-Beuve, Corr. gén., 3, 332 ds Quem.). Dér. de commun*; suff. -isme*. Fréq. abs. littér. : 381. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 34, b) 166; xxes. : a) 452, b) 1 229. Bbg. Dub. Dér. 1962, p. 34. − Mat. Louis-Philippe 1951, p. 41. − Quem. Fichier. − Reybaud (L.). Ét. sur les réformateurs contemp. Paris, 1842/43.

Wiktionnaire

Nom commun

communisme \kɔ.my.nism\ masculin

  1. Mise en commun des moyens de production.
    • Voilà comment, dans ce pays, depuis un temps immémorial, les gens vivotaient heureux, pratiquant une espèce de communisme familial. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
  2. Idéologie qui prône un système économique et social basé sur l’élimination de la propriété privée au profit de la propriété collective.
  3. (Spécialement) Système économique et social, théorisé par Karl Marx, caractérisé par la propriété collective des biens et des moyens de production.
    • Le communisme, une très bonne affaire pour les malins, une duperie pour ceux qui espèrent en la transformation sociale. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, page 167)
    • Si le communisme ne devait pas conduire à la création d’un homme nouveau, il n’aurait aucun sens. — (Ernesto Che Guevara)[2]
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

COMMUNISME. n. m.
Doctrine sociale qui demande l'abolition du droit de propriété individuelle et la communauté des biens.

Littré (1872-1877)

COMMUNISME (ko-mu-ni-sm') s. m.
  • Système d'une secte socialiste qui veut faire prévaloir la communauté des biens, c'est-à-dire l'abolition de la propriété individuelle et la remise de tout l'avoir social entre les mains de l'État qui fera travailler et distribuera les produits du travail entre les citoyens.

    Application du principe communiste à un ordre de faits sociaux ; toute opinion qui tend à mettre aux mains de l'État un ordre d'intérêts.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « communisme »

Voy. COMMUNISTE.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(1840) Dérivé de commun avec le suffixe -isme[1].
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « communisme »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
communisme kɔmynism

Évolution historique de l’usage du mot « communisme »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « communisme »

  • Nous avons bien le Black Power, alors pourquoi pas le Nana Power ? Le communisme et le capitalisme ont échoué. Je pense que le temps est venu d’une nouvelle société matriarcale. De Niki de Saint Phalle / C. Phelan dans The Houston Post le 25 mars 1969
  • Le communisme, c’est une des seules maladies graves qu’on a pas expérimentées d’abord sur les animaux. De Coluche / P.C. G.T. Russie / Pologne - 1986
  • Savez-vous ce qui arriverait au Sahara si on y installait le communisme ? Pendant cinquante ans rien. Au bout de cinquante ans, pénurie de sable. De Georges Courteline
  • Entre le communisme et le socialisme, il y a la différence de l'assassinat à l'homicide par imprudence. De Wilhelm Roepke
  • J'ai bien peur que l'étape transitoire nécessaire entre le communisme et le capitalisme ne reste l'alcoolisme. De Jack Womack / De l’avenir faisons table rase
  • A Fontaine, le maire sortant communiste Jean-Paul Trovero a été battu par la liste du centriste Franck Longo et de l'ancien socialiste Laurent Thoviste qui mettent fin à 75 ans de communisme dans cette banlieue de l'ex "ceinture rouge" de Grenoble. France Bleu, Municipales à Fontaine : après 75 ans de communisme, élection du centriste Franck Longo
  • Le capitalisme ne peut être pensé que par le communisme. Emmanuel Berl, Mort de la pensée bourgeoise, Grasset
  • Le religieux parfait prie si bien qu'il ignore qu'il prie. Le communisme est si profondément une religion - terrestre - qu'il ignore qu'il est une religion. Jacques Maritain, Humanisme intégral, Aubier
  • En fait de peinture, il n'y a plus guère que les communistes pour ignorer que Picasso est une des réussites les plus achevées de la bourgeoisie. Jacques Perret, Cheveux sur la soupe, Gallimard
  • Le communisme, c'est le pouvoir des Soviets plus l'électrification du pays. Vladimir Ilitch Oulianov, dit Lénine, Œuvres complètes, tome 31
  • Prolétaires de tous les pays, unissez-vous ! Karl Marx, Fin du Manifeste du parti communiste Manifeste du parti communiste, de Karl Marx et Friedrich Engels, publié à Londres en 1847
  • Le communisme russe est un mélange de Russie et de communisme, et ce sont deux choses qu'il ne faut pas confondre. John Boynton Priestley, Le Héros merveilleux
  • Le communisme est l'opium de l'intellectuel. De Clara Booth Luce
  • Sous le capitalisme, les gens ont davantage de voitures. Sous le communisme, ils ont davantage de parkings. De Winston Churchill
  • Le communisme, c’est cette forme de démocratie où, périodiquement, les citoyens ont le droit d’aller voter oui. De Anonyme
  • La question est de savoir si nous préférons être opprimés par le communisme ou exploités par le capitalisme. De Georges Wolinski / Les socialos
  • Le communisme en tant que système s’est révélé un remède plus dangereux que la maladie elle-même. De Jean-Paul II / Entrez dans l’espérance
  • On croit souvent que les Russes ont accompli la grande révolution qui leur a permis de se débarrasser du communisme dans l’unique but de consommer des McDonald’s et des films de Tom Cruise ; c’est assez vrai, mais chez une minorité d’entre eux existait au De Michel Houellebecq / La carte et le territoire
  • Les cris et les Klaxon ont résonné tard dans la nuit dans les quartiers populaires de la ville pour fêter la victoire de Pierre Garzon, à la tête d’une liste de rassemblement de la gauche. Le communiste de 46 ans a créé la surprise en reprenant au maire sortant de droite, Franck Le Bohellec, son écharpe tricolore. Vice-président du conseil départemental du Val-de-Marne en charge des questions d’aménagement et de transports, il signe le retour au communisme municipal. Comme durant le confinement, où il a mis sur pied des brigades solidaires, chargées de venir en aide aux personnes âgées, isolées ou malades. L'Humanité, Villejuif. Pierre Garzon : le retour du communisme municipal | L'Humanité
  • L'ancien président de France Télévisions et présentateur de l'émission Des Racines et des Ailes a battu l'héritier du maire communiste sortant, grâce notamment au soutien de la droite.  Entrée en politique réussie pour Patrick de Carolis. A 66 ans, l'ancien président de France Télévisions et présentateur de l'émission Des Racines et des Ailes, est devenu maire de Arles dans les Bouches-du-Rhône, mettant ainsi fin à 19 ans de communisme. Revendiquant "une fibre sociale" pour "sortir la ville du marasme", Patrick de Carolis a bénéficié du soutien des Républicains au second tour. Connue pour son festival de photographie, un des plus importants au monde, cette commune de quelque 53.000 habitants, qui compte de vastes zones rurales en Camargue, souffre aussi d'un taux de pauvreté de 42%, selon les derniers chiffres Insee. Orange Actualités, Municipales : Patrick de Carolis met fin à 19 ans de communisme à Arles en devenant le maire de la ville
  • TRIBUNE - Si l’analogie a, Dieu merci, d’évidentes limites, il est difficile de ne pas songer à la Révolution culturelle chinoise en considérant les actes d’intimidation, les menaces voire la violence physique des activistes américains qui fustigent le «privilège blanc», argumente Thierry Wolton, essayiste, spécialiste du communisme. Le Figaro.fr, «Demander pardon pour ce qu’on est? Cela s’appelle l’autocritique communiste»

Images d'illustration du mot « communisme »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « communisme »

Langue Traduction
Anglais communism
Espagnol comunismo
Italien comunismo
Allemand kommunismus
Chinois 共产主义
Arabe شيوعية
Portugais o comunismo
Russe коммунизм
Japonais 共産主義
Basque komunismoa
Corse u cumunisimu
Source : Google Translate API

Synonymes de « communisme »

Source : synonymes de communisme sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « communisme »

Partager