La langue française

Étatisme

Définitions du mot « étatisme »

Trésor de la Langue Française informatisé

ÉTATISME, subst. masc.

Doctrine politique selon laquelle l'État doit intervenir directement dans l'ensemble de la vie économique et sociale; p. ext. le système économique (et son organisation pratique) qui suivent le modèle donné par cette doctrine (cf. individualisme, libéralisme économique). Les sociétés planifiées selon les principes de l'étatisme collectiviste centralisateur (Traité sociol.,1968, p. 204):
... une longue coutume politique oblige les ministres à s'expliquer sur toute question, même de détail, et s'ils s'y refusent, l'Assemblée nationale a le moyen de les contraindre. L'étatisme qui gouverne les statuts des entreprises publiques reflète cette nécessité; il s'est resserré au fur et à mesure que le Parlement a voulu s'intéresser à leur gestion. Chenot, Entr. national.,1956, p. 120.
Prononc. et Orth. : [etatism̥]. Ds Ac. 1932. Étymol. et Hist. Av. 1890 (G. de Molinari ds Lar. 19eSuppl.). Dér. de État* terme pol.; suff. -isme*. Fréq. abs. littér. : 4. Bbg. Dub. Dér. 1962, p. 35.

Wiktionnaire

Nom commun

étatisme \e.ta.tism\ masculin

  1. Doctrine qui préconise la concentration des organismes industriels, commerciaux, etc., entre les mains de l’État et qui exagère les droits de l’État au détriment de ceux de l’individu.
    • Son développement fut, donc, une lutte incessante contre les forces de l’étatisme et celle du capitalisme. — (Georges Guezennec, La Yougoslavie autogestionnaire: bilan critique d’une époque prestigieuse, 1991)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ÉTATISME. n. m.
Doctrine qui préconise la concentration des organismes industriels, commerciaux, etc., entre les mains de l'État et qui exagère les droits de l'État au détriment de ceux de l'individu.

Étymologie de « étatisme »

(Date à préciser) Dérivé de État avec le suffixe -isme.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « étatisme »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
étatisme etatism

Évolution historique de l’usage du mot « étatisme »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « étatisme »

  • Avec la crise du coronavirus comme excuse, le néo-étatisme s’est encore accentué. Les banques centrales, les holdings publics, les politiciens et les grands groupes de pression feront bientôt la pluie et le beau temps dans notre économie. Sans véritable débat, et sans avoir réfléchi aux raisons pour lesquelles nous en sommes arrivés là. Les taux négatifs et un bilan de la BCE équivalent à 60% du PIB ne sont apparemment pas suffisants pour réveiller les citoyens. L'Echo, Avec la crise du coronavirus comme excuse, le néo-étatisme imprègne désormais notre économie | L'Echo
  • Avec un nouveau 1er ministre haut fonctionnaire anonyme, et quelques nouveaux ministres qui n’augurent rien de bon, rien ne changera sinon en pire. Le drame pour les Francs est que les “ hauts “ fonctionnaires sont devenus extraordinairement puissants, et qu’ils naviguent de concert avec l’état profond. Les dirigeants apatrides du Nouvel ordre mondial dirigent le tout, ils choisissent les dirigeants qui comptent. La France est maitenant dans un état avancé de tyrannie. Dans cet étatisme avec des millions de fonctionnaires, les révolutionnaires font leurs nids : après Taubira voici Dupond-Moretti … Présent, Exit les pires boulets. Mais entrée de sectaires - Présent
  • Il soutient que le capitalisme est remplacé par l'étatisme, «une forme d'économie politique dans laquelle l'État exerce un contrôle centralisé important sur les affaires sociales et économiques». , Un commentaire révélateur d'un directeur de la finance - World Socialist Web Site
  • Ne faudrait il donc pas se dégager de ” l’actualité ” et présenter AUSSI les systèmes économiques et politiques qui permettraient de redonner vie à la nation ? En présentant les bonnes idées économiques. philosophiques, et politiques, puisque les lycées et les universités forment des marxistes, et les médias vantent l’étatisme et le mondialisme. Présent, Le débat d’idées sous contrôle judiciaire - Présent
  • L'anticapitalisme et le ressentiment à l'égard des capitalistes constituent une sorte de religion identitaire des intellectuels. Les intellectuels de gauche comme de droite ont souvent en commun une tendance à l'étatisme – la conviction selon laquelle les problèmes économiques et sociaux peuvent se résoudre avant tout par une intervention active de l'État. Le Point, Pourquoi les intellectuels n'aiment pas le capitalisme - Le Point
  • Face à ce qu’il perçoit comme une crise du maintien de l’ordre, l’État attise la brutalité de sa police en la dotant d’un arsenal militaire toujours plus puissant et fourni – au grand bonheur des marchands d’armes. Démontant la rhétorique humanitaire de ses défenseurs, Paul Rocher montre que le recours massif aux armes non létales est la marque d’un étatisme autoritaire de plus en plus intolérant à toute contestation dans une période de recul social majeur. Conçues comme des armes « défensives », elles forment dans la pratique l’artillerie de l’offensive néolibérale en cours, rappelant, à quiconque entreprend d’y résister, la nécessité de l’autodéfense populaire. Reporterre, le quotidien de l'écologie, Depuis trente ans, l’Etat use de plus en plus d’armes « non létales »
  • Le plus édifiant de cette crise, c’est d’avoir occasionné un stupéfiant et offensif retour des vieilles phobies antilibérales et autres pathologies statolâtriques (l’étatisme « viral ») propres à notre pays. Contrepoints, L’« étatisme viral », l’autre épidémie du moment | Contrepoints
  • La forme de capitalisme à laquelle nous nous affrontons n’est ni celle des années 30 ni celle de l’après-guerre. Le néolibéralisme met en œuvre en France un étatisme autoritaire de marché qui fait fi de la démocratie et de l’état de droit et établit son emprise par la communication et par la force (police, armée). Club de Mediapart, « L’inhumain d’abord » n’a pas partie gagnée. | Le Club de Mediapart

Traductions du mot « étatisme »

Langue Traduction
Anglais statism
Espagnol estatismo
Italien statalismo
Allemand statismus
Chinois 国家主义
Arabe الدولة
Portugais estatismo
Russe этатизм
Japonais 統計
Basque estatismo
Corse statisimu
Source : Google Translate API

Synonymes de « étatisme »

Source : synonymes de étatisme sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « étatisme »

Étatisme

Retour au sommaire ➦

Partager