La langue française

Chrétien, chrétienne

Sommaire

  • Définitions du mot chrétien, chrétienne
  • Étymologie de « chrétien »
  • Phonétique de « chrétien »
  • Évolution historique de l’usage du mot « chrétien »
  • Citations contenant le mot « chrétien »
  • Images d'illustration du mot « chrétien »
  • Traductions du mot « chrétien »
  • Synonymes de « chrétien »
  • Antonymes de « chrétien »

Définitions du mot chrétien, chrétienne

Trésor de la Langue Française informatisé

CHRÉTIEN, IENNE, adj. et subst.

I.− Adjectif
A.− [En parlant d'une pers.] Qui professe la religion issue du Christ. Le monde chrétien, Église chrétienne, le(s) peuple(s) chrétien(s), une âme chrétienne. Anton. athée, gentil, infidèle, païen :
1. Ici l'orateur chrétien fut interrompu. Un bruit inusité se perpétuoit en un coin de l'église : c'étoit l'endroit où se trouvoit Annette. Balzac, Annette et le criminel,1824, p. 161.
HIST. Le Roi Très Chrétien, Sa Majesté Très Chrétienne. Le roi de France :
2. Mais pour notre ami [Giraudoux] il ne s'agit plus de ménager le roi très chrétien, ni les jésuites, ni le bénin M. de Malesherbes : le beau nuage diapré autour de ses audaces ne le protège contre personne. Mauriac, Journal 3,1940, p. 243.
SYNT. Pays chrétien, prêtre(s) chrétien(s), famille(s), vierge(s) chrétienne(s); anachorète chrétien (Lamartine, Cours fam. de litt., 40eentretien, 1859, p. 243), clergé chrétien (Guizot, Hist. gén. de la civilisation en Europe, 1828, p. 2).
Rem. On relève ds la docum. le néol. chrétienneté, subst. fém. Le monde chrétien, la chrétienté* (au sens A) (cf. Renan, Hist. du peuple d'Israël, t. 3, 1891, p. 430).
B.− [En parlant d'entités plus ou moins abstr.]
1. Qui est propre, relatif à cette religion. La foi, la morale, la religion chrétienne :
3. On multiplie, à la base du mariage chrétien, les offenses à la raison et à la nature, ce qui est d'ailleurs l'esprit même du christianisme : quia absurdum. Montherlant, Le Démon du bien,1937, p. 1234.
SYNT. Charité, doctrine chrétienne; l'ascétisme chrétien (cf. abstinence ex. 7), le symbolisme chrétien (Bloy, La Femme pauvre, 1897, p. 91), un sarcophage chrétien (A. France, Le Crime de Sylvestre Bonnard, 1881, p. 372).
Ère chrétienne. Ère commençant à la naissance de Jésus-Christ, et dans laquelle on compte les années à partir de cette date :
4. La révolte de Spartacus à la fin du monde antique, quelques dizaines d'années avant l'ère chrétienne, est à cet égard [du point de vue de principe d'équivalence, vie contre vie] exemplaire. Camus, L'Homme révolté,1951, p. 139.
2. Qui est conforme à la doctrine enseignée par Jésus-Christ, à la morale qu'il a instituée. Mener une vie chrétienne, une mort chrétienne, des sentiments chrétiens :
5. ... et las d'antienne, De prêche et de sermon, fils de famille ancienne, N'as-tu pas quelque part deux vieux parents dévots, Qui t'ont fait dans un gîte obscur aux bleus vitraux Une enfance assombrie, austèrement chrétienne? J. Lorrain, Les Griseries,Le Voyageur, 1887, p. 47.
3. Qui porte l'empreinte de cette doctrine, de cette morale, qui s'en inspire. Culture, démocratie chrétienne; humanisme chrétien. Extrait Weitling, Bruno Bauer (idée du communisme chrétien) (Michelet, Journal,1854, p. 238):
6. Vouloir fonder une philosophie chrétienne sur l'évangile seul serait impossible, puisque, même lorsqu'il ne cite pas l'Ancien Testament, il le suppose. Gilson, L'Esprit de la philos. médiév.,t. 2, 1932, p. 193.
Rem. On rencontre ds la docum. un néol. composé de christiano-(formation sav. d'apr. le lat. christianus) et de l'adj. classique. Ces valeurs que la civilisation christiano-classique a produites (Sorel, Réflexions sur la violence, 1908, p. 362).
En partic.
a) [Surtout avec la négation] Qui est conforme à la générosité d'un parfait chrétien. Vous n'exprimez pas là un sentiment chrétien (Rob.).Fam. Qui s'accorde avec l'honnêteté, la justice, la morale. S'enrichir par des moyens peu chrétiens (Lar. 19e-20e).
Région. (Canada). Humain, loyal. C'est pas chrétien de faire pâtir une petite bête comme ça (Bél.1957).
b) Acceptable, convenable. Savez-vous quelque chose d'un peu plus chrétien (Lar. 19e).
Spéc., péj. [Pour qualifier une boisson (lait ou vin), p. allus. à l'eau du baptême] Additionné d'eau, mouillé (cf. baptiser B 2). Une douzaine de drôlesses déguisées en laitières vendent du lait trois fois chrétien (Privat d'Anglemont ds Larch.1880).
Emploi adv.
Parler chrétien (au fig., vx et fam.). Parler de façon intelligible, claire :
7. Quant à ta tente, à ta tente, manufacturée, je l'ai bien regardée hier (...) eh bien! je parle chrétien, vraiment, je suis pas bien sûr qu'il y ait encore de la toile autour des trous... E. de Goncourt, Les Frères Zemganno,1879, p. 103.
Écrire chrétien. Écrire d'une manière chrétienne :
8. Écrire chrétien, en ce siècle, ce n'est pas prendre un brevet de pauvreté. C'est prendre un brevet de misère. Péguy, L'Argent,1913, p. 1146.
II.− Substantif
A.− Emploi comme subst. masc. et fém.
1. Personne professant la religion issue de Jésus-Christ et appartenant aux Églises catholique, protestantes ou orthodoxe. Les premiers chrétiens, une jeune chrétienne; agir, mourir en bon chrétien :
9. Pour le Chrétien, il n'est pas question de s'évanouir dans l'ombre, mais de monter dans la lumière, de la Croix. Teilhard de Chardin, Le Milieu divin,1955, p. 119.
POL. Chrétiens progressistes. Chrétiens qui collaborent avec les partis de gauche pour mener leur action politique (cf. Lar. encyclop., Lar. 3). Chrétiens sociaux. Chrétiens se réclamant de la démocratie chrétienne :
10. Les chrétiens-sociaux sentaient le vent souffler en poupe de leur nacelle et s'enchantaient de l'importance de L'Aube, du grand tirage d'Ouest-France, du développement de Temps présent et de Témoignage chrétien. De Gaulle, Mémoires de guerre,1959, p. 114.
SYNT. Chrétien baptisé (cf. baptisé ex. 2), janséniste (Sainte-Beuve, Port-Royal, t. 5, 1859, p. 351), luthérien (Vigny, Le Journal d'un poète, 1842, p. 1178), traditionnel (Camus, L'Homme révolté, 1951, p. 238); chrétien(s) des catacombes (Bloy, La Femme pauvre, 1897, p. 237).
2. P. ext., fam. Personne présentant des qualités humaines inspirées par l'éthique chrétienne :
11. Pour les prisonniers [les mineurs restés au fond de la mine], c'était la douzième journée qui commençait (...) sans pain, sans feu, dans ces ténèbres glaciales! Cette abominable idée mouillait les paupières, raidissait les bras à la besogne. Il semblait impossible que des chrétiens vécussent davantage, les coups lointains s'affaiblissaient depuis la veille... Zola, Germinal,1885, p. 1554.
a) [Considérée sous le rapp. de son caractère] C'est un rude chrétien, une terrible chrétienne (Lar. 19e, Lar. encyclop.). Un bon chrétien. Un homme accommodant (cf. Bél. 1957).
b) [P. oppos. à animal] Manger du chrétien, de la chair de chrétien. Manger de la chair humaine. Il fait un temps à ne pas laisser un chrétien dehors. Il fait un temps très désagréable (cf. Rob., etc.).
B.− Emploi subst. masc. [En parlant d'un inanimé]
1. [concret]
a) Région. (Suisse, etc.), et fam. Marcher sur le/ son chrétien. Marcher pieds nus (cf. Pierreh. Suppl. 1926 et chrétienté C 1) :
12. Le vent a sucé mon manteau et la route si bien mordillé ma semelle que je marche sur le chrétien. A. Arnoux, Abisag,1919, p. 267.
b) HORTIC. Synon. de bon-chrétien* (rare) :
13. ... au potager avec les espaliers où prenaient, en septembre, d'étonnants embonpoints, les beurrés d'Amanlis, les doyennés du Comice, les duchesses d'Angoulême, les passe-crassanes, les chrétiens d'hiver... P. Vialar, La Mort est un commencement,Le Clos des Trois Maisons, 1946, p. 205.
2. [abstr.] Avec valeur de neutre, rare. Ce qui est chrétien :
14. Dans le chrétien, dans le sacré elle [la France] a la garde de la foi; et peut-être encore plus de la charité... Péguy, L'Argent,1913, p. 1262.
Rem. On rencontre ds la docum. le subst. fém. chrétiennerie, péj. Quartier chrétien d'une ville (p. oppos. à juiverie « quartier juif »); chrétienté. Madame Gervaise (à Jeannette) (...) C'est une histoire unique et elle fut jouée deux fois. Une fois en juiverie, une fois en chrétiennerie (Péguy, Le Mystère des Saints Innocents, 1912, p. 128). Attesté seulement ds Guérin 1892 qui le qualifie de ,,néol. inusité``.
Prononc. et Orth. : [kʀetjε ̃], fém. [-tjεn]. a) Prononc. de l'initiale par [k]. Cf. lettre C, prononc. de ch dans les mots d'orig. gr. b) Prononc. de t + i par [t]. − Lorsque t est précédé de s ou de x. Ainsi dans chrétien dont l'anc. graph. est chrestien. Cf. aussi dans question, mixtion, combustion, dynastie, châtier (anc. fr. chastier). − Dans les mots terminés en -tié(r) du type moitié, bonnetier, sauf balbutier et initier; t + i = [t] également dans centiare, éléphantiasis, galimatias, dans les formes portions et portiez du verbe porter (p. anal. avec les autres formes du verbe et pour éviter la confusion avec le subst. portion), dans entretien, qu'il entretienne, soutien, qu'il soutienne, retienne, dans étiage, affutiau. Pour ces listes de mots cf. Rouss.-Lacl. 1927, p. 161, Fouché Prononc. 1959, p. 300, Kamm. 1964, p. 173. Cf. encore Mart. Comment prononce 1913, p. 335 et 337, et Grammont Prononc. 1958, p. 83. c) Finale [-jε ̃]. À partir du xvies. la finale -ien se prononce [-jɑ ̃] dans la prononc. pop. : bian, chian, chrétian, comédian, tu vians, etc. Dans la lang. correcte [jε ̃] se maintient grâce à l'action des grammairiens, et p. anal. avec les cas où -ien final se trouve en liaison avec un mot commençant par une voyelle, et p. anal. avec le fém. -ienne [-jεn] (cf. Buben 1935, § 94). Fér. Crit. t. 1 1787 rappelle qu'on a écrit chrêtien pour figurer la disparition de l's, mais que l'on a abandonné cette graph. à cause du timbre fermé de l'e [e] : [kʀe-], l'ê accent circonflexe se prononçant avec le timbre ouvert (ex. : fête). Ds Ac. 1694 et 1718 encore : chrestien; ds Ac. 1740-1932 sous la forme moderne. Étymol. et Hist. 1. a) 842 adj. christian « qui professe la religion de Jésus-Christ » (Serments de Strasbourg, 1, 1 ds Henry Chrestomathie t. 1, p. 2); subst. ca 1050 cristïens (Vie de Saint-Alexis, éd. C. Storey, vers 340); b) 1174-87 subst. masc. fém. crestïen, crestïene « homme, femme » (Chrétien de Troyes, Perceval, éd. W. Roach, 2978); 2. ca 881 adj. christiien « propre aux chrétiens » (Séquence de Sainte-Eulalie, 2, 14 ds Henry, op. cit., p. 3). Adaptation du lat. chrét. christianus, subst. « chrétien » (dès 64 sous Néron, Tacite ds TLL Onom., 414, 8, s.v. Christus) adj. (Tertullien, ibid., 413, 32), dér. irrégulier de Christus « Christ » (Tacite, ibid., 409, 54), empr. au gr. Χ ρ ι σ τ ο ́ ς « oint; qui a reçu l'onction sainte; l'Oint du Seigneur, Jésus-Christ ». Fréq. abs. littér. : 10 025. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 20 282, b) 6 835; xxes. : a) 11 181, b) 14 941. Bbg. Cohen 1946, p. 41.

Wiktionnaire

Adjectif

chrétien \kʁe.tjɛ̃\

  1. (Religion) Qui professe la religion issue des enseignements de Jésus-Christ.
    • Le rapport qui existe entre la doctrine chrétienne et la rectitude des mœurs, Taine le lui avait montré : chaque fois que l’homme se fait païen, il se retrouve voluptueux et dur. — (Abbé Paul Buysse, Vers la Foi catholique : L’Église de Jésus, 1926, page 189)
    • Sur le front, juste au milieu, la croix berbère était tracée en bleu, symbole inconnu, inexplicable chez ces peuplades autochtones qui ne furent jamais chrétiennes et que l’islam vint prendre toutes sauvages et fétichistes, pour sa grande floraison de foi et d’espérance. — (Isabelle Eberhardt, Yasmina, 1902)
    • Mais la grosse voix du curé, la voix claire des gamins arrivaient encore à son oreille et continuaient derrière elle :
      - Êtes vous chrétien ?
      - Oui, je suis chrétien.
      - Qu’est-ce qu’un chrétien ?
      - C’est quelqu’un qui, étant baptisé…, baptisé…, baptisé.
      — (Gustave Flaubert, Madame Bovary)
  2. Qui appartient ou qui est propre au christianisme.
    • Toutes les religions prêtent la main au despotisme ; je n’en connais aucune toutefois qui le favorise autant que la chrétienne. — (Jean-Paul Marat, Les Chaînes de l’esclavage)
    • Les vieux symboles chrétiens, tant expliqués, tant traduits, présentent à l’esprit, dès qu’on les voit, une signification trop claire. Ce sont des symboles austères de mort, de mortification. — (Jules Michelet, Du prêtre, de la femme, de la famille, 3e éd., Hachette & Paulin, 1845, p. 181)
  3. (Par extension) Qui adopte un comportement généreux, supposé conforme aux préceptes de la religion de Jésus-Christ.
    • Cette sollicitude ne la surprenait guère : Alice avait toujours eu cette espèce de charité très chrétienne, qui attendait que l'on fût au fond du trou pour vous tendre la main. — (Laure Pfeffer, Si peu la fin du monde, Éditions Buchet-Chastel, 2019)

Nom commun

chrétien \kʁe.tjɛ̃\ masculin (pour une femme on dit : chrétienne)

  1. Adepte de la religion de Jésus de Nazareth, dit Jésus-Christ.
    • Il est donc interdit aux chrétiens de fonder de nouvelles églises ; la loi le défend, et le fanatisme religieux de la nation dominante ne permet pas au gouvernement d’user d’indulgence à cet égard. — (Anonyme, « Pays musulmans - Les Rayas », Revue des Deux Mondes, 1829, t. 1)
    • Les vestiges du culte primitif et du druidisme sont assez rares, grâce au zèle des chrétiens des premiers siècles, qui renversèrent, brisèrent et enfouirent une multitude de pierres-fittes. — (Alexandre Ducourneau, Histoire nationale des départements de France : Guienne, Paris, chez Marescq & Cie, 1845, p. 3)
    • Campé dès le commencement de la messe sous le porche, il examina l’église en regardant tous les chrétiens, mais plus particulièrement les chrétiennes qui trempaient leurs doigts dans l’eau sainte. — (Honoré de Balzac, Modeste Mignon, 1844)
    • Les premiers chrétiens attendaient le retour du Christ et la ruine totale du monde païen, avec l’instauration du royaume des saints, pour la fin de la première géné­ration. La catastrophe ne se produisit pas, […]. — (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, ch. IV, « La grève prolétarienne », 1908, p. 165)
    • Tout autre est la conduite du véritable chrétien. Il doit d’abord s’en tenir à la foi, et seulement ensuite chercher à la justifier en raison. — (Louis Rougier, Histoire d’une faillite philosophique : la Scolastique, 1925)
    • Les Groenlandais danois sont devenus de bons chrétiens ; ils persistent toutefois, à témoigner leur confiance à l’« Angakok ». Ce personnage important peut être comparé au rebouteux ou sorcier de nos campagnes. — (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
    • Humaniste, vous mettez l’homme au centre du monde, avec sa sagesse naturelle, son instinct du bonheur terrestre, son salutaire égoïsme ; chrétien, vous devez y mettre le Christ, c’est-à-dire la déraison de la Croix, le goût de la souffrance, la destruction du moi par la soif maladive de l’absolu et de l’éternel. — (Pierre-Henri Simon , Les Raisins verts, 1950)
    • La condition du chrétien au milieu du monde est celle d'un pauvre, ne possédant rien, et pourtant comblé à chaque instant et à travers toutes choses. — (Jean Lafrance, Persévérants dans la prière, MédiasPaul & Éditions Paulines, Paris/Montréal, 1982, p. 76)
  2. (Familier) Homme, personne.
    • C’est un dur chrétien : C’est un homme difficile.
    • Une dure chrétienne : Une méchante femme.

Forme d’adjectif

chrétienne \kʁe.tjɛn\

  1. Féminin singulier de chrétien.
    • Or, dans la pensée chrétienne, plusieurs serpents jouent un rôle de grande importance. — (Jean-Loïc Le Quellec, Frédéric Dumerchat, Gâtine et Thouarsais mythologiques, Geste éditions, 1994, page 38)

Nom commun

chrétienne \kʁe.tjɛn\ féminin (pour un homme on dit : chrétien)

  1. Femme ou fille adepte de la religion de Jésus de Nazareth, dit Jésus-Christ.
    • Campé dès le commencement de la messe sous le porche, il examina l’église en regardant tous les chrétiens, mais plus particulièrement les chrétiennes qui trempaient leurs doigts dans l’eau sainte. — (Honoré de Balzac, Modeste Mignon, 1844)
  2. (Familier) Femme.
    • Une dure chrétienne : Une méchante femme.

Forme d’adjectif

chrétienne \kʁe.tjɛn\

  1. Féminin singulier de chrétien.
    • Or, dans la pensée chrétienne, plusieurs serpents jouent un rôle de grande importance. — (Jean-Loïc Le Quellec, Frédéric Dumerchat, Gâtine et Thouarsais mythologiques, Geste éditions, 1994, page 38)

Nom commun

chrétienne \kʁe.tjɛn\ féminin (pour un homme on dit : chrétien)

  1. Femme ou fille adepte de la religion de Jésus de Nazareth, dit Jésus-Christ.
    • Campé dès le commencement de la messe sous le porche, il examina l’église en regardant tous les chrétiens, mais plus particulièrement les chrétiennes qui trempaient leurs doigts dans l’eau sainte. — (Honoré de Balzac, Modeste Mignon, 1844)
  2. (Familier) Femme.
    • Une dure chrétienne : Une méchante femme.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

CHRÉTIEN (kré-tiin, tiè-n') adj.
  • 1Qui professe la religion du Christ. Le monde chrétien. Le peuple chrétien. Une âme chrétienne. Elle a trop de vertus pour n'être pas chrétienne, Corneille, Poly. IV, 3. Quel est cet aveuglement dans une âme chrétienne, et qui le pourrait comprendre, d'être incapable de manquer aux hommes et de ne craindre pas de manquer à Dieu ? Bossuet, Anne de Gonz. Que, pour conserver un faux honneur, il soit permis d'accepter en conscience un duel, contre les édits de tous les états chrétiens et contre tous les canons de l'Église, Pascal, Prov. 14.
  • 2Qui appartient, qui est propre au christianisme. La religion chrétienne. Des largesses chrétiennes suffiraient peut-être aujourd'hui pour vous acquitter envers votre juge, Massillon, Car. Fausse Conf. Ces outrages n'ont rien de philosophique, je dirai plus, ils n'ont rien de chrétien, Voltaire, Phil. II, 227. La vie chrétienne que je vous propose, si pénitente, si mortifiée, si détachée des sens et de nous-mêmes, Bossuet, la Vallière.

    Cela n'est pas chrétien, cela n'est pas conforme à la charité.

    Le roi Très Chrétien, Sa Majesté Très Chrétienne, le roi de France.

    Familièrement. Parler chrétien, parler d'une façon à être compris. Il faut parler chrétien, si vous voulez que je vous entende, Molière, les Préc. rid. 7.

  • 3 Substantivement. Celui, celle qui professe le christianisme. Aux plus apres tourments un chrétien est en butte, Corneille, Poly. I, 1. Je sais quelle est l'humeur et l'esprit du chrétien, Corneille, ib. III, 3. Tous chrétiens sont rebelles, Corneille, ib. III, 3. Certes ou les chrétiens ont d'étranges manies…, Corneille, ib. IV, 5. Quoi ! vous entreprenez de sauver un chrétien ! Corneille, ib. IV, 6. Les chrétiens n'ont qu'un dieu, maître absolu de tout, De qui le seul vouloir fait tout ce qu'il résout, Corneille, ib. IV, 6. Enfin chez les chrétiens les mœurs sont innocentes, Corneille, ib. IV, 6. Celle [la félicité] d'un vrai chrétien n'est que dans ses souffrances, Les plus cruels tourments lui sont des récompenses, Corneille, ib. V, 2. Un chrétien ne craint rien, ne dissimule rien ; Aux yeux de tout le monde il est toujours chrétien, Corneille, ib. V, 2. Qui sans prendre l'autrui vivent en bon chrétien, Régnier, Sat. XI. Je trouve ici les chrétiens trop savants : chrétien, tu sais trop la distinction des péchés véniels d'avec les mortels, Bossuet, Marie-Thér. Nous vîmes alors dans cette princesse, au milieu des alarmes d'une mère, la foi d'une chrétienne, Bossuet, ib. Fille, femme, mère, maîtresse, reine, telle que nos vœux l'auraient pu faire, plus que tout cela chrétienne, Bossuet, ib. Lessius parlera en païen de l'homicide, et peut-être en chrétien de l'aumône ; Vasquez parlera en païen de l'aumône et en chrétien de l'homicide, Pascal, Prov. 13.
  • 4Chrétien de St-Jean, de St-Thomas, sectaires des premiers siècles. Les chrétiens de St-Thomas existent encore dans l'Inde.

    En Espagne, vieux chrétiens, les chrétiens de race chrétienne, par opposition à nouveaux chrétiens, terme désignant les Mores et les Juifs convertis.

    Chrétien de la ceinture, nom donné dans l'Orient aux Nestoriens et Jacobites

  • 5 Familièrement, un chrétien, un homme. C'est un dur chrétien, c'est un homme difficile. Une dure chrétienne, une méchante femme.

    Une chrétienne, une femme. Direz-vous : je suis sans chrétienne, La Fontaine, Pâté.

    Un bon chrétien, un homme facile, accommodant. Car, grâce au droit reçu chez les Parisiens, Gens de douce nature et maris bons chrétiens, Boileau, Sat. X.

  • 6Bon-chrétien, sorte de grosse poire. Bon-chrétien d'été. Bon-chrétien d'hiver. Au plur. Des bons-chrétiens.

HISTORIQUE

IXe s. Pro deo amur et pro christian poblo, Serment.

Xe s. Qued elle fuie lo nom christien, Eulalie.

XIe s. E nous defendons que l'om christien fors de la terre ne vende, Lois de Guill. 41. Si recevrai la chrestiene lei, Ch. de Rol. VI. Si recevrez la lei [croyance] de chrestiens, ib. III.

XIIe s. À crestianes lois, Ronc. p. 27. [Charle] Qui des rois crestiens est topaze et rubis, Sax. XXVI.

XIIIe s. Je vous deffens… que vous n'assailliez mie ceste cité, quar elle est de crestiens, et vous estes pelerin, Villehardouin, XLVIII.

XVe s. Tout crestian qui est loyal et bon, Du bien de paix se doit fort resjouir, Orléans, Ball. 126. Ung des plus crueulx chrestiens du monde, Journal de Paris sous Charles VI, an 1436, p. 166, dans LACURNE. Loys Daulphin, duc de Guyenne, En bastissant ceste besogne, Print une belle chrestienne Fille du duc Jean de Bourgogne, Martial D'Auvergne, Vigiles de Charles VII, dans RICHELET.

XVIe s. Plus de gens bestes que d'asnes chrestiens, Leroux de Lincy, Prov. t. I, p. 7. Juifs en pasques, Mores en nopces, Chrestiens en plaidoyers Despendent leurs deniers, Leroux de Lincy, ib. p. 290.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

CHRÉTIEN, s. m. (Théologie.) en parlant des personnes, signifie celui qui étant baptisé fait profession de la doctrine de Jesus-Christ : & en parlant des choses, ce qui est conforme à la loi évangélique : ainsi l’on dit un discours chrétien, une vie chrétienne, des sentimens chrétiens, &c.

Ce fut à Antioche, vers l’an 41, que l’on commença à donner le nom de Chrétien à ceux qui professoient la foi de Jesus-Christ, & que l’on appelloit auparavant disciples. On les nommoit encore élûs, freres, saints, croyans, fideles, Nazaréens. On les appella aussi Jesséens, du nom de Jessé, pere de David ; & selon d’autres, de Jesus-Christ, auteur de leur religion. Philon les nomme Therapeutes ; mais c’est une question encore indécise, que de savoir si les Therapeutes étoient Chrétiens. Voyez Therapeutes. On leur donnoit le nom Grec d’ἰχθὺς, en Latin pisciculi, qu’on regarde vraissemblablement comme un nom technique, composé des premieres lettres de chacun de ces mots, Ιησοῦς Χριστὸς, Θεου Υιος, Σωτερ ; Jesus-Christus, Dei filius, salvator. On les appella encore Gnostiques, γνωστικοὺς, c’est-à-dire hommes doüés de science & d’intelligence ; & quelquefois Théophores & Christophores, c’est-à-dire temples de Dieu, temples du Christ. On trouve dans quelques peres, mais rarement, les Chrétiens désignés par le nom même de Christs, ou consacrés à Dieu par les onctions saintes du baptême & de la confirmation.

Les Payens, qui les regardoient comme des gens dévoüés à la mort, destinés au feu & aux gibets, leur donnoient des noms injurieux tirés de ces supplices, tels que biœothanati, sarmenticii, semaxii. On leur prodiguoit aussi les odieuses qualifications d’imposteurs, de magiciens, & on les confondoit avec les Juifs. Julien l’apostat ne les désignoit que par le titre méprisant de Galiléens, qu’il donnoit à Jesus-Christ lui-même. Le peuple leur donnoit le nom d’athées, parce qu’ils combattoient le culte des faux dieux ; les savans, celui de Grecs & d’imposteurs, ou de sophistes. On les nomma aussi sibyllistes, parce que dans leurs disputes avec les Payens, quelques-uns alleguerent l’autorité de ces livres des Sibylles, qui passent aujourd’hui généralement pour supposés ; parabolaires ou parabolains & désespérés, à cause du courage avec lequel ils bravoient la mort. Les hérétiques leur donnerent aussi divers noms ridicules ou méprisans, comme ceux d’allégoristes, de simples, d’anthropolatres, ou adorateurs d’hommes, &c. Bingham, orig. eccles. tom. I. lib. j. e. j. & ij.

Le Roi de France porte le titre de Roi très-Chrétien, prérogative dont on fait remonter l’origine jusqu’à Childebert, à qui S. Grégoire le Grand écrivoit que le royaume de France est autant élevé en dignité au-dessus des autres royaumes, que la royauté elle-même est au-dessus de la condition des hommes privés. Il est certain que Charles Martel & Pepin le Bref ont porté ce titre. Lambecius, dans le troisieme tome de son catalogue de la bibliotheque des empereurs, prétend que le nom de Roi très-Chrétien a été donné aux rois de la seconde race, non en qualité de rois de France, mais en qualité d’empereurs d’Allemagne ; prétention absurde & convaincue de faux par le témoignage uniforme & constant de tous les historiens.

Chrétienne (cour) ou cour de chrétienté, nom qu’on donnoit en Angleterre à un tribunal tout composé d’ecclésiastiques, par opposition à la cour laye, dont les membres étoient tous laïques.

Chrétienne, (Église) voyez Église.

Chrétienne, (Religion) voyez Christianisme & Religion.

Chrétiens de S. Jean, secte corrompue de Chrétiens, répandue à Bassora & aux environs, qu’on nomme aussi Sabéens & Mandaïtes. Voyez Sabéens & Mandaïtes.

Ces prétendus Chrétiens, qu’on croit d’abord avoir habité le long du Jourdain, où S. Jean baptisoit, & avoir pris de-là le nom de Chrétiens de S. Jean, & qui, après la conquête de la Palestine par les Mahométans, se retirerent dans la Mésopotamie & la Chaldée, ne sont, de l’aveu de tous les voyageurs, ni Juifs, ni Chrétiens, ni Musulmans. M. Chambers dit que tous les ans ils célebrent une fête de cinq jours, pendant lesquels ils vont recevoir de la main de leurs évêques le baptême de S. Jean, & que leur baptême ordinaire s’administre dans les fleuves ou rivieres, & seulement le Dimanche.

M. Fourmont l’aîné, dans un mémoire historique sur cette secte, dit entre autres choses, qu’elle se donne une origine très-ancienne, remontant au moins jusqu’à Abraham ; & que de tems immémorial elle a eu des simulachres, des arbres dévoués, des bois sacrés, des temples, des fêtes, une hiérarchie, l’adoration, la priere, & même une idée de la résurrection ; pratiques qui sont un mêlange du Judaïsme & du Paganisme, plûtôt qu’une preuve bien nette de Christianisme. Les Mathématiciens qui dominoient parmi eux forgeoient des dogmes, ou rejettoient ceux des autres, selon leurs calculs. Ainsi, les uns soûtenoient que la résurrection devoit se faire au bout de 9000 ans, parce qu’ils fixoient à ce tems la révolution entiere des orbes célestes ; d’autres ne l’attendoient qu’au bout de 36426 ans. Plusieurs d’entr’eux soûtenoient dans le monde, ou dans les mondes, une espece d’éternité, pendant laquelle tour-à-tour ces mondes étoient détruits & refaits. On a une homélie de S. Grégoire de Nazianze contre les Sabiens ou Sabéens. L’alcoran fait mention de cette secte. Ils font une mémoire honorable de S. Jean Baptiste, dont ils se disent les disciples ; & leurs liturgies & autres livres font mention du baptême, & de quelques autres sacremens qu’on ne rencontre que chez les Chrétiens. Mém. de l’acad. des inscript. & belles-lett. tom. XII. p. 16. & suiv. (G)

Chrétiens de S. Thomas, est un peuple des Indes orientales, qui, suivant la tradition du pays, reçut la foi de l’évangile par la prédication de l’apôtre S. Thomas.

A l’arrivée des Portugais à Calecut, & au premier voyage qu’ils firent aux Indes, ils y trouverent les anciens convertis qui, ayant appris qu’il étoit arrivé dans leur contrée un peuple nouveau qui avoit une vénération particuliere pour la croix, leur proposerent une alliance par des ambassadeurs, & implorerent leur secours contre des princes payens dont ils étoient opprimés.

Il est certain que les Chrétiens de S. Thomas sont des peuples naturels ou originaires de l’Inde. On les appelle autrement Nazaréens ; mais comme la coûrume du pays a attaché à ce nom une idée de mépris, ils prennent celui de Mappuley, & au plurier, Mappuleymar.

Ils forment une tribu considérable, mais toûjours divisée par des factions & des inimitiés invétérées. Elle est dispersée depuis Calecut jusqu’à Travencor, occupant en certains endroits une ville entiere, en d’autres n’en occupant qu’un quartier.

Ils se regardent comme étrangers dans leur pays. Leur tradition est que leurs peres sont venus d’une contrée voisine de la ville de Meilapur, où ils étoient persécutés. Quant au tems de leur transmigration, ils l’ignorent, n’ayant ni monumens ni archives.

Ils attribuent leur conversion, discipline, & doctrine, à S. Thomas ; & il est dit dans leur breviaire que cet apôtre passa de leur pays à la Chine.

Nous n’entrerons point ici dans la question, si le S. Thomas fameux dans cette contrée est saint Thomas l’apôtre, ou quelqu’autre saint du même nom, ou un marchand Nestorien appellé Thomas ; nous observerons seulement que les savans, en particulier M. Huet, pensent que ce n’est point l’apôtre.

La suite de l’histoire de cette église n’est pas moins difficile à développer que son origine : nous lisons dans nos auteurs que le patriarche d’Alexandrie envoya des évêques aux Indiens, & en particulier S. Pantænus, S. Fromentius, &c. mais on ne sait si ce fut précisément à ces peuples. Baronius est pour l’affirmative ; le Portugais, auteur de l’histoire d’Ethiopie, donne au contraire ces missionnaires aux Ethiopiens. Le seul fait certain, c’est que depuis plusieurs siecles les Chrétiens de S. Thomas ont reçu des évêques du côté de Babylone ou de Syrie. Il y a encore aujourd’hui à Babylone une espece de patriarche qui continue cette mission.

On demande si leur apôtre leur ordonna quelques évêques dont l’ordre se seroit éteint dans la suite des tems, faute de sujets capables des fonctions épiscopales, ou si l’apôtre ne leur laissa point d’évêques ordonnés par ses mains : mais qui peut répondre à cette question ?

L’église de ces Chrétiens, à la premiere arrivée des Portugais, étoit entierement gouvernée par ces évêques étrangers.

Ils faisoient leur office en Chaldéen, selon les uns ; en Syriaque, selon d’autres : hors de-là ils parloient la langue de leurs voisins.

Ce furent vraissemblablement ces évêques qui introduisirent parmi eux la langue Chaldéenne & les erreurs répandues dans l’Orient dans les tems du Nestorianisme, de l’Eutychianisme, & d’autres hérésies.

Ce mêlange d’opinions, & l’interruption totale de l’ordre des évêques pendant plusieurs années consécutives, avoient mis leur religion dans une espece de chaos ; leur maniere de célebrer l’eucharistie, lorsque les Portugais arriverent chez eux, suffira pour en donner quelque idée.

On avoit pratiqué au-dessus de l’autel une espece de tribune ou galerie ; pendant que le prêtre commençoit en-bas l’office à voix basse, on fricassoit au-dessus un gateau de fleur de ris dans de l’huile & du beurre ; lorsque ce gateau étoit assez cuit, on le descendoit dans un panier sur l’autel, où le prêtre le consacroit. A l’égard des autres especes, au lieu de vin, ils usoient d’une eau-de-vie faite à la maniere du pays. Leurs ordinations n’étoient guere plus régulieres ; l’archidiacre, qui étoit quelquefois plus respecté que l’évêque même, ordonnoit les prêtres.

Ils étoient dans une infinité d’autres abus : les Portugais travaillerent à les réformer ; pour cet effet, ils eurent recours aux puissances séculiere & ecclésiastique : ils citerent les évêques de cette secte à des conciles assemblés à Goa ; ils les instruisirent, & même les envoyerent en Portugal & à Rome, pour y apprendre la doctrine & les rits de l’église Romaine : mais ces évêques, à leur retour, retombant dans leurs premieres erreurs, les Portugais, convaincus de l’inutilité de leurs précautions, les exclurent de leurs dioceses, & les remplacerent par un évêque Européen ; conduite qui les rendit très-odieux.

Dom Frey Aleixo de Menesès, archevêque de Goa, gouvernant les Portugais-Indiens par interim, & au défaut d’un viceroi, profita de cette occasion pour convoquer un concile dans le village de Diamper, où l’on fit un grand nombre de canons & d’ordonnances, & où l’on réunit les Chrétiens de S. Thomas à l’église Romaine. Il fut secondé dans ses opérations par les Jésuites ; mais après sa mort, la plûpart de ces nouveaux convertis devinrent relaps, & continuerent d’être moitié catholiques, & moitié hérétiques.

On a une histoire Portugaise de leurs erreurs, composée par Antoine Govea, de l’ordre de S. Augustin ; depuis traduite en Espagnol & en François, & imprimée à Bruxelles en 1609, sous le titre d’histoire orientale des grands progrès de l’église catholique, en la réduction des anciens Chrétiens, dits de S. Thomas.

Suivant cette histoire, les Chrétiens de S. Thomas, 1° soûtiennent avec opiniatreté les sentimens de Nestorius, & ne reçoivent aucune image, à l’exception de celle de la croix, qu’ils n’honorent pas même fort religieusement. 2°. Ils assûrent que les ames des saints ne verront Dieu qu’après le jour du jugement. 3°. Ils n’admettent que trois sacremens ; savoir le baptême, les ordres, & l’eucharistie, mêlant de si grands abus dans l’administration du baptême, qu’en une même église il y a différentes formes de baptiser, ce qui rend le baptême nul. Aussi l’archevêque Menesès rebaptisa-t-il en secret la plûpart de ces peuples. 4°. Ils ne se servent point des saintes huiles dans l’administration du baptême, & ils oignent seulement les enfans d’un onguent composé d’huile de noix d’Inde, sans aucune bénédiction. 5°. Ils ne connoissent pas même les noms de confirmation & d’extrème-onction. 6°. Ils ont horreur de la confession auriculaire, excepté un petit nombre d’entr’eux qui sont voisins des Portugais. 7°. Leurs livres d’offices fourmillent d’erreurs. 8°. Ils se servent pour la consécration, de petits gateaux faits à l’huile & au sel, & pétris avec du vin, ou plûtôt d’eau où l’on a seulement détrempé des raisins secs. 9°. Ils disent la messe rarement. 10°. Ils ne gardent point l’âge requis pour les ordres ; car ils font des prêtres à dix sept, dix-huit, ou vingt ans ; & ceux-ci se marient, même avec des veuves, & jusqu’à deux & trois fois. 11°. Leurs prêtres n’ont point l’usage de réciter le breviaire en particulier ; ils se contentent de le dire à haute voix dans l’église. 12°. Ils commettent la simonie dans l’administration du baptême & de l’eucharistie, pour lesquels ils exigent certaines sommes. 13°. Ils ont un respect extraordinaire pour leur patriarche de Babylone, qui est schismatique, & chef de la secte des Nestoriens ; ils ne peuvent souffrir au contraire qu’on nomme le pape en leurs églises, où ils n’ont le plus souvent ni curé ni vicaire ; c’est le plus ancien laïque qui préside alors à leurs assemblées. On a remarqué que, quand on leur parloit de se soûmettre à S. Pierre, ou à l’église de Rome, ils répondoient qu’à la vérité S. Pierre étoit le chef de celle-ci, mais que S. Thomas étoit le chef de leur église, & que ces deux églises étoient indépendantes l’une de l’autre. Aussi leur soûmission & leur réunion au saint siége n’ont-elles jamais été ni sinceres ni durables. 14°. Ils assistent à la vérité tous les Dimanche à la messe, mais ils ne se croyent pas obligés en conscience d’y aller, ni sous peine de péché mortel. 15°. Ils mangent de la chair le jour du samedi. On trouve encore dans la même histoire divers autres erreurs ou abus, à la réformation desquels Menesès & les autres missionnaires travaillerent avec plus de zele que de fruit. M. Simon, dans son histoire des nations du Levant, & dans ses remarques sur Gabriel de Philadelphie, ne convient pas de toutes ces erreurs, & croit que la réunion des Chrétiens de S. Thomas, avec l’église Romaine, n’est pas si difficile qu’on le pense. Histoire orientale des progrès de l’église catholique, &c. (G)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « chrétien »

Provenç. crestian, cristian ; catal. christiá ; espagn. et ital. cristiano ; du latin christianus, de Christus (voy. CHRIST).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du latin christianus, lui-même venant du grec ancien χριστιανός, christianos (« petit Christ »), de Χριστός ou χριστός, christos. C’est à Antioche, vers l’an 43 (cf. Actes des apôtres, chap. 11 v.26) que les disciples de Jésus-Christ furent appelés « chrétiens » pour la première fois. En vieux français, le S de Christ est conservé, dans l’orthographe chrestien, mais l’usage et la déformation phonique pousseront à abandonner le S pour le remplacer par un accent aigu sur le E, d’où l’orthographe actuelle chrétien.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « chrétien »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
chrétien kresjɛ̃

Évolution historique de l’usage du mot « chrétien »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « chrétien »

  • Seul un athée peut être un bon chrétien et seul un chrétien, à l'inverse, peut être un bon athée. De Ernst Bloch / L'athéisme dans le christianisme
  • La morale chrétienne est excellente à tous les maux ; mais je la veux chrétienne : elle est trop creuse et trop inutile autrement. Marie de Rabutin-Chantal, marquise de Sévigné, Correspondance, à Mme de Grignan, 20 septembre 1671
  • Les hérésies sont la grande vitalité de l'idéal chrétien. Aurore Dupin, baronne Dudevant, dite George Sand, Étude sur le Père Hyacinthe
  • Seigneur, de vos bontés il faut que je l'obtienne ; Elle a trop de vertus pour n'être pas chrétienne. Pierre Corneille, Polyeucte, IV, 3, Polyeucte
  • La raison est à l'égard du philosophe ce que la grâce est à l'égard du chrétien. La grâce détermine le chrétien à agir ; la raison détermine le philosophe. De Anonyme
  • Le monde moderne est plein d'anciennes vertus chrétiennes devenues folles. Gilbert Keith Chesterton, Orthodoxy, III
  • C'est quand on est vaincu qu'on devient chrétien. Ernest Hemingway, L'Adieu aux armes A Farewell to Arms
  • Seigneur, de vos bontés il faut que je l'obtienne ; Elle a trop de vertus pour n'être pas chrétienne. Pierre Corneille, Polyeucte, IV, 3, Polyeucte
  • Les hérésies sont la grande vitalité de l'idéal chrétien. Aurore Dupin, baronne Dudevant, dite George Sand, Étude sur le Père Hyacinthe
  • La morale chrétienne est excellente à tous les maux ; mais je la veux chrétienne : elle est trop creuse et trop inutile autrement. Marie de Rabutin-Chantal, marquise de Sévigné, Correspondance, à Mme de Grignan, 20 septembre 1671
  • Sans doute serais-je chrétien, si les chrétiens l'étaient vingt-quatre heures par jour. De Gandhi
  • Ce n'est pas que les chrétiens soient moins nombreux, c'est que le nombre des chrétiens médiocres augmente. De Georges Bernanos / Lettre aux Anglais
  • Nous ne demandons pas au chrétien de ne point violer la loi chrétienne ; nous lui demandons, s'il la viole, de savoir qu'il la viole. De Julien Benda / La trahison des clercs
  • « La licence de Shelanu TV, la chaîne de télévision missionnaire chrétienne de langue hébraïque appartenant à @GODTV – qui a été accusé de chercher à faire du prosélytisme en Israël – a été suspendu « ISRAËL EST JUIF!https://t.co/hLnXFkc65M News 24, DIEU TV est mort? Israël lance une chaîne chrétienne évangélique américaine - News 24
  • Sans la religion (chrétienne surtout) l'érotisme est moins intéressant. Plus on est chrétien, plus on jouit. De Luis Bunuel / Le nouvel Observateur- 28 Décembre 1967
  • Le chrétien pardonne, le couillon oublie. De Proverbe corse
  • Si nous étions vraiment chrétiens nous serions contagieux. De Antoine Martel
  • Plus on se sent pécheur, plus on est chrétien. De Novalis / Fragments inédits
  • Dans ce monde entièrement chrétien, les poètes sont des juifs. De Anna Akhmatova
  • Pardonner est d’un chrétien, oublier est d’un couillon. De Proverbe corse
  • Il est impossible de vivre en chrétien sans un certain humour. De Jean Follain
  • L'humilité chrétienne est prêchée par le clergé et pratiquée par les ouailles. De Bertrand Russell
  • Ne jamais être un pionnier. Au Premier chrétien, le lion le plus affamé. De Saki
  • La Providence est le nom chrétien, le nom de baptême du hasard. De Alphonse Karr
  • «Jésus demande à ses disciples de prendre au sérieux les exigences évangéliques, même quand cela demande des sacrifices et des efforts.» Le Pape l’a répété : le chemin chrétien implique des renoncements, et tout d’abord le fait de mettre l'amour envers Dieu «au-dessus des liens d'affection familiaux». , Angélus: la gratitude et la reconnaissance sont des signes distinctifs du chrétien - Vatican News
  • Sylviane et Jeanine sont deux chrétiennes évangéliques installées à La Rochelle, dans le sud-ouest de la France. Journal Chrétien, Tiens ta lampe allumée - Poèmes chrétiens - Journal Chrétien
  • Samaru et sa famille étaient devenus chrétiens il y a 3 ans. Depuis, ils étaient harcelés par plusieurs villageois. Unga raconte à Morning Star News que son cousin Samaru conduisait chaque jour un temps de prière et d’étude de la Bible. Info Chrétienne, Cet adolescent chrétien a été torturé, égorgé puis lapidé en Inde à cause de sa foi
  • L’art de l’Orient chrétien s’est épanoui à partir du IVe siècle dans un espace qui recouvre la Géorgie, l’Arménie, la Cappadoce, la Syrie, le Liban, Israël (l’ancienne Palestine), l’Égypte copte, la Nubie et l’Éthiopie. Ces territoires, où la chrétienté est née, bénéficiaient d’un réseau d’églises et de monastères exceptionnellement dense et précoce, dont les neuf dixièmes sinon davantage ont disparu. Ces édifices étaient décorés de fresques et de sculptures, ornés d’icônes et d’objets liturgiques, et renfermaient d’exceptionnels manuscrits enluminés.  France Culture, L’Orient chrétien, arts et croyances, avec Tania Velmans
  • Je ne vois pas la finalité d’être chrétien tout seul… Au-delà de ce qui est strictement religieux, je pense que les protestants pourront jouer un rôle, dans le “monde d’après”, en interpellant les pouvoirs publics sur la nécessité de replacer l’humain au centre des préoccupations, que ce soit en matière d’écologie ou de modèle économique. » La Croix, Serons-nous croyants comme avant, selon que l’on soit juif, musulman ou chrétien ?
  • Le père de Samaru, Unga Madkami, avait été menacé de mort. Sa famille, qui a embrassé la religion chrétienne il y a trois ans, était depuis harcelée par certains villageois. La région d’Odisha est connue pour avoir affronté régulièrement des vagues de violence. Bijay Pusuru a déclaré que les chrétiens du village devaient faire face à de nombreuses menaces, continuellement harcelés par des fanatiques religieux. Persecution Relief, organisation œcuménique de défense des chrétiens en Inde, a enregistré 22 cas de persécution chrétienne à Odisha en 2019 et huit depuis le début de l’année 2020. Aleteia : un regard chrétien sur l’actualité, la spiritualité et le lifestyle, Inde : un chrétien de 14 ans sauvagement assassiné
  • Ces derniers temps, les dictateurs souvent agacés par la prise de position des chrétiens tels en République Démocratique du Congo, au Togo, au Congo- Brazzaville, n’hésitent pas de renvoyer les chrétiens à se contenter de l’évangélisation et à la cure d’âme. L'œil de la Maison des Journalistes #MDJ, Les Chrétiens et la politique
  • Dans un communiqué publié jeudi 18 juin, les évêques catholiques de Turquie ont annoncé leur décision de ne pas contester les plans visant à transformer la grande basilique paléochrétienne d’Istanbul en mosquée. La Croix, Sainte-Sophie d’Istanbul, les chrétiens expriment leurs inquiétudes
  • Le père de Samaru, Unga Madkami, avait été menacé de mort. Sa famille, qui a embrassé la religion chrétienne il y a trois ans, était depuis harcelée par certains villageois. La région d’Odisha est connue pour avoir affronté régulièrement des vagues de violence. Bijay Pusuru a déclaré que les chrétiens du village devaient faire face à de nombreuses menaces, continuellement harcelés par des fanatiques religieux. Persecution Relief, organisation œcuménique de défense des chrétiens en Inde, a enregistré 22 cas de persécution chrétienne à Odisha en 2019 et huit depuis le début de l’année 2020. Aleteia : un regard chrétien sur l’actualité, la spiritualité et le lifestyle, Inde : un chrétien de 14 ans sauvagement assassiné
  • Sylviane et Jeanine sont deux chrétiennes évangéliques installées à La Rochelle, dans le sud-ouest de la France. Journal Chrétien, La Parole de vérité - Méditations quotidiennes, Vie chrétienne - Journal Chrétien
  • Une semaine après l’autorisation des cultes publics, les catholiques retrouvent le chemin de leurs églises paroissiales. En Haute-Garonne, la vie chrétienne semble doucement mais véritablement reprendre son cours normal, au-delà de la seule célébration de l’eucharistie. La Croix, En Haute-Garonne, la vie chrétienne reprend peu à peu ses droits
  • Un voyage très intéressant, avec deux nouveautés par rapport à l'époque de Mgr Padovese. La première est l'arrivée de nombreux chrétiens d'Irak, de Syrie, d'Iran, d'Afghanistan. Aujourd'hui, nous avons des églises chrétiennes qui connaissent une augmentation vertigineuse du nombre de fidèles, ces derniers s’étant réfugié en Turquie après avoir fui leur pays d’origine pour échapper à la guerre. Naturellement, cela pose aussi beaucoup de problèmes parce que nous n'avons pas d'agents pastoraux de langue arabe, nous n'avons pas de structures, mais c'est une bonne nouvelle parce que le nombre de chrétiens a plus que doublé. , Présence chrétienne en Turquie: valoriser l'héritage de Mgr Padovese - Vatican News
  • Des archéologues israéliens ont publié une analyse à 360 degrés d’une ville chrétienne rurale et prospère de Galilée qui a très probablement été détruite par les envahisseurs perses en 613 de notre ère. The Times of Israël, Une ville chrétienne en Galilée détruite par les Perses au 7e siècle découverte | The Times of Israël
  • Durant le week-end de la Pentecôte, 110 communautés chrétiennes se sont réunies dans un clip œcuménique très fort, pour bénir la France et ses habitants. La Vie.fr, “Bénédiction France” : histoire d’une chorale chrétienne unique
  • RCF est créé en 1982, à l'initiative de l'archevêque de Lyon, Monseigneur Decourtray, et du Père Emmanuel Payen. Dès l'origine, RCF porte l'ambition de diffuser un message d'espérance et de proposer au plus grand nombre une lecture chrétienne de la société et de l'actualité. , Une promotion numérique de la pensée sociale chrétienne
  • Au vu des guerres qui déchirent l’Irak et la Syrie depuis des années, on ne se fait guère d’illusions sur l’état d’esprit dans lequel se trouvent la minorité chrétienne de ces deux pays. Var-Matin, L’association Var Chrétiens d’Orient va envoyer 5.000 euros de médicaments au Liban - Var-Matin
  • Bien que la famille n'ait reçu aucune menace il semble qu'il s'agisse d'un acte de persécution antichrétienne. Stephen ajoute: , Bangladesh: une chrétienne et sa fillette tuées par une bombe
  • Forte de toutes vos recherches, de tous ces conseils et outils pédagogiques, quel est, pour vous, le but ultime de l’éducation ? En tant que chrétienne, j’aimerais faire en sorte que mes enfants deviennent des hommes et des femmes libres, capables de faire leurs propres choix, et d’avancer sur le chemin du bonheur. Et pour moi, ce chemin est celui qui mène à Dieu. Toute la difficulté de l’éducation chrétienne réside finalement dans le fait d’aider ses enfants à grandir dans l’amour du Christ. Je m’efforce donc de discerner ce que l’on peut recevoir des méthodes bienveillantes, qui ne sont pas contradictoires avec cette vocation de faire grandir son enfant dans le Christ, tout en y ajoutant une dimension surnaturelle afin que mes enfants puissent se développer dans toutes leurs dimensions, y compris spirituelle. Aleteia : un regard chrétien sur l’actualité, la spiritualité et le lifestyle, Education : « Dieu rattrape nos manquements et nos erreurs de parents »
  • Ce qui reste l’une des plus antiques basiliques chrétiennes a-t-elle vocation à devenir le temple de l’œcuménisme ? Le chef de file des chrétiens arméniens de Constantinople souhaite la célébration simultanée des cultes chrétien et musulman entre les murs de Sainte-Sophie.   FSSPX.Actualités / FSSPX.News, Sainte-Sophie : un malheur peut en cacher un autre - FSSPX.Actualités / FSSPX.News
  • Le président de l’Église de l’Alliance chrétienne et missionnaire du Gabon (EACMG) a exprimé, le 26 juin, sa crainte de voir un déferlement des fléaux sur le Gabon, suite à l’adoption, le 23 juin par les députés, de la loi dépénalisant l’homosexualité. Gabonreview.com | Actualité du Gabon |, Homosexualité : Victor Ndoukou redoute un déferlement de fléaux sur le Gabon | Gabonreview.com | Actualité du Gabon |
  • L’Eglise de l’Alliance chrétienne et missionnaire du Gabon est contre la dépénalisation de l’homosexualité au Gabon. Elle l’a clairement exprimé ce jeudi 25 juin à Libreville, à travers une déclaration de presse. « Nous agirons avec toutes nos forces intérieurs et à l’international, et avec l’aide de Dieu contre ce projet de loi avilissant », déclare-t-elle en précisant que voter un tel projet de loi, reviendrait à enfanter la mort, à maudire nos propres enfants jusqu’à la septième génération conformément aux saintes écritures. EQUATEUR, Gabon/Dépénalisation homosexualité : L’Eglise de l’Alliance chrétienne et Missionnaire met en garde les autorités gabonaises - EQUATEUR
  • OPINION. Gerhard Pfister veut débarrasser son parti de l’étiquette chrétienne dans les meilleurs délais pour reconquérir le centre. Mais est-ce bien le problème? Le Temps, Quel «C» du PDC faut-il retirer? - Le Temps
  • Si ce message était donc l’occasion d’adresser un merci sincère, il était aussi rédigé vers l’avenir et ses défis, dans un souci de combiner les deux dimensions (l’union à Dieu et la fraternité) qui structurent la foi chrétienne. “Nous vous encourageons à demeurer en éveil. Ensemble, continuons à rendre nos communautés plus belles parce que plus fraternelles, plus sensibles aux blessures de chacun et aux soifs de ce monde. Continuons de soigner nos célébrations pour qu’elles soient sources d’intériorité et d’engagement. Voilà que demain pointe déjà le jour. Le monde d’après sera-t-il différent du monde d’hier ? Là où il se trouve, chacun a en tout cas le pouvoir de le rendre meilleur. L’épreuve nous a d’ailleurs permis d’identifier quelques défis majeurs pour notre temps. […] Sur aucune de ces questions, nous n’avons de formule magique. Mais nous pouvons puiser dans notre foi et nos partages communautaires des ressources […]. Nous invitons les communautés chrétiennes à s’engager, d’un même élan, dans le cœur de Dieu et au cœur du monde.” , Les évêques engagent les catholiques pour "le monde d’après" - La Libre
  • Le lendemain, des foules de jeunes musulmans ont mis le feu à 16 abris de réfugiés, blessant 10 chrétiens. L’une des victimes précise que les femmes chrétiennes sont harcelées depuis longtemps par les hommes musulmans. Info Chrétienne, Vague de violence au Soudan du Sud après l'appel à débarrasser la "région musulmane" des chrétiens
  • Si la propagation du virus inquiète, c'est surtout l'influence d'une secte chrétienne qui est pointée du doigt ces derniers jours. L'Église évangéliste Shincheonji, de la ville de Daegu, dans le sud du pays, est accusée d'avoir favorisé la propagation de l'épidémie, notamment en dissimulant certains cas suspects. Environ 1250 de ses membres présenteraient les symptômes du Covid-19. leparisien.fr, Coronavirus : pourquoi une secte chrétienne de Corée du Sud est accusée d’avoir propagé l’épidémie - Le Parisien
  • Jugeant que c’était sécuritaire et déçu par l’attitude du gouvernement à l’endroit de la communauté chrétienne, un curé de Québec a admis environ 150 personnes dans son église, dimanche matin. TVA Nouvelles, Un curé brise les règles de la santé publique | TVA Nouvelles
  • Et si la privation d’assemblées chrétiennes, au-delà du manque qu’elle provoque, était l’occasion d’une communion œcuménique nouvelle ? Par Dominique Caudal, protestante, auteure de Pour que tous soient un. Quand l’Esprit saint fait tomber les murs de nos Églises chrétiennes (Première Partie). La Vie.fr, “Les chrétiens se retrouvent unis dans un même dépouillement“
  • Troisième enseignement de cette édition 2020, 3 711 chrétiens sont enfermés et détenus pour leur seule foi chrétienne dans le monde. La palme de cette violation des droits de l’homme revient à la Chine, avec au moins 1000 personnes enfermées pour cause de religion. «les fermetures d’églises ont souvent été accompagnées d’arrestations de dirigeants d’églises et d’agressions de chrétiens membres de ces églises, commente l’association Portes Ouvertes. De tels incidents ont eu lieu dans plusieurs provinces, en particulier au Henan, une province très peuplée avec une minorité chrétienne importante». Dans les provinces du Xinjang et du Hubei, des caméras de surveillance et d’écoute sont installées dans les églises. Dans cette catégorie «emprisonnement», l’Erythrée se distingue avec 785 cas, et l’Inde avec 295. Le Figaro.fr, Huit chrétiens tués par jour en raison de leur foi, dans le monde en 2019
  • Selon l’Index Mondial de la Persécution des Chrétiens 2020, délivré annuellement par l’ONG chrétienne Portes Ouvertes, 260 millions de chrétiens ont été «fortement persécutés» en 2019, un chiffre en hausse par rapport à 2018. En Corée du Nord, la foi chrétienne est un crime de lèse-majesté contre le régime, qui a érigé la dynastie Kim au rang de Dieu. Pratiquer une «autre religion» expose à une arrestation, une détention en camp de travail forcé ou à une exécution. Le Figaro.fr, Timothy Cho, itinéraire d’un chrétien réchappé de l’enfer nord-coréen
  • En dépit des possibilités visuelles illimitées sur le plan de la conception virtuelle qui leur sont offertes, les premières congrégations chrétiennes à faire leur apparition sur le Web ont adopté l’architecture reconnaissable des cathédrales et des clochers de l’époque médiévale. The Conversation, Prêcher l’évangile sans répandre le virus : la communauté chrétienne se prépare à célébrer Pâques en ligne
  • Cette grogne chrétienne est entretenue par des milieux politiques français qui soutiennent l’aspiration des maronites à une plus grande indépendance politique, d’autant que dès le départ, la France n’était pas favorable à la formule de la moutassarifiya et ne l’avait acceptée que comme une « solution de compromis à la question libanaise » (1). En définitive, la rébellion est matée par les Ottomans, et en janvier 1867, Youssef beik Karam est exilé en Europe. L'Orient-Le Jour, VI – Lorsque le sort du pays du Cèdre se jouait dans les coulisses des chancelleries européennes - L'Orient-Le Jour
  • Le lieu de culte de la Porte ouverte chrétienne, à Mulhouse. Corinne SIMON/CIRIC La Vie.fr, La Porte ouverte chrétienne, une Église souvent victime du lynchage médiatique
  • Le 15 mars 2015, deux kamikazes se faisaient exploser pendant les offices du dimanche près de l'église catholique Saint-Jean et du temple protestant de l'Église du Christ, dans le quartier de Youhanabad à Lahore, causant la mort de 15 fidèles et blessant 70 personnes. Peu après, la communauté chrétienne locale a commencé à protester. Dans l'excitation du moment, deux musulmans ont été injustement retenus par la foule comme responsables des attaques contre les églises et lynchés à mort. , Au Pakistan, libération de 40 chrétiens emprisonnés - Vatican News
  • Tout un symbole : Asia Bibi, une paysanne catholique analphabète de la province pakistanaise du Pendjab, mère de deux filles, fut condamnée à mort en 2010 pour blasphème, après que des femmes musulmanes de son village l’ont accusée d’avoir bu l’eau du puits dans leur gobelet, un jour de juin 2009 où elles participaient ensemble à la cueillette de fruits, et de l’avoir ainsi souillée parce qu’elle était chrétienne. Asia Bibi répond à leurs attaques, elles l’accusent d’avoir « insulté le prophète » et la rouent de coups. Le Monde.fr, Asia Bibi, chrétienne condamnée à mort pour blasphème puis acquittée au Pakistan, souhaite s’installer en France
  • Ainsi de la messe de la nuit du samedi saint où un grand feu est allumé à l’extérieur des églises, suivi d’une procession à la bougie avant l’explosion de joie pour les chrétiens marquant la «résurrection du Christ», qui introduira les sept lectures de «L’Histoire du salut» tirées de la Bible. Plus intime, l’office de la Cène, le jeudi saint, commémore l’institution de l’eucharistie avec le rituel, unique dans l’année, du lavement des pieds. Si les formes liturgiques ont évolué au cours des siècles, l’essentiel de ces trois jours saints du catholicisme, la plus grande fête chrétienne de l’année, a toujours été conservé. Le Figaro.fr, Covid-19: Pâques à huis clos pour les chrétiens
  • Une réaction sur une actualité locale, un avis sur un fait de société qui influence notre époque, une humeur à partager sur la vie de nos contemporains, une vision sur les enjeux économiques de notre époque, une analyse chrétienne de notre monde...  , La presse se porte bien ?
  • (1) Pierre-Louis Choquet - Chercheur en sciences sociales, Joseph D’halluin - Militant associatif, Anne Waeles - Doctorante agrégée de philosophie, Benoît Sibille - Doctorant agrégé de philosophie, Victor Macé de Lépinay - Producteur radio, Anouchka Vié - Avocate, Jean-Victor Elie - Étudiant en philosophie, Arthur de Lassus - Ingénieur et maraîcher, Anne Guillard - Doctorante en théologie, Paul Piccarreta - Journaliste et éditeur, Valentine Rinner - Ingénieure et étudiante en théologie, Martin Monti-Lalaubie - Journaliste, Thomas de Brugière - Engagé en communauté chrétienne, Thérèse du Sartel - Étudiante en philosophie, Baptiste Protais - Étudiant en philosophie, Pierre Bucher - Ingénieur et étudiant en théologie, Louise Dumont Saint Priest - Avocate, Gaëlle Toulemonde - Enseignante agrégée d'histoire, Jérôme de Mercey - Juriste, Pierre-Henri Bernard - Enseignant agrégé d'allemand, Inès Gandon - Salariée dans l'économie sociale et solidaire. La Croix, Atteinte aux libertés publiques : pour une vigilance chrétienne
  • Noël est une grande fête chrétienne dont les croyants cherchent à retrouver le sens. Mais ses traditions ont aussi des origines plus anciennes. La Croix, Retrouver le sens chrétien de Noël et ses traditions
  • Si ce rassemblement s’était déroulé dans une église lambda du secteur, les commentaires auraient sans doute été moins acides. Mais c’est de la Porte ouverte chrétienne (POC) de Bourtzwiller que s’est propagée, dans la région et bien au-delà, une grande partie de la contamination au coronavirus, après une semaine de jeûne et de prière, le mois dernier. , Coronavirus | Une rencontre à la Porte ouverte chrétienne fait polémique
  • La langue syriaque, dérivée de l’araméen propre à la ville d’Édesse en Haute-Mésopotamie, est, depuis les premiers siècles de l’ère chrétienne, la langue culturelle et liturgique d'une grande partie des chrétiens du Proche-Orient. Ceux-ci ont produit dans cette langue une abondante littérature, copiée sur des manuscrits jusqu’au début du XXe siècle, mais aussi des inscriptions dédicatoires, commémoratives ou funéraires. France Culture, Syrie, Idlib, sur la piste des chrétiens d’Orient, avec Alain Desreumaux
  • Amitié judéo-chrétienne de France (AJCF) (*) La Croix, L’amitié entre juifs et chrétiens “appartient au dessein de Dieu”, estime Mgr d’Ornellas lors de la remise du prix de l’AJCF
  • Ce dossier est aussi l’occasion de découvrir l’histoire du christianisme copte, qui semble être né avant même que saint Paul ne commence à évangéliser le pourtour méditerranéen. L’Égypte a d’ailleurs été une région de grande vitalité chrétienne jusqu’à la rupture sur la nature du Christ lors du concile de Chalcédoine en 451. Avant cette séparation, le christianisme égyptien aura également offert le monachisme, auquel une longue partie du dossier est consacrée. La Croix, Les coptes, deux mille ans d’histoire chrétienne
  • Cette secte chrétienne, très répandue dans le pays, s'est avérée être au cœur de la propagation du virus dans la péninsule. L'épidémie s'est propagée comme une traînée de poudre dans ses rangs depuis que l'une de ses fidèles a été identifiée comme le patient 31. RTL.fr, Coronavirus : une secte chrétienne au cœur de l'épidémie en Corée du Sud
  • Après avoir exposé de manière synthétique l’histoire du christianisme dans la région d’après les sources textuelles et archéologiques, cet article présentera le débat autour des traces chrétiennes dans l’Islam primitif. The Conversation, Que sait-on de la présence chrétienne en Arabie préislamique ?
  • Huma Younus, chrétienne pakistanaise de 14 ans, n’a pas été reconnue comme mineure par la Haute Cour de Karachi le 6 février. Elle demeure donc mariée à son ravisseur musulman Abdul Jabar. La Croix, Au Pakistan, le mariage forcé d’une chrétienne de 14 ans validé par la justice
  • Pour les atteindre, quels sont les moyens de l’Église? Presque rien. Contrairement à la Pologne communiste ou à l’Allemagne nazie, Rome ne peut pas s’appuyer sur la tradition chrétienne du pays, sur les réseaux établis, comme les organisations de jeunesse ou les paroisses. La question chinoise montre l’impuissance du Vatican: si la Chine communiste veut persécuter les chrétiens, rien ne l’empêche de le faire. Le Figaro.fr, Chine: «Face à la répression des chrétiens, l’Église ne peut qu’essayer de desserrer l’étau»
  • Il est difficile de présenter ce philosophe ukrainien tant il ressemble à ces humanistes du XVIe siècle, intellectuels kaléidoscopiques et polyglottes. Orthodoxe, apôtre de l'oecuménisme et d'une pensée chrétienne de l'Europe, chercheur à l'Institut de philosophie de l'Académie nationale des sciences d'Ukraine, il enseigne la philosophie à l'Académie Mohyla de Kiev et dirige la maison d'édition Duh ì Lìtera (« l'esprit et la lettre »). Militant de la dignité humaine, il a soutenu la révolte de Maïdan et fondé l'association les Enfants de l'espérance, qui vise à venir en aide aux enfants de la guerre du Donbass. Marie-Lucile Kubacki La Vie.fr, 75 chrétiens extraordinaires : Les penseurs
  • Surtout que les responsables religieux ont tendance à surestimer leurs effectifs, comme on peut l’observer en Égypte. Restent les registres paroissiaux et surtout le nombre d’élèves chrétiens inscrits dans les écoles communautaires et les congrégations. Une chose est certaine, c’est que si l’érosion démographique de la présence chrétienne au Machrek paraît inexorable, celle-ci fait débat. Certes, leur proportion a incontestablement diminué puisque les baptisés représentaient entre environ 15 % de la population de cette région au début du XXe siècle contre 5 % aujourd’hui. Ils sont menacés de disparaître en Irak où leur nombre a chuté de deux millions en 1977 à moins de 200 000 quarante ans plus tard. Il convient néanmoins de relativiser l’épineuse question de leur pourcentage à la lumière des dynamiques démographiques passées et actuelles. Par le passé, et ce, jusqu’aux massacres des Arméniens ottomans de 1894-1896, suivis du génocide de 1915, l’évolution démographique naturelle chez les chrétiens témoigne d’un dynamisme supérieur à celui des musulmans de l’Empire. Hormis les massacres et l’émigration, le taux de fécondité y était plus fort et le taux de mortalité plus faible que chez les musulmans. S’il est vrai que la proportion de chrétiens dans les sociétés proche-orientales ne cesse de s’éroder depuis la Première Guerre mondiale, leur nombre en chiffre absolu a au contraire augmenté depuis un siècle. Il y avait environ deux millions de chrétiens dans le Proche Orient arabe vers 1900, contre treize millions de nos jours. Les Coptes, par exemple, n’étaient que 730 000 en 1897 contre 8 millions en 2019. Sans compter la dizaine de millions de chrétiens orientaux qui se trouvent en diaspora. Le Figaro.fr, Qui s’intéresse encore aux chrétiens d’Orient?
  • Au cours de l’Angélus, dimanche 22 mars à midi, le pape depuis la bibliothèque du palais apostolique du Vatican, a invité tous les responsables d’Églises et les dirigeants de toutes les communautés chrétiennes à invoquer ensemble « le Dieu Tout-Puissant » en ce temps d’épreuve mondiale, du fait de la pandémie du Covid-19. La Croix, Coronavirus : le pape invite les chrétiens à réciter le Notre Père le 25 mars à midi
  • Tribunaux fermés, confinement et couvre-feux... Les mesures prises contre le coronavirus bloquent les démarches pour libérer une jeune chrétienne enlevée au Nigéria.  , Nigéria: le covid-19 empêche la libération d'une jeune chrétienne
  • Gaza est christianisée au tout début du Ve siècle par Saint-Porphyre et  l’église qui lui est dédiée demeure actuellement la plus importante du territoire. C’est autour de la tombe d’un autre saint, Hilarion, que se construit un des plus importants sites de pèlerinage du Levant byzantin, comparable par son ampleur au complexe syrien de Saint-Siméon. La conquête arabe de 637 entraîne une islamisation de la population d’abord progressive, puis massive. Durant les quatre siècles de l’ère ottomane, de 1516 à 1917, la communauté chrétienne, elle-même très minoritaire, est dominée par l’Eglise orthodoxe, malgré les tentatives tardives des missionnaires occidentaux d’y implanter le rite catholique, voire l’anglican. Les chrétiens de Gaza jouent cependant un rôle notable dans le mouvement national palestinien, déjouant les manœuvres du mandat britannique pour les monter contre leurs compatriotes musulmans. Un si Proche Orient, Les chrétiens de Gaza privés de Noël par Israël – Un si Proche Orient
  • C’est une mobilisation inédite. Le 17 octobre, 500 pasteurs évangéliques français et étrangers, réunis dans la « méga-Église » Porte ouverte chrétienne, à Mulhouse, ont lancé un appel en vidéo au président Emmanuel Macron. Ils lui demandent d’intervenir auprès du gouvernement algérien en faveur de « la minorité chrétienne », suite à l’annonce de la fermeture de l’Église du Plein Evangile, à Tizi-Ouzou, le 15 octobre. « Le nombre d’églises protestantes fermées de force se démultiplie en Algérie », affirme Samuel Peterschmitt, pasteur de cette communauté alsacienne charismatique, qui compte près de 3000 fidèles chaque dimanche. « Nous voulons croire que la France ne passera pas sous silence cette persécution. » La Vie.fr, Les chrétiens de France se mobilisent contre les fermetures d’églises en Algérie
  • A Mulhouse, l’église évangélique Porte ouverte chrétienne annule ses cultes jusqu’au 17 mars après la découverte de plusieurs cas de coronavirus. Dans l’Oise et dans le Morbihan, les messes publiques sont interdites. Il faudra trouver d’autres manières de se rapprocher de Dieu… La Vie.fr, Messes et cultes annulés : les chrétiens face au coronavirus
  • Enthousiastes, confinant parfois à la mystique, ces témoignages sont par ailleurs enrichis, et c’est heureux, de ceux de quelques personnes tierces, comme une épouse, un prêtre ou un accompagnateur de catéchumènes. Ce dernier ne cache pas son admiration pour la ténacité de cet Algérien qui a quitté son pays pour vivre librement sa foi chrétienne. « Je l’accompagne en marchant à côté de lui, raconte-t-il, mais par certains côtés, j’essaie presque de le suivre. » La Croix, Musulmans devenus chrétiens
  • Le 24 décembre, on fête le réveillon de Noël. Tradition moderne, cette date a une véritable signification dans la religion chrétienne. À minuit, une messe spéciale est donnée dans les églises pour célébrer la naissance de Jésus, qui est donc supposé être venu au monde dans la nuit du 24 au 25 décembre. Noël, c'est donc la fête de la Nativité. Les familles chrétiennes qui respectent la tradition ne mettent le petit santon du Christ dans la crèche qu'à minuit. Et pas avant. Sauf qu'en réalité, la date a été choisie par convention car personne ne sait réellement quand est né Jésus. Aucun évangile ne situe précisément l'événement. On ne connait ainsi ni l'année, ni le mois, ni le jour de la naissance du "fils de Dieu" de manière exacte. Les chrétiens estiment que Jésus est né entre l'an 7 et l'an 2 avant notre ère. Puisqu'il est censé être mort à 33 ans autour de l'an 30. Là aussi, si la date précise de son décès n'est pas connue, celle de sa résurrection donne lieu à une nouvelle fête religieuse chère au cœur des chrétiens : Pâques. RTL.fr, Noël : que célèbrent les chrétiens le 24 décembre ?
  • Depuis une semaine, le ministère des communications israélien s’est vu contraint d’enquêter sur une chaîne de télévision chrétienne évangélique, à laquelle il avait accordé, visiblement à la légère, une licence pour diffuser ses programmes en Israël en hébreu. Shelanu (« Notre ») est le dernier rejeton du réseau international God TV, qui diffuse dans une vingtaine de pays. Le Monde.fr, Le prosélytisme chrétien évangélique passe mal à la télé israélienne
  • Pour moi qui suis chrétienne et religieuse, je crois que nous vivons un long samedi saint. Le Christ est mort le vendredi, nous disent les Écritures. Ce samedi-là, c'est un long silence qui prévaut ; « le roi dort », comme l'écrit Épiphane dans une grande homélie écrite à la fin du IVe siècle. Dans la tradition, ce samedi symbolise Jésus descendant visiter les enfers pour nous tirer de l'obscurité vers la lumière au dimanche de Pâques : « Il s'en va chercher le premier père, comme la brebis perdue. Il veut aller visiter ceux qui sont assis dans les ténèbres et dans l'ombre de la mort : Adam le captif, Ève la captive, à qui il va dire, pour les délivrer de leurs douleurs, lui leur Dieu et leur fils : « Réveille-toi, toi qui dors, lève-toi d'entre les morts… » » Le Point, « Pour nous, chrétiens, cette période est un acte de foi » - Le Point
  • Mais cette amélioration conjoncturelle pèse peu face à la tendance lourde à l’œuvre dans ces pays: l’exode des populations chrétiennes a atteint un seuil critique, voire irréversible. À l’été 2019, ils étaient «bien en dessous des 150.000» en Irak, peut-être même «en dessous des 120.000», contre 1,5 million avant l’intervention américaine de 2003. «En l’espace d’une génération, la population chrétienne d’Irak a diminué de plus de 90%», note le rapport. Même phénomène en Syrie: mi-2017, les chrétiens étaient estimés à moins de 500.000, contre 1,5 million avant le début du conflit en 2011. Pour décrire cet exode massif qui a atteint son apogée entre 2017 et 2018, l’AED n’hésite pas à utiliser le terme de «génocide». Le Figaro.fr, La population chrétienne d’Irak a diminué de plus de 90% en une génération
  • Enracinée dans plus de 2000 ans de rituels et de rites, Pâques commémore l'événement central de la foi chrétienne : la résurrection de Jésus-Christ, que les chrétiens considèrent comme l'accomplissement de la prophétie biblique d'un messie ressuscité d'entre les morts offrant à ses disciples la vie éternelle.  National Geographic, Pâques chrétiennes : origines et histoire
  • Face à l’évolution de la pandémie, et à l’impossibilité de se réunir, « faisons preuve d’imagination pour maintenir vivante la mission apostolique et le service des autres ». « La vie chrétienne va s’en trouver intensifiée », affirme-t-il. Pour l’exarque des Pays-Bas et du Luxembourg, « la communication avec Dieu est personnelle et se déroule partout et de toutes les manières possibles ». Ainsi, si la sainte communion « est le lien de connexion qui nous maintient en vie et nous relie au Corps du Christ, souligne-t-il, elle n’a pas cependant « d’attributs magiques », et si les conditions spirituelles appropriées sont absentes, « elle devient une honte et une critique ». « Le critère qu’utilisera le Seigneur pour mesurer notre foi et notre dévotion à son nom est avant tout le comment et le combien nous le désirons. Voilà pourquoi, ce n’est pas le lieu qui importe, mais bien la manière », insiste-t-il. La Croix, Coronavirus - “La vie chrétienne va s’en trouver intensifiée”, estime le métropolite Athénagoras de Belgique
  • L’information a d’abord été publiée par l’antenne locale de la radio chrétienne RCF Lyon. , Ille-et-Vilaine. Le cardinal Barbarin rejoindra le diocèse de Rennes en juillet - Redon.maville.com
  • Le secrétaire général de l'Association chrétienne du Nigeria (CAN pour Christian Association of Nigeria) exhorte les Églises à être plus conscientes de la problématique sécuritaire et, en conséquence, à tout faire pour protéger leurs représentants. Cet appel intervient suite à l’enlèvement et à la libération de l'évêque protestant Joseph Masin, président du CAN pour l'État de Nasarawa. , L'Association chrétienne du Nigeria appelle à protéger les chefs religieux - Vatican News
  • Quelques dizaines de fidèles endimanchés se recueillent en silence dans une église syriaque du VIe siècle à Mardin, dans le sud-est de la Turquie, assistant à l'une des dernières messes de cette communauté chrétienne d'Orient qui s'y déroulent encore. Ils ne sont plus qu'environ 4.000 Syriaques (aussi appelés Assyriens ou Assyro-Chaldéens) à vivre dans cette région, après que les violences et la pauvreté ont chassé la plupart de leurs coreligionnaires de Turquie au XXe siècle. La diaspora est désormais éparpillée en Europe, avec plus de 100.000 personnes vivant en Allemagne et presque autant en Suède. Des dizaines de milliers d'Assyriens vivent aussi en Belgique, en France et aux Pays-Bas. Quelque 20.000 Assyriens vivent aussi à Istanbul. Aujourd'hui, les derniers représentants dans le Sud-Est turc de cette communauté qui prie en araméen, la langue que Jésus aurait parlée, se battent pour maintenir leur tradition en vie. Geo.fr, Turquie: les chrétiens syriaques se battent pour maintenir leur langue et traditions - Geo.fr
  • L'humilité chrétienne est prêchée par le clergé et pratiquée par les ouailles. De Bertrand Russell
  • Sans la religion (chrétienne surtout) l'érotisme est moins intéressant. Plus on est chrétien, plus on jouit. De Luis Bunuel / Le nouvel Observateur- 28 Décembre 1967
  • Nous ne demandons pas au chrétien de ne point violer la loi chrétienne ; nous lui demandons, s'il la viole, de savoir qu'il la viole. De Julien Benda / La trahison des clercs
  • C'est quand on est vaincu qu'on devient chrétien. Ernest Hemingway, L'Adieu aux armes A Farewell to Arms
  • Le monde moderne est plein d'anciennes vertus chrétiennes devenues folles. Gilbert Keith Chesterton, Orthodoxy, III

Images d'illustration du mot « chrétien »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « chrétien »

Langue Traduction
Anglais christian
Espagnol cristiano
Italien cristiano
Allemand christ
Portugais cristão
Source : Google Translate API

Synonymes de « chrétien »

Source : synonymes de chrétien sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « chrétien »

Partager