La langue française

Quereller

Sommaire

Définitions du mot quereller

Trésor de la Langue Française informatisé

QUERELLER, verbe trans.

A. − Vieilli ou littér. Déclencher une dispute avec quelqu'un, lui adresser des reproches ou des paroles hostiles. Synon. pop. disputer; gronder, houspiller.MmeDebée alla quereller ma femme chez elle, et peu s'en fallut qu'elle ne la battît (Restif de La Bret., M. Nicolas, 1796, p. 79).Aujourd'hui, avec leurs allures garçonnières d'artistes, elles tenaient la bourse, rognaient sur les sous, querellaient les fournisseurs (Zola,Germinal, 1885, p. 1388).Marguerite était plus blême que moi. Elle a pleuré, m'a demandé pardon. Je ne suis pas bien sûr de ne pas l'avoir querellée, assez vilainement même (Duhamel,Journal Salav., 1927, p. 70).
Empl. intrans. [Avec un compl. prép.] Contre qui querelliez-vous si fort? (Lemercier,Pinto, 1800, iii, 6, p. 86).C'est, pour ainsi dire, quereller avec le genre humain (Staël,Consid. Révol. fr., t. 1, 1817, p. 38).
B. − Empl. pronom.
1.
a) Empl. pronom. réciproque. Se prendre de querelle, se disputer. M. de Crac est mort, et ses héritiers ou du moins ceux qui se croient des droits à sa succession, se querellent, se battent, à tel point que pour les calmer on les fait descendre dans un puits d'où on les remonte un à un (L. Schneider,Maîtres opérette fr., 1924, p. 156):
Maman (...) devint d'une extrême nervosité. Peu à peu, mon père perdit sa belle égalité d'humeur. Ils ne se querellaient pas vraiment, mais ils criaient très fort pour de petites choses, et souvent s'en prenaient à ma sœur et à moi. Beauvoir,Mém. j. fille, 1958, p. 100.
b) [Avec un compl. prép.] Je me suis querellée avec Marcel, dit-elle, nous nous sommes mal quittés (Murger,Scène vie boh., 1851, p. 247).Il avait toujours des armes à portée du bras. Souvent, la nuit, il parlait haut, comme s'il se fût querellé avec quelqu'un (Maupass.,Contes et nouv., t. 2, Main, 1883, p. 893).Les fillettes, énervées par la chaleur, se querellent pour occuper les coins libres (Martin du G., Thib.,Été 14, 1936, p. 691).
P. métaph. Il faut (...) prendre [le haschisch] à jeûn (...). Une infraction à cette règle (...) produirait (...) des vomissements, le dîner se querellant avec la drogue (Baudel.,Paradis artif., 1860, p. 334).
2. Empl. pronom. réfl. Se faire des reproches à soi-même. Je repasse tous les moments si rares où nous avons été ensemble, et je me querelle d'avoir dormi à Pétersbourg! (Balzac,Lettres Étr., t. 2, 1844, p. 442).Je me rappelle encore le temps (...) où je me querellais (...) de ne pouvoir parvenir à cette dextérité dans l'exécution que les écoles habituent malheureusement les meilleurs esprits à regarder comme le dernier terme de l'art (Delacroix,Journal, 1853, p. 119).Elle se querellait de ne pouvoir vivre sans aimer (Zola,Contes Ninon, 1864, p. 121).
Prononc. et Orth.: [kə ʀele], [-ʀ ε-], (il) querelle [-ʀ εl]. V. querelle. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. A. 1. 1174-76 « accuser, assigner en justice » (Guernes de Pont-Ste-Maxence, St Thomas, éd. E. Walberg, 2451; 2945); 2. 1176 « être en querelle, faire des reproches » (Chrétien de Troyes, Cligès, éd. A. Micha, 6641); 3. xiiies. [ms.] « contester, disputer (quelque chose à quelqu'un) » (Chevalerie Vivien, éd. A. L. Terracher, 1800b, leçon des mss AB). B. Pronom. 1643 « se prendre de querelle » (Corneille, Polyeucte, III, 2). Dér. de querelle*; dés. -er. Fréq. abs. littér.: 325. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 361, b) 634; xxes.: a) 621, b) 356. Bbg. Gohin 1903, p. 304.

Wiktionnaire

Verbe

quereller \kə.ʁe.le\ ou \kə.ʁɛ.le\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Chercher querelle à quelqu’un.
    • Il est venu nous quereller sans raison.
    • Ne querellez personne.
  2. Gronder, réprimander.
    • Son père l’a querellé.
    • C’est un homme qui querelle toujours ses domestiques.
  3. (Vieilli) (Absolument) Chercher querelle.
    • Cet homme aime fort à quereller.
    • Ne querellons point.

se quereller pronominal

  1. Se disputer avec des paroles aigres.
    • Je me suis querellé avec lui.
    • Ces gens se querellent toujours.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

QUERELLER. v. tr.
Chercher querelle à quelqu'un. Il est venu nous quereller sans raison. Ne querellez personne. Il signifie encore Gronder, réprimander. Son père l'a querellé. C'est un homme qui querelle toujours ses domestiques. Il s'emploie quelquefois absolument. Cet homme aime fort à quereller. Ne querellons point.

SE QUERELLER signifie Disputer l'un contre l'autre avec des paroles aigres. Je me suis querellé avec lui. Ces gens se querellent toujours.

Littré (1872-1877)

QUERELLER (ke-rè-lé) v. a.
  • 1Faire querelle à quelqu'un. Il ne vous suffit que votre libelle me déchire en public ; vos lettres me viennent quereller jusque dans mon cabinet, Corneille, Lett. apolog. C'est pour me quereller donc, à ce que je voi, Que vous avez voulu me ramener chez moi ? Molière, Mis. II, 1. Non, je n'ai de ma vie eu tant d'envie de quereller quelqu'un, Marivaux, Sec. surpr. de l'am. II, 7.

    S'emporter contre. Querellez ciel et terre, et maudissez le sort, Corneille, Hor. II, 4. Et, de tous les soldats les âmes étonnées Craignant de voir contre eux retourner leurs coignées [coupant un bois sacré], Il [César] querelle leur crainte, il frémit de courroux, Brébeuf, Phars. III. Surpris, je l'avouerai, de leur fureur commune, Querellant les amants, l'amour et la fortune, J'étais de ce palais sorti désespéré, Racine, Bajaz. III, 2. Vous, qui, de l'Asie embrassant la conquête, Querellez tous les jours le ciel qui vous arrête, Racine, Iphig. IV, 6.

  • 2Provoquer, entamer une querelle (sens vieilli). Mais ce n'est pas ici qu'il faut le quereller, Corneille, Ment. II, 4. Quereller signifie aujourd'hui reprendre, faire des reproches, réprimander ; il signifiait alors insulter, défier et même se battre, Voltaire, Comm. Corn. Rem. Ment. II, 4.
  • 3 Terme d'ancienne coutume. Porter plainte en justice ; attaquer un testament, une convention.

    De là vient le sens de disputer à, sens qui a vieilli et n'est plus usité. Ne lui querelle point un bien que tu possèdes, Corneille, la Suiv. IV, 8. Vous ne lui voulez pas quereller Célidée ? Corneille, Galer. du Pal. V, 6.

  • 4Gronder, réprimander. C'est toi, pendard, qui m'as bu mon vin d'Espagne, et qui as été cause que j'ai tant querellé la servante, croyant que c'était elle qui m'avait fait le tour, Molière, Scapin, II, 5.
  • 5Il se dit absolument, soit dans le sens de faire querelle, soit dans le sens de gronder. Je ne querelle point, Molière, Mis. II, 1. Argante : Laisse-moi un peu quereller en repos. - Scapin : Vous voulez quereller ? - Argante : Oui, je veux quereller. - Scapin : Hé ! qui, monsieur ? - Argante : Ce maraud-là, Molière, Scapin, I, 6. Oh bien ! querellez donc, si cela peut vous plaire, Destouches, Phil. marié, II, 5. C'est un amant qui querelle avec sa maîtresse ; n'allez pas prendre un moment d'humeur pour une rupture, Diderot, Claude et Nér. II, 5.
  • 6Se quereller, v. réfl. Disputer l'un contre l'autre avec des paroles aigres. Se sont-ils querellés ? Corneille, Poly. III, 2. Hé quoi ! toujours se quereller ! vous n'aurez pas la paix dans votre ménage ? Molière, la Jalous. du Barb. 5. Nous nous parlions quelquefois, mais pour nous quereller, Marivaux, Pays. parv. 4e part.

    Avec ellipse du pronom personnel. Et tant mieux ! j'aime à voir quereller les méchants, C'est un repos du moins pour les honnêtes gens, Collin D'Harleville, Vieux célib. V, 1.

    Fig. (aussi avec ellipse du pronom personnel). Ils ne savent jamais que se charger de chaînes… Et faire quereller les sens et la raison, Boileau, Art p. II.

SYNONYME

QUERELLER, GRONDER. On querelle ceux qu'on n'a pas le droit de gronder ; on gronde ses amis, ses enfants, ses gens. Gronder suppose une sorte d'autorité, de supériorité, ou du moins de droit ; il faut que celui que l'on gronde soit au moins censé avoir tort. Pour quereller, il suffit d'avoir de l'humeur ; on querelle son égal et même son supérieur : " On querelle les malheureux, dit Vauvenargues, pour se dispenser de les plaindre. " Celui qu'on gronde ne peut répondre que par des excuses ; celui que l'on querelle peut quereller à son tour (GUIZOT).

HISTORIQUE

XIIe s. Cil qui mesfait as clers, Deus le het e querele, Th. le mart. 74. Se clers de tenement volsist lai [laïque] quereler [faire procès à un laïque pour fief]…, ib. 60. De mainte chose l'a li reis achaisuné [accusé], E il aveit le rei durement querelé, ib. 115.

XVe s. Le roy luy restitua toutes ses terres et toutes celles qu'il querelloit, Commines, V, 15.

XVIe s. Pallas, querellant le patronage du païs d'Attique à l'encontre de Neptune, produisit l'olivier, Amyot, Thém. 38. Il les encouragea jusques à ne pas ceder facilement la victoire, mais aussi à la debatre et quereller vertueusement, Amyot, Pélop. et Marcel comp. 3. …Ainsi en prend à ceux Qui veulent quereller à gens plus vaillans qu'eux, Ronsard, 855. Quereller en mariage n'accroist grain, bien, n'heritage, Leroux de Lincy, Prov. t. II, p. 379.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

QUERELLER, (Jurisprud.) dans cette matiere, signifie débattre, attaquer, se plaindre, comme quereller un testament d’inofficiosité.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « quereller »

Dénominal de querelle.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Prov. querelhar ; espagn. querellar ; ital. querelare ; du lat. querelare, de querela (voy. QUERELLE).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « quereller »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
quereller kœrele

Citations contenant le mot « quereller »

  • Mieux vaut se quereller avec ses beaux-parents qu'avec ses voisins. De Proverbe hindi
  • Nous ne gagnerions, à nous marier, que le loisir de nous quereller à notre aise. De Pierre Carlet de Chamblain de Marivaux / Le legs
  • Il est dans la nature des hommes de quereller pour de petites choses, bien que les grandes seules les préoccupent. De William Shakespeare / Othello
  • Deux époux doivent se garder de se quereller quand ils ne s'aiment plus assez pour les réconciliations. De Jean Rostand / Pages d'un moraliste
  • A quoi sert de se quereller, quand le raccommodement est impossible ? Le plaisir des disputes, c'est de faire la paix. De Alfred de Musset / On ne badine pas avec l’amour
  • La société dans laquelle on est ressemble à une espèce d’avion de ligne où tous les voyants seraient au rouge dans le cockpit et qu’à l’arrière on continue soit à boire le champagne soit éventuellement à se quereller. De Nicolas Hulot / Mots Croisés - 10 Juin 2002
  • En faisant venir auprès de lui une jeune femme muette, déjà mère d’une enfant de neuf ans, Alistair Stewart (Sam Neill) pensait s’éviter bien des tourments puisque sa future femme et lui ne pourraient se quereller. En la découvrant si frêle, au sortir du bateau, le pionnier craint qu’elle ne survive pas sur cette terre sauvage partagée entre jungle et boue. LaLibre.be, "La Leçon de piano": Jane Campion offre à Holly Hunter l’un de ses rôles les plus forts et mémorables - La Libre
  • La tension est toujours vive entre les reines du Bikutsi. Si à leurs débuts, les ravissantes dames avaient travaillé main dans la main pour promouvoir le mouvement du Bikutsi, c’est le désamour total depuis un bon moment. Et visiblement, elles ne sont pas prêtes à enterrer la hache de guerre de sitôt. En février dernier, Coco Argenté, Lady Ponce, Majoie Ayi et Amazone s’étaient livré une guerre farouche sur les réseaux sociaux. Deux mois après, ce fut le tour de la Pala Pala Woman, Mani Bella, de se quereller avec Lady Ponce. Afrik.com, Les graves révélations de Coco Argentée sur Lady Ponce à l’occasion de son anniversaire
  • Dominique Budet, qui s’autoproclame présidente « éphémère » (elle a présidé l’association à partir du 9 janvier jusqu’à sa démission, le 9 février), estime pour sa part « qu’il faudrait qu’une nouvelle assemblée générale puisse se tenir ». Elle suggère une refondation et un appel à candidatures, « afin de redonner du sens à un projet qui a grandi très rapidement. Il est temps de regarder devant et ne plus se quereller », estime-t-elle, admettant que « le besoin d’une médiation se fait aujourd’hui sentir ». Le Telegramme, Vallée des saints : une refondation réclamée - Carhaix - Le Télégramme
  • Abbou a expliqué la volonté d’Ennahdha de destituer le gouvernement, par le fait que « celui-ci a ouvert des dossiers de corruption, y compris de gens proches d’Ennahdha, des personnes qui financent les partis ». « Celui qui veut se quereller avec l’Etat, qu’il le fasse quand il y a des corrompus à sa tête, ce n’est pas le cas actuellement, même si deux mois seulement nous restent, nous allons continuer à appliquer la loi et à mener les réformes ». Gnet news, "Nous sommes en train de pousser en direction d’un gouvernement sans Ennahdha" (Abbou) - Gnet news
  • D’ores et déjà, de nombreux observateurs ne comprennent pas qu’à Kinshasa, des acteurs politiques perdent leur temps à se quereller sur des sujets parfois mineurs, au lieu de se mobiliser autour de vrais problèmes liés à la souveraineté du pays et même à la sûreté de l’Etat. Cas de l’insécurité qui sévit depuis plusieurs mois à Djugu dans l’Ituri au Nord-est du pays. Que dire aussi de la précarité qui dure depuis des décennies dans le grand Kivu, considéré non sans raisons, comme le berceau des rébellions en RD Congo ! , mediacongo.net - Actualités - Massacre de Kipupu : le silence du gouvernement fait polémique

Images d'illustration du mot « quereller »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « quereller »

Langue Traduction
Anglais quarrel
Espagnol pelea
Italien litigare
Allemand streit
Chinois 吵架
Arabe قتال
Portugais brigar
Russe ссора
Japonais けんか
Basque quarrel
Corse disputà
Source : Google Translate API

Synonymes de « quereller »

Source : synonymes de quereller sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « quereller »

Partager