Bille : définition de bille


Bille : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

BILLE1, subst. fém.

Petite boule pleine, de matière dure :
1. Des boules noires voyageaient dans les mailles, de vraies boules d'escamoteur, d'abord grosses comme des billes, puis grosses comme des boulets; ... Zola, L'Assommoir,1877, p. 788.
A.− JEUX
1. Boule d'ivoire ou de matière synthétique, pour le jeu de billard. Faire une bille. La pousser dans la blouse avec sa propre bille. Toucher pleine bille; jouer, prendre la bille fine (Lar. Lang. fr.) :
2. À la poule, le hasard avait donné à Lucien la bille numéro 6. Un grand jeune homme silencieux, apparemment adorateur muet de la maîtresse de la maison, eut le 5, et Madame Grandet le numéro 4. Leuwen essaya de tuer le 5, réussit, et se trouva par là chargé de jouer sur Madame Grandet et de la faire perdre, ce dont il s'acquitta avec assez de grâce. Il tentait toujours les coups les plus difficiles, et avait le malheur de ne jamais faire la bille de Madame Grandet et de la placer presque toujours dans une position avantageuse. Madame Grandet était heureuse. (...) Lucien se laissa tuer; alors, ce fut au numéro 7 à jouer sur Madame Grandet. Ce numéro était tenu par un préfet en congé, grand hâbleur et porteur de toutes les prétentions, même de celle de bien jouer au billard. Ce fat montrait une exaltation de mauvais goût à parler des coups qu'il allait faire, à menacer Madame Grandet, à faire sa bille ou à la mal placer. Stendhal, Lucien Leuwen,t. 3, 1836, pp. 10-11.
Bille en tête. Au propre. Jouer en puissance (cf. billard ex. 1). Au fig. Avec audace, en allant droit au but (Giono, Le Hussard sur le toit, 1951, p. 264 et Bonheur fou, 1957, p. 294).Au fig. Être à billes pareilles, à billes égales. N'avoir aucun avantage l'un sur l'autre (cf. Ac. 1798-1932).Arg. Retirer ses billes (A. Simonin, Le Cave se rebiffe, 1954, p. 74), Abandonner, se retirer d'une association en reprenant son argent. rendre ses billes (M. Stéphane, Ceux du Trimard, 1928, p. 218). Abandonner, se retirer d'une association en reprenant son argent.
SYNT. Bloquer, coller, doubler une bille; partie à deux billes, à toutes billes (Lar. 19e, Guérin 1892, Nouv. Lar. ill., etc.); bille de billard (Renard, Journal, 1898, p. 476).
2. Petite boule de pierre peinte ou de verre, servant aux jeux des enfants. Bille d'agate; jouer (encore) aux billes :
3. Le tapis bariolé de cette antichambre présentait de grands dessins géométriques, parmi lesquels il était on ne peut plus amusant de jouer aux billes avec le fameux « ami Pierre ». Un petit sac de filet contenait les plus belles billes, qu'une à une l'on m'avait données et que je ne mêlais pas aux vulgaires. Gide, Si le grain ne meurt,1924, p. 351.
3. Petite boule pour jouer à la roulette (cf. Ponson du Terrail, Rocambole, t. 1, L'Héritage mystérieux, 1859, p. 483), au billard électrique, etc. :
4. Il se rabattit sur un appareil à billes, mit vingt sous dans le monnayeur. Bientôt, il y eut cercle autour de lui, et cercle admiratif. C'était merveille de voir les petites boules réussir les itinéraires maximum, s'engager dans les couloirs les mieux défendus par les plus astucieux obstacles, tomber dans les cuvettes, éclairer les bornes, tapoter les plots. Queneau, Pierrot mon ami,1942, p. 59.
B.− P. ext.
1. Objet dont la forme (ovoïde, sphérique et aplatie aux extrémités, etc.) rappelle celle d'une bille (cf. Mirbeau, Le Journal d'une femme de chambre, 1900, p. 102)Spéc. Balle de fusil le pot de chambre te protège suffisamment l' caberlot contre les billes de plomb.(Barbusse, Le Feu,1916, p. 229).
2. Fam. Tête, visage. (Avoir) une bonne bille (Malraux, L'Espoir, 1937, p. 778; G. Magnane, La Bête à concours, 1941, p. 296). Faire une (drôle de) bille (Vercel, Capitaine Conan, 1934, p. 27; L. Rigaud, Dict. de l'arg. mod., 1881, p. 40). Bille de clown (Céline, Mort à crédit, 1936, p. 616).
Bille de billard. Crâne chauve (cf. F. Jammes, Mémoires, 1922, p. 88; L. Larchey, Dict. hist. d'arg., 2eSuppl., 1883, p. XIV) :
5. Mal lavé, décravaté, hirsute, pommelé de cocards, il [Arthur] ne saurait fournir qu'une tête de gangster. − Une belle bille de clochard! rectifie l'opérateur, qui ajoute : va te refringuer. H. Bazin, La Tête contre les murs,1949, p. 143.
Yeux en billes (Courteline, Le Train de 8 h 47, 1888, 2epart., X, p. 206); plus ronds que billes (T. Gautier, Le Capitaine Fracasse, 1863, p. 306).
Emploi adj. Stupide, maladroit, naïf dont les autres profitent :
6. On avait un adjudant qui avait tout de la vache! On rigolait pourtant, parce qu'il était bille, et qu'on lui poussait des colles. Quand il disait au cours de comptabilité : « Les livrets matricules sont conservés dans une boîte ad hoc. « Qu'est-ce que ça veut dire, ad hoc, mon adjudant? − En bois, qu'il répondait. Une boîte ad hoc, c'est une boîte en bois »... Vercel, Capitaine Conan,1934, p. 31.
C.− Techn. Petite boule, souvent métallique, servant à divers usages. Essai à la bille. ,,Mesure de la dureté des métaux au moyen d'une bille`` (Barb.-Cad. 1963); cf. M. Gasnier, Dépôts métalliques directs et indirects, 1927, p. 128).Synon. essai Brinell (Uv.-Chapman 1956).Crayon à bille, stylo-bille. Sorte de stylographe dont la plume est remplacée par une minuscule bille :
7. Paliers à billes. − Les billes sont semblables aux billes à jouer, mais elles sont en acier chromé ou nickel chrome très dur : ... P. Gorgeu, Machines-outils,1928, p. 15.
8. Elle entre [la jeune mariée], (...) s'excusant auprès de votre voisin de droite, (...) qui lève le nez de son illustré dans lequel il s'essayait à résoudre un problème de mots croisés, l'appuyant sur son genou pour écrire avec un crayon à bille... M. Butor, La Modification,1957, p. 26.
Spéc. Petite boule sur laquelle s'opèrent certaines rotations. Roulement à billes :
9. [les] Billes. − [sont de] Petites boules d'acier trempé que l'on place dans les coussinets afin de diminuer la résistance provenant du frottement. L. Baudry de Saunier, Le Cyclisme,1892, p. 583.
10. Cette année 1869 est d'ailleurs notable à d'autres titres. C'est celle où le Parisien Suriray inventa le roulement à billes, ... P. Rousseau, Hist. des techniques et des inventions,1967, p. 348.
PRONONC. : [bij]. Enq. : /bij/.
ÉTYMOL. ET HIST. − 1164 « petite boule » exprime ici une chose de peu de valeur (Chr. de Troyes, Erec et Enide, 542 dans T.-L.); 1269-78 « petite boule » (J. de Meun, Roman de la Rose, éd. F. Lecoy, 20266); 1611 « boule de billard » (Cotgr.); p. ext. arg. 1579 « argent » (Larivey, Les Esprits, I, 3, Bibl. elz. dans Gdf.); ca 1900 technol. « petite boule sur laquelle s'opère la rotation de certains mécanismes » (DG). Empr. à l'a.b.frq. *bikkil « dé » correspondant au m.h.all. bickel « dé, osselet » (Lexer30), à rapprocher du néerl. bikkel « osselet » (Gallas), v. Gam. Rom.2t. 1, p. 399.
BBG. − Goug. Lang. pop. 1929, p. 119. − Grimaud (F.) Pt gloss. du jeu de boules. Vie Lang. 1968, p. 111. − Sain. Sources t. 1 1972 [1925], p. 134; t. 2 1972 [1925], p. 294.

BILLE2, subst. fém.

A.− Portion de tronc d'arbre débitée à la scie et non équarrie. Les branches (...) sont sciées, et les fûts à leur tour débités en billes (Pesquidoux, Le Livre de raison,1928, p. 49).
SYNT. Bille de chêne (Boylesve, La Leçon d'amour dans un parc, 1902, p. 264; Van der Meersch, L'Empreinte du dieu, 1936, p. 32), de sapin (Ramuz, Derborence, 1934, p. 65). Bille de pied, première bille. ,,Celle comprise entre la base de l'arbre et suivant le cas la première couronne, la première grosse branche ou le premier gros nœud. C'est celle qui fournit le plus de bois de sciage (ou même d'ébénisterie et tranchage)`` (Plais. 1969).
B.− P. anal. Bille d'acier. ,,Morceau d'acier carré tel qu'il sort de l'usine où il a été fabriqué`` (Jossier 1881). P. ext., arg. Argent, monnaie (cf. F. Vidocq, Les Voleurs, 1836, p. 25).De la bille (Dict. complet de l'arg.,1844, p. 19).Fausse bille, bille à l'estorque. Fausse monnaie (cf. Hogier-Grison, Les Hommes de proie, Le Monde où l'on vole, 1887, p. 203; France 1907). V. billon.
C.− TECHN. Morceau de bois façonné ou de fer, servant à divers usages. (Cf. P. Martellière, Glossaire du Vendômois, 1893, p. 45; Desgrouais, Les Gasconismes corrigés, 1768, p. 58). V. biller2C D.
Prononc. : [bij]. Étymol. et Hist. Ca 1198 lat. médiév. billia « tronc d'arbre » (Charte de Louis, Comte de Blois, pour le monastère de Bonneval [Eure-et-Loir] dans Du Cange t. 1, p. 660b, s.v. billia); 1372 m. fr. plur. billes « quilles » (Lettres de rémission, Reg. 104, ch. 151, ibid., p. 660, s.v. billa); 1393 « pièce de bois probablement allongée » (Ménagier de Paris, II, 184 dans T.-L.); 1532 « bâton, baguette » (Rabelais, II, 16 dans Hug.); divers emplois techn. a) 1680 (Rich. : Bille. Gros bâton de bouïs, avec quoi on serre les balots lorsqu'on les corde); b) 1690 mar. fluviale (Fur.); c) 1741 pâtiss. (Savary des Bruslons, Dict. universel de comm., Paris). Peut-être et de même que ses corresp. de l'Italie du Nord (FEW t. 1, p. 368a), d'un gaul. *bilia qu'on déduit de l'irl. bile « tronc d'arbre », gaélique bile « petite feuille » (Dottin, p. 234). Fréq. abs. littér. : 307. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 134, b) 452; xxes. : a) 395, b) 710.
BBG. − Goug. Mots t. 2 1966, p. 130. − Sain. Arg. 1972 [1907], p. 266. − Sain. Sources t. 2 1972 [1925], p. 116; t. 3 1972 [1930], p. 261. − Spitzer (L.). Frz. habiller. Z. fr. Spr. Lit. 1919, t. 45, pp. 368-369.

Bille : définition du Wiktionnaire

Nom commun 1

bille \bij\ féminin

  1. Tronc d’arbre brut, simplement débarrassé de ses branches pour être envoyé à la scierie.
    • Il allait atteindre le milieu du bassin, lorsqu’une masse d’os, lourde comme une bille de chêne vert, lui tomba, du haut d’un arbre, entre les deux épaules, et le fit plonger jusqu’au fond du bassin. — (René Boylesve, La leçon d’amour dans un parc, Calmann-Lévy, 1920, collection Le Livre de Poche, page 172)
    • […], il rêve d’un châtiment exemplaire : un assommoir pour le bigle, une bille de bois qui lui cherrait de très haut en plein crâne ; […]. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • On importa aussi de l'expertise technique : Matt Hemmingsen, bûcheron du Wisconsin, fut appelé sur l'île de Vancouver pour démanteler l'un des plus gros embâcles de billes de bois de toute l'histoire de la côte Ouest. — (John Vaillant, L'Arbre d'or: Vie et mort d'un géant canadien, Les Éditions Noir sur Blanc, 2014)
    • Un camion de transport, un grumier, chargé de billes de sapins et dérobé par l'auteur du larcin, avait été placé sur la place, devant le monument pour masquer ce dernier. — (Pierre Pellegrini, Monumental, Librinova, 2017)
  2. (Par extension) (Belgique) (Chemin de fer) Traverse de chemin de fer.
  3. Rejeton qui pousse au pied d'un arbre.
  4. Bâton dont les mégissiers se servent pour tordre les peaux, et les teinturiers pour tordre les tissus.
  5. Rouleau à pâtisserie.

Nom commun 2

bille \bij\ féminin

  1. Petite boule de pierre ou de verre qui sert à des jeux d’enfants.
    • Ils avaient joué à des jeux divers : aux billes d’abord, mais comme Camus et Lebrac avaient perdu beaucoup et qu’ils étaient, autant dire pannés puisqu’il ne leur en restait plus que deux ou trois à chacun, on ne put continuer. — (Louis Pergaud, Un sauvetage, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • Nous jouions aux billes – c’est un jeu éternel – de toutes les façons : à l’œil, le bras tendu ; debout sur un pied, la main passée sous l’autre jambe repliée ; contre le mur ; dans un trou, le gagnant étant celui qui y avait placé le plus de billes. — (Édouard Bled, « Mes écoles », Robert Laffont, 1977, page 24.)
  2. Boule autrefois d’ivoire, aujourd’hui de matière plastique servant au jeu de billard.
    • La partie se joue avec trois billes, deux blanches et une rouge.
  3. (Mécanique) Petite sphère d’acier.
  4. (Par analogie) (Familier) Objet en forme de petite sphère.
    • Elle a une assiette à la main, couverte de petits choux à la crème roses et violets, avec des billes de sucre en argent pour les décorer. — (Silène Edgar, Adèle et les noces de la reine Margot, Castelmore, 2016, chapitre 15)
    • A l’aide d’une cuillère à pomme parisienne, faire des billes de carotte, de navet et de pomme de terre. — (journal 20 minutes, édition Grand Paris, 9 février 2018, page 3)
  5. (Familier) Mot argotique pour designer la tête, le visage ou les yeux.
    • [...] mais si je suis décidé à vous boucler, tous les patins du monde ne vous en tireront pas. Mettez ça dans votre jolie bille. — (Peter Cheyney, Les femmes s’en balancent, traduction de Michelle et Boris Vian, Gallimard, 1949, page 127)
    • En tout cas, le bonhomme a une drôle de bille. — (Pio Baroja, L’Arriviste sentimental, traduction Collin-Delavaud, J. Susse, 1946, page 265)
  6. (Figuré) (Par métonymie) Mise ; investissement ; moyen.
    • On pense être à l’abri des aléas en payant une assurance, mais on se rend compte que le petit particulier, avec ses petites billes, n’est pas si protégé que ça. — (Cécile Bouanchaud, Le combat des propriétaires de maisons fissurées, « victimes du réchauffement climatique », Le Monde. Mis en ligne le 13 novembre 2019)
  7. (Péjoratif) (Familier) Nigaud.
    • Il eut une moue.
      — L’plus marle, vois-tu, c’est encore çui qu’a l’air d’une bille.

      — (Francis Carco, Images cachées, Éditions Albin Michel, Paris, 1928)
    • On rigolait pourtant, parce qu’il était bille, et qu’on lui poussait des colles. — (Roger Vercel, Capitaine Conan, Albin Michel, 1934, collection Le Livre de Poche, page 31.)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Bille : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

BILLE. n. f.
Boule d'ivoire avec laquelle on joue au billard. Pousser une bille. Bille blanche. Bille rouge, etc. La partie ordinaire se joue avec trois billes, deux blanches et une rouge. Coller, décoller une bille. Doubler une bille. Prov. et fig., Ils sont à billes pareilles, à billes égales, se dit de Deux hommes qui, dans une concurrence, n'ont aucun avantage l'un sur l'autre. Il se dit aussi de Petites boules de pierre ou de verre qui servent à des jeux d'enfants, d'écoliers. Jouer aux billes. Une partie de billes. Roulement à billes, en termes d'Arts, désigne un Organe de machine qui remplace le frottement de glissement par le frottement de roulement, grâce à l'interposition d'une ou plusieurs rangées de billes en acier.

Bille : définition du Littré (1872-1877)

BILLE (bi-ll', ll mouillées, et non pas bi-ye) s. f.
  • 1Boule d'ivoire servant au jeu de billard.
  • 2Petites boules de pierre ou de marbre qui servent à des jeux d'enfants.

    Fig. Être à billes pareilles, à billes égales, se dit de deux personnes qui dans une concurrence n'ont point d'avantage l'une sur l'autre. Ah ! bien, bien, billes pareilles, Baron, Coquette et fausse prude, I, 8.

HISTORIQUE

XIIe s. Li trois enfant que il ot engendrez, Jeuent et rient et tiennent pain assez ; à la billette jeuent desus le sel [les sacs de sel], Li charois de Nimes, 884.

XIIIe s. Par foi n'i donroie une bille, Ce dit Tybert, en elz n'en toi, Ren. 20580. … Ceste closture Qui n'est pas faite en quarreüre, Ains est si ronde et si soutille, Qu'onques ne fu beril en bille De forme si bien arrondie, la Rose, 20496. Mais en vain me travaillerai ; Tout ne me vaudroit une bille, ib. 9375.

XIVe s. Alons faire [jouer] ceste quarte de vin au jeu des billes, Du Cange, billa. Quant Felix voulut biller son coup, il prit sa bille, et, la cuidant ferir, elle echeut à terre, ib.

XVe s. Sont-ce coups d'esteufs ou de billes ? Orléans, Rondeau. Une bille d'or, servant à chappes, garnye de plusieurs perles, de rubis et de dyamans, De Laborde, Émaux, p. 165.

XVIe s. Jau [coq] sus braise et bille sur tabour, Proverbe pour exprimer une chose mobile.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

1. BILLE. - HIST.

XVe s. Ajoutez : Allez veoir la solennité, mais revenez à tour de bille [à l'instant, sans retard], Rec. de farces, etc. p. 342, P. L. JACOB.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Bille : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

BILLE, poisson de mer. Voyez Tourd. (I)

Bille, (Marine.) éguillette d’escoit ou de coüet ; c’est un bout de menu cordage, où il y a une boucle & un nœud ; son usage est de tenir le grand coüet aux premiers des grands haubans lorsqu’il ne sert pas. (Z)

Bille, les Chamoiseurs & les Marroquiniers appellent bille un morceau de bois ou de fer rond, qui a ordinairement un pouce & demi de diametre, & un pié & demi de longueur, dont ils se servent pour tordre les peaux, & en faire sortir toute la graisse, la gomme, & l’eau, & qu’ils employent dans les différentes façons qu’ils ont à donner aux peaux. Voyez Chamois.

Billes à moulures, (terme d’Orfevre en tabatieres.) ce sont des morceaux de fer plat, d’une ligne d’épaisseur tout au-plus, modelés dans le milieu, entre lesquelles on tire la matiere où l’on veut faire des moulures.

Billes, s. pl. (Œconom. rustiq.) on donne le nom de billes, à la campagne, aux rejettons qu’on trouve aux piés d’un grand nombre d’arbres, & qu’on enleve pour les mettre en pépiniere : la méthode en est fort bonne.

Billes, terme de Paumier, ce sont de petites boules d’ivoire de deux pouces ou environ de diametre, faites au tour & de même grosseur, avec lesquelles on joue au billard. Ces billes sont distinguées par de petits points pratiqués vers un des poles de la bille ; ces points servent à les faire reconnoître pendant le jeu.

Bille, est un terme de Paumier, qui signifie un coup du jeu de billard, par lequel on fait entrer dans une belouse la bille de son adversaire, sans lui faire frapper les bandes.

Bille, terme de riviere, petit bachot ou nacelle, que l’on attache avec un bout de cincenelle à la tête d’un batteau marnois dans les rivieres d’Amont-Paris, & dans lequel on met trois ou quatre compagnons de riviere, qui n’ont chacun que deux avirons.

* Bille, (Géog.) petite riviere qui prend sa source entre le duché de Holstein & de Lawembourg, & forme avec un des bras de l’Elbe l’île de Billwerder.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « bille »

Étymologie de bille - Littré

Espagn. billa ; ital. biglia. Diez conjecture que ce mot vient du germanique : haut-allemand moyen, bickel ; flamand, bikkel, osselet dont les enfants se servent pour jouer. Mais le sens n'est pas satisfaisant ; et il faut plutôt songer à une assimilation vicieuse entre bille (voy. BILLE 2) et bulla (voy. BOULE), assimilation dont il reste une trace évidente dans billette et bullete (voy. BILL).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de bille - Wiktionnaire

(Nom 1) Du gaulois *bilia « arbre » (cf. vieil irlandais bile « arbre de grande taille, arbre sacré », breton bil « pointe, hauteur »).
(Nom 2) Du vieux-francique *bikkil « dé à jouer, boule de jeu » (cf. néerl. bikkil « dé à jouer », moyen haut allemand bickel « dé à jouer ; cheville (du pied) »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « bille »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
bille bij play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « bille »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « bille »

  • Marché mondial Vannes à  bille qui permet au consommateur d’évaluer la demande à long terme et d’estimer des implémentations particulières. La croissance croissante qui est vraiment attendue en fonction de l’analyse donne des informations complètes sur le marché mondial Vannes à  bille. Les moteurs et les contraintes se préparent après toute la prise de conscience de la croissance de l’industrie mondiale Vannes à  bille. boursomaniac, Le marché des robinets à tournant sphérique devrait émerger à un TCAC élevé au cours de la période de prévision 2020-2029 - boursomaniac
  • Les fans de vitesse et de bolides sont privés de compétition. Confinés, certains se prennent au jeu d’un concept qui cartonne sur la toile : les courses de billes de la Marbula 1. Soirmag, Sur YouTube, des courses de billes façon «Formule 1» passionnent les internautes (vidéos) - Soirmag
  • Le rapport d’étude de marché mondial Stylo à bille fournit une étude complète récente Global Stylo à bille Marché 2020 par les fabricants, les régions, le type et l’application, prévue pour 2026 commence par offrir l’inspection analytique du marché mondial en fonction de divers segments. Le rapport présente une analyse des points clés du marché mondial du Stylo à bille par principaux acteurs clés, par types, par applications et régions principales, perspectives de segments, évaluation commerciale, scénario de concurrence, tendances et prévisions pour les années à venir. Le rapport comprend le résumé et avance la taille du marché en raison des différentes perspectives possibles. Le rapport met en lumière les aspects critiques, notamment la consommation, les revenus, les ventes, la production, les tendances, les opportunités, l’expansion géographique, la concurrence, la segmentation, les moteurs de croissance et les défis. , Marché Stylo à bille – Analyse de l’industrie, taille, part, croissance, tendances et prévisions 2020-2026 – InFamous eSport
  • « Le marché Stylo à bille mondial croît à un TCAC élevé au cours de la période de prévision 2020-2026. L’intérêt croissant des particuliers pour cette industrie est la principale raison de l’expansion de ce marché. Selon le Rapport, le marché Stylo à bille devrait croître à un TCAC de xx % au cours de la période de prévision (2019-2027) et dépasser une valeur de XX USD d’ici la fin de 2027. » Thesneaklife, Rapport sur le marché Stylo à bille mondial 2020 – Couvrant l’impact du COVID-19, informations financières, développements, analyse SWOT par les meilleures entreprises mondiales | Parker, Lamy, AT Cross Company, Levenger, Mitsubishi Pencil Co. – Thesneaklife
  • La série 2020 de taille du marché, de part de marché, de perspectives et de perspectives de croissance de Stylo à bille est une analyse complète des conditions du marché de Stylo à bille. Les principales tendances qui façonnent l’avenir à court et à long terme de l’industrie, les opportunités, les moteurs et les contraintes du marché Stylo à bille, une analyse détaillée des cinq forces du porteur et des perspectives concurrentielles sont incluses dans le rapport de recherche. Electroziq, Stylo à bille Analyse de la taille et de la demande de part de marché 2020 2026 – Electroziq
  • Stylos à bille industrie 2020 Rapport mondial sur la recherche du marché présente une analyse en profondeur de la taille du marché Stylos à bille, la croissance, part, des segments, des fabricants et des technologies, les tendances clés, moteurs du marché, les défis, la normalisation, les modèles de déploiement, les opportunités, les futures feuille de route et 2024 prévisions . , Impact de Covid-19 sur Stylos à bille marché: lindustrie mondiale Vue densemble, les ventes, les revenus, taux de croissance et danalyse pour 2020-2024 – JustFamous
  • J'ai joué, je ne sais plus où Sur un billard d'étrange sorte Les billes restent à la porte Et la queue entre dans le trou. De Jacques-François Ancelot
  • Quand l’écolier se déshabille De ses habits tombent des billes. De Claude Nougaro / Les Billes
  • Comment hésiterions-nous à confier notre argent à des banques qui mettent des petites chaînes à leurs stylos à bille. De Louise de Vilmorin
  • Un optimiste est quelqu'un qui commence à faire ses mots croisés au stylo à bille. De Marie-Lyse Aston
  • En un coup se fend la bille. De Proverbe français

Traductions du mot « bille »

Langue Traduction
Portugais esfera
Allemand kugel
Italien sfera
Espagnol bola
Anglais ball
Source : Google Translate API

Synonymes de « bille »

Source : synonymes de bille sur lebonsynonyme.fr


mots du mois

Mots similaires