La langue française

Pinailler

Sommaire

  • Définitions du mot pinailler
  • Étymologie de « pinailler »
  • Phonétique de « pinailler »
  • Citations contenant le mot « pinailler »
  • Traductions du mot « pinailler »
  • Synonymes de « pinailler »

Définitions du mot « pinailler »

Trésor de la Langue Française informatisé

PINAILLER, verbe intrans.

Fam., péj. Avoir le souci exagéré des détails, de la précision; argumenter sans cesse de façon souvent mesquine. Synon. chicaner, chinoiser (fam.), chipoter (fam.), ergoter, subtiliser, chercher la petite bête (fam.), couper les cheveux en quatre (fam.).À la police, à la douane, selon les cas, les gabelous et les flics pinaillent sur des détails ou vous expédient très vite (L. Bodard, Les plaisirs de l'Hexagone,1971ds Gilb. 1980).Tout ça c'était les grandes lignes, la direction qu'il fallait prendre. J'allais pas me mettre à pinailler (A. Boudard, Cinoche,Paris, La Table ronde, 1974, p.163).
Prononc.: [pinɑje], [-na-], (il) pinaille [pinɑ:j], [-naj]. Étymol. et Hist. 1934 (d'apr. R. Arveiller ds R. Ling. rom. t.42 1978, p.452); 1962 (Rob.). Orig. incertaine. Un rapprochement est possible avec le bourg. pinocher «se plaindre pour rien», proposé par Bl.-W.4-5, et qui est prob. issu de la famille du rad. pi-, exprimant des cris, des piaillements (FEW t.8, p.418a).
DÉR. 1.
Pinaillage, subst. masc.,péj., fam. Action de pinailler; résultat de cette action. Le ton de la campagne [présidentielle de J. Chaban Delmas]?: «Simple. Pas trop de chiffres et de pinaillage quant au P.N.B. [produit national brut]» (Le Nouvel Observateur,13 avr. 1974, p.30, col. 3). [pinɑja:ʒ], [-na-]. 1resattest. 1934 (d'apr. R. Arveiller, loc. cit.), 1970 (Rob. Suppl.); de pinailler, suff. -age*.
2.
Pinaillerie, subst. fém.,péj., fam. Fait de pinailler; p. méton., souvent au plur. Manifestations d'un goût pour les complications; discussions stériles. Synon. chicanerie, chinoiserie, pinaillage.Les pinailleries l'irritent (Le Point,26 nov. 1973ds Gilb. 1980). [pinajʀi]. 1reattest. 1973 id.; de pinailler, suff. -erie*.
3.
Pinailleur, -euse, adj. et subst.,péj., fam. (Personne) qui a le souci exagéré du détail. Synon. chicaneur, chicanier, tatillon.Des pinailleurs (...) ou des enc... de mouches (Ch. Bruneauin Les Étoiles,4 sept., av. 1945,in Pages fr., no6, p. 58 ds Quem. DDL t.12, s.v. maquisard).C'était un bon employé, (...) un peu pinailleur peut-être, procédurier, chercheur de raisons (J. Hougron, La Gueule pleine de dents,Paris, 1970, p. 75). [pinɑjoe:ʀ], [-na-], fém. [-ø:z]. 1resattest. 1934 (d'apr. R. Arveiller, loc. cit.), 1953 (Sandry, Carrère, Dict. arg. mod.); de pinailler, suff. -eur2*.
BBG.Dub. Dér. 1962, p.41 (s.v. pinailleur).

pinailler , verbepop., « ergoter sur des vétilles, se perdre dans les subtilités »
Rem. Certains verbes en -ailler sont formés à partir de dér. en -aille* et ne sont donc pas traités ici; on peut citer, p. ex. : cisailler, embroussailler, encanailler, grenailler, mitrailler, ravitailler, ripailler, sonnailler, tenailler, etc.

Wiktionnaire

Verbe

pinailler \pi.nɑ.je\ intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Familier) (Péjoratif) S’attarder sur des détails sans intérêt, argumenter avec des précisions superflues, de façon mesquine.
    • On ne va tout de même pas pinailler pour si peu !
    • Quand tu auras fini de pinailler, nous parlerons sérieusement.
    • Il pinaillait sans cesse, à propos de tout et de rien, sans jamais emporter le morceau. — (Maurice Druon, Du soleil sur la Normandie)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « pinailler »

(1934) Origine incertaine.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « pinailler »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
pinailler pinaje

Citations contenant le mot « pinailler »

  • Il me vient l'envie de pinailler un peu. Russel Crowe est en effet un acteur, il acte et agit en obéissant au scénario qui a listé toutes les actions du personnage. Il n'y a pas que les cavalcades à cheval. Opérer un demi-tour, se baisser, se curer le nez lol, sont des actes. Mais ce n'est pas du jeu de comédien. Le comédien exprime une intention, un caractère, des idées, des émotions. Eh bien il y en a vraiment très peu dans Gladiator qui est d'abord un film d'action, dont l'originalité est de se dérouler dans une époque romaine tardive. Notons la faible expressivité faciale du personnage qui a pratiquement toujours un regard de bête traquée, sur le qui-vive. Tout le background politique avec Commode, le pouvoir et les sénateurs ourdissant leurs intrigues est des plus basique, sommairement pour laisser la place à la vengeance, seule la folie de Commode est développée, certainement pour être raccord avec le célèbre film sur la cruauté des romains : bon ben zut j'ai oublié le titre mais ça date des années 70, les nuits de Caligula je crois, ou Messalah, un spectacle assez malaisant aux décors/costumes bien reconstitué qui avait fait date à l'époque. Gladiator venait après une période de très grand vide en matière de fiction dramatique sur le monde romain. EcranLarge.com, Gladiator : Russell Crowe se sent coupable d'avoir gagné l'Oscar - Actualité Film - EcranLarge.com
  • Tu as raison, il n’y a pas de paramétrage. Je pourrais pinailler et dire que , Qu’on pose - LinuxFr.org
  • Les têtes changent mais l’esprit de ce Gouvernement reste donc le même : pinailler sur toutes les propositions qui ne sont pas les siennes, décider de manière verticale en ignorant le vécu local et jouer la montre face à l’urgence au risque de détruire le tissu économique et social de nos territoires. , France. « Budget rectificatif : de sérieuses avancées pour les Outre-mer malgré un plan lacunaire et déconnecté des réalités » - CCN - Caraib Creole News / L'actualité de Guadeloupe, Martinique et de la Caraïbe
  • Pour une raison simple. Roselyne Bachelot a été choisie pour jouer les urgentistes, déconfiner la culture et financer le secteur le plus touché, après le bâtiment, avec une perte de chiffre d’affaires de 22 milliards d’euros. Elle entend intensifier les réouvertures de lieux de spectacle et trouver des sous. Donc un milieu qui fait la quête préfère jouer les courtisans plutôt que de pinailler. Le Monde.fr, « Roselyne Bachelot, c’est le retour du monde d’avant, mais tout le monde s’en fiche »
  • Ce long préambule pour affirmer que les soutiens à l’économie doivent être immédiats et massifs. Peu enclin à approuver la présidence Macron, j’ose pour une fois (je promets de ne pas abuser) constater que de bons leviers ont été utilisés : chômage partiel, garanties d’emprunts, reports de cotisations ou d’impôts… On pourrait pinailler sur tel ou tel point. Mais l’urgence a commandé des mesures massives à effet rapide. Leur durée et leur ampleur devront coller à l’évolution mesurée sur le terrain. Le coût (énorme) de ces dispositions de crise sera opportunément cantonné dans une « CADES » élargie pour en permettre l’étalement et ne pas fausser l’analyse de nos comptes publics. Soit. Il sera temps de reparler de son financement. Infodujour.fr, Macron, Le Maire, Roux de Bézieux oseront-ils venir à Hambach ?

Traductions du mot « pinailler »

Langue Traduction
Anglais nitpicking
Espagnol quisquilloso
Italien pignolo
Allemand pingelig
Chinois 挑剔
Arabe تصيد الأخطاء
Portugais nitpicking
Russe придирки
Japonais すてきな
Basque nitpicking
Corse nitpicking
Source : Google Translate API

Synonymes de « pinailler »

Source : synonymes de pinailler sur lebonsynonyme.fr
Partager