La langue française

Cacochyme

Définitions du mot « cacochyme »

Trésor de la Langue Française informatisé

CACOCHYME, subst. et adj.

A.− Vx ou p. plaisant.
1. (Personne) qui est d'une santé fragile. Vieillard cacochyme. Chadenat était sans âge. Sa santé n'a jamais été très bonne. Je l'ai toujours connu cacochyme et crachoteux (Cendrars, Bourlinguer,1948, p. 331).
P. métaph. Suranné et sans force. Le véhicule cacochyme (Cendrars, Le Lotissement du ciel,1949, p. 289).
P. anal. Je suis étonné de la beauté des oliviers du Puget; je dis beauté, quoiqu'il n'y ait pas au monde d'arbres plus laids. Ils ont toujours l'air cacochyme et amputé, mais enfin, au Puget, ils sont gros (Stendhal, Mémoires d'un touriste,t. 3, 1838, p. 253).
2. Emploi subst. Vieillard :
Quand vous serez vieux et infirme, vous serez bien content d'avoir une épouse qui vous prépare vos cataplasmes! (...) Ô belle victoire pour une femme, d'être appelée enfin par un cacochyme! Montherlant, Le Démon du bien,1937, p. 1238.
B.− Au fig., vx. ,,... se dit quelquefois figurément, pour exprimer la bizarrerie de l'esprit, ou l'inégalité de l'humeur`` (Ac. 1798-1878).
Rem. Attesté dans la plupart des dict. du xixesiècle.
PRONONC. ET ORTH. : [kakɔ ʃim]. Fér. Crit. t. 1 1787 : ,,Richelet qui n'aimait pas l'y, et qui aurait voulu le bannir de la langue, écrit cacochime.``
ÉTYMOL. ET HIST. − 1. 1478 méd. (G. de Chauliac, La Grande chirurgie, trad. Nicolas Panis, fo122, cf. Sigurs); 1538 (Op. cit. trad. Jean Canappe, ibid. : complexion cacochyme); 2. 1680 fig. « d'un esprit bizarre, fantasque » (Rich.). Empr. au b. lat. cacochymus « qui est doté d'un mauvais suc, d'où : de constitution appauvrie (en parlant du corps humain) » (ves., Cassius Felix dans TLL s.v., 8, 77), lui-même empr. au gr. κ α κ ο ́ χ υ μ ο ς « id. » (Aristote et Galien dans Liddell-Scott), composé de κ α κ ο ́ ς « mauvais » et de χ υ μ ο ́ ς « suc » (chyme*).
STAT. − Fréq. abs. littér. : 22.
DÉR.
Cacochymie, subst. fém.,méd., rare. État de fragilité dû à la vieillesse. La Fortune n'aime pas les vieillards; il [Jean Bart] n'a que quarante-six ans, mais il est quand même presque touché par cette première cacochymie, l'âge mûr, parfois si redoutable, et qui apparaît comme un versant périlleux. Si on le franchit, alors la descente peut devenir douce (J. de La Varende, Jean Bart pour de vrai,1957, p. 194). Dernière transcr. dans DG : kà-ko-chi-mie. 1resattest. 1. 1503 « mauvais état des humeurs » (G. de Chauliac, Le Guidon en françoys, 283d, éd. 1534, cité par Vaganay dans Rom. Forsch., t. 32, p. 22); 2. 1835 « état d'une personne cacochyme » (Ac.); 1 empr. au b. lat. cacochymia « mauvais état des humeurs » (ves., Cassius Felix dans TLL s.v., 8, 67), lui-même empr. au gr. κ α κ ο χ υ μ ι ́ α « id. » (Galien dans Liddell-Scott), dér. de κ α κ ο ́ χ υ μ ο ς (cacochyme); 2 dér. de cacochyme, suff. -ie*.
BBG. − Sigurs 1963/64, p. 54, 100, 327 (et s.v. cacochymie).

Wiktionnaire

Adjectif

cacochyme \ka.kɔ.ʃim\ masculin et féminin identiques

  1. (Soutenu) (Sens propre) En mauvais état, fortement dégradé.
    • Le comte vida la bouteille sans respirer, jeta avec désinvolture quelques coupures sur la table et courut ronfler dans son carrosse qui n’était à vrai dire qu’une spacieuse caisse à savon montée sur roulette et tirée par un poney cacochyme. — (René Fallet, Le triporteur, Éditions Denoël, Paris, 1951, page 219.)
    • […] pour nous rendre à Genève, nous suivions consciencieusement la route goudronnée, poursuivis par le vieux Jo, le fourgon cacochyme de la colonie, qui soufflait plus que nous dans les lacets de Septmoncel, […] ou ceux du col de la Faucille […]. — (Jean-Baptiste Harang, Nos cœurs vaillants, Paris, Grasset, 2010, pages 73-74)
    • Cependant, la « fille aînée de l’Église » étant cacochyme et toute foi born again facilement perçue en France comme une « américanisation » prosélyte, la multiplication des temple pentecôtistes constitue un défi pour la société française.— (Stephen Smith, La Ruée vers l’Europe, Grasset, 2018, page 157)
    1. (Par extension) (Médecine) Qui qualifie une personne physiquement fragile ou mal en point.
      • Il avait dormi dans un fauteuil, à quatre heures de l’après-midi, comme un vieillard cacochyme. — (Henry de Montherlant, Le démon du bien, 1946, page 204)
      • On regarde vulgairement le corps humain comme cacochyme lorsqu’étant corrompu par des causes antécédentes de maladies il tombe dans diverses infirmitez à la moindre occasion qui se présente extérieurement. — (Antoine Deidier, Instituts de médecine : comprenant la physiologie & la pathologie, à Paris chez D’Houry, 1735, page 320)
  2. (Figuré) Se dit de la bizarrerie de l’esprit ou de l’inégalité de l’humeur.
    • Hoooou lala ! Vous deux, les vieilles badernes radoteuses, les birbes égrotants et cacochymes, en fait d’inepties vous avez le pompon ! — (Aristophane, Ploutos, dieu du fric, 388 av. J.-C., traduit du grec ancien par Michel Host, 2012, page 49)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CACOCHYME. adj. des deux genres
. Que le mauvais état de l'organisme rend sensible aux moindres causes de maladie. Un vieillard cacochyme. Il se dit figurément de la Bizarrerie de l'esprit ou de l'inégalité de l'humeur.

Littré (1872-1877)

CACOCHYME (ka-ko-chi-m') adj.
  • 1D'une constitution détériorée et débile. Fagon mourut dans un grand âge pour une machine aussi contrefaite et aussi cacochyme qu'était la sienne, Saint-Simon, 482, 259. Il garde le dernier, et ce corps cacochyme Est à son art fatal dévoué pour victime, Regnard, le Lég. I, 1. Croyez qu'un vieillard cacochyme Doit mettre, s'il a quelque sens, Son âme et son corps au régime, Voltaire, Ép. 88. Je ne me chargerais pas d'un enfant maladif et cacochyme, Rousseau, Ém. I. Mon âme est très mal à son aise dans mon corps cacochyme, Voltaire, Lett. Cideville, 10 mai 1764.
  • 2 Fig. Mal disposé, mal né, d'humeur inégale. C'est un esprit cacochyme. Une humeur cacochyme. Il est cacochyme.
  • 3 Substantivement. C'est un pauvre cacochyme.

HISTORIQUE

XVIe s. Les apostemes qui sont faites en corps cacochymes, hydropiques, sont difficiles à guerir, Paré, V, 4. Ulcere cacochyme, Paré, XI, 1.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « cacochyme »

Καϰὸς, mauvais et χυμὸς, suc (voy. CHYME).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(XVIIe siècle) Du grec ancien κακόχυμος, kakokhumos (« qui contient ou produit un mauvais suc »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « cacochyme »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
cacochyme kakɔʃim

Évolution historique de l’usage du mot « cacochyme »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « cacochyme »

  • Depuis quelques années, le marché de la photo est dans un état cacochyme, la preuve avec Olympus qui vient de mettre un genou à terre. La maison mère a annoncé qu'elle revendait sa division imagerie à un fonds d'investissement. , Comme une photo trop jaunie, Olympus se sépare de sa division photo - Les Numériques
  • On ne le répètera jamais assez, mais on fera quand même oeuvre utile pour l’édification du peuple actuel, et pour la correction des appréciations de l’Histoire, avec le grand H que recommande Imed Bahri : ce candidat cacochyme et fortement improbable a été porté au pouvoir par 73% des suffrages exprimés, certes, mais les suffrages exprimés ne représentaient que 40% des inscrits, ce qui signifie que 40% de 73%, ça ne fait que 29% de la population qui avait droit à s’exprimer : on est donc très très loin du plébiscite qu’une vaine cohorte d’analystes (très) politiques revendique au bénéfice de ce candidat si improbable… Il serait du reste judicieux de se demander combien de ces 29% sont satisfaits des conséquences de leur choix d’un jour de 2019, après seulement quelques mois de pratiques de ce Président encore plus improbable que le candidat qu’il était déjà ! Kapitalis, Dans son entretien au Monde, Kaïs Saïed règle ses comptes avec la classe politique - Kapitalis
  • La séance ne va commencer que dans une demi-heure, mais la salle est quasiment pleine. « Et encore, ce sont les vacances… », sourit-on à la Machine à musique Lignerolles. Un piano, deux pupitres font pour l’instant face au public qui, s’il est loin d’être prépubère, n’est pas non plus cacochyme. SudOuest.fr, Bordeaux : le chant lyrique se déguste avec légèreté à la Machine à musique
  • Si on rajoute à cela un régime cacochyme, arc-bouté sur le pouvoir et incapable d'anticiper quoi que soit, on comprend dès lors pourquoi la jeunesse s'est révoltée depuis plus d'un an, malgré la répression et les risques d'emprisonnement. Certes, sous le règne du président Bouteflika, l'Algérie a connu une période faste,surtout entre 1999 et 2014, en termes de croissance économique, mais aussi de paix sociale. Cette période d'opulence n'a malheureusement pas été exploitée pour transformer l'économie, en la diversifiant et en la rendant moins vulnérable aux fluctuations des prix du pétrole. Durant les années du règne du président Bouteflika (1999-2019), les dépenses publiques ont atteint le chiffre astronomique de mille milliards de dollars. Cette somme donne le tournis pour un pays de la taille de l'Algérie. La Tribune, L'Algérie, le Covid-19 et le cygne blanc
  • En voulez-vous, des exemples de rimeurs pas cacochymes ? L'Obs, Mais pourquoi la poésie a-t-elle renoncé à la rime ?

Traductions du mot « cacochyme »

Langue Traduction
Anglais doddery
Source : Google Translate API

Synonymes de « cacochyme »

Source : synonymes de cacochyme sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « cacochyme »

Cacochyme

Retour au sommaire ➦

Partager