La langue française

Souffreteux

Définitions du mot « souffreteux »

Trésor de la Langue Française informatisé

SOUFFRETEUX, -EUSE, adj.

A. − Vieilli
1. Qui est dans le besoin, la pauvreté, qui manque des choses les plus nécessaires à la vie. Synon. besogneux, misérable.Vieillesse souffreteuse; années souffreteuses. Trois mille livres de rente et une petite maison délabrée et nue à la campagne, pour lui, sa femme et les nombreux enfants qui commençaient à s'asseoir à la table de famille, c'était quelque chose de bien indécis entre l'aisance frugale et l'indigence souffreteuse (Lamart., Confid., 1849, p. 47).Dans cette France centrale où tant de rapports se nouent, ces pays, Brenne, Sologne, représentent et surtout représentaient une vie à part, pauvre, souffreteuse, défiante (Vidal de La Bl., Tabl. géogr. Fr., 1908, p. 151).
2. Pauvre, minable. Ce ne sont point ces pages souffreteuses, humble labeur ignoré des jours présents, qui ajouteront quelque lustre à la renommée poétique des jours passés (Bertrand, Gaspard, 1841, p. 200).Milon n'avait pas le moindre penchant pour les constructions de la morale et les espérances souffreteuses qu'il laissait à ses frères et sœurs (Aymé, Travelingue, 1941, p. 77).
B. −
1. Qui est de constitution maladive ou d'une santé délicate. Synon. chétif, languissant, malingre; anton. bien portant, fort, sain, vigoureux.Je l'ai trouvé tout souffreteux. Emmanuel s'était attaché à lui, parce qu'il trouvait une analogie entre le sort de cette bête souffreteuse et le sien (Rolland, J.-Chr., Nouv. journée, 1912, p. 1575).Le garçon soi-disant souffreteux et débile dont j'ai toujours pensé qu'il nous enterrerait, peu à peu « s'athlétise », comme parlent nos sportifs (Blanche, Modèles, 1928, p. 204).
Empl. subst. La sœur, la veuve de Charras, n'est qu'une longue femme, une souffreteuse vulgaire (Goncourt, Journal, 1878, p. 1238).Dans la nature, et sans l'intervention de l'homme, toute créature inapte à se suffire est éliminée; et déjà la moins résistante. La protection des malingres et souffreteux, l'artificielle prolongation de leur existence est due à l'homme (Gide, Journal, 1932, p. 1126).
P. méton. Qui révèle un mauvais état de santé. Avoir l'air souffreteux, une expression, une mine souffreteuse; une petite voix souffreteuse. L'enfant (...) regardait autour de lui avec un bon petit sourire souffreteux (A. Daudet, Rois en exil, 1879, p. 9).De chastes épaules voilées d'un fichu de gaze [MmeNecker] (...) de petits traits tiraillés, joliment souffreteux, presque angoisseux, et racontant l'état nerveux de la délicate agitée, qui avait perdu le sommeil, et qui, toujours debout, ne pouvait demeurer assise (E. de Goncourt, Mais. artiste, t. 2, 1881, p. 150).
[P. méton.] MmeKann est toujours très excitante avec ses yeux bistrés, leur langage mélancoliquement polisson, sa distinction souffreteuse, son décolletage outrageant: elle est la femme séduisante de la séduction malsaine de la crevarde (Goncourt, Journal, 1893, p. 424).
2. P. anal.
a) [En parlant d'un végétal qui pousse mal] Rabougri. [L'entaille d'où coule la résine] donne un air on ne peut plus lamentable à ces arbres souffreteux et privés de la plus grande partie de leur sève (Gautier, Tra los montes, 1843, p. 14).J'ai souvenir d'un espace assez découvert où commençaient de verdoyer toutes sortes de petites plantes souffreteuses et même des arbustes (Duhamel, Jard. bêtes sauv., 1934, p. 62).
[P. méton.] Il fallait sortir, errer dans les couloirs glacés (...) dans le jardin souffreteux d'évêché pauvre, où pissait un parcimonieux jet d'eau (Martin du G., Devenir, 1909, p. 88).
b) [En parlant d'un objet] Défectueux. Non seulement il le laissa ouvert [l'atelier] et fit à son instrument souffreteux [un orgue] les réparations qu'il réclamait, mais, ces réparations finies, à la barbe de la vieille fille, il entreprit d'autres travaux (Fabre, J. Savignac, 1863, p. 131).
C. − Au fig. [En parlant d'une caractéristique suggérant une mauvaise santé, une condition difficile ou la gêne] On leur avait inculqué l'amour des choses humbles, des entreprises souffreteuses, des luttes obscures, du sublime gris, de l'orgueil modeste (J.-R. Bloch, Dest. du S., 1931, p. 108).
Prononc. et Orth.: [sufʀ ətø], fém. [-ø:z]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1remoit. xiies. suffraitus « qui est dans le besoin, le dénuement » (Psautier Oxford, 71, 13 ds T.-L.); xives. soufreteux (Appolonius, éd. C. B. Lewis, 20, 25); 2. 1826 « qui est momentanément souffrant » (Chateaubr., Natchez, p. 150); 3. 1832 « qui est de santé débile, fréquemment malade » (Sand, Indiana, p. 19); 4. 1843 arbres souffreteux (Gautier, loc. cit.). Dér. de l'a. fr. soffraite, soufraite, suffraite (1remoit. xiies., Psautier Cambridge, 33, 9 ds T.-L.), « disette, privation », encore usité dans des parlers du Centre et de l'Ouest, du lat. pop. suffracta, fém. subst. de suffractus, part. passé du lat. pop. *suffrangere, réfection du lat. suffringere « rompre », d'où l'a. fr. soufraindre « tourmenter » (ca 1200, Aliscans, 18 ds T.-L.) et intrans. « manquer de » (1174-76, Guernes de Pont-Ste-Maxence, St Thomas, éd. E. Walberg, 6178); les sens 2 et suivants sont dus à une étymol. pop. qui a vu dans cet adj. un dér. de souffrir*. Fréq. abs. littér. 111. Bbg. Darm. Vie 1932, p. 131. − Gohin 1903, p. 319.

Wiktionnaire

Adjectif

souffreteux

  1. Qui est de santé délicate.
    • (Figuré) Mais ce ne sont point ces pages souffreteuses, humble labeur ignoré des jours présents, qui ajouteront quelque lustre à la renommée poétique des jours passés. — (Aloysius Bertrand, Gaspard de la nuit, 1842)
    • [...][Jed] fut surpris de se trouver en présence d'une petite chose souffreteuse, maigre et presque bossue, malencontreusement prénommée Marilyn [...] — (Michel Houellebecq, La carte et le territoire, 2010)
    • En plus de rendre le vignoble souffreteux, ce nivellement génétique influe sur le goût du vin, qui est uniformisé. — (« Vin : Un coup de moût dans le vignoble », Malbouffe, le dico, Les Dossiers du Canard enchaîné no 147, avril 2018, page 85)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

SOUFFRETEUX, EUSE. adj.
Il se dit de Quelqu'un qui est de santé débile ou qui souffre de malaises accidentels. Un enfant souffreteux. Je l'ai trouvé hier tout souffreteux. Avoir l'air souffreteux.

Littré (1872-1877)

SOUFFRETEUX (sou-fre-teû, teû-z') adj.
  • 1 Terme familier. Qui est dans le besoin, qui manque des choses nécessaires. Ils languiront toute leur vie, pauvres, souffreteux, méprisés, Patru, Plaid. 4.

    Absolument. …un pauvre souffreteux… Se plaint là-bas, La Fontaine, Orais. Quand ma personne fut affichée par mes écrits, je devins dès lors le bureau général d'adresse de tous les souffreteux ou soi-disant tels, Rousseau, Prom. 6.

  • 2 Par abus, et comme si souffreteux venait de souffrir. Qui est momentanément souffrant, qui éprouve quelque douleur, quelque malaise. Il est tout souffreteux. La blanche et souffreteuse Amélie, couchée sur l'herbe, ressemblait à un narcisse abattu par l'orage, Chateaubriand, Natch. 2° partie, vers le milieu.

HISTORIQUE

XIIe s. Ne pur el [ni pour autre chose] ne fist l'um le nostre ordre establir, Fors pur les suffraitus aidier et sostenir, Th. le mart. 96. Dont fu ma mere soufraitouse d'amis ? Raoul de C. 67.

XIIIe s. Tu es retraianz le soffretous des mains as plus forz de lui, Psautier, f° 42. … Si vien avec nos, Tu ne seras ja sofretos De rien dont te puisson aidier, Ren. 13258. Dès le tens de s'enfance fu le roy piteux des poures et des souffraiteus, Joinville, 297.

XIVe s. Et le souffreteux dit que [félicité] c'est avoir richesse, Oresme, Éth. IIII.

XVe s. Assailli m'a vieillesse soufraiteuse, Deschamps, Femmes et enfants.

XVIe s. Il sentoit son armée fort affoiblie et souffreteuse de toutes choses, Amyot, Anton. 65. Les gens souffreteux et de basse estoffe estoient toujours les autheurs et executeurs de telles factions et seditions, Froumenteau, Finances, 3e livre, p. 418.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « souffreteux »

(Vers 1265) ; (1100-25) sufraitus (Psautier d’Oxford) ; de l’ancien français soufraite (« dénuement, privation »), du latin populaire suffracta, féminin substantif de suffractus, participe passé de suffringere, proprement « rompre par le bas », de sub, et frangere « briser », d’où l’ancien français soufraindre « tourmenter », et intransitif « manquer de ».

Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

L'anc. substantif soufraite ou, moins bien, soufrete, qui signifiait disette, manque (XVIe s. Maints bons esprits passent soufrete, Et vivent de lard et de pain bis, EUSTORGE DE BEAULIEU, Ballade). En Normandie, on dit : faire sa souffrette d'une chose, prendre son parti de l'avoir perdue ; c'est aussi le sens propre de souffreteux. Soufraite ne vient point de souffrir, il vient du latin fictif suffractus, brisé, de sub, sous, et frangere, briser ; cela est surabondamment prouvé par la forme provençale sufracha, sofracha.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « souffreteux »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
souffreteux sufrǝtø

Citations contenant le mot « souffreteux »

  • Egrotant : Encore un terme littéraire qui sert à décrire un être humain vivant en permanence dans un état maladif et souffreteux. Culture générale, La vieillesse en quelques mots - Culture générale
  • Heinrich Himmler, l’homme le plus puissant après Hitler, était malingre et souffreteux; son masseur de nationalité finlandaise, Felix Kersten, était tellement doué qu’il réussissait à arracher des faveurs à Himmler, comme faire sortir «15 345 prisonniers de différentes origines, de Dachau, Ravensbrück, Mauthausen et Neuengamme». l-express.ca, Récits (extra)ordinaires de la Seconde Guerre mondiale - l-express.ca
  • "Le cheval a fait sa valeur en dernier lieu à Vichy même si ce jour-là il a fait un peu trop d'extérieurs, ce qui lui a coûté un meilleur classement. Le cheval reste souffreteux mais il est resté bien au travail. Jeudi, il sera déferré des postérieurs. Avec ses soucis, cela fait un moment qu'il ne l'a plus été mais je pense que cela va l'aider. Ici, c'est un bon engagement à côté de la maison. Cette fois, il n'aura pas de décharge mais nous aurons l'expérience d'Anthony Barrier. J'ai repéré un ou deux adversaires sérieux mais il a une bonne chance. Je pense capable de finir parmi les trois premiers." CANALTURF, Jeudi à Meslay-du-Maine (R-3). Stéphane Prioul : CADEL DE CAHOT a une bonne chance.
  • Décidément, le Sud américain file un mauvais coton. Après l’abandon officiel du drapeau confédéré, symbole souffreteux pour beaucoup d’un passé très noir, par plusieurs États des États-Unis, une autre icône du patriotisme à l’ancienne, musicale celle-ci, est tombée. Charlie Daniels, star de la country, est mort à 83 ans d’une crise cardiaque. Une idole de plus, traditionaliste et populaire, célébrée outre-Atlantique, mais inconnue par chez nous ? Charlie Daniels était plus que cela. Depuis 1979, son nom, sa voix et surtout son violon résonnaient chez tous ceux tombés sous l’attrait, au premier comme au second degré, de son frénétiqueThe Devil Went Down to Georgia, hit mondial pour ce solide musicien de studio devenu forçat de la scène sillonnant inlassablement, du nord au sud et d’est en ouest, son pays. Télérama, Mort de Charlie Daniels, patriote à l’archet diabolique 
  • "Le cheval est bien. Il vient d'ailleurs de gagner à Saint-Jean-de-Monts. Auparavant, à Reims, la piste était ferme et il a souffert des pieds. Il reste assez souffreteux. Il a été soigné. Désormais, ce souci est résolu. Sachez que c'est un pur droitier. Il n'est efficace que pieds nus. Le defferage lui convient. Le cheval est bien. 2.400 mètres, c'est son sport. C'est une belle course pour lui. Il reste spécial au départ. En outre, il n'aime pas le contact mais une fois parti, il est sympa. Il peut dominer mais je le préfère autant quant il est préservé. Il sait finir. il aime les courses rythmées. Vedredi, j'en escompte une nouvelle fois un bon résultat. Je le juge capable de finir parmi les trois premiers. Ensuite, il devrait continuer à courir tout l'été. D'autant qu'il aime courir de manière rapprochée. Il aura d'ailleurs une bonne course la semaine suivant à Saint-Jean-de-Monts. A noter qu'à l'attelé, il dérobe et reste dangereux. Il avait d'aillerus cassé le sulky lors de sa dernière sortie à l'attelé." (propos recueillis par Stéphane Davy) CANALTURF, Vendredi à Angers (R-4). Fabien Gence : 2.400 mètres, c'est son sport !
  • Il s’agit bel et bien de sapins encore enracinés que leur propriétaire jugeant souffreteux a transformé en personnages par la magie de ses mains comme on change une citrouille en carrosse. Plus loin se dresse un champignon géant, vestige d’un cyprès moribond. Ça et là, d’autres figures de bois parsèment l’endroit : une chouette perchée au coin d’une fenêtre qui vous fixe de ses yeux grands comme des soucoupes, un globe lumineux serti dans sa gangue ligneuse, un arbre dénudé aux fruits étranges, boules en rameaux de châtaigner semblables à des entrelacs de méridiens célestes. Ces tiges souples et solides qu’on utilisait autrefois pour lier les fagots de petit bois ramassés dans la forêt, Bernadette en a gardé une maîtrise impressionnante. Témoin ces trois taureaux monumentaux, chefs d’œuvres de vannerie, qui semblent vous observer depuis la prairie en surplomb du bâtiment et dont la ramure imite à ce point leur anatomie qu’on les dirait prêts à charger. , Lot. Le Jardin Merveilleux de Bernadette C. quelque part dans le Quercy | Actu Lot

Images d'illustration du mot « souffreteux »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « souffreteux »

Langue Traduction
Anglais sickly
Espagnol enfermizo
Italien malaticcio
Allemand kränklich
Chinois 生病地
Arabe مريض
Portugais doentio
Russe тошнотворный
Japonais 病弱な
Basque sickly
Corse malata
Source : Google Translate API

Synonymes de « souffreteux »

Source : synonymes de souffreteux sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « souffreteux »

Souffreteux

Retour au sommaire ➦

Partager