La langue française

Brutaliser

Définitions du mot « brutaliser »

Trésor de la Langue Française informatisé

BRUTALISER, verbe trans.

Traiter de manière brutale.
A.− Brutaliser qqn.Il la brutalisa sans sujet (Ac.1798-1932) :
1. ... dans le peuple, on a beau laisser les enfants sans soins et les brutaliser d'importance, on les aime et on les respecte. Frapié, La Maternelle,1904, p. 241.
B.− Brutaliser qqc.Bousculer, traiter sans ménagement, sans soin. Brutaliser des effets (T. Gautier, Le Capitaine Fracasse,1863, p. 55):
2. Il [le cordonnier] arrivait tout d'un coup à « À la Citerne » avec son tablier de cuir et un tranchet à la main. Il faisait péter la porte contre le mur; il brutalisait les chaises... Giono, Manosque des plateaux,1930, p. 74.
Spéc., domaines artistique et littér.
1. Brutaliser un style. Le rendre plus vigoureux, plus carré, plus viril :
3. Brutalisez votre style, me disait un ami; il faudrait aussi brutaliser ou viriliser mon âme. Je n'aime ni le tabac, ni les liqueurs, ni les jurements, ni la chronique scandaleuse, ni la haine, tous ces attributs de la force rugueuse qui s'affirme et se carre. Amiel, Journal intime,1866, p. 70.
2. Brutaliser un portrait. Le traiter de manière rude, sans mièvrerie ni joliesse. ... l'homme qui, dans le moment, brutalisait de son pastel les rudes portraits du Louvre (E. et J. de Goncourt, L'Art fr. au XVIIIes.,t. 1,1880-82, p. 108).
PRONONC. : [bʀytalize], (je) brutalise [bʀytali:z].
ÉTYMOL. ET HIST. − 1. 1572 adj. brutalisé « rendu bestial, sauvage » (Belleforest, Harangues militaires, 902 dans R. Hist. litt. Fr., t. 5, p. 305), attest. isolée; 1584 pronom. « devenir semblable à une brute » (Jean de Barraud, Epist. dorées de Guevara, 98 ro, ibid.), emploi isolé; 2. 1704 trans. « traiter avec brutalité » (Trév.). Dér. de brutal*; suff. -iser*.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 73.

Wiktionnaire

Verbe

brutaliser \bʁy.ta.li.ze\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Traiter d’une façon brutale.
    • Le coffre-fort ne veut pas être brutalisé, violenté ; il faut user de douceur avec lui, le caresser longuement. Une pince-monseigneur, un chalumeau ? Allons donc. Un petit air de flûte. Le charme opère. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, page 187)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

BRUTALISER. v. tr.
Traiter d'une façon brutale. Il le brutalisa sans sujet. Ce charretier brutalise ses chevaux.

Littré (1872-1877)

BRUTALISER (bru-ta-li-zé) v. a.
  • Traiter quelqu'un durement, grossièrement. Si l'on vous brutalise, est-ce ma faute à moi ? Regnard, Ménechmes, II, 5.

    Mot du langage familier.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « brutaliser »

 Dérivé de brutal avec le suffixe -iser.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Brutal.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « brutaliser »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
brutaliser brytalize

Évolution historique de l’usage du mot « brutaliser »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « brutaliser »

  • On avait dû mal écouter le bulletin météo. La moiteur était en embuscade et elle a frappé en silence, au détour de blés encore verts. À peine quelques hectomètres et la peau d'hiver cuisait déjà sous trop de vêtements encollés par la sueur. La lumière rasait encore le dessus des antennes quand on a épluché les couches de tissu, et l'effeuillage a amusé trois chevaux dans un champ. Les doigts s'emmêlaient dans les vitesses à la recherche de la voilure parfaite. Se laisser flotter dans le vent ou se brutaliser en douceur. Les crampes se tâtaient, elles aussi. C'était la dernière sortie à vélo du printemps ou déjà la première de l'été. Il était trop tôt pour décider tant il semblait qu'on roulerait hors saison pour l'éternité. L'Équipe, Tout va bien - Humeur - L'Équipe
  • D’après les deux versions, il semble que ce soit elle qui a commencé à brutaliser son hôte. , Ville d'Eu. Elle voit la vie en rosé et termine dans le fossé | L'Informateur d'Eu
  • Menaçant d’entamer une grève de la faim, l’acteur Youssef Ouzellal, bloqué en Turquie, a publié une vidéo sur ses réseaux sociaux, accusant le consulat du Royaume de négliger les Marocains bloqués en Turquie, les laissant ainsi sans hébergement, sans nourriture, et sans masques. L’acteur et un concitoyen ont déclaré à travers ladite vidéo, qu’ils dorment à l’aéroport depuis trois jours, et que les autorités marocaines rejettent toute tentative de communication, laissant ainsi les concitoyens à la merci de la police turque, qui n’a pas tardé à les brutaliser avant de les virer de l’aéroport. , Marocains bloqués en Turquie : le Consul s'explique - Maroc Hebdo l'actualité du Maroc
  • On peut craindre, bien sûr, que, dans la mise en œuvre du processus, apparaissent des blocages et des querelles. Christian Jacob, président des Républicains, n’a pas tardé à réagir en mentionnant un argument ancien, mais éculé : l’écologie ne doit pas être punitive. Elle ne doit pas non plus représenter seulement une vue de l’esprit. Elle doit entrer dans les mœurs si elle veut avoir une chance de changer en profondeur notre mode de vie. Nous sommes, dans ce domaine, comme dans tant d’autres, partagés entre révolution et réforme. Celle-ci serait plus lente, mais à n’en pas douter moins violente. On peut rappeler que le voie de la réforme est la plus sûre, d’abord parce que M. Macron est un expert dans ce domaine, ensuite parce qu’il n’existe aucune bonne raison de brutaliser les Français par un programme autoritaire dont les effets néfastes s’ajouteraient à ceux de la pandémie et de la crise économique et sociale. Avec la Covid, nous avons tous été contraints d’adopter des normes de vie très différentes de celles auxquelles nous étions tant habitués.  Ce qui nous a permis de survivre en tant que peuple, sinon en tant que société prospère. La preuve a été ainsi fournie que rien, même pas une grave épidémie, ne peut nous abattre. C’est maintenant le moment de tirer profit de notre résilience, par opposition à l’idée très répandue que nous sommes trop affaiblis par la crise pour mettre en danger le rebond économique que nous appelons de nos vœux. , Une écologie apaisée | Le blog de Richard Liscia
  • Au cours d’un repas familial à Caudry, P. T., qui a trop bu, se dispute avec les convives, les frappe et moleste également sa compagne. Celle-ci fait appel aux gendarmes qui le découvrent sur la voie publique, le visage en sang. Pas étonnant, il vient de faire une chute. La situation s’envenime de nouveau car le trublion tente de brutaliser un représentant de l’ordre avant de se rebeller en s’opposant activement au menottage et refuse de se soumettre au dépistage de l’alcoolémie. La Voix du Nord, Caudry: ivre, il agresse sa compagne et les forces de l’ordre
  • Les mis en cause étaient en possession d’une barre de fer, d’une matraque télescopique et d’une bombe lacrymogène. Tout autant d’armes qui auraient servi à brutaliser un autre adolescent de 15 ans. Ce dernier aurait été mis au sol, frappé et aspergé de gaz lacrymogène pour une raison qu’il ne s’explique encore pas. Une source policière se veut toutefois rassurante à son sujet : “Il se plaignait de douleurs à la nuque. Il a été transporté à l’hôpital Béclère par précaution mais son état n’inspirait pas d’inquiétude.” 24matins.fr, Hauts-de-Seine : treize adolescents interpellés après le passage à tabac d'un jeune de 15 ans

Traductions du mot « brutaliser »

Langue Traduction
Anglais brutalize
Espagnol maltratar
Italien brutalizzare
Allemand tyrannisieren
Portugais brutalizar
Source : Google Translate API

Synonymes de « brutaliser »

Source : synonymes de brutaliser sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « brutaliser »

Brutaliser

Retour au sommaire ➦

Partager