La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « tabasser »

Tabasser

Définitions de « tabasser »

Trésor de la Langue Française informatisé

TABASSER, verbe trans.

Pop., fam. Tabasser qqn.Battre, rouer de coups. Synon. passer à tabac (v. tabac2).Un jour, ils se sont fait poisser... On l'a pas revu pendant deux mois... Il était tout méconnaissable quand il est revenu... Les bourres l'avaient si bien tabassé, qu'il sortait juste de l'hôpital (Céline, Mort à crédit, 1936, p. 359).Il y a du grabuge (...) Ce sont des types qui se battent ou, plutôt, qui sont en train d'en tabasser un (Giono, Gds chemins, 1951, p. 67).
Empl. pronom. réciproque
Se tabasser (avec qqn).Moi, mon vieux, si je te disais que j'en ai le cafard, parfois, de ne plus pouvoir me tabasser! Y a pas, un coup de main bien monté, ça valait! (Vercel, Cap. Conan, 1934, p. 70).Tu ne vas tout de même pas me faire la tête parce que je t'ai empêché de te tabasser avec Vincent? dit Henri gentiment (Beauvoir, Mandarins, 1954, p. 271).
[Avec suj. plur.] Se tabasser. Gonzalès et Merlinet. Ils ne peuvent pas se voir (H. Bazin, Tête contre murs, 1949, p. 320).Les enfants sont plus voisins des assassins quand ils se tabassent, que les adultes (Aragon,Beaux quart.,1936,p. 474).
REM.
Tabassée, subst. fém.a) Pop., fam. Bagarre, rixe; correction, raclée. À Ban-Ma, j'ai interrogé quelques soldats. Je n'ai rien appris. On leur avait parlé de ma tabassée, c'était visible (J. Hougron,La Gueule pleine de dents,1970,p. 347 ds Cellard-Rey 1980).b) Arg. des marins. Coup de tabac. Conor O'Brien a parcouru les trois océans par le Sud, Cap Horn inclus, sans rencontrer dit-il, du vrai mauvais temps, mais qu'en revanche, il a récolté la plus grosse tabassée de sa carrière dans les parages du 32eparallèle (B. Moitessier, Cap Horn à la voile, 1971, p. 249 ds Rob. 1985).
Prononc.: [tabase], (il) tabasse [-bas]. Étymol. et Hist. 1918 se tabasser « se battre, se passer à tabac » (d'apr. Esn. Poilu, p. 178). Mot d'arg. originaire des parlers du Sud de la Loire, dér., à l'aide du suff. -asser*, du rad. onomat. tabb-, var. de tapp- (taper*). Voir FEW t. 13, 1, pp. 7b-8a et 9a.
DÉR.
Tabassage, subst. masc.,pop., fam. a) Action de tabasser quelqu'un. Synon. correction, raclée.Un survenant de la race rigolarde et tonique détourne l'attention, le préserve [un informateur] du tabassage (Arnoux, Roi, 1956, p. 124).b) Action de se tabasser. Synon. bagarre, combat, rixe.Cordoue? On ne sait pas: on se bat dans les faubourgs quand ils ont les gares. Tabassage sérieux à Triana. Aussi à Penarroya (Malraux, Espoir, 1937, p. 438). [tabasa:ʒ]. 1reattest. 1937 id.; de tabasser, suff. -age*.
BBG.Quem. DDL t. 27.

Wiktionnaire

Verbe - français

tabasser \ta.ba.se\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : se tabasser)

  1. (Familier) Frapper de manière répétée ; passer à tabac.
    • Un jour, je fus amené dans un sous-sol et tabassé par quatre malabars grands comme des bœufs. Duck m'avait seulement annoncé que quatre gorilles allaient me mettre une toise et que je devais me défendre par tous les moyens. — (Frédéric Dard, San-Antonio : Dégustez gourmandes, Éditions du Fleuve Noir, 1985)
    • Même si vous me tabassez comme votre collègue, le gros goret puant, je pourrai rien vous dire de plus. Mais ça m'étonnerait que vous me cognassiez. — (Patrice Dard, Les nouvelles aventures de San-Antonio : Comme à con-fesses, Fayard, 2008)
    • Une fois, j’ai réussi à lui tirer les vers du nez. C'était à propos de la keuf qu'il avait tabassée. Il aimait pas trop en parler. Faut dire que son histoire était cheloue. — (Pierre Campo, La mort à reculons, Les Nouveaux Auteurs, 2014, chap.3)
    • Selon une enquête du ministère de la Santé, 59% des Algériennes pensent qu'un mari a le droit de tabasser sa femme. — (Malika Boussouf, Opprimer, c'est sacré, Télérama n°3460, mai 2016)
  2. (Par extension) (Figuré) (Familier) Se dit d’une boisson alcoolisée dont les effets sont rapides ou puissants.
    • Ben, c’est pas pour prendre la défense de la petite, mais c’est vrai qu’il tabasse, le rouquin, aujourd'hui. — (Alexandre Astier, Kaamelott, Livre II, épisode L’Ivresse)
  3. (Pronominal) Se battre ; se bagarrer.
  4. Faire un prix très bas, en dessous du marché.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « tabasser »

(1918) De l'occitan tabassar de même sens.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « tabasser »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
tabasser tabase

Citations contenant le mot « tabasser »

  • Alix et son ami Samy, lui aussi tabasser par les policier lors de leur sortie en boite de nuit  Public.fr, Alix violentée par la police de Marbella : elle dévoile les photos choc de son corps recouvert de marques
  • Kenya : Des policiers photographiés en train de tabasser une députée à Nairobi KOACI, Kenya : Des policiers photographiés en train de tabasser une députée à Nairobi - KOACI

Images d'illustration du mot « tabasser »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « tabasser »

Langue Traduction
Anglais beat up
Espagnol batir
Italien picchiare
Allemand verprügeln
Chinois 殴打
Arabe ضربوا
Portugais espancaram
Russe избивать
Japonais 打ち負かす
Basque taupatu
Corse batte
Source : Google Translate API

Synonymes de « tabasser »

Source : synonymes de tabasser sur lebonsynonyme.fr

Tabasser

Retour au sommaire ➦

Partager