Molester : définition de molester


Molester : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

MOLESTER, verbe trans.

A. − Vieilli ou littér. Importuner, tourmenter (quelqu'un) par des exigences, des tracasseries, des critiques. Molester quelqu'un en lui suscitant des procès. Il les a fort molestés par ses chicanes, par ses propos, par ses sarcasmes (Ac. 1835-1935). Tiens, voyez donc! dit la servante (...). Si j'avais su que tu écoutais, je n'aurais pas dit devant toi ce que j'ai dit, car je n'ai nulle envie de te molester (Sand, F. le Champi, 1850, p.51).La pensée que sa petite-fille va être molestée peut-être à cause de ce nom, la désole (Gyp, Souv. pte fille, 1928, p.87).
B. − Malmener, brutaliser (quelqu'un). Les cochers rançonnaient et molestaient les voyageurs et pillaient les bagages (P. Rousseau, Hist. transp., 1961, p.182).On molesta souvent nobles et prêtres réfractaires; des châteaux flambèrent (Lefebvre, Révol. fr., 1963, p.229).
REM.
Molestateur, -trice, adj.Au fig. Qui peut molester par sa violence, sa brutalité. Ce tableau panique et molestateur [le Christ aux Outrages d'Henry de Groux] (Bloy,Journal,1892,p.16, note).
Prononc. et Orth.: [mɔlεste], (il) moleste [mɔlεst]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1erquart xiiies. cuer molesté «tourmenté, accablé» (Renclus de Molliens, Carité, 212, 8 ds T.-L.); ca 1223 molester «importuner, tourmenter, causer un préjudice» (Gautier de Coinci, Miracles, éd. V. F. Koenig, II Mir 23, 190), spéc. empl. dep. le xiiies. dans des contextes jur. au sens de «troubler quelqu'un dans la jouissance d'un droit», v. Gdf. Compl.; Fur. 1690 remarque ,,ce terme se dit particulièrement en procès`` et Ac. 1694-1762 ,,on ne s'en sert guère qu'au Palais``; 2. 1690 «faire subir des injures, des violences» (Fur.: un pays a été fort molesté des gens de guerre), rare en ce sens jusqu'au xixes. Empr. au b. lat. molestare «fatiguer, ennuyer, inquiéter», fréquemment employé dans des cont. jur. (Cod. Iust. ds TLL s.v.), dér. de molestus «pénible, désagréable» (d'où l'a. fr. moleste «id.» 1164 chiere moleste, Richeut, éd. I. C. Lecompte, 164). Fréq. abs. littér.: 42.

Molester : définition du Wiktionnaire

Verbe

molester \mɔ.lɛs.te\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Houspiller, maltraiter quelqu’un en paroles ou en actions.
    • J’ai ouï dire que cette communauté avait ses dangers ; que les calopsittes étaient susceptibles de molester les jeunes ondulées au sortir du nid, de leur couper les pattes, en un mot de leur faire de fort mauvaises plaisanteries. — (Ernest Leroy, La perruche ondulée : éducation pratique, acclimatation, reproduction …, Firmin-Didot, 1879, p. 85)
    • Il les a fort molestés par ses chicanes, par ses propos, par ses sarcasmes.
  2. (Vieilli) Tourmenter de quelque manière que ce soit, inquiéter par des embarras suscités mal à propos.

Nom commun

molester

  1. (Droit) Agresseur sexuel.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Molester : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

MOLESTER. v. tr.
Il signifiait autrefois Tourmenter de quelque manière que ce soit, inquiéter par des embarras suscités mal à propos. Il signifie aujourd'hui plus ordinairement Houspiller, maltraiter quelqu'un en paroles ou en actions. Il les a fort molestés par ses chicanes, par ses propos, par ses sarcasmes.

Molester : définition du Littré (1872-1877)

MOLESTER (mo-lè-sté) v. a.
  • Tourmenter, inquiéter par des contrariétés suscitées mal à propos. Je demande comment on a souffert qu'un homme tel que Jurieu molestât un homme tel que Bayle ? Voltaire, Dict. phil. David. Un édit pour légitimer vos mariages [des protestants] a été mis trois fois sur le tapis devant le roi à Versailles ; il est vrai qu'il n'a point passé ; mais on a écrit à tous les gouverneurs de province, procureurs généraux, intendants, de ne vous point molester, Voltaire, Lett. Olivier des Monts, 25 déc. 1767. Le grand point est de ne jamais molester ni le corps ni l'âme de son prochain, Voltaire, Lett. M***, 4 mai 1772.

HISTORIQUE

XIIIe s. Anchois [auparavant] li fist donner boine sureté que jamais il n'en seroit molestié, Chr. de Rains, p. 56.

XIVe s. Pour fuir et eschever [éviter] que il ne molestent ou contristent ceux avecques qui il conversent, Oresme, Eth. 135.

XVIe s. De repoulser ceulx qui nous molestent impudemment et effrontéement, en ne nous laissant point vaincre à la honte, Amyot, De la mauvaise honte, 15. Vray est que ils molestent tout leur voisinage à force de trinqueballer leurs cloches, Rabelais, Garg. I, 40. L'expulsion des humeurs qui molestent la nature, Paré, Au lecteur.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « molester »

Étymologie de molester - Littré

Provenç. et espagn. molestar ; ital. molestare ; du lat. molestare.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de molester - Wiktionnaire

(Date à préciser) Du latin molestare (« ennuyer »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « molester »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
molester mɔlɛste play_arrow

Conjugaison du verbe « molester »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe molester

Citations contenant le mot « molester »

  • Et l’Union européenne? Maillon faible de l’Occident, elle temporise. Et la France? Elle déçoit. Son ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, évoquant des sanctions à l’occasion d’une audition devant la commission des Affaires étrangères du Sénat le 8 juillet dernier, a été sèchement rappelé à l’ordre le lendemain par le porte-parole de la diplomatie chinois, Zhao Lijian: Pékin ne saurait tolérée d’ingérence dans ses affaires intérieures, Hong Kong (et le Xinjiang) aujourd’hui, Macao et surtout Taïwan demain? Cette apostrophe diplomatique, sans réaction de la part de la France, est révélatrice de l’image projetée par notre pays auprès des autorités chinoises: un État faible, incapable d’adopter des positions fermes, qu’il est possible de molester à loisir. Le Figaro.fr, «Jusqu’à quand la France et l’Union européenne vont-elles se laisser écraser par la Chine?»
  • Soit, dans une région reculée d’Allemagne de l’Est, juste après la chute du mur, un policier du cru et un autre venu de Berlin réunis pour enquêter sur la disparition de deux sœurs adolescentes, bientôt reliée à d’autres faits plus anciens. Le premier et le plus âgé, Markus, n’hésite pas à molester les témoins ; le second, Patrick, dont la femme est sur le point d’accoucher, a des méthodes moins fracassantes, mais tout aussi efficaces et supporte mal les agissements de son collègue. Le film avance ainsi sur leurs dualités, représentatives d’un pays à peine réunifié, surtout dans cette région de marécages, où la modernité n’a pas encore fait son chemin. BANDE A PART, Critique : Land Of Murders - Christian Alvart -
  • « J’étais sur place dimanche dès la fin de matinée. C’est une femme qui est d’abord arrivée très énervée, en disant qu’elle en avait marre de vivre ça depuis trois ans et que son mari allait venir pour tout casser. J’ai même entendu des menaces de mort », explique Émilie Ferrant, adjointe au maire en charge de la culture et déléguée depuis quelques semaines aux gens du voyage. « Trente secondes après, le monsieur en question arrivait. Il a pris un objet au sol, de type marteau, a cassé une vitre et tapé sur le côté d’un véhicule. Deux personnes sont venues ensuite le molester en guise de représailles, mais se sont vite arrêtées. » , Faits-divers - Justice | Un riverain excédé vandalise une caravane : le ton monte avec les gens du voyage
  • Les forces de l’ordre arrivent rapidement sur place alors que le chauffeur, toujours très énervé, est en train de molester sa cliente. Nice-Matin, Elle vomit dans un Uber, le chauffeur devient fou de rage et la moleste - Nice-Matin

Traductions du mot « molester »

Langue Traduction
Corse molest
Basque molest
Japonais 痴漢
Russe приставать
Portugais molestar
Arabe متحرش
Chinois 骚扰
Allemand belästigen
Italien molestare
Espagnol molestar
Anglais molest
Source : Google Translate API

Synonymes de « molester »

Source : synonymes de molester sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « molester »


Mots similaires