La langue française

Pulvériser

Définitions du mot « pulvériser »

Trésor de la Langue Française informatisé

PULVÉRISER, verbe trans.

I.
A. −
1. Réduire une matière solide ou liquide en particules très fines, en poudre ou en bruine. Synon. égruger, porphyriser; anton. agglomérer, conglomérer.
a) Qqn1pulvérise qqc.2Pulvériser des grains, du sucre, du sel. Et, par ce fait, [le mouvement de rotation] permet de pulvériser, triturer et porphyriser les couleurs (Manuel du fabricant de couleurs,t. 2, 1884, p. 302).Le canard battait de l'aile, pulvérisait l'eau autour de lui (Renard,Lanterne sourde,1893, p. 109).C'était une foule qui piétinait l'asphalte ou pulvérisait des graviers (Queneau,Pierrot,1942, p. 211):
1. La terre qu'ils extrayaient de la nouvelle galerie (...) on la pulvérisait avec soin, et le vent de la nuit l'emportait au loin sans qu'elle laissât de traces. Dumas père, Monte-Cristo, t. 1, 1846, p. 213.
b) Au part. passé à valeur adj. Synon. en poudre.Charbon, ciment, pierre ponce, soufre pulvérisé; couleur, neige pulvérisée. Il avait encore, au fond d'un tiroir, deux sachets de chocolat pulvérisé qui se délayait instantanément dans l'eau chaude (Martin du G.,Thib., Été 14, 1936, p. 20).Les courants marins (...) refoulent vers l'ouest la roche pulvérisée des Alpes (Valéry,Variété III,1936, p. 231).
c) Empl. pronom. Qqc. se pulvérise.Se transformer en poudre, en poussière ou en bruine. La terre desséchée et soulevée par larges écailles qui craquent et se pulvérisent sous les pieds (Du Camp,Nil,1854, p. 260).La pluie ne tombait pas très-abondamment, car elle se pulvérisait au souffle de l'ouragan, mais l'ouragan était terrible (Verne,Île myst.,1874, p. 59).La jeune Aminta, dont les ossements (...) se pulvérisaient depuis un quart de siècle dans le cimetière familial (Green,Journal,1934, p. 283).
P. métaph. Voici que flambent les lumières, et que sonne L'heure. Chaque atelier se pulvérise en hommes (Romains,Vie unan.,1908, p. 88).
2. P. anal. [Le compl. désigne qqc. en tant qu'objet de perception] Réduire en particules imperceptibles.
Qqc.1pulvérise qqc.2.L'azur défia leur sveltesse de lance, Symbole édifiant d'une âme qui s'élance Et pulvérise au vent son sanglot éternel (Rodenbach,Règne sil.,1891, p. 56).Des cloches sonnaient à toute volée, pulvérisaient leur carillon dans l'air pur (L. Daudet,Voy. Shakesp.,1896, p. 64).La splendeur du ciel semblait avoir pulvérisé toutes les lumières humaines (Lacretelle,Hts ponts, t. 4, 1935, p. 84).
B. −
1. Détruire quelque chose en le réduisant en parties, en morceaux plus ou moins gros. Synon. anéantir, broyer, détruire, écrabouiller, fracasser.
a) Qqn1/qqc.1pulvérise qqc.2Du milieu des ruines qui furent Athènes, et que les canons des Grecs et des Turcs ont pulvérisées et semées dans toute la vallée (Lamart.,Voy. Orient, t. 1, 1835, p. 140).L'attelage démarre au petit trot. Des projectiles s'abattent, pulvérisant les vitres des portières (Martin du G.,J. Barois,1913, p. 401):
2. Une bombe thermonucléaire d'une quinzaine de mégatonnes (...) détruirait tous les bâtiments au niveau du sol sous-jacent sur une surface de deux cents kilomètres carrés (...) les vaporisant, les fondant, les pulvérisant ou les démolissant suivant la distance par rapport à la verticale de l'explosion. Goldschmidt,Avent. atom.,1962, p. 178.
Au fig. Qqn pulvérise qqn.Pulvériser l'ennemi. Enfoncer les carrés, pulvériser les régiments, rompre les lignes (...) tout pour lui était là (Hugo,Misér., t. 1, 1862, p. 375).
Au part. passé à valeur adj. La solitude de cette vallée mortuaire égale celle des mamlouks. Rien que des décombres pulvérisés et amoncelés en montagne (Fromentin,Voy. Égypte,1869, p. 149).Le toit s'était envolé, pulvérisé dans un geyser d'ardoises noires ou sanglantes (La Varende,Tourmente,1948, p. 92).
b) Empl. pronom. Qqc.2se pulvérise.Elle rit. Et brusquement, avec un cri, elle lâcha le verre, qui tomba à terre et se pulvérisa (Van der Meersch,Invas. 14,1935, p. 304).Sinon si on tentait de concilier les contraires, le monde chancellerait, se pulvériserait (Arnoux,Rhône,1944, p. 161).
2. Au fig.
a) Détruire quelque chose ou quelqu'un en tant qu'il forme un tout, une entité en le réduisant à néant. Synon. anéantir, balancer (fam.), liquider (fam.), tailler* en pièces.
α) Qqn1pulvérise qqn2.Un classique maussade et saugrenu, à qui l'envie était venue un peu tard d'entrer en lice (...) et de pulvériser les modernes (Sainte-Beuve,Nouv. lundis, t. 1, 1861, p. 206).Ma seule consolation était de penser que j'allais voir Morel et les Verdurin pulvérisés par M. de Charlus (Proust,Prisonn.,1922, p. 316):
3. ... un théologien capable de continuer Descartes, de faire la leçon à Malebranche, d'embarrasser les jésuites et de pulvériser Jurieu. Bremond,Hist. sent. relig., t. 4, 1920, p. 305.
Au part. passé. C'est une petite aventure de cinq ou six siècles, autant qu'il en a fallu pour l'établissement des monarchies actuelles à la place de l'Empire romain dûment pulvérisé et balayé (J. de Maistre,Corresp.,1811, p. 60).
Empl. pronom. Synon. de s'anéantir.La peur de son arrivée avant le docteur, la peur de le faire arriver par peur, je les sens qui ne lâchent pas ma femme − et moi-même je me pulvérise tout à coup plusieurs fois par jour (Valéry,Corresp. [avec Gide], 1903, p. 401).
β) Qqc.1pulvérise qqn2.Cette redoutable force sociale, en même temps qu'elle le pulvérisait, lui, à la chambre des lords, les avait broyés, eux, dans leur pauvre cabane (Hugo,Homme qui rit, t. 3, 1869, p. 179).Ce choc de lettres m'assomme et me pulvérise l'esprit (Valéry,Corresp. [avec Gide]1927, p. 530).L'œuvre littéraire (...) dont l'analyse pulvérise, détruit la personne humaine (Mauriac,Écrits intimes, Du côté de chez Proust, 1947, p. 124).
Au part. passé. Ce malheureux peuple [italien] pulvérisé par la haine, est gouverné par les cours d'Autriche, de Turin, de Modène, de Florence, de Rome et de Naples (Stendhal,Rome, Naples et Flor., t. 1, 1817, p. 133).Elle mourut; et moi, anéanti, pulvérisé par la douleur (Baudel.,Hist. extr.,1856, p. 306).Le jour où nous découvrirons le grand secret, nous serons pulvérisés dans l'explosion et l'on ne retrouvera plus trace de ce que nous croyions avoir été (Maeterl.,Ombre des ailes, 1936, p. 141).
γ) Qqc.1pulvérise qqc.2Le geste brutal de sa main semblait pulvériser les obstacles, faire le vide devant lui (Martin du G.,Thib., Été 14, 1936, p. 73).Ces interventions explosives d'une poésie et d'un humour chargés de désorganiser et de pulvériser les apparences (Artaud,Théâtre et son double,1938, p. 150).
Empl. pronom. Si le monde se pulvérise ou se disloque, c'est parce que le corps propre a cessé d'être corps connaissant (Merleau-Ponty,Phénoménol. perception,1945, p. 327).
b) En partic. Détruire, réduire à néant (l'expression d') un point de vue, (d')un système. Synon. anéantir, tailler* en pièces.
α) Qqn1pulvérise qqc.2Pulvériser une argumentation. Leur discours! Je l'ai pulvérisé! Tu liras le Moniteur demain (Augier,Fils Giboyer,1862, p. 155).[Le Père Labre] a des raisons définitives et populaires pour pulvériser les hérésies de la philosophie non orthodoxe (Estaunié,Empreinte,1896, p. 36):
4. Enfin, les gens dont je vous parle se peuvent nommer les fléaux de la propriété. Ils la brisent, la pulvérisent, l'éparpillent encore après la Révolution... Courier,Pamphlets pol., Au réd. « Censeur », 1819, p. 18.
SPORTS. Pulvériser un record. Battre un record très largement. P. anal. L'un des peuples [les Islandais] les plus « lettrés » du monde et qui, avec une moyenne annuelle de neuf livres lus par habitant (...) pulvérise les records mondiaux de lecture (Le Monde loisirs,23 mars 1985, p. ii, col. 1).
β) Qqc.1pulvérise qqc.2L'arrêt est prononcé, la femme est muette. Voilà qui réfute et pulvérise tant de mauvaises plaisanteries (Mussetds R. des Deux Mondes,1832, p. 367).
Empl. pronom. [Le docteur Escarbillot] ne voulait pas que sa question (...) se pulvérisât au sein de cette atmosphère de relents de repas (Arnoux,Double chance,1958, p. 50).
II. − Répandre de manière uniforme un solide pulvérulent ou un liquide en le projetant sous pression sous forme de fines particules. Synon. vaporiser.
A. − [Le compl. d'obj. désigne ce qui est pulvérisé]
1. Qqn1/qqc.1pulvérise qqc.2(sur/dans qqc.3).Dans les machines à vapeur, le graissage se fait très facilement en pulvérisant l'huile dans la conduite de vapeur amont (Chartrou,Pétroles natur. et artif.,1931, p. 136).Il faut voir là-dedans par exemple la cause de ces interminables labiales ou gutturales qu'il s'amuse à émettre, en pulvérisant salive et soupe sur ses joues (Arts et litt.,1935, p. 5-9).
P. métaph. L'obscurité maintenant se diluait comme si, très haut derrière elle, le réflecteur d'une lampe y eût pulvérisé finement sa douche de lumière (Gracq,Syrtes,1951, p. 235).
2. Qqn1/qqc.1pulvérise qqc.2L'injection consiste à introduire le combustible (...) en le pulvérisant et en le répartissant de façon aussi uniforme que possible (Chapelain,Techn. automob.,1956, p. 272).
B. − [Le compl. d'obj. désigne ce qui reçoit le liquide pulvérisé] Qqn1pulvérise qqc.3(de qqc.2).Pulvériser des arbres fruitiers.
REM. 1.
Pulvérisant, -ante, part. prés. en empl. adj.,au fig. Qui pulvérise, qui réduit à néant quelque chose, quelqu'un. Le sain vouloir gobe en un éclair tous les vouloirs de vouloir démultipliés de la dialectique pulvérisante (Jankél.,Je-ne-sais-quoi,1957, p. 236).
2.
Pulvérisable, adj.Qui peut être pulvérisé. (Dict. xixeet xxes.).
Prononc. et Orth.: [pylveʀize], (il) pulvérise [-ʀi:z]. Ac. 1694, 1718: -ve-; dep. 1740: -vé-. Étymol. et Hist. 1. 1314 au part. passé « réduire en poudre » (H. de Mondeville, Chirurgie, 692 ds T.-L.); 2. 1649 « détruire, anéantir » (Scarron, Virgile Travesti, v, 217b ds Richardson); 1704 au fig. « détruire (les arguments de quelqu'un), (le) réduire au silence » (Trév.); 3. 1869 « projeter sous pression un liquide sous forme de fines particules » (Littré, s.v. pulvérisé: eau pulvérisée); 4. 1901 spéc. sports (L'Auto-Vélo, 6 avr. ds Petiot: Les records pulvérisés dans cette course éperdue). Empr. au lat. tardifpulverizare, att. au part. passé et au sens 1 chez Végèce, dér. de pulvis, -eris (poudre*). Fréq. abs. littér.: 157.
DÉR.
Pulvériseur, subst. masc.,agric. Machine agricole, généralement à disques, servant aux façons culturales superficielles, à briser les mottes, à déchaumer ou à ameublir le sol. Les pulvériseurs font un excellent travail de déchaumage (Ballu,Mach. agric.,1933, p. 169).La plante cultivée comme engrais vert sera (...) enfouie par brassage avec la couche supérieure du sol, au moyen du pulvériseur à disques lourds (Boulay,Arboric. et prod. fruit.,1961, p. 94).Pulvériseur tandem. ,,Pulvériseur simple, à disques inversés, montés l'un derrière l'autre`` (Agric. 1977). Pulvériseur offset. ,,Pulvériseur déporté, formé d'une moitié de tandem`` (Agric. 1977). [pylveʀizœ:ʀ]. 1resattest. a) 1845 « celui qui pulvérise » (Besch.), b) 1904 agric. (Nouv. Lar. ill.); de pulvériser, suff. -eur2*.
BBG.Quem. DDL t. 30.

Wiktionnaire

Verbe

pulvériser \pyl.ve.ʁi.ze\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Réduire en poudre ou en gouttelettes.
    • Ces fragments, qui portent le nom de cossettes, sont torréfiés dans de grands brûloirs à café, […] ; on les pulvérise entre des cylindres, puis, après un blutage, la poudre grossière est mise en paquets. — (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l’industrie dans le département des Ardennes, E. Jolly, Charleville, 1869, page 131)
    • Le brai provient de la distillation du goudron de houille. […]. Avant d'être employé, ce brai est d'abord concassé en 3, puis pulvérisé dans des broyeurs Carr 5. — (Ch. Berthelot, Épuration, séchage, agglomération et broyage du charbon, Paris : chez Dunod, 1938, page 337)
    • Le vent a pulvérisé les lucarnes et traverse les combles en hurlant, fracasse les meubles. — (J. M. G. Le Clézio, Le Chercheur d’or, Gallimard, 1985)
  2. Lancer, projeter la matière, le liquide pulvérisés.
    • Et sur le dossier très spécifique d'une attaque, par des cochenilles, des tilleuls situés autour de la superbe place de Céroux, menaçant gravement ces arbres séculaires, nous choisirons de recourir à un lâcher de coccinelles, plutôt que de pulvériser des pesticides, comme cela se pratique classiquement. — (Jean-Luc Roland , Un bourgmestre vert à Ottignies-Louvain-la-Neuve, Luc Pire Editions, 2006, page 52)
  3. (Figuré) Détruire, réfuter complètement.
    • À quoi servent les faits divers ? […]. En règle générale, à faire du très mauvais journalisme, caressant le lecteur dans ses pulsions malsaines quitte à pulvériser les lignes jaunes du métier : […]. — (Nicolas Demorand, Trouble, dans Libération (journal), n°9535, 7 & 8 janvier 2012, p.3)
  4. (Technique) Réaliser un dépôt de matière, un revêtement, par éjection d'atomes, en les soumettant à un bombardement ionique.
  5. (Figuré) Battre facilement.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PULVÉRISER. v. tr.
Réduire en poudre, en gouttelettes. Il a trouvé le secret de pulvériser les corps les plus solides et les plus compacts. Il signifie aussi Lancer, projeter la matière, le liquide pulvérisés. Il s'emploie aussi figurément et signifie Détruire, réfuter complètement. Il a pulvérisé son adversaire. Cette objection a été pulvérisée.

Littré (1872-1877)

PULVÉRISER (pul-vé-ri-zé) v. a.
  • 1Réduire en poudre. Lorsqu'en l'absence de Moïse ils adorèrent un veau d'or, ce sage législateur, animé de zèle, prit le veau d'or, le brûla, le pulvérisa, et les obligea d'en boire la cendre pour confondre leur idolâtrie, en leur faisant voir la vanité de leur idole, Bourdaloue, Carême, t. I, p. 72.
  • 2 Fig. Mettre à néant. Warburton jouit d'un bon évêché ; il insulte les philosophes : en vain l'évêque Looth a pulvérisé son livre…, Voltaire, Déf. de mon oncle, 15. Et son autorité, malgré les protecteurs, Pulvérise l'ouvrage et les admirateurs, Gresset, le Méch. IV, 4. On les pulvériserait [les rebelles], Lemercier, Pinto, V, 3.

    On l'a dit aussi de l'action d'anéantir les forces d'une personne. J'approuve vos bains, ils vous empêchent d'être pulvérisée ; rafraîchissez-vous, et apportez-nous toute votre santé, Sévigné, 4 sept. 1676.

  • 3Se pulvériser, v. réfl. Être pulvérisé. Je les mis [des éclats de roche] dans un vase rempli d'un vinaigre bouillant ; ils devinrent, en peu de minutes, presque friables comme du sable ; ils se pulvérisèrent entre mes doigts ; il n'y a point d'enfant qui ne puisse faire l'expérience d'Annibal, Voltaire, Singul. nat. 9.

HISTORIQUE

XVIe s. Laquelle pierre ils pulverisent, et en donnent à boire à celuy qui aura quelque partie rompue ou luxée, Paré, Introd. 27.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « pulvériser »

(1314) pulverisé (« réduit en poudre »). (Fin du XVIe siècle) Du bas latin pulverizare, de pulvis, -eris (« poussière, poudre »)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Provenç. polverizar ; catal. polvorisar ; espagn. pulverizar ; ital. polverizzare ; du lat. pulverisare, de pulvis, poudre (voy. POUDRE).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « pulvériser »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
pulvériser pylverize

Citations contenant le mot « pulvériser »

  • Ferrari a récemment testé une monoplace de 2018 au Mugello, où se disputera le Grand Prix de Toscane en septembre. Selon Mattia Binotto, les monoplaces actuelles vont pulvériser le record du tour, qui date de 2004. Nextgen-Auto.com, Formule 1 | Binotto pense que le record du Mugello va tomber en septembre
  • Comptez vos lingots, souverains ou napoléons. Ils pèsent de plus en plus lourd dans votre bas de laine, car l’or n’a jamais valu autant d’argent. L’once de métal jaune se négociait, mardi 28 juillet en séance, à 1 941 dollars, dépassant ainsi le plus haut historique atteint en septembre 2011 à 1 933 dollars. L’or décroche donc un nouveau record, et certains analystes estiment qu’il pourrait poursuivre sur sa lancée et pulvériser bientôt la cote des 2 000 dollars l’once. Le Monde.fr, L’or décroche un nouveau record

Images d'illustration du mot « pulvériser »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « pulvériser »

Langue Traduction
Anglais spray
Espagnol rociar
Italien spray
Allemand sprühen
Chinois 喷雾
Arabe حطم
Portugais spray
Russe спрей
Japonais 噴射
Basque spray
Corse spray
Source : Google Translate API

Synonymes de « pulvériser »

Source : synonymes de pulvériser sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « pulvériser »

Pulvériser

Retour au sommaire ➦

Partager