Moudre : définition de moudre


Moudre : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

MOUDRE, verbe trans.

A. − Qqc./qqn. moud qqc.
1. Qqc. moud qqc. [le suj. désigne une meule, un moulin]Broyer (des grains); réduire en poudre ou en fines parcelles. Cette pierre active qui moud le grain accouplée à la meule jumelle (Claudel, Annonce, 1912, prol., p.20).Les collines portaient des lignes de petits moulins qui moulaient le blé grain par grain (Giraudoux, Suzanne, 1921, p.52):
1. ... les moulins à marée, qui servaient à moudre le grain pour le village voisin, sont ainsi les ancêtres de futures usines marémotrices... Romanovsky, Mer, source én., 1950, p.83.
2. Qqn moud qqc.Broyer (des grains) à l'aide d'un moulin. En voyant Madame Fusellier moudre le café dans son moulin (A. France, Lys rouge, 1894, p.319).
3. Emploi abs. Leur écartement [des meules] est réglé pour moudre au degré de finesse voulu (Brunerie, Industr. alim., 1949, p.8).
B. − P. anal.
1. [P. allus. au traitement que subit le grain]
a) Qqc. moud qqc.[Le compl. désigne une partie du corps] Fatiguer, donner des courbatures, des douleurs à. Des fauteuils et des canapés, ridiculement raides, sans ressorts, vermoulus et boiteux... ce qu'ils doivent vous moudre les épaules, et vous écorcher les fesses! (Mirbeau, Journal femme ch., 1900, p.25).
b) Qqn moud qqn.Loc. verb. Moudre (qqn) de coups/comme grain. Accabler, rouer de coups. Blanchet jura (...) que si elle ne mettait pas ce champi à la porte sans délibérer, il se promettait de l'assommer et de le moudre comme grain (Sand, F. le Champi, 1848, p.77).
2. [P. allus. au mouvement du moulin]
a) Qqn moud qqc.Moudre un air. Jouer un air sur un instrument à manivelle. Il imprimait un mouvement de rotation mécanique à une de ses mains et tournant dans le vide, il paraissait moudre un air (Goncourt, Man. Salomon, 1867, p.231).
b) Qqc. moud qqc.[Le suj. désigne un instrument de musique] Débiter mécaniquement. Un orgue de barbarie se mit à moudre «En revenant de la revue...» (Barrès, Appel soldat, 1900, p.90).
C. − Péj., vieilli. [Le suj. désigne une pers. et p. méton. un aspect de sa personnalité]
1. Prononcer d'une manière presque mécanique:
2. Il pourrait compenser par une dizaine, réfléchie, prononcée avec soin, toutes les boules du rosaire qu'il avait marmonnées, sans les comprendre. Et il essaya de remettre la manivelle en marche, mais dès qu'il eut extrait le pater, il divagua; il s'entêta quand même à vouloir moudre les ave, mais alors son esprit se dispersa... Huysmans, En route, t.2, 1895, p.116.
2. Ressasser. Ce sont ces neuf années à moudre toujours les mêmes pensées qui lui ont causé cette frayeur nerveuse (Druon, Louve Fr., 1959, p.268).
Loc. Moudre à vide*, dans le vide*.
3. Arg. En moudre
Arg. des sportifs. ,,Pédaler fermement`` (Esn. 1966).
P. anal. Moudre.Papa (...) moud ses huit cents mètres, muet, le torse raide (...) tandis que je pique des sprints (H. Bazin, Huile sur feu, 1954, p.232).
Se livrer à la prostitution. Brigitte, qu'était plutôt grasse avant d'être sur le ruban, avait pris la ligne depuis qu'elle battait la Madeleine. À croire que d'en moudre lui réussissait mieux que la vie de bureau (Le BretonArgot1975).
,,Dormir`` (Esn. 1966). Synon. pop. en écraser.
Prononc. et Orth.: [mu:dʀ ̥], (il) moud [mu]. Att. ds Ac. dep. 1694. Conjug. ind. prés.: je mouds, tu mouds, il moud, nous moulons, vous moulez, ils moulent; imp.: je moulais, etc.; passé simple: je moulus, etc.; fut.: je moudrai; impér.: mouds, moulons, moulez; subj. prés.: que je moule; subj. imp.: que je moulusse; part. prés.: moulant; part. passé: moulu, -ue; cond.: je moudrais, etc. Selon Ac. 1935: ,,Il n'est plus guère usité qu'aux trois première personnes de l'indicatif présent, à l'infinitif, à la première personne de l'impératif, au futur et au participe passé``. Étymol. et Hist. 1. Ca 1135 part. passé fers moluz «bien aiguisé» (Couronnement Louis, éd. Lepage, réd. A B, 1229); 2. a) ca 1165 or molu «réduit en poudre et servant à la dorure sur bois ou métaux» (Benoît de Sainte-Maure, Troie, éd. L. Constans, 8682); b) 1174 «broyer du grain» (Garnier de Pont-Sainte-Maxence, St Thomas, éd. E. Walberg, 224); 1260 moudre le blé (E. Boileau, Métiers, éd. R. de Lespinasse et F. Bonnardot, II, 10, var.); 3. 2emoitié xiiies. part. passé «endolori par les coups reçus» (La Saineresse ds Recueil gén. des fabliaux, éd. A. de Montaiglon et G. Raynaud, t.1, p.291). Du lat. molere «moudre, tourner la meule». Fréq. abs. littér.: 92. Bbg. Lanly (A.). Morphol. hist. des verbes fr. Paris, 1977, pp.207-208.

Moudre : définition du Wiktionnaire

Verbe

moudre \mudʁ\ transitif 3e groupe (voir la conjugaison)

  1. Mettre en poudre au moyen d’un moulin.
    • Il faut environ 3 chevaux-vapeur pour une paire de meules qui moud 15 à 16 hectolitres de blé par 24 heures. — (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l’industrie dans le département des Ardennes, E. Jolly, Charleville, 1869, page 113)
    • (Absolument) Le moulin n’a pas assez d’eau, il ne peut moudre que six mois de l’année.
    • Ce moulin à café moud trop gros, ne moud pas assez fin.
  2. (Figuré) Meurtrir, rendre dolent, en parlant du corps ou d'une partie de celui-ci.
    • Avez-vous quelquefois, la nuit, dormi dans un wagon ? Les secousses de la voiture et la dureté des coussins vous ont moulu les reins et les épaules ; […].
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Moudre : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

MOUDRE. (Il n'est plus guère usité qu'aux trois premières personnes de l'indicatif présent, à l'infinitif, à la première personne de l'impératif, au futur et au participe passé.) v. tr.
Broyer, mettre en poudre par le moyen du moulin. Moudre du blé, du café, du poivre. Faire moudre un sac de blé. Absolument, Le moulin n'a pas assez d'eau, il ne peut moudre que six mois de l'année. Ce moulin à café moud trop gros, ne moud pas assez fin. Par analogie, Or moulu, Or réduit en très petites parties et dont on se sert quelquefois pour dorer des métaux. Fig., Avoir le corps tout moulu, être tout moulu, Sentir des douleurs par tout le corps, par suite d'une fatigue excessive. Être moulu de fatigue.

Moudre : définition du Littré (1872-1877)

MOUDRE (mou-dr'), je mouds, tu mouds, il moud, nous moulons, vous moulez, ils moulent ; je moulais ; je moudrai ; je moudrais ; je moulus ; mouds, qu'il moule, moulons, moulez, qu'ils moulent ; que je moule, que nous moulions, que vous mouliez ; que je moulusse ; moulant ; moulu v. a.
  • 1Mettre en poudre par le moyen du moulin. Les Grecs et nous autres Siciliens, les Romains même n'ont pas encore l'usage de ces maisons ailées [les moulins à vent] ; nous ne savons que fatiguer les mains de nos esclaves à moudre grossièrement ce blé que nous arrachons à la terre avec tant de peine, Voltaire, Dial. 29, 12.

    Moudre en grosse, moudre avec des meules serrées et en fabriquant la farine dans une seule opération.

    Moudre à façon, par parcelles, moudre avec un système où la trémie n'est pas alimentée d'une manière continue.

    Absolument. Ce moulin moud trop gros.

    Terme de marine. L'horloge moud, le sable passe.

  • 2Il se dit du café qu'on réduit en poudre grossière à l'aide d'un petit moulin portatif. Il ne faut jamais moudre le café avant son entier refroidissement, Genlis, Maison rust. t. III, p. 365, dans POUGENS.
  • 3 Terme de métallurgie. Concasser, à l'aide d'un moulin, le minérai, avant de le soumettre aux opérations ultérieures. La nécessité d'aller moudre le minerai à une distance très considérable, Raynal, Hist. phil. VII, 30.
  • 4 Fig. Moudre un homme de coups, le battre violemment.
  • 5Se moudre, v. réfl. Être moulu. Une graine qui ne se moud pas facilement.

    PROVERBE

    Il n'est que d'être à son blé moudre, il n'y a rien de tel pour qu'une affaire réussisse, que de la suivre soi-même.

HISTORIQUE

XIIe s. Droites les astes, aus bons espiés moluz [émoulus], Ronc. p. 45.

XIIIe s. Jehans proposa contre Pierre, et dist à Pierre qu'il li devoit un quartier de blé, quant il moloit dix mines à son molin, Beaumanoir, XXVI, 2. Et li uns des parchonniers [partenaires] ne fit pas envers son segneur ce qu'il doit, par quoi ses sires oste les fers du molin, si que il ne puist mourre, Beaumanoir, XXII, 8. Cui blez ne faut, sovent puet maudre, Rutebeuf, 74. Et se li siens curez est tel que Diex le vueille… Fol sera, s'il guerpist tel molin, puis qu'il mueille, J. de Meung, Test. 712.

XVe s. Molin… à molre braie, grain à brasser cervoise, Du Cange, molendinum.

XVIe s. [Des fanatiques dans l'Inde] se prosternants emmy la place, ils se font mouldre et briser sous les roues, Montaigne, II, 39. Ayant les membres tous moulus et froissez de ma chute, Montaigne, II, 58.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Moudre : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

MOUDRE, v. act. (Gram. & Arts méchaniq.) c’est réduire en poudre par le moyen du moulin. Voyez les articles Moulin.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « moudre »

Étymologie de moudre - Littré

Picard, morre, meuler ; wallon, moûre ; Berry, meûdre, meûde ; provenç. molre ; catal. moldrer ; espagn. moler ; portug. moer ; du lat. molere ; comparez le grec μύλη, meule, le goth. malan, l'allem. mahlen, le slave mla. Dans moudre, qui représente molre, du lat. molere, le d n'est pas organique ; il a été appelé, comme dans moindre, gendre, pour le besoin de la prononciation ; d'où mouldre, transformé en moudre ; le d, qui tombe devant les voyelles (moulant, moulu), a l'air de se substituer l'l, et, réellement, il ne fait que la mettre à nu. Il y avait dans l'ancienne langue un autre moudre qui signifiait traire : Quant une femme entre au matin en son estable pour moudre ses vaches, les Évang. des quenouilles, p. 53. Ce moudre vient du lat. mulgēre, prononcé incorrectement mulgĕre, si toutefois mulsi, mulsum n'indiquent pas un archaïque mulgĕre, conservé populairement.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de moudre - Wiktionnaire

Du latin molere (sens identique). Ce verbe subit la désaffection générale envers les verbes du troisième groupe et il n’est plus guère usité qu’aux trois premières personnes de l’indicatif présent, à l’infinitif, à la première personne de l’impératif, au futur et au participe passé. Ses synonymes du premier groupe le supplantent à toutes les autres personnes, tendance renforcée par une conjugaison délicate : je, tu mouds, il moud, mais nous moulons, vous moulez, ils moulent au présent de l'indicatif, on retrouve ce l au passé simple (je moulus) et à l'imparfait (je moulais) de l'indicatif ainsi qu'au subjonctif (que je moule).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « moudre »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
moudre mudr play_arrow

Conjugaison du verbe « moudre »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe moudre

Citations contenant le mot « moudre »

  • De quoi donner à nouveau du grain à moudre à Rachida Dati. Car comme si la défaite au municipales n'avait pas d'effet sur elle, la candidate LR malheureuse continue à attaquer à tout va : «gabegie financière», «insécurité qui explose», «absence de vision sur la propreté»... La nouvelle leader de la droite parisienne entend incarner son rôle de première opposante à Anne Hidalgo «dans une perspective assumée de reconquête» et «sans rien laisser passer». CNEWS, Pas «d'état de grâce» en vue pour Anne Hidalgo à Paris | CNEWS
  • Hier soir, c’est un Emmanuel Macron triomphal qui est apparu en duplex à l’antenne de TF1. L’obtention d’un accord à Bruxelles lui donne un peu de grain à moudre dans une actualité morose où les déconvenues, notamment sociales et économiques, ne vont pas tarder à s’enchaîner. Mais c’était aussi l’occasion de lancer quelques affirmations bien téméraires sur la «gratuité» des coronabonds pour le portefeuille des Européens, et singulièrement des Français.  RT en Français, Voici comment les Français rembourseront l’emprunt européen, même si Macron le nie — RT en français
  • En Suisse, les investisseurs ont eu du grain à moudre avec les résultats, notamment d'UBS, Novartis, Givaudan, SGS et Kühne+Nagel. Le SMI a oscillé longtemps autour des 10'500 points avant de fléchir sur la fin pour terminer nettement sous ce niveau. , Bourse Zurich: le SMI fléchit nettement sur la fin, sous les 10'500 points
  • Mais le caractère obligatoire donne du grain à moudre aux tenants de la gratuité. « Il y a un principe d'égalité et donc si on rend les masques obligatoires, [...] l'État doit prendre ses responsabilités et assurer la gratuité », juge Adrien Quatennens, au micro de RMC. « Emmanuel Macron avait dit "Quoi qu'il en coûte". C'est le moment de tenir parole », lance sur Twitter le sénateur socialiste du Val-d'Oise, Rachid Temal.En effet, les masques ont un coût qui finit par peser lourd sur le budget de certains ménages. Le Parisien évalue par exemple à 228€ le montant nécessaire par mois pour équiper une famille de quatre personnes de plus de onze ans. Centre Presse, Centre Presse : Gratuité des masques: charité ou universalité?
  • Marché mondial Accueil Machines à moudre le café qui permet au consommateur d’évaluer la demande à long terme et d’estimer des implémentations particulières. La croissance croissante qui est vraiment attendue en fonction de l’analyse donne des informations complètes sur le marché mondial Accueil Machines à moudre le café. Les moteurs et les contraintes se préparent après toute la prise de conscience de la croissance de l’industrie mondiale Accueil Machines à moudre le café. INFO DU CONTINENT, Globale Accueil Machines à moudre le café Marché Rapport présentant une analyse de la croissance 2020-2029 - INFO DU CONTINENT
  • Il faisait beau temps ce jeudi. Lisa réconfortée par la suppléance de sa sœur  reprenait le chemin de la maison. La masse de chair avait suffisamment de blé à moudre. Un petit bol de café noir acheté à un vendeur à la sauvette irriguait ses idées, tonifiait ses muscles. Ne sachant ni lire ni écrire, elle se chargeait d’établir dans sa tête la liste des besoins indispensable au démarrage de son entreprise. A commencer par l’acquisition de quatre marmites destinées à accueillir le sorgho écrasé au moulin imbibé d’eau, en plus d’une petite dédiée à préparer localement la levure devant fermenter le breuvage, un lot de bouteilles vides d’un ou demi-litre, des calebasses, des bancs commandés au menuisier du coin. Elle oubliait, trois tambours d’aisselle pour l’animation du cabaret, un chargement de bois pour bouillir les marmites, des morceaux de savon aussi. L’affaire était donc pliée. Mali Actu, Mali : Raisins de la colère (7) : Du blé à moudre
  • Tous les matins, j’apporte à ma femme le café au lit... Elle n’a plus qu’à le moudre ! De Pierre Doris
  • Le moulin ne peut moudre avec l’eau déjà écoulée. De Proverbe anglais

Images d'illustration du mot « moudre »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « moudre »

Langue Traduction
Corse macinà
Basque ehotzeko
Japonais 挽く
Russe растереть
Portugais moer
Arabe طحن
Chinois 研磨
Allemand schleifen
Italien macinare
Espagnol moler
Anglais grind
Source : Google Translate API

Synonymes de « moudre »

Source : synonymes de moudre sur lebonsynonyme.fr

Mots similaires