La langue française

Boule

Sommaire

  • Définitions du mot boule
  • Étymologie de « boule »
  • Phonétique de « boule »
  • Citations contenant le mot « boule »
  • Traductions du mot « boule »
  • Synonymes de « boule »

Définitions du mot boule

Trésor de la Langue Française informatisé

BOULE, subst. fém.

I.−
A.− Objet naturel ou façonné, creux ou plein, de forme sphérique. Boule de cristal; boule de billard; jeu de boules.
SYNT. 1. Boule + prép. de (rarement à ou en) + subst. sans art., indiquant a) la matière : boule de cire, de cristal, de neige, de pain, de gomme; b) l'attache ou le fonctionnement : boule de billard, de balustre, de bâton, de stalle; c) l'origine : boule de Nancy; d) la destination : boule à thé; e) le contenu : boule d'eau chaude. 2. Boule + subst. avec art. en fonction d'appos. : la boule du monde. 3. Boule + adj. indiquant a) une qualité : boule blanche, noire, puante; b) l'origine : boule américaine; c) la fonction : boule colorante. 4. Subst. + prép. de ou à + boule indiquant le rôle joué par la boule : jeu de boules, ferrure à boules.
B.− Emplois spéc.
1. JEUX
a) Boule de neige; bataille de boules de neige.
Loc. fig. Faire (la) boule de neige. S'accroître progressivement comme une boule de neige qui augmente de volume en roulant (p. ex. pour former le corps d'un bonhomme de neige) :
1. Comparons les salaires aux bénéfices! ... (...), ce reste, il sert au bourgeois à consolider et à accroître son pouvoir! ce qu'il n'utilise pas pour son bien-être, pour son luxe, il en constitue des capitaux, qu'il investit dans d'autres affaires, et qui font boule de neige. R. Martin du Gard, Les Thibault,L'Été 1914, 1936, p. 157.
Faire la boule de neige. Avoir un effet d'accroissement :
2. ... je suis devenu plus gueux qu'en aucun temps, car, hélas, commandant, cette maison ou ces maisons ont fait la boule de neige, et ont augmenté ma dette qu'un jour ou l'autre le succès doit payer. Balzac, Correspondance,1839, p. 643.
COMM. Vente à la boule de neige. Système de vente au détail, prohibé par la loi, qui promettait à chaque client le remboursement de tout ou partie de son achat s'il réussissait à faire acheter à d'autres personnes un certain nombre d'objets identiques.
b) Jeu de la boule. Jeu de hasard très voisin de la roulette.
c) Jeu de boules. Jeu qui consiste à lancer des boules le plus près possible d'un but.
P. méton. Lieu où l'on joue aux boules.
Loc. Avoir la boule. Avoir l'avantage de jeter le premier sa boule. Tenir pied à boule. Tenir le pied à l'endroit où la boule s'est arrêtée, au fig. tenir ferme. Laisser rouler la boule, au fig. ne pas s'inquiéter.
d) Boule puante. Petite boule qui contient un liquide répandant une odeur nauséabonde. Lanceur de boules puantes dans les salons (Bloy, Journal,1892, p. 61).
2. Boule blanche, boule noire
a) [Dans certains jeux] La boule blanche fait gagner, la boule noire fait perdre.
Au fig., loc. La boule noire lui tombe toujours. Le sort lui est défavorable. Il attrape toujours la boule noire. C'est toujours sur lui que tombent les mauvais traitements.
b) Boules qui selon un système conventionnel permettaient d'exprimer un choix, une appréciation.
[Dans un scrutin] La boule blanche approuvait, la boule noire rejetait. Déposer sa boule dans l'urne.
[Dans un examen] La boule blanche donnait une appréciation favorable, la boule noire une appréciation défavorable et la boule rouge l'appréciation intermédiaire :
3. Mon fils a eu hier matin, à midi huit minutes, vingt-et-un ans comptés; il est docteur à quatre boules blanches. Maître Blazius je vous présente maître Bridaine, curé de la paroisse; c'est mon ami. Maître Blazius, saluant. A quatre boules blanches, seigneur! littérature, botanique, droit romain, droit canon. Musset, On ne badine pas avec l'amour,1834, p. 6.
3. Techn. diverses.
ARCHIT. Une boule de balustre, une boule d'amortissement. Ornement de forme sphérique ou ovoïde terminant certaines décorations :
4. ... ce que je préférais, c'était deux boules de pilastres qu'on apercevait derrière les rideaux et que je considérais comme des têtes de pantins avec lesquels il était défendu de jouer. Jacob, Le Cornet à dés,1923, p. 155.
Boule à gibecière. Heurtoir de porte cochère. Boule de stalle. Boule qui couronne le poteau de face d'une écurie. Ferrures à boules. Fiches, paumelles, pivots ornés de boules.
MINES (et CARR.). ,,Corps sphérique en fonte de 15 à 20 cm de diamètre, utilisé pour barder les blocs extraits du front de masse`` (Noël 1968).
ART CULIN. et ARTS MÉN.
a) Boule. Synon. de boulette :
5. En fait ils hésitent sur les moyens de tuer le platane du musée Galliera ou de jeter une boule empoisonnée au chien du boucher de la rue Bizet. Giraudoux, La Folle de Chaillot,1944, p. 72.
b) Boule américaine. Boule hermétiquement fermée servant à faire du bouillon concentré. Boules à légumes, à riz, à thé. Boules creuses métalliques ou en porcelaine, percées de trous, servant à faire infuser certains aliments ou certaines plantes.
c) Boule d'eau chaude. Bouillotte :
6. De plus j'étais gelé, malgré boule d'eau chaude et amoncellement de couvertures. Gide, Journal,1908, p. 261.
Boule colorante. Petite boule d'oignon brûlé, de caramel, etc., qu'on met à fondre dans le bouillon et dans certaines sauces pour les teinter.
MAR. Boule de signaux. Sphère en toile peinte servant aux signaux à grande distance. Boule horaire. Signal horaire composé d'une boule qui glisse le long d'un mât placé sur un édifice ou sur une tour.
PHARM. Boule de gomme. Bonbon à base de gomme arabique et de sucre cuit.
Boules de Nancy ou boules de Mars ou boules d'acier. Ancien remède employé contre les contusions. Eau de boule. Infusion obtenue en dissolvant ces boules dans l'alcool.
C.− [P. anal., plus ou moins approximative, de forme]
1. Littér. Boule de feu. La foudre. Boule du monde. La terre :
7. Toute la boule du monde tourne sous mes pieds avec sa charge d'arbres, de fermes, de fusils et d'étoiles. Giono, Un de Baumugnes,1929, p. 214.
2. Familier
a) La boule. La tête. Rien dans la boule, mais un cœur d'or (R. Martin du Gard, Les Thibault,La Consultation, 1928, p. 1079):
8. ... je débarquai trois semaines plus tard à New-York, la tête encore enflée et enveloppée d'un pansement qui faisait ressembler ma boule à celle mirobolante de Je Sais Tout, le précurseur de Bibendum ou du Bébé Cadum dans la famille des macrocéphales, ... Cendrars, Bourlinguer,1948, p. 263.
Une boule de billard. Une tête chauve; p. méton. un homme chauve.
Au fig. Perdre la boule. Perdre la tête :
9. ... mais à présent toute notion de justice me paraît s'en aller de ce monde. On perd la boule. Flaubert, Correspondance,1879, p. 248.
b) Une personne grosse et replète :
10. La femme, une de celles appelées galantes, était célèbre par son embonpoint précoce qui lui avait valu le surnom de Boule de suif. Petite, ronde de partout, grasse à lard, avec des doigts bouffis, étranglés aux phalanges, pareils à des chapelets de courtes saucisses, avec une peau luisante et tendue, une gorge énorme qui saillait sous sa robe, elle restait cependant appétissante et courue, ... Maupassant, Contes et nouvelles,t. 2, Boule de suif, 1880, p. 122.
Rem. On dit aussi plus explicitement : une personne ronde comme une boule.
3. Emplois divers.
BOT. Boule de neige (cf. neige).
JEUX. Boules de loto. Petits cylindres en bois utilisés à ce jeu. Au fig. Yeux en boules de loto. Yeux ronds et proéminents :
11. Il [Letondu] s'était avancé vers la porte, à ce point suave, lui-même, par ses yeux en boules de loto et le grimacement contorsionné de sa bouche, que le prudent Boudin avait regagné sa loge in summa diligentia. Courteline, Messieurs-les-Ronds-de-cuir,1893, p. 101.
ARTS MÉN. Boule à repriser. Objet sphérique ou ovoïde en bois ou en ivoire destiné à tendre un morceau de tissu, un bas, une chaussette pour effectuer plus commodément une reprise.
MILIT., arg. Boule de pain. Miche de pain :
12. Il [le polytechnicien] compte les hommes comme il compterait des boules de pain ou des obus. Il est vrai que la boule de pain est à peine un être, et que l'obus n'est pas du tout un être, ... Alain, Propos,1927, p. 735.
Boule (de son). Pain de munition (Esn. 1965).
MODE :
13. Un homme à longue barbe grise, vêtu d'une redingote recousue à la ficelle, paraissait craindre le froid aux cheveux : son chapeau boule lui venait aux oreilles. Hamp, Vin de Champagne,1909, p. 215.
SP., fam. Ballon de football :
14. Qu'est-ce que tu en penses : avant de s'en aller, si on tapait un peu dans une boule? Il y en a une de libre, là-bas. Montherlant, Les Olympiques,1924, p. 303.
TECHNOL. Boule.
a) Petite enclume de chaudronnier, de ferblantier et de tôlier.
b) Masse de fer dont l'orfèvre se sert pour planer.
c) Outil d'opticien pour façonner les verres concaves.
d) Outil de fleuriste pour gaufrer les corolles et les pétales des fleurs artificielles.
D.− Au fig.
MATH. ,,Ensemble des points d'un espace dont la distance à un point de ce dernier est, au plus, égale à un nombre réel positif donné`` (Lar. encyclop.).
MÉD. Avoir une boule dans la gorge, dans l'estomac, avoir la boule de gorge. Éprouver une sensation de gêne au niveau du pharynx en raison d'une maladie ou d'une forte émotion. Une boule dans le cou l'empêchait de respirer (R. Rolland, Jean-Christophe,Le Matin, 1904, p. 146).
Boule hystérique. Symptôme subjectif, éprouvé par les hystériques au début d'une attaque, d'avoir une boule qui comprime le thorax et le cou :
15. Certaines parties pour violoncelle de Schumann l'avaient positivement laissé haletant et étranglé par l'étouffante boule de l'hystérie; ... Huysmans, À rebours,1884, p. 273.
II.− P. méton.
A.− Forme (plus ou moins) sphérique que prend un être ou une chose ou qu'on lui donne. En boule. En forme de boule. Un arbre fruitier taillé en boule, en pyramide ou en quenouille (Maeterlinck, La Vie des abeilles,1901, p. 276)
Rouler, mettre (une chose) en boule. Donner à une matière malléable la forme d'une boule (boule de papier, de mie de pain) :
16. On [les blaireaux] bat les environs, on coupe les fougères, on ramasse les herbes sèches et les chaumes épars. On roule tout cela en Boule avec ses pattes, comme de petites bottes de foin, on le traîne à son terrier. Pesquidoux, Chez nous,1921, p. 89.
GÉOL. Désagrégation en boules. Processus d'altérations des roches cristallines compactes par les agents atmosphériques, qui donne à ces rochers une forme sphérique.
[P. anal. de forme] Avoir des muscles en boule. Avoir des muscles saillants et gonflés :
17. Un gros barbu fit un pas en avant; il était nu jusqu'à la ceinture et noir, avec des muscles en boule et une chaînette d'or autour du cou. Sartre, La Mort dans l'âme,1949, p. 85.
B.− Emploi pronom. (se rouler en boule) ou attribut (être en boule etc.).
1. [En parlant d'un animal p. ex. du blaireau dans son sommeil] Se rouler en boule. Se blottir, se pelotonner dans un état de bien-être :
18. Tu as construit ta paix à force d'aveugler de ciment, comme le font les termites, toutes les échappées vers la lumière. Tu t'es roulé en boule dans ta sécurité bourgeoise, tes routines, les rites étouffants de ta vie provinciale, tu as élevé cet humble rempart contre les vents et les marées et les étoiles. Saint-Exupéry, Terre des hommes,1939, p. 148.
2. [En parlant du hérisson] Se pelotonner dans une attitude de défense.
P. ext. et au fig., fam. [En parlant d'une pers.] Se mettre, se rouler, être en boule. Adopter (avoir adopté) une attitude qui consiste à se ramasser sur soi pour se défendre ou attaquer :
19. Comment veux-tu que cette petite ait de l'épanchement pour un hérisson comme toi? Elle ne sait par où te dorloter, tu es toujours en boule. E. Augier, Le Gendre de Monsieur Poirier,1854, I, 3, p. 231.
Mettre en boule. Mettre en colère :
20. La sage-femme énorme et blousée mettait les deux drames en scène, au premier, au troisième, bondissante, transpirante, ravie et vindicative. Ma venue la mit en boule. Elle qui tenait son public en main depuis le matin, vedette. Céline, Voyage au bout de la nuit,1932, p. 372.
Loc. Avoir les nerfs en boule, avoir l'air en boule, être en boule. Être énervé, en colère :
21. Sainte-Beuve animé, avec un pli de passion au front, le visage en boule, froncé, s'avance sur lui; ... E. et J. de Goncourt, Journal,1863, p. 1272.
Prononc. : [bul]. Enq. : /bul/.
Étymol. ET HIST. − 1. Ca 1175 bole « massue » (Renart, éd. M. Roques, 7079); 2. 3equart du xiiies. [date du ms.] mie une bole « pas une bulle » c'est-à-dire « pas la moindre chose » (A. de Bernay, Alexandre, 522, 30 dans T.-L., leçon isolée du ms. H [cf. éd. B. Edwards et A. Foulet, vol. VII, p. 75, var. branche IV, 900]); 3. 1330-32 boule « objet sphérique » (Guillaume de Digulleville, 11842 dans T.-L.); 4. 1798 désigne la tête (Pièces du procès d'Orgères dans Esn.). Du lat. class. bulla « bulle d'eau; objet sphérique ».
STAT. − Fréq. abs. littér. : 1 408. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 672, b) 2 651; xxes. : a) 2 226, b) 2 654.
DÉR.
Bouleté, ée, adj.Numism. Lettres bouletées. Lettres terminées en boule (Littré, Lar. 19eSuppl., Lar. encyclop.). [bulte]. 1reattest. 1872 (Littré Additions); dér. de boule par l'intermédiaire d'un verbe *bouleter dont il représente le part. passé employé comme adj. (cf. bouletage ,,pose de boules aux cornes des bœufs`` [Lar. 19e] qui suppose également un type *bouleter), suff. -eter*.
BBG. − Au jardin des loc. fr. Vie Lang. 1963, p. 515. − Darm. Vie 1932, p. 52, 111, 164. − Dauzat Ling. fr. 1946, p. 270. − Goug. Lang. pop. 1929, p. 149. − Mat. Louis-Philippe 1951, p. 70. − Migl. 1968 [1927], p. 180. − Rommel (A.). Die Entstehung des klassischen französischen Gartens im Spiegel der Sprache. Berlin, 1954, p. 36. − Sain. Arg. 1972 [1907], p. 85, 137, 145, 264, 269, 293. − Sain. Lang. par. 1920, p. 33, 135, 221, 374. − Sain. Sources t. 2 1972 [1925], p. 120. − Schuchardt (H.). Romanische Etymologien. 2. Sitzungsberichte der philosophisch-historischen Klasse der kaiserlichen Akademie der Wissenschaften. 1899, t. 141, no3, p. 128. − Tardieu (C.). Boules, quilles, bowling ... Paris, 1960, pp. 2-15. − Tremaud (H.). Les Fr. jouent aux quilles ... Paris, 1964, pp. 54-59.

Wiktionnaire

Nom commun 1

boule \bul\ féminin

  1. Corps rond en tous sens, généralement plein. — Note d’usage : Se dit surtout des objets dont les dimensions leur permettent d’être tenus en main.
    • C’est le dimanche du carnaval. […] ; les jeunes aspergent les femmes de parfum. Elles répondent à coup de petites boules en celluloïd. — (Albert Londres, L’Homme qui s’évada, page 163, Les éditions de France, 1928)
    • […], il arrivait qu’un groupe d’enfant prît Zariffa comme cible et la criblât des boules pâles du cotonnier. — (Out-el-Kouloub, Zariffa, dans « Trois contes de l’Amour et de la Mort », 1940)
    • Cependant, au milieu de la chaussée, des nègres se poursuivaient à coup de boules de neige et parfois, une de ces boules, manquant son but, s’écrasait contre une devanture ; […]. — (Francis Carco, Brumes, Éditions Albin Michel, Paris, 1935, page 51)
    • Pourtant, en octobre, une boule se forma, toute petite d’abord, une bille, puis un peu plus grosse, comme un calot ou un boulard, ainsi que nous appelions ces grosses billes convoitées lorsque j’étais enfant. — (Karine Miermont, L’Année du chat, Le Seuil, 2014)
  2. (Billard, Bowling, Jeux, Jeux de boules) Objet sphérique servant à jouer.
    • Il vient de lancer sa dernière boule ; elle roule devant lui, et vous pouvez en suivre le mouvement sur sa physionomie ; il la couve, il la protège du regard ; il la conseille, il voudrait la voir obéissante à sa voix ; il en hâte ou bien il en ralentit la marche selon qu’une ravine ou un monticule l’arrête au passage, ou la précipite à une descente ; il l’encourage du geste, il la pousse de l'épaule, il la tempère de la main suspendu sur la pointe du pied, le bras tendu, le visage animé par une foule d’émotions diverses, il imprime à son corps les ondulations les plus bizarres. On dirait que son âme a passé dans sa boule. — (B. Durand, Le joueur de boules in Les français peints par eux-mêmes, tome II, L. Curmer, 1840, page 290)
    • À la télé, cette semaine, on a pu voir deux images de la jeunesse : des jeunes cravatés qui discutaient business avec le ministre Legault ; et des jeunes anarchistes qui lançaient des boules de billard aux flics. — (Jacques Julien, Le cours de la valeur « Dieu » dans la dynamique générationnelle, dans Pluralisme religieux et quêtes spirituelles : incidences théologiques, sous la direction de Marc Dumas & François Nault, Éditions Fides, 2004, page 185)
  3. (Par métonymie) (Sport) Noms de plusieurs sports comme la pétanque ou la boule lyonnaise, dont le but consiste à envoyer des boules le plus près possible d’un endroit bien déterminé.
    • De même, tous les dimanches après l’office, dans un terrain qu’il avait fait battre, les laboureurs venaient jouer aux boules avec « notre Monsieur », avec « Monsieur notre maître », avec « Monsieur Timothée ». — (Alphonse de Châteaubriant, Monsieur des Lourdines, chap.1, 1910)
    • Les hommes jouent gravement aux boules et se passionnent pour le foteballe ; ils prennent l’apéritif par habitude, rejoints par ceux qui le font par snobisme. — (Henri Wadier, La réforme de l'enseignement n'aura pas lieu, éd. Robert Laffont, 1970, p. 154)
    • La maison est toujours pleine de monde, des repas avec animation, des concours de rummikub, de boules, des conférences, la chorale, le club informatique, le karaoké... — (Les meilleures Maisons pour personnes âgées de votre région : Ile-de-France, Senior Plus, 2005-2006)
    • Au Consac on disait « les boules » et on laissait la pétanque aux Parigots. L’avenir nous a donné raison : on n’a jamais construit de pétanquodrome nulle part. — (Mario Pimiento, Le Consac de Gagne-Petit: Brèves histoires d’un port méditerranéen, Au Diable Vauvert, 2015)
  4. (Casino) Jeu de casino.
    • Ils allèrent au Casino, où Julie resta près de deux heures à la boule et où, après avoir gagné deux ou trois mille francs, elle perdit tout ce qu’il lui restait dans son sac. — (Georges Simenon, La Fuite de Monsieur Monde, La Jeune Parque, 1945, ch. 5)
  5. (France) (Populaire) Tête.
    • Ah ! les femmes ! déclara Jim. Toutes les mêmes. Quand elles ont dans la boule de se trotter, rien à faire. — (Francis Carco, L’Homme de minuit, Éditions Albin Michel, Paris, 1938)
    • Je crois que d’avoir la boule à zéro (le crâne rasé) lui a fait perdre la boule.
  6. (France) (Vulgaire) (généralement au pluriel) Testicule.
    • J’ai le claque-merde qui r’foule,
      Et du pelage dans les esgourdes,
      Des bubons sur les boules, […]
      — (Les Mules, J’ai la quéquette qui colle, 1999)
  7. (Géométrie) Intérieur d’une sphère. La boule fermée et la boule ouverte sont respectivement l’ensemble des points dont la distance à un point donné est inférieure ou égale, et strictement inférieure, à une certaine valeur.
  8. (Cirque) Objet d’équilibre de la pratique circassienne.
  9. (Belgique) Bonbon, friandise.
  10. (Héraldique) Meuble en forme de disque, normalement représenté ombré, pour la distinguer du besant ou du tourteau.
  11. (Architecture) Ornement de forme sphérique ou ovoïde.
  12. (Poétique) (Familier) La Terre.
    • Jeté sur cette boule,
      Laid, chétif et souffrant.
      — (Pierre Jean de Béranger, Vocation)
  13. (Vieilli) Cylindre de grès ou de métal dans lequel on mettait de l’eau chaude pour se réchauffer les pieds.
  14. (Vieilli) Enclume du chaudronnier.
  15. (Vieilli) Masse de fer dont l’orfèvre se sert pour planer.
  16. (Vieilli) Outil de l’opticien pour façonner les verres concaves.
  17. (Vieilli) Rouleau dont le carrier se sert pour transporter de grosses pierres.
  18. (Vieilli) Boules qui, suivant leur couleur blanche ou noire, étaient favorables ou défavorables dans certains jeux ou dans les examens. Le terme est encore d’usage dans le contexte de la procédure d’admission de candidats en Franc-Maçonnerie.
    • Il a été reçu à toutes boules blanches.
  19. En guise de compliment.
    • Les boules ! complimente un petit gros coiffé en brosse. — (Didier van Cauwelaert, La vie interdite, Albin Michel, page 290)
  20. (Canada) (Populaire) Sein d’une femme.
  21. (Argot) Nom générique d’unité monétaire.
    • Plus fiable que la puce d’un smartphone, plus précis et en plus ça fait aussi logger. Il y a d’autres marques… et ça coute dans les 100 boules — (Ades, réponse au sujet Contribuer avec son Smartphone, 19 février 2019 → lire en ligne)
  22. (Missouri) Balle.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

BOULE (bou-l') s. f.
  • 1Corps rond en tous sens. Boule de bois, de cuivre, d'ivoire.

    Dans un langage à la fois poétique et familier, la terre. Jeté sur cette boule, Laid, chétif et souffrant, Béranger, Vocation.

    Par extension. Une boule de neige. Cet animal se roule en boule.

    Être rond comme une boule, être rond et replet.

  • 2Jeu de boules, jeu où l'on fait rouler une boule vers un but marqué par une boule plus petite que les autres, et qu'on nomme cochonnet.

    Lieu où l'on joue à la boule. Aller à la boule.

    Avoir la boule, avoir l'avantage de jouer le premier.

    Aller à l'appui de la boule, jouer sa boule de manière qu'elle pousse celle du joueur avec qui l'on est associé ; et figurément, seconder.

    Au jeu de quilles, pied à boule, avertissement, à celui qui joue à rabattre, de tenir le pied à l'endroit où sa boule s'est arrêtée.

    Tenir pied à boule, tenir le pied à l'endroit même où la boule s'est arrêtée ; et figurément, tenir ferme, sans reculer. Je me suis mis à assiéger les bureaux de la guerre, et j'ai tenu pied à boule jusqu'à ce que l'on m'ait expédié votre brevet, G. Duval, la Mouche du coche, 14.

    Faire tenir pied à boule, obliger quelqu'un à beaucoup d'assiduité.

    Fig. Rendre la boule, rendre coup pour coup.

    À la boule vue, à boule vue, précipitamment, avec peu d'attention. Cette locution a aussi signifié avec réflexion, en connaissance de cause. Dans le premier cas, aussitôt la boule vue, sans réflexion ; dans le second cas, après la boule vue, avec réflexion.

  • 3Boule blanche, boule noire, à certains jeux, boules dont l'une fait gagner et l'autre fait perdre.

    Fig. La boule noire lui tombe toujours, c'est-à-dire la chance lui est toujours contraire.

    Dans les scrutins, on se sert pour décider les questions de boules noires qui rejettent, de boules blanches qui approuvent.

    Dans certains examens, boule blanche, témoignage complet de satisfaction ; boule rouge, témoignage que l'examiné n'a satisfait que tout juste ; boule noire, boule qui rejette l'examiné. Il a passé son examen avec trois boules blanches ; avec une boule blanche et deux rouges.

  • 4 Terme de pharmacie. Boules de mars, petites boules faites particulièrement avec le tartrate de potasse et de fer, dites aussi boules d'acier et boules de Nancy, parce qu'on les prépare à une chartreuse près Nancy.

    Eau de boule, liqueur tonique qu'on prépare en mettant infuser des boules de mars dans de l'eau-de-vie.

  • 5 Terme de botanique. Boule de neige, variété à fleurs doubles de la viorne obier, appelée aussi caillebotte et pelote de neige.

    Boule de neige, nom vulgaire de l'agaric champêtre, dit encore champignon des bruyères.

  • 6Enclume du chaudronnier.

    Masse de fer dont l'orfévre se sert pour planer.

    Outil de l'opticien pour façonner les verres concaves.

    Rouleau dont le carrier se sert pour transporter de grosses pierres.

    Boîte de boules, boîte servant à mettre le feu à une mine.

  • 7 Terme d'architecture. Boule d'amortissement, corps sphérique qui termine quelque décoration.

HISTORIQUE

XVIe s. L'autre, qui estoit aussi fort que lui, lui ramena la boule, et eust fait bon voir l'escrime de ces deux demi geants, D'Aubigné, Faen. IV, 5. L'artillerie du Duc aiant rendu la boule avec moins d'effet, d'une part et d'autre tout commença de branler, D'Aubigné, Hist. III, 230. Ils s'esbattoient à la longue boule : l'un, en faisant son coup, faillit à bouler droit, et envoya sa boule dedans un jardin, Despériers, Contes, LXVII. Par cette voye nous trouvons nostre raison bien fondée, et discourons à boule veue, Montaigne, II, 285. Aux grands jours d'esté [les vignerons du Berry] estoient tenus de prester pied à boulle à leur besongne depuis les quatre heures du matin jusques à huit ou neuf heures du soir, Jaubert, Gloss. Et ainsi vous jouerez à boule vue [à coup sûr], comme on dit, Montluc, Mém. t. I, p. 397, dans LACURNE.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

1. BOULE.
2Tenir pied à boule… Ajoutez : Quelques raisons qu'il ait de vous avoir mal reçu, tenez ici pied à boule ; il n'empêchera pas que vous ne profitiez des bontés du prince, Lesage, Gil Blas, XI, 3.
8 Fig. et populairement. La tête. Perdre la boule, ne plus savoir ce qu'on fait.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

* BOULE, s. f. On donne ce nom en général à tout corps rond, de quelque matiere qu’il soit, & à quelqu’usage qu’on le destine. Il est synonyme à globe ; mais globe & sphere ont d’autres acceptions.

* Boule de Mars, remede efficace pour les plaies.

Prenez de la limaille d’acier préparée, c’est-à-dire réduite en poudre très-déliée & bien purgée, une partie ; de tartre blanc pulvérisé, deux parties : mêlez dans une cucurbite : arrosez d’eau-de-vie, de maniere que le mêlange en soit couvert à la hauteur d’un doigt : digérez soit au bain-marie, soit à la chaleur du soleil : versez derechef sur la masse séchée & pulvérisée, de l’eau-de-vie : mettez encore en digestion : répétez jusqu’à ce que la masse desséchée vous paroisse comme résineuse. Faites de cette masse des boules de la grosseur d’un œuf.

Pour s’en servir, on prend la boule, on la met dans l’eau-de-vie chaude ; on l’y laisse fondre un peu ; elle lui donne une couleur brune ; alors on y trempe des linges qu’on applique sur la partie offensée.

Les boules de Mars qui viennent de Nancy en Lorraine, passent pour les meilleures.

Boule de chamois, œgagropila. C’est une petite boule qu’on trouve dans l’estomac des dains & des boucs en Allemagne ; quelques-uns ont prétendu qu’elle étoit formée par le doronic que ces animaux paissent : mais on sait qu’elle est composée de poils qu’ils avalent, à peu près comme les bœufs, les cochons, & les sangliers, où l’on trouve de pareilles balles ou boules. Cela étant, ces boules n’ont pas d’autres vertus que celles des autres animaux ci-dessus dénommés ; c’est à tort qu’on les a cru bonnes contre le vertige, ou doüées des vertus des plantes que ces animaux avoient mangées. (N)

Boule d’amortissement, en Architecture, est un corps sphérique qui termine quelque décoration, comme il s’en met à la pointe d’un clocher, d’une pyramide, sur la lanterne d’un dôme, auquel elle est proportionnée. La boule de S. Pierre de Rome, qui est de bronze, avec une armature de fer en-dedans faite avec beaucoup d’artifice, & qui est à 67 toises de hauteur, a plus de huit piés de diametre. Il se met aussi des boules au bas des rampes, & sur les pié-d’estaux dans les jardins. (P)

Boule, qu’on appelle aussi enclume ronde, c’est, en terme de Chaudronnier, l’instrument sur lequel on fait la quarre des chaudrons, poellons, marmites, & autres ouvrages de chaudronnerie qui ont des enfonçures.

Cette enclume est d’acier ou de fer aceré : sa hauteur est d’environ trois piés, y compris un billot de bois qui lui sert de base : sa grosseur est inégale, ayant trois à quatre pouces de diametre par en-haut, & finissant en pointe par en-bas, pour qu’il puisse entrer dans le billot.

L’extrémité supérieure, qui est proprement ce qu’on appelle la boule, est de figure sphérique. C’est sur cet endroit qu’on tourne l’ouvrage lorsqu’on en fait la quarre, c’est-à-dire, lorsqu’on en arrondit le fond avec le maillet de bouis. Voyez Quarre, & la fig. 17. Pl. I. du Chaudronnier.

Boule, en terme de Fourbisseur, est un morceau de bois rond, percé à demi sur la surface, de plusieurs trous pour recevoir le pommeau, & pour les enfoncer plus aisément dans la soie. Voyez Soie ; voyez Pl. I. du Fourbisseur, fig. 17.

Boules, (en terme de Graveur en pierres fines) se dit de la tête des bouterolles, de quelque figure qu’elle soit, excepté plate, en ce dernier cas on l’appelle scie. C’est la tête de la bouterolle qui use la pierre au moyen de la poudre de diamant dont elle est enduite. Il y en a de toutes grandeurs & formes différentes, selon les parties de l’ouvrage que l’on veut travailler. Voyez les fig. 3, 4, 5, 6, Pl. III. de la Gravure.

Boule ou Sphere, instrument de Miroitier-Lunetier. C’est un morceau de cuivre, de fer, ou de métal composé, coupé en demi-sphere, fig. 3. Pl. du Lunetier, E F, monté avec du mastic sur un manche de bois, avec lequel ces ouvriers font les verres concaves qui servent aux lunettes de longue vûe, aux lorgnettes, aux microscopes, &c.

Il y a des boules de diverses grosseurs, suivant le rayon du foyer qu’on veut donner aux verres. L’on se sert de ces boules pour le verre concave, en les appuyant & tournant sur le verre, qui est couché à plat sur l’établi, au lieu qu’on travaille le verre convexe sur le bassin. A cette différence près, les mêmes matieres servent au dégrossi, à l’adoucissement, & au poli de l’un & de l’autre ouvrage. On monte aussi des boules sur le tour, ainsi qu’on fait des bassins. V. Bassin.

Boules de licol, (Maréchall.) sont des corps de bois ronds, d’environ quatre pouces de diametre, & percés d’un trou tout au travers. On passe les longes du licol dans deux boules, une pour chaque longe. Ces boules, qui pendent au bout des longes, les entraînent toûjours en-bas, au lieu que quand les longes sont arrêtées aux anneaux de la mangeoire, elles plient au lieu de descendre, ce qui est cause que lorsque le cheval veut se grater la tête avec le pié de derriere, il court risque d’engager son pié dans le pli de la longe, & de s’enchevêtrer. Voyez Enchevêtrer. (V)

Boule à sertir, en terme de Metteur en œuvre, est une boule de cuivre tournant dans un cercle de même matiere, concave à son intérieur, & composé de deux pieces qui s’assemblent l’une sur l’autre, avec des vis qui passent des trous qui se répondent de l’une à l’autre. La partie de dessous se termine en une queue tarrodée en forme de vis, qui entre dans l’établi : la boule est percée à son centre d’un trou qui reçoit la poignée sur laquelle est montée la pierre qu’on veut sertir ; cette boule, par sa mobilité, présente l’ouvrage dans toutes les faces qu’on veut travailler. Voyez Pl. du Jouaillier & Metteur en œuvre, fig. 16. 17.

Boules, en terme d’Orfevre en grosserie, est un morceau de fer, dont une extrémité entre dans un billot d’enclume, & l’autre se termine en une boule ou tête ronde, & quelquefois plate, selon l’ouvrage qu’on y veut planer. Voyez Planer. Voyez fig. 2. Pl. II.

Boule, (Serrurerie.) ce sont de petits globes de fer qui servent à orner & à soûtenir.

Ce sont des ornemens dans les balcons, où ils servent à joindre les rouleaux & anses des paniers, &c.

Ce sont des appuis dans les balcons, lorsqu’ils sont sous les pilastres, &c.

Boule, (au jeu de quilles) c’est un morceau de bois parfaitement rond, & percé d’un trou pour mettre le pouce, & d’une espece de mortaise pour les autres doigts de la main. Elle sert à abattre les quilles.

Boule, (jeu de) exercice fort connu. On le joue à un, deux, trois contre trois, ou plus même, avec chacun deux boules pour l’ordinaire : les joüeurs fixent le nombre des points à prendre dans la partie à leur choix. C’est toûjours ceux qui approchent le plus près des buts, qui comptent autant de points qu’ils y ont de boules. Ces buts sont placés aux deux bouts d’une espece d’allée très-unie, rebordée d’une petite berge de chaque côté, & terminée à chacune de ses extrémités par un petit fossé appellé noyon. Voyez Noyon. Quand on joüe, si quelque joüeur ou autre arrête la boule, le coup se recommence. Il n’est pas permis de taper des piés pour faire rouler sa boule davantage, ni de la pousser en aucune façon, sous peine de perdre la partie. Une boule qui est entrée dans le noyon, & a encore assez de force pour revenir au but, ne compte point : un joüeur qui joüe devant son tour, recommence si l’on s’en apperçoit ; celui qui a passé son tour, perd son coup. Il est libre de changer de rang dans la partie, à moins qu’on ne soit convenu autrement. Qui change de boule, n’est obligé qu’à reprendre la sienne, & rejoüer son coup si personne n’a encore joüé après lui : mais si quelqu’un a joüé, il remet la boule à la place de celle qu’il a joüée, si l’autre veut joüer avec sa boule. L’adresse d’un joüeur consiste à donner à sa boule le degré de force nécessaire pour arriver au but, pour cela il faut qu’il fasse attention à sa pesanteur, & qu’il tourne toûjours le fort vers l’endroit du jeu le plus raboteux, ce qui varie cependant selon la disposition du terrein, & la qualité de la boule.

Boule, avoir la boule ; c’est au jeu de ce nom, avoir droit de joüer le premier. Ce droit s’acquiert en jettant une quille vers la boule ; celui dont la quille est restée le plus près de la boule, joüe le premier, & est dit avoir la boule.

Boule, au jeu de mail, est une piece de bouis, ou d’autre bois très-dur bien tourné, que l’on chasse avec la masse ou mail. Voyez Mail. Ces boules doivent être d’un poids proportionné à celui du mail, c’est-à-dire, environ de moitié. Si le mail dont on se sert pese dix onces, il faut que la boule en pese cinq, & ainsi des autres. Les meilleures de ces boules viennent des pays chauds.

Boules qui ne s’éventent pas au jeu de mail, sont des boules qui ne sautent point, & qui ne se detournent point de leur chemin naturel.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « boule »

Génev. biole ; Franche-Comté, bioule ; provenç. et espagn. bola ; portug. bolla ; du latin bulla, bulle, à cause de la rondeur de l'ampoule (voy. BULLE).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Nom commun 1) Du moyen français boule[1], de l’ancien français boule, bolle, du latin bulla (« objet sphérique, bulle d’eau »)[2].
(Nom commun 3) Du romani bul (« fesses »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « boule »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
boule bul

Citations contenant le mot « boule »

  • Si tu as les nerfs en boule, songe à la bouilloire, elle bout et cela ne l’empêche pas de chanter. De Proverbe belge
  • Quelle est la différence entre un curé et un arbre de Noël ? Aucune : dans les deux cas, les boules, c'est pour décorer. De Les Nuls / L'Info, c'est rigolo
  • La preuve que Dieu est ami des joueurs de boules, c'est que les feuilles des platanes sont proportionnées à la force du soleil. De Marcel Pagnol / Le Temps des amours
  • Le jeu de boules est une activité dans laquelle on s’engage tout entier. Le temps n’y existe plus et plus rien n’a d’importance que le mouvement fascinant de ces sphères inspirées. De Yvan Audouard / Les Nouveaux Contes de ma Provence
  • Ma chère petite, il y a des choses qui ne se font pas. Tel que de boire du Dom Perignon 55 à une température au dessus de 3 degrés... C'est aussi malsain que d'écouter les Beatles sans boules Quies ! De Sean Connery / Goldfinger
  • L’acteur est comme ces boules de verre avec de la neige à l’intérieur : il passe son temps à secouer ses émotions. De Gary Oldman
  • Totalement indépendant, boule lisse Horace en latin Quintus Horatius Flaccus, Satires, II, 7, 86
  • Son âme : une bulle d’air dans une boule de chair. De Jules Renard
  • Si tu ne veux pas que les choucas t'assiègent de leurs cris, ne sois pas la boule d'un clocher. De Johann Wolfgang von Goethe
  • Le temps présent est semblable à la boule d'argile, le temps passé à la poussière de la terre, et le temps futur à la cruche. De Nagarjuna / Le traité de la grande vertu de sagesse
  • Le golf consiste à mettre une balle de 4 cm de diamètre sur une boule de 40.000 km de tour et à frapper la petite, non la grande. De Winston Churchill
  • Pourquoi les petites femmes deploient souvent tant d'énergie. Plus la taille diminue, plus cela tourne à la boule en fusion... De Benoît Duteurtre / Le voyage en France
  • L'amour à sens-unique n'a pas de sens. L'amour est fait de deux morceaux, de deux parties égales que l'on rassemble pour former un tout, une boule ronde, une pomme. De Jean-Paul Filion
  • Le langage est comme une boule de pâte dans laquelle passent les phrases. Dès que tu abandonnes les phrases, c'est comme si tu pénétrais dans un bourbier dont tu ne peux plus ressortir. De Gao Xingjian / La montagne de l'âme
  • Nous sommes six milliards de bipèdes à tenir miraculeusement debout sur de fragiles petits pieds, en équilibre sur une boule de magma en fusion. Un véritable numéro de cirque ! De Professeur Choron / Tout s’éclaire !
  • Les boules Quies sont le Walkman du pauvre. De Patrick Sébastien / Carnet de notes
  • Comme beaucoup d’associations, qu’elles soient sportives ou culturelles, la Petite boule trébéenne a dû reporter son assemblée générale, qui, d’ordinaire, se tient au mois de janvier. Pourtant, il a fallu prendre des décisions, elles ont été prises par l’ancien bureau devenu de fait provisoire, et qui a décidé d’un nouveau plan de reprise des activités pour les adultes. ladepeche.fr, Trèbes. Petite boule trébéenne : à vos licences - ladepeche.fr
  • L'historien Patrick Boucheron évoque au micro de Marie Sorbier la complexité poétique de la boule à neige, objet désuet, signe d’un monde maîtrisé parce que confiné. France Culture, Patrick Boucheron : "La boule à neige a le désir fou de contenir la méchanceté du monde"
  • Les responsables de la Petite boule trébéenne tiendront plusieurs permanences en janvier pour le renouvellement des licences. Le club poursuit ses activités en plein air. lindependant.fr, Petite boule trébéenne : à vos licences - lindependant.fr
  • La boule magique, c’est un gros bonbon constitué de plusieurs couches de sucre dragéifié entourant un chewing-gum. Sa taille est importante : 2,2 cm de diamètre. Et son enveloppe est dure : difficile, voire impossible, de la croquer. Il faut la faire fondre dans la bouche avant d’accéder au chewing-gum. Cet été, une mère a perdu sa fille, Celia, étouffée par une boule magique. Alors, pour que ce bonbon ne fasse plus d’autre victime, elle a mis en ligne une pétition. 60 Millions de Consommateurs, Bonbons boules magiques : des années d’alerte – et un décès | 60 Millions de Consommateurs
  • Vendue à 22.500 exemplaires, la boule Magma, création 2020 du Centre International d'art verrier à Meisenthal, est la nouvelle boule la plus vendue de l'histoire de l'usine. France Bleu, La boule Magma de Meisenthal bat un record de ventes

Traductions du mot « boule »

Langue Traduction
Anglais ball
Espagnol pelota
Italien palla
Allemand ball
Chinois
Arabe الكرة
Portugais bola
Russe мяч
Japonais
Basque pilota
Corse ballò
Source : Google Translate API

Synonymes de « boule »

Source : synonymes de boule sur lebonsynonyme.fr
Partager