Bouillotte : définition de bouillotte


Bouillotte : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

BOUILLOTTE1, subst. fém.

A.− Récipient de métal utilisé pour faire bouillir de l'eau. Synon. bouilloire* (au sens A) :
1. Devant le feu, le café au lait, dans une bouillotte d'argent, un cadeau de M. Rambaud, frémissait. Zola, Une Page d'amour,1878, p. 991.
B.− P. ext.
1. Réservoir d'eau chaude installé sur une cuisinière :
2. Elle vida, pour le bain, la bouillotte du fourneau, la remplit de ses brocs et regarda Augustin manger. Malègue, Augustin,t. 2, 1933, p. 114.
2. Récipient contenant de l'eau chaude et servant à se chauffer. Bouillotte en cuivre, de/en caoutchouc :
3. Elle savait par ce moyen que le prisonnier occupait une assez bonne chambre, jouissait d'une agréable compagnie, avait besoin d'une couverture et d'une bouillotte et aimait tendrement sa maîtresse. A. France, Les Dieux ont soif,1912, p. 251.
C.− P. anal. (de forme ou de fonction)
1. [Anal. de forme]
a) Arg. ou pop. Visage, tête (cf. bouille4) :
4. [Pannechon au lieutenant] − ... Non c'est sa bouillotte [de la vieille] qui ne me revient pas ... c'te p'tite fente serrée qui lui sert de bouche... Genevoix, Au seuil des guitounes,1918, p. 121.
b) TECHNOL. ,,Nom des pétales repliés ou bombés qui se placent au centre de la rose dans la fabrication des fleurs artificielles`` (Quillet 1965).
2. [Anal. de fonction]
a) Locomotive (cf. Renard, Journal, 1901, p. 649);chaudière à vapeur :
5. La chaloupe, la grosse avec au milieu sa bouillotte, l'énorme tout en cuivre, elle roulait comme une toupie... Céline, Mort à crédit,1936, p. 254.
b) ,,Cuisine roulante`` (Esn. 1966).
PRONONC. : [bujɔt].
ÉTYMOL. ET HIST. − 1. 1788 « bouilloire » (Archives hist. du Poitou, t. 31, p. 486 dans IGLF Techn.); 1810 (Molard, Le Mauvais langage corrigé dans R. Philol. fr., t. 45, p. 8 : Bouloir ou bouillotte. Espèce de coquemar propre à faire bouillir de l'eau : dites et écrivez bouilloire); 1869 [et non 1810 comme le note Lar. Lang. fr., cf. l'attest. de 1810, supra] « récipient contenant de l'eau chaude et servant à se chauffer » (Flaubert, L'Éducation sentimentale, t. 1, p. 138); 2. 1879 arg. « visage » (d'apr. Esn.). Dér. de bouillir*; suff. -otte*.
DÉR.
Bouillotterie, subst. fém.Fabrique de bouillottes. Les bâtiments de la poste et de la bouillotterie (Zola, La Bête humaine,1890, p. 5).Il s'agit peut-être d'un néol. propre à Zola. 1reattest. 1890 id.; dér. de bouillotte1, suff. -erie*. Fréq. abs. littér. : 1.
BBG. − Sain. Lang. par. 1920, p. 75, 374.

BOUILLOTTE2, subst. fém.

Jeu de cartes rappelant le brelan et qui se joue avec une grande rapidité. Jouer (à) la bouillotte; flambeau de bouillotte, (table de) bouillotte :
Gaspard de Montflanquin, pour charmer les nombreux loisirs de son consulat, enseigne la bouillotte et le lansquenet aux sauvages de l'Océanie. Sandeau, Sacs et parchemins,1851, p. 64.
Rem. On relève dans la docum. le néol. bouillotter, verbe intrans. (R. de Montesquiou, Mémoires, t. 1, 1921, p. 253). Jouer à la bouillotte.
Prononc. : [bujɔt]. Étymol. et Hist. 1788 jeu de cartes (Eloge philosophique de l'impertinance, p. M. de la Bractéole d'apr. Greimas dans Fr. mod., t. 20, p. 299). Peut-être dér. de bouillir* en raison de la rapidité du maniement des cartes dans ce jeu; suff. -otte*. Fréq. abs. littér. : 117.

Bouillotte : définition du Wiktionnaire

Nom commun

bouillotte \bu.jɔt\ féminin

  1. (Vieilli) Récipient de cuivre ou d’autre métal destiné particulièrement à faire bouillir de l’eau.
    • C’était une de ces grosses bonnes bouillottes ventripotentes, goitreuses, ou cabossées par un long usage, vieilles servantes tassées, mais souriantes, et honorées de servir, telles enfin que l’on n’en voit plus aujourd’hui que tout devient dur, étriqué, anguleux et chagrin. Et cette bouillotte chantait délicieusement sur les cendres. — (René Boylesve, La leçon d’amour dans un parc, Calmann-Lévy, 1920, collection Le Livre de Poche, page 142)
    • S’il s’agit de briser les assiettes, d’ébrécher les plats, de bosseler les casseroles et de défoncer les bouillottes, la créature sordide que Thérèse a placée dans la cuisine suffira à sa tâche, car il me semble entendre en ce moment dans la cuisine des bruits désastreux. — (Anatole France, Le crime de Sylvestre Bonnard, Calmann-Lévy ; éd. Le Livre de Poche, 1967, p. 192.)
  2. Ustensile destiné à contenir de l’eau chaude pour réchauffer un lit.
    • Pour couper court à tout cela, M. Delsaux fit un rapport contre ce brave Jean et il fut envoyé à la bouillotterie ; son service consistait à ramasser les bouillottes que les agents du petit entretien jetaient sur les voies en nettoyant leurs voitures, […]. — (Gustave Martin, Mémoires d’un cheminot du P.-L.-M. : 1876-1908, Paris : chez Jouve, 1911, éd. Ligaran, 2016)
  3. (Argot) Visage, physionomie (voir bouille).
    • [...] c’est quand même le genre de laideur qui pousse une gonzesse à vous tomber dans les bras simplement parce qu’il lui est agréable de penser qu’après que les gens auront biglé votre bouillotte et que ça leur aura coupé la chique, ils la regardent elle et pousseront un soupir de soulagement. — (Peter Cheyney, La Môme vert-de-gris, chapitre V, traduction de Marcel Duhamel, Gallimard, 1945)
    • Thôphi, c'est-y au Crozant (pour à Crozant) ou au Sagnat (pour à Sagnat) que tu veux que je t’enterre ? Dis-le-moi, te gêne pas. Au Crozant, le cimetière est plus respirable et bien sec, dans le roc ; au Sagnat il est plus rencoin, plus chez soi, bien douillet. » Parot geint. « Oh ! mon Thôphi. Eh bien ! t'en fais une bouillotte : quelle jolie grimace tu vas nous laisser en souvenir ? — (Marcel Jouhandeau, Chaminadour, Gallimard, 1941 et 1953, collection Le Livre de Poche, page 365)
  4. (Jeu) (Cartes à jouer) Sorte de brelan très rapide à quatre personnes.
    • Ce qui, jusqu’alors, avait empêché Si-Sliman d’être décoré, c’était une querelle qu’il avait eue avec son chef de bureau arabe à la suite d’une partie de bouillotte, et la camaraderie militaire est tellement puissante en Algérie, que, depuis dix ans, le nom de l’aga figurait sur des listes de proposition, sans jamais parvenir à passer. — (Alphonse Daudet, Un décoré du 15 août, dans Contes du lundi, 1873, Fasquelle, collection Le Livre de Poche, 1974, page 117.)
    • On peut aimer la bouillotte, chérir le whist, raffoler du boston, et se lasser cependant de tout cela — (Alexandre Dumas, Le Comte de Monte-Cristo, édition de G. Sigaux, 1981 (date de l’édition), vol. 1, page 684)
    • Ainsi, la Bouillotte fut-elle, pendant un certain temps, un divertissement des familles autant que de salon. Les romans de Balzac, vous vous en souvenez, évoquent d’heureux joueurs de Bouillotte. — (Frans Gerver, Le guide Marabout de Tous les Jeux de Cartes, Verviers : Gérard & C°, 1966, page 84)

Forme de verbe

bouillotte \bu.jɔt\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de bouillotter.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de bouillotter.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de bouillotter.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de bouillotter.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de bouillotter.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Bouillotte : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

BOUILLOTTE. n. f.
Vaisseau de cuivre ou d'autre métal destiné particulièrement à faire bouillir de l'eau. On dit quelquefois BOUILLOIRE. Il désigne, en termes de Jeu, une Espèce de brelan très rapide à quatre personnes.

Bouillotte : définition du Littré (1872-1877)

BOUILLOTTE (bou-llo-t', ll mouillées, et non bou-yo-t') s. f.
  • 1Synonyme de bouilloire.
  • 2Sorte de jeu de cartes. [à Paris] vous avez bien d'autres affaires [que de songer à nous] : la hausse et la baisse, les faillites, la bouillotte, Courier, Lett. I, 106. Eh bien ! monsieur Hector, vous refaites-vous au lansquenet des pertes de la bouillotte ? Bayard Et Jaime, le Réveil du lion, II, 7.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « bouillotte »

Étymologie de bouillotte - Wiktionnaire

 Dérivé de bouillir avec le suffixe -otte.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « bouillotte »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
bouillotte bujɔt play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « bouillotte »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « bouillotte »

  • Pour se réchauffer les mains ou décontracter un muscle, rien de mieux qu'une bouillotte sèche ! Remplie de matières naturelles comme des graines, des céréales, des légumes secs ou encore des noyaux, elle emmagasine la chaleur pour la restituer ensuite. Pour cela, il suffit de la réchauffer quelques minutes avec un four à micro-ondes ou bien en la posant sur un radiateur. Contrairement à la bouillotte à eau, il est possible de fabriquer soi-même une bouillotte sèche, et ce en moins d'une heure !  Marie Claire, Tutoriel gratuit pour faire une bouillotte sèche en forme d'ours - Marie Claire
  • Avec les températures qui se sont rafraîchies, nous ressentons le désir de nous blottir sous les couvertures ou de porter quelque chose de chaud. Justement, saisissons l'occasion de choisir la bouillotte : cet instrument dont se servaient autrefois nos grands-parents pour réchauffer le lit plutôt que de chauffer l'ensemble de la chambre et apaiser bien des maux du quotidien. Les conseils de Sophie Colas, naturopathe certifiée et validée par le réseau Medoucine. , Bouillotte : quels sont les bienfaits de la bouillotte ? - Terrafemina
  • Placer l’animal dans un carton aux dimensions adaptées, troués sur les côtés avec si possible, en fond, un chiffon. Posez-le dans une pièce calme et sombre. Il s’agit ensuite de réchauffer l’animal blessé. Posez une couverture sur ses épaules. Les oiseaux et les petits mammifères ont besoin d’être réchauffés activement : couverture chauffante ou bouillotte enveloppée dans une serviette.  Acheminez rapidement l’animal vers le centre de soins par vos propres moyens ou avec l’aide des contacts fournis par le centre. Attention, ne donnez ni eau, ni nourriture, les premières 24 heures et ce, avant d’avoir eu un soigneur. Pain, lait, aliment salé ou sucré sont nocifs pour les oiseaux et la faune sauvage. www.leveil.fr, Les cinq bons gestes pour porter secours à un animal blessé - Le Puy-en-Velay (43000)
  • Les bouillottes sèches, par exemple, remplies de noyaux de cerises ou de graines de lin. Après un passage au micro-ondes, elles restituent la chaleur « pendant une vingtaine de minutes. » Les bouillottes électriques, elles, doivent être branchées pendant une quinzaine de minutes pour diffuser ensuite de la chaleur pendant trois heures. Il existe également des poches de gel réutilisables : les poches type Physiopack ou Actipoche, qui se réchauffent elles aussi au préalable, et les chaufferettes que l’on glisse dans les poches ou les chaussures. « Il suffit de cliquer sur la pastille en métal se trouvant au milieu : en quelques secondes, le gel se solidifie et diffuse la chaleur. »  ladepeche.fr, La bouillotte, votre alliée contre le froid et certaines douleurs - ladepeche.fr
  • En caoutchouc ou en plastique, ce modèle tant prisé par nos aïeules offre une chaleur qui dure – jusqu’à huit heures pour une bouillotte de 2 litres. Tout simplement imbattable ! , Bouillotte à eau, électrique ou en gel : quelles différences ?
  • En revanche, en cas d’insuffisance veineuse, de maladie de peau ou de peau sensible, mais aussi d’inflammation ou d’infection, oubliez la bouillotte : elle risquerait d’aggraver la situation. , Magazine Santé | Douleurs : utilisez une bouillotte
  • La bouillotte de notre grand-mère ne sert pas seulement à nous réchauffer les pieds en hiver. Elle est une alliée contre les douleurs du quotidien.  , Douleurs - Les vertus de la bouillotte - Décryptage - UFC-Que Choisir
  • De prime abord, la bouillotte semble être un accessoire que l'on trouve avant tout chez nos grands-mères. Symbole d'un « chauffage manuel » et surtout de fortune, la bouillotte peut donc avoir un côté plutôt ringard. Pourtant, elle affiche un côté résolument économique puisqu'elle permet de se réchauffer à moindre coût, tout en ciblant une zone spécifique, ce qui permet d'éviter de devoir monter le chauffage simplement parce qu'on a froid aux pieds ! Une bouillotte chaude soulage également les douleurs en tout genre, améliore la circulation sanguine ou peu, tout simplement, se glisser dans le lit quelques minutes avant d'aller se coucher, pour préparer le terrain en vue d'une bonne nuit. Mais, comme toujours, reste à trouver le modèle le plus adapté à vos besoins et à votre budget : car entre les bouillottes sèches, les bouillottes électriques, celles à mettre dans le micro-ondes ou les bouillottes en forme de peluches, difficile de faire un choix ! Heureusement, nous sommes là pour vous aider avec une sélection de modèles divers et variés, à acheter à temps pour l'hiver. leparisien.fr, Quelle bouillotte choisir pour passer l’hiver au chaud ? - Le Parisien
  • Pour autant, Zenitude n’a pas l’intention de se reconvertir et compte bien conserver sa fabrication de bouillottes. Le couple de Rennevillois note :  , Covid-19. Ces fabricants de bouillottes du Lauragais offrent plus de 1 000 masques à leur village | Voix du Midi Lauragais
  • Les habitants du continent ont une vie sexuelle, les Anglais ont des bouillottes d'eau chaude. De George Mikes / Comment peut-on être anglais ?

Traductions du mot « bouillotte »

Langue Traduction
Portugais saco de água quente
Allemand wärmflasche
Italien borsa dell'acqua calda
Espagnol bolsa de agua caliente
Anglais hot water bottle
Source : Google Translate API

Synonymes de « bouillotte »

Source : synonymes de bouillotte sur lebonsynonyme.fr

Mots similaires