La langue française

Boulet

Sommaire

  • Définitions du mot boulet
  • Étymologie de « boulet »
  • Phonétique de « boulet »
  • Évolution historique de l’usage du mot « boulet »
  • Citations contenant le mot « boulet »
  • Traductions du mot « boulet »
  • Synonymes de « boulet »

Définitions du mot boulet

Trésor de la Langue Française informatisé

BOULET, subst. masc.

A.− Projectile sphérique d'artillerie, en pierre ou en métal, utilisé avant l'invention de l'obus :
1. Des deux pièces qui battaient maintenant la barricade de la rue de la Chanvrerie, l'une tirait à mitraille, l'autre à boulet. La pièce qui tirait à boulet était pointée un peu haut et le tir était calculé de façon que le boulet frappait le bord extrême de l'arête supérieure de la barricade, l'écrêtait, et émiettait les pavés sur les insurgés en éclats de mitraille. Hugo, Les Misérables,t. 2, 1862, p. 457.
2. ... il reconnut que le speedy était armé de quatre canons, qui devaient lancer des boulets de huit à dix livres. Il vérifia même, en les touchant, que ces canons se chargeaient par la culasse. C'étaient donc des pièces modernes, d'un emploi facile et d'un effet terrible. Verne, L'Île mystérieuse,1874, p. 434.
SYNT. Boulet ramé ou barré ou à deux têtes. Boulet formé de deux demi-sphères de métal, réunies par une chaîne ou une barre de fer (Hugo, Le Rhin, 1842, p. 332). Boulet rouge. Boulet rougi au feu avant d'être introduit dans le canon :
3. Nous avons attaqué hier Mantoue. Nous l'avons chauffée avec deux batteries à boulets rouges et des mortiers. Toute la nuit cette misérable ville a brûlé. Napoléon 1er, Lettres à Joséphine,1796, p. 49.
Loc. fig. Entrer comme un boulet. Faire irruption avec violence. Arriver comme un boulet de canon. Venir très vite (de quelqu'un ou de quelque chose) :
4. En voilà un énergumène, qui entre ici comme un boulet, pousse les portes, tire les rideaux, emplit la maison de ses cris, me traite comme la dernière des filles, va jusqu'à lever la main sur moi! ... Courteline, Boubouroche,1893, II, 2, p. 63.
Tirer à boulet(s) rouge(s) (sur qqn ou sur qqc.). Attaquer quelqu'un ou quelque chose en termes violents. Rare. Poursuivre qqn à boulets rouges :
5. Que sera-ce donc demain? dit Lucien. Jusqu'à présent mes amis se sont portés contre eux en voltigeurs, mais je tire à boulet rouge cette nuit. Demain, vous verrez pourquoi nous nous moquons de Potelet. L'article est intitulé : Potelet de 1811 à Potelet de 1821. Châtelet sera le type des gens qui ont renié leur bienfaiteur en se ralliant aux Bourbons. Balzac, Les Illusions perdues,1843, p. 430.
6. − Pardon, je suis monté pour régler une dette d'un de mes rédacteurs... Le petit Jordan, un très charmant garçon, que vous poursuivez à boulets rouges, avec une férocité vraiment révoltante... Zola, L'Argent,1891, p. 309.
B.− Peine du boulet. Peine infligée aux forçats condamnés à traîner un lourd boulet attaché à leurs pieds par une chaîne; p. ell. boulet même sens. Condamner au boulet.
Traîner le boulet. Être bagnard :
7. ... Trenmor se tient debout à vos côtés et traverse avec vous la foule étonnée, lui qui cinq ans a traîné le boulet, côte à côte avec un voleur ou un parricide... lui le faussaire! G. Sand, Lélia,1833, p. 34.
8. L'homme fut envoyé aux galères. Des années après on le revit, qui tirait la jambe pour avoir traîné le boulet dans le bagne de Toulon. Pourrat, Gaspard des montagnes,À la belle bergère, 1925, p. 279.
P. métaph. Contrainte, obligation pesante empêchant l'épanouissement de l'être :
9. Au contraire, des jeunes filles pures, chastes, à peine entrent-elles dans la vie, on leur attache au pied un boulet, un mari tel que ce Creton, qui, s'il n'est pas usé, est imbécile... Champfleury, Les Bourgeois de Molinchart,1855, p. 129.
10. Si vous saviez combien mon moi m'importune! Il est oppressif et absorbant. C'est un boulet, que Dieu m'a attaché au cou. R. Rolland, Jean-Christophe,La Nouvelle journée, 1912, p. 1473.
C.− Emplois techn.
1. MÉD. VÉTÉR. Grosseur ronde que forme chez le cheval l'articulation du canon et du paturon. L'articulation du boulet (E. Garcin, Guide vétér.,1944, p. 157).
Loc. Être sur les (ou ses) boulets. [En parlant d'un cheval] Être à bout de forces. Au fig. [En parlant d'une personne] :
11. Les insomnies et les soucis ont fondu le gros campagnard... Lui, tout à l'heure si allant, le voilà presque sur ses boulets. Barrès, Les Déracinés,1897, p. 426.
2. MINES. Aggloméré de charbon de forme ovoïde. Boulets cockéfiés à basse température (E. Schneider, Le Charbon,1945, p. 314).Feu de boulets.
Prononc. − 1. Forme phon. : [bulε]. 2. Homon. : boulaie; boulais et boulaient (du verbe bouler).
Étymol. ET HIST. − 1. a) 1347 « projectile sphérique » (Varin, Arch. admin. de Reims, 2, 2, 1136 dans Littré); b) 1690 boulet rouge (Fur.); 1798 au fig. tirer à boulet rouge sur quelqu'un (Ac.); 2. xvies. « articulation de la patte du cheval » (Yver, p. 642 dans Littré); 3. 1776-77 « petite boule de charbon » (Morand dans Brunot t. 6, p. 405, note 1); 4. a) 1803 « boule de métal que l'on attache au pied d'un détenu » (Arrêté du 19 Vendémiaire an XII, B. des Lois de la République fr., 3esérie, t. 9, p. 43); b) 1826 au fig. (Chateaubriand, Natchez, V, 219 dans Littré). Dér. de boule*; suff. -et*.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 585. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 1 176, b) 1 659; xxes. : a) 537, b) 272.
BBG. − Gouvernement du Québec. Vocab. techn. des quilles. 1972, p. 20. − Rog. 1965, p. 94, 200. − Sain. Arg. 1972 [1907], p. 104. − Sain. Sources t. 2 1972 [1925], p. 190.

Wiktionnaire

Nom commun

boulet \bu.lɛ\ masculin

  1. Boule de pierre ou de métal fondu, de différentes grosseurs, dont on chargeait les canons.
    • Presque aussitôt, une détonation plus violente se fit entendre, un éclatant jet de vapeur fusa des flancs du brick, et un boulet, frappant le haut des roches qui abritaient Ayrton et Pencroff, les fit voler en éclats, mais les deux tireurs n’avaient pas été touchés. — (Jules Verne, L’Île mystérieuse, 1875, troisième partie, chapitre III)
    • Et, au même instant, je me ressouvins que les boulets et la poudre à canon étaient restés à bord, et d’un coup de hache mettrait le tout à la disposition des scélérats. — (Robert Louis Stevenson, L'Île au trésor, 1883, chapitre XVII)
    • Les artilleurs savent qu’en donnant à un boulet une vitesse double, son pouvoir de pénétration ou énergie deviendra presque quadruple. — (Balfour Stewart, La conservation de l’énergie, 1875)
    • C’est pour monsieur Fialin et pour monsieur Mocquart,
      Que Lannes d’un boulet eut la cuisse coupée,
      — (Victor Hugo, Les châtiments, 1852, Napoléon III)
    • […] ; et par un hasard, qui fut accepté alors comme le plus heureux présage, en me débattant pendant la cérémonie, je passai ma petite tête dans un trou de boulet que le pavillon qui nous servait de lange avait reçu dans un combat mémorable. — (Édouard Corbière, Le Négrier, 1834, tome 1, chapitre I)
  2. Boule de métal que l’on attachait au pied des forçats.
    • Quoi ! ce royal croquant, ce maraud couronné,
      Qui, d’un boulet de quatre à la cheville orné,
      Devrait dans un ponton pourrir à fond de cale,
      — (Victor Hugo, Les châtiments, 1852, « Ainsi les plus abjects, les plus vils, les plus minces »)
    • On dirait qu’il traîne rivé à ses chevilles un boulet, ou plutôt le souvenir d’un boulet… Est-ce le bagne qu’il rappelle ou le couvent? — (Octave Mirbeau, Le Journal d’une femme de chambre, 1900, chapitre IX)
  3. Aggloméré de charbon de forme arrondie.
    • Quelques minutes plus tard, les ligots ronflaient sous une pelletée de boulets, et je passai dans un salle pour mettre en torche un vieux numéro du Courrier de l’Ouest : l’assemblage de margotins et de bûchettes, préparé d’avance, pétilla sec et je m’assis en tailleur devant un rideau de jeunes flammes qui n’avaient aucun besoin de soufflet. — (Hervé Bazin, Qui j’ose aimer, Grasset, 1956. page 135.)
    • Il faut remplir les sacs de charbon de cinquante kilos sur la bascule en tenant compte des différentes qualités : anthracite, flambant, tête de moineau, boulet, une quinzaine de variétés au moins, et charger la voiture à bras. — (Roger Girard, Quand les Auvergnats partaient conquérir Paris, éd. Fayard, 1979, chapitre 9)
    • Briquettes ou boulets, ou bien encore en vrac. Le tas de charbon voisine avec le tas de pommes de terre. — (Philippe Claudel, Parfums, Charbon, Stock, 2012)
  4. (Hippologie) Articulation du canon avec le paturon dans le membre (« jambe ») d’un cheval.
    • Un cheval blessé au boulet.
  5. (Belgique) dans le pays de Liège, sorte de boulette de viande servie en sauce.
    • Georges commanda un boudin et Marthe un boulet avec des frites.
  6. (Péjoratif) (Par métonymie) (Du sens 2) Personne inutile, qui empêche d’avancer, souvent utilisé de manière injurieuse.
    • J’étais une grande sportive, j’étais classée au tennis. Je vis près des montagnes, je ne peux que les regarder. Je ne peux plus faire de rando ni de vélo. Pourtant, je suis pas mal. Mais comment voulez-vous que je refasse ma vie ? Je suis un boulet. — (Pascale Robert-Diard, Procès du Mediator : « C’est un poison ce médicament qu’on m’a donné ! », Le Monde. Mis en ligne le 22 novembre 2019)
  7. (Péjoratif) Personne idiote.
  8. (Zootechnie) Synonyme de griffon boulet (race de chien).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

BOULET. n. m.
Boule de métal fondu, de différentes grosseurs, dont on chargeait les canons. Boulet rouge, Boulet qu'on faisait rougir au feu avant de le mettre dans le canon. Tirer à boulets rouges. Fig. et fam., Tirer à boulets rouges sur quelqu'un, L'attaquer violemment par la parole ou par des écrits; ou encore Faire indiscrètement appel à son crédit ou à sa bourse. Traîner le boulet, se disait des Forçats ayant à la jambe une chaîne à l'extrémité de laquelle était attaché un boulet. Il signifie figurément et familièrement Être soumis à un travail ou à une obligation dont on supporte impatiemment le poids. En termes d'Art vétérinaire, il se dit de l'Articulation du canon avec le paturon dans la jambe d'un cheval. Un cheval blessé au boulet.

Littré (1872-1877)

BOULET (bou-lè ; le t ne se lie pas dans le parler ordinaire ; au pluriel l's se lie : les boulets et les canons, dites : les bou-lè-z et… Boulets rime avec traits, succès, jamais) s. m.
  • 1Globe, boule de fer fondu qui sert à charger les canons. Un boulet de calibre. Un boulet de vingt-quatre livres ou de vingt-quatre. Le sieur Brossier, qui vous rendra ce billet, prétend avoir inventé deux sortes de boulets creux propres à brûler les vaisseaux, et m'a demandé d'en faire l'épreuve à Toulon en présence des officiers de marine, Seignelai, à Arnoul, 21 janvier 1678, dans JAL.

    Boulet ramé ou boulet à deux têtes, boulet de canon composé de deux demi-sphères de métal qui tiennent l'une à l'autre par une chaîne ou une barre de fer.

    Boulet rouge, boulet rougi au feu avant d'être introduit dans le canon. Les Vénitiens tirent à boulet rouge sur les propylées et le temple de Minerve, Chateaubriand, Itin. I, 199.

    Fig. Tirer à boulet rouge sur quelqu'un, en parler en termes offensants, l'attaquer d'une manière violente.

  • 2Dans la législation militaire, boulet, peine infamante qui condamne les soldats et sous-officiers coupables de désertion à l'extérieur, et, avec certaines circonstances, de désertion à l'intérieur, à des travaux forcés dans les grandes places de guerre, et à traîner un boulet attaché à une chaîne de fer de deux mètres et demi de long.

    Fig. Tu arrives exprès d'Amérique pour être mon compagnon de boulet, Chateaubriand, Natch. V, 219.

  • 3 Terme de vétérinaire. Nom que porte, chez le cheval, l'articulation du canon avec le paturon, sans doute parce que cette articulation forme, chez les chevaux fins, une éminence plus ou moins arrondie.

HISTORIQUE

XVe s. Il fut frappé d'une coulevrine, et entra le boulet en sa jambe, J. Chartier, Hist. de Charles VII, p. 154, dans LACURNE. Plustost un coup de vin me perce et m'entre au corps Qu'un boulet qui, cruel, rent les gens si tost morts, Basselin, XIX.

XVIe s. Les gros bollets de fer et de bronze, Rabelais, Pant. IV, 34. Encores sur la retraite ils firent quitter le reste des boulets et quelques autres munitions, D'Aubigné, Hist. III, 15. Il lia avec iceux [crins] fort serrés, le pied de la beste au dessous du boulet, Yver, p. 642. Morts par coups d'harquebuses, dont le boulet ne pouvoit estre plus gros que le bout du doigt, Paré, VIII, 23.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

BOULET. - HIST. Ajoutez : XIVe s. Pour deux cent de blos de pierre, de piet et demi d'esquarrie, pour faire boulès pour gester as engiens (1347), Varin, Archives administr. de la ville de Reims, t. II, 2e part. p. 1136.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

BOULET, en terme de guerre, est une grosse balle de fer dont on charge le canon.

Il y a des boulets de tous les calibres ; ils se mettent dans le canon sur la poudre, ou du moins sur le fourage, ou le tampon dont on couvre la poudre.

Ce que l’on cherche dans les boulets, est qu’ils soient bien ronds, bien ébarbés, & sans soufflures.

Bien ronds & bien ébarbés, afin qu’ils fassent leur chemin droit dans la piece, sans l’érafler, ni l’écorcher.

Sans soufflures, afin qu’ils ne piroüettent point en l’air, & que le vent ne s’y engouffre point.

Enfin qu’ils soient du poids dont ils doivent être, ces sortes de cavités étant quelquefois cause que les boulets pesent moins que leur calibre ne porte ; à quoi il faut prendre garde ; car le roi seroit lésé de payer un boulet sur le pié de 24 livres, qui n’en peseroit que 23. (Q)

Il seroit à desirer qu’ils ne fussent pas de fer aigre, car en les remuant ils le cassent facilement.

Voici la différence qu’il y a entre le calibre des pieces & celui que doivent avoir les boulets destinés pour y servir : cette différence vient du vent qu’il faut donner pour que les boulets puissent avoir plus de jeu dans la piece.

Table du calibre des Pieces, & du diametre des Boulets.
Calibre des Pieces. Diametre & poids
des Boulets.
Onces. Pouces. Lignes. Fract. Onces. Pouces. Lignes. Fract.
1. 0. 9. 1. 0. 9.
2. 0. 11. 2. 0. 11.
3. 1. 1. 3. 1. 1.
4. 1. 2. 4. 1. 2.
5. 1. 4. 5. 1. 3.
6. 1. 4. 6. 1. 4.
7. 1. 5. 7. 1. 5.
8. 1. 6. 8. 1. 6.
10. 1. 8. 10. 1. 7.
12. 1. 9. 12. 1. 8.
14. 1. 10. 14. 1. 9.
Onces. Pouces. Lignes. Fract. Onces. Pouces. Lignes. Fract.
1. 1. 11. 1. 1. 10.
2. 2. 5. 2. 2. 4.
3. 2. 9. 3. 2. 8.
4. 3. 1. 4. 3. 0.
5. 3. 4. 5. 3. 2.
6. 3. 6. 6. 3. 5.
7. 3. 8. 7. 3. 7.
8. 3. 11. 8. 3. 9.
9. 4. 0. 9. 3. 11.
10. 4. 2. 10. 4. 0.
11. 4. 4. 11. 4. 2.
12. 4. 5. 12. 4. 3.
13. 4. 7. 13. 4. 5.
14. 4. 8. 14. 4. 6.
15. 4. 9. 15. 4. 7.
16. 4. 11. 16. 4. 9.
17. 5. 0. 17. 4. 10.
18. 5. 1. 18. 4. 11.
19. 5. 2. 19. 5. 0.
20. 5. 3. 20. 5. 1.
21. 5. 4. 21. 5. 2.
22. 5. 5. 22. 5. 3.
23. 5. 6. 23. 5. 4.
24. 5. 7. 24. 5. 5.
25. 5. 8. 25. 5. 6.
26. 5. 9. 26. 5. 7.
27. 5. 10. 27. 5. 8.
28. 5. 11. 28. 5. 8.
29. 6. 0. 29. 5. 9.
30. 6. 1. 30. 5. 10.
31. 6. 1. 31. 5. 11.
32. 6. 2. 32. 6. 0.
33. 6. 3. 33. 6. 0.
34. 6. 4. 34. 6. 1.
35. 6. 4. 35. 6. 2.
36. 6. 5. 36. 6. 2.
37. 6. 6. 37. 6. 3.
38. 6. 6. 38. 6. 4.
39. 6. 7. 39. 6. 5.
40. 6. 8. 40. 6. 5.
41. 6. 9. 41. 6. 6.
42. 6. 9. 42. 6. 6.
43. 6. 10. 43. 6. 7.
44. 6. 10. 44. 6. 8.
45. 6. 11. 45. 6. 8.
46. 7. 0. 46. 6. 9.
47. 7. 0. 47. 6. 9.
48. 7. 1. 48. 6. 10.
49. 7. 1. 49. 6. 10.
50. 7. 2. 50. 6. 11.
55. 7. 5. 55. 7. 2.
60. 7. 7. 60. 7. 4.
64. 7. 10. 64. 7. 6.

On dira ici en passant, qu’il est rare de rencontrer toûjours bien juste les proportions dont on vient de parler, parce que quelquefois la piece se trouvera trop évasée, ou le boulet ne sera pas rond, ou l’instrument dont on se servira ne sera pas fait dans toute la régularité qui est à desirer, ou l’officier n’aura pas l’intelligence nécessaire pour prendre ses mesures : & cela fait que souvent deux officiers calibreront différemment une même piece, mais la différence ne doit pas être considérable.

L’on trouvera, en faisant quelques inventaires, des boulets creux, des boulets à l’ange ou à chaîne, des boulets a deux têtes, des messagers, & d’autres boulets qui portent des noms extraordinaires. Comme toutes ces sortes de boulets ne sont pas présentement d’usage, j’en dirai peu de chose ; il suffit seulement de savoir, que ce qu’on appelle boulets creux sont certaines boîtes de fer longues, dont le diametre est du calibre d’une piece telle que l’on veut, & longues de deux calibres & demi ou environ. Ces boîtes sont véritablement creuses, & renferment de l’artifice & des balles de plomb, des clous, & de la mitraille de fer : l’on faisoit entrer dans ces boîtes, par le bout qui touchoit à la poudre dans l’ame de la piece, une fusée de cuivre entrant à vis dans un écrou, chargée comme celle des bombes, qui s’allumoit par le feu de la piece, & qui le portant ensuite à l’artifice de ces boîtes ou boulets creux, les obligeoit à crever dans l’endroit où ils tomboient ; ces boulets devoient faire un grand fracas ; & même l’effet d’une fougasse ou espece de mine aux endroits où ils seroient entrés. On observoit de ne mettre sur ce boulet que la moitié du fourrage ordinaire.

Un boulet creux du calibre de vingt-quatre, pesoit

en fer 60 liv.
Et chargé de plomb 79 liv.

Il contenoit 6 livres de poudre.

Sa fusée avoit de longueur 6 pouces ; son diametre par la tête 15 lignes, réduit par le bas à 10 lignes ; la lumiere 4 lignes de diametre. On frottoit la tête du boulet de terébenthine pour y faire tenir le poulverin, afin que le feu se communiquât plus promptement à la fusée.

Mais toutes les fois que l’on en a fait l’épreuve, ou ces boulets ont crevé en l’air, ou ils ne sont allés frapper la butte ou le blanc que par leur largeur & de travers, & non par leur pointe ; ou les fusées n’ont point pris, ou elles se sont éteintes ; & leur effet par conséquent est devenu entierement inutile.

Ce que l’on appelle boulets messagers, sont des boulets creux dont on se servoit autrefois pour porter des nouvelles dans une place de guerre, & l’on ne mettoit qu’une foible charge de poudre pour les faire tomber où l’on vouloit ; & ces sortes de boulets étoient pour l’ordinaire couverts de plomb, & la plûpart étoient de plomb sans mélange de fer.

Les boulets à l’ange, à chaine, & autres, étoient pour faire plus d’exécution, ou dans une ville ou dans un camp.

Mais quelques inventions que l’on ait imaginées jusqu’à présent, il en faut toûjours revenir à l’ancien usage, qui est le plus sûr & le moins embarrassant.

Un ancien officier d’artillerie a proposé pour la mer un boulet : ce boulet a deux têtes & est garni au milieu, de la même composition dont l’on charge les carcasses ; on l’enveloppe d’une toile ou drap soufré qui prend feu par celui du canon, & qui le porte dans les voiles des vaisseaux.

Ce boulet est percé à l’une des têtes pour y mettre la fusée qui a communication à la charge du canon, & le boulet avec son enveloppe tient lieu de fourrage, afin que la charge du canon se communique à la fusée du boulet. S. Remy, mem. d’Artillerie.

Boulets barrés, ce sont deux boulets, ou plûtôt deux moitiés de boulets jointes ensemble avec une barre de fer, qui servent à couper les mâts, les voiles, &c. chargés à mitraille. Voyez Mitraille.

Boulet coupé ou séparé, est une espece de boulet de canon dont on se sert quelquefois sur mer : pour en donner une idée, il faut s’imaginer un boulet de fer ou de plomb coupé en deux & creusé en dedans, & deux barres de fer qui forment les diametres de chaque demi boulet, & qui ont un trou au milieu où passe & s’attache une chaîne de fer longue de deux piés. Cette chaîne pouvant se racourcir, & entrer dans le creux des demi boulets, on les coule aisément dans le canon comme un simple boulet entier. Ces deux demi boulets, en sortant de la bouche du canon, se séparent & s’étendent de toute la longueur de la chaîne, volent en tournoyant, coupent les agrès des vaisseaux ennemis, & font un effet considérable. Cette sorte de boulet n’est point connu en France.

Boulet rouge, est un boulet qu’on fait rougir pour mettre le feu dans les maisons de la ville qu’on attaque.

On creuse une place en terre, & on y allume une grosse quantité de charbon de bois ou de terre.

On met dessus une forte grille de fer.

Quand ce feu est dans toute sa force, on met les boulets sur la grille, & ils y rougissent en très-peu de tems.

On a des tenailles ou des cuillieres de fer pour les prendre.

On les porte dans la piece qui n’en doit point être éloignée, après que l’on a mis de la terre glaise, s’il se peut, sur la poudre dont la piece est chargée, & qu’on l’a extrèmement refoulée avec le refouloir. On ne met point de fourrage sur le boulet. On met le feu promptement à la lumiere de la piece : le coup part, & partout où passe le boulet, s’il rencontre quelques matieres combustibles, il les allume, & il porte l’incendie.

Lorsque les tranchées sont devant les batteries de boulets rouges, on bourre la poudre avec du fourrage, parce que si on y mettoit de la terre glaise, les morceaux pourroient aller blesser & tuer les travailleurs.

Les boulets rouges ne se tirent qu’avec des pieces de huit & de quatre ; parce que si les pieces étoient d’un plus fort calibre, les boulets seroient trop difficiles à servir. S. Remy, Mem. d’Artillerie. (Q)

Boulet, (Maréchallerie.) jointure qui est à la jambe du cheval au dessous du paturon, qui tient lieu d’un second genou à la jambe du devant, & d’un second jarret à chaque jambe de derriere. Les entorses se font au boulet ; c’est au boulet que le cheval se coupe, c’est-à-dire, qu’il est entamé par le côté d’un de ses fers. Boulet qui suppure ; boulet gorgé, c’est-à-dire enflé. Il vient des crevasses au-dessous des boulets. Etre sur les boulets, est la même chose qu’être bouleté. Voyez Bouleté. (V)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « boulet »

De « boule » et du suffixe diminutif « -et ».
De Boulet un éleveur français normand. (race de chien)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Diminutif de boule.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « boulet »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
boulet bulɛ

Évolution historique de l’usage du mot « boulet »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « boulet »

  • La dernière raison des rois, le boulet. La dernière raison des peuples, le pavé. Victor Hugo, Littérature et philosophie mêlées
  • Une pensée est une chose aussi réelle qu'un boulet de canon. De Joseph Joubert
  • Fiancé. Par un anneau à la cheville, relié à une chaîne et à un boulet. De Ambrose Bierce / Le dictionnaire du Diable
  • Elle est acariâtre et autoritaire : c’est un boulet. Il l’a épousée quand même : c’est une boulette. De René Dorin
  • Le Mariage, l’Institution-qui-rend-l’Amour-Chiant, le boulet de l’amour à perpétuité et de l’accouplement à vie. De Frédéric Beigbeder / L’Amour dure trois ans
  • L'idéal des architectes est parfois singulier ; l'architecte de la rue de Rivoli a eu pour idéal la trajectoire d'un boulet de canon. De Victor Hugo / Quatre-vingt-treize
  • Quand Dieu a pétri la Terre de ses mains sacrées, il a fait une belle boulette. De Alexandre Breffort
  • La plage est une étendue de sable où les enfants font des pâtés et où les mères font des boulettes. De Georges-Armand Masson
  • Un beau parleur, c'est un homme qui jongle très bien avec des boulets vides. De Jules Renard / Journal 1887-1892
  • “Je n’ai pas d’accord avec La République en marche. Je n’ai pas besoin d’un boulet sur mon porte-bagage. Moi j’ai été très claire, les accords ont été faits si les candidats décrochaient d’En Marche”, a encore expliqué Rachida Dati, déterminée à conquérir la ville grâce au vote anti-Hidalgo et sa position de concurrente numéro un, acquise au soir du premier tour. Le HuffPost, Municipales à Paris: Rachida Dati n'a "pas besoin de boulet sur le porte-bagages" | Le HuffPost

Traductions du mot « boulet »

Langue Traduction
Anglais cannonball
Espagnol bala
Italien palla
Allemand kanonenkugel
Portugais bola
Source : Google Translate API

Synonymes de « boulet »

Source : synonymes de boulet sur lebonsynonyme.fr
Partager