La langue française

Blanc-bec

Définitions du mot « blanc-bec »

Trésor de la Langue Française informatisé

BLANC-BEC, subst. masc.

A.− Fam., péj. Jeune homme dont la bouche n'est pas encore assombrie par la moustache :
1. ... l'un, la vieille barbe, était praticien hors ligne, (...); l'autre, le blanc-bec, obscur, inconnu, n'avait évidemment jamais lutté, mais il était tenace comme un chêne de sa forêt natale, ... L. Cladel, Ompdrailles,1879, p. 12.
Au fig. :
2. Il y a des blancs-becs de quarante ans, de vieux docteurs de seize ans. Balzac, La Fille aux yeux d'or,1835, p. 335.
B.− P. ext. ,,Jeune homme de mince figure, qui allie l'ignorance à la fatuité`` (Sticoti, Dict. des gens du monde, t. 1, 1818) :
3. Malheureusement, si j'ai lieu d'être satisfait des offres pécuniaires, je ne le suis pas du tout des jeunes gens qu'on me présente pour me succéder... Des blancs-becs, des damoiseaux! F. Fabre, Mlle de Malavieille,1865, p. 43.
1reattest. 1752 (Trév. Suppl.); composé de blanc* adj. et de bec* (au sens de « bouche »). [blɑ ̃bεk]. Durée mi-longue sur [ɑ ̃] dans Barbeau-Rodhe 1930. Au plur. des blancs-becs. Littré fait à ce sujet la rem. suiv. : ,,Voltaire a écrit des blancs-becs, Laveaux veut qu'on écrive des blanc-bec, la pluralité ne tombant ni sur blanc ni sur bec, attendu que la locution veut dire des gens à blanc-bec; d'autres grammairiens écrivent blancs-becs. C'est cette dernière orthographe qu'il est préférable de suivre comme la plus simple; car on peut prendre figurément blanc-bec pour celui qui porte le blanc bec.`` Fréq. abs. littér. : 46.
BBG. − Eyraud (D.). Vive la lang. Vie Lang. 1969, no205, p. 205. − Goug. Mots t. 2 1966, p. 107.

Wiktionnaire

Nom commun

blanc-bec \blɑ̃.bɛk\ masculin

  1. (Familier) Jeune homme qui n’a pas encore de barbe.
  2. (Par extension) (Figuré) (Péjoratif) Jeune homme sans expérience et trop sûr de lui.
    • Un blanc-bec tel que vous provoquer en duel un personnage comme le baron ! — (Fiodor Dostoïevski, traduction de Ely Halpérine-Kaminsky, Le Joueur)
    • L’autre, en rajustant son habit, prenait cet air las et dégoûté des jeunes blancs-becs qui s’en viennent de livrer un galant assaut. — (René Boylesve, La leçon d’amour dans un parc, Calmann-Lévy, 1920, collection Le Livre de Poche, page 61)
    • Sacrés jean-foutres de blancs-becs ! grogne le facteur en promenant autour de lui un œil courroucé. Le lait leur coule encore des narines, et ça voudrait chambarder tout ! — ( Roger Martin du Gard, Vieille France, Gallimard, 1933 ; éd. Le Livre de Poche, p. 140.)
    • Alors blanc bec t’aimes le basket
      Ben on va ouèj à ma façon ;
      J’vais juste un peu changer les règles :
      On est les joueurs, toi t’es l’ballon.
      — (R.wan, « Lâche l'affaire », dans l'album Radio Cortex, 2006)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

BLANC-BEC. n. m.
Jeune homme qui n'a pas encore de barbe. Il est familier. Il désigne figurément un Jeune homme sans expérience et trop sûr de soi. Des blancs-becs. Voyez-moi ce blanc-bec qui veut en remontrer à de vieux routiers.

Littré (1872-1877)

BLANC-BEC (blan-bèk) s. m.
  • Terme très familier qui désigne un jeune homme sans expérience. Il est bien honteux qu'une trentaine de blanc-becs aient l'impertinence de vous aller faire la guerre, Voltaire, Lett. à Cath. 95.

REMARQUE

Voltaire a écrit des blanc-becs ; Laveaux veut qu'on écrive des blanc-bec, la pluralité ne tombant ni sur blanc ni sur bec, attendu que la locution veut dire des gens à blanc-bec ; d'autres grammairiens écrivent blancs-becs. C'est cette dernière orthographe qu'il est préférable de suivre comme la plus simple ; car on peut prendre figurément blanc-bec pour celui qui porte le blanc bec.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « blanc-bec »

des hirondelles juvéniles au bec encore « blanc »
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Blanc, bec ; locution tirée de l'oiseau qui a encore le bec blanc et qui est inexpérimenté.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « blanc-bec »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
blanc-bec blɑ̃kbœk

Évolution historique de l’usage du mot « blanc-bec »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « blanc-bec »

  • Dans les Etats-Unis des années 50 qui découvrent la consommation de masse, les disques vinyles ou la télévision, ce blanc-bec du Tennessee à la houpette gominée et au jeu de jambes frénétique incarne la nouvelle vague du rock’n’roll, et une forme de fusion des héritages blancs et noirs. France Culture, 1953-1958 : quand Presley devint Elvis
  • Le pire à craindre, c’est que les salariés trouvent normal, naturalisent des protocoles absurdes. Les professeurs des écoles vont continuer d’appliquer le geste barrière dût-il faire barrière aux clairvoyances critiques et aux apprentissages du vivre ensemble. N’y prenant pas garde, nous pourrions, passivement, sans broncher, normaliser des machines infernales qui empêchent un visiteur dans une Maison de retraite de croiser un résident ! « Ça vient d’en haut » nous est-il rappelé par un blanc-bec sous masque blanc, forcément ! L’ordre vient de si haut qu’on peut nommer Grand Ordonnateur, Gouverneur Suprême, l’instinct de conservation, la préservation de l’espèce voire l’idée saugrenue qu’on n’aurait plus la possibilité de mourir grâce aux mesures d’état, à ses prescriptions et protocoles, et, bien sûr, à nos mains bien lavées. Tellement rincées qu’on n’en aura demain plus, de mains. Garçon, encore une dose hydro-alcoolique siouplai ! Bretagne Actuelle | Magazine culturel Breton en ligne, Ce dont la dictature a le nom ?
  • Dénonçant un phénomène qu’elle juge discriminant, l’Organisation de lutte contre le racisme anti-Blancs (OLRA) évoque un racisme dirigé contre les personnes blanches: «Des mots comme babtou fragile, blanc-bec ou blanc d’œuf sont des termes racistes dirigés envers les Blancs», estime-t-elle. , Le racisme anti-Blancs, mythe ou réalité? - La Liberté
  • Au même titre, les expressions «babtou fragile», «blanc-bec» ou encore «Blanc d’œuf» sont perçus comme racistes par ces mouvements. Tandis que ce type d’association se développe en Europe, plusieurs études d’opinion révèlent qu’aux Etats-Unis la population «blanche» se sent discriminée. Réalité sociale ou détournement? Historiens, anthropologues et activistes contestent l’existence du racisme anti-Blancs. Le Temps, «Racisme anti-Blancs», l’expression du malaise - Le Temps

Images d'illustration du mot « blanc-bec »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « blanc-bec »

Langue Traduction
Anglais white boy
Espagnol novato
Italien pivello
Allemand grünschnabel
Portugais novato
Source : Google Translate API

Synonymes de « blanc-bec »

Source : synonymes de blanc-bec sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « blanc-bec »

Blanc-bec

Retour au sommaire ➦

Partager