La langue française

Merdeux, merdeuse

Définitions du mot « merdeux, merdeuse »

Trésor de la Langue Française informatisé

MERDEUX, -EUSE, adj. et subst.

I. − Emploi adj.
A. − Trivial. Souillé d'excréments. Chemise merdeuse; murs, tapis merdeux. Chez Flaubert, la Lagier, c'est-à-dire une causerie grasse, de l'esthétique scatologique. On cause des actrices dérangées de ventre, merdeuses, foireuses, diarrhéeuses, les femmes qui perdent leurs légumes, selon son mot (Goncourt, Journal, 1863, p.1238).
B. − Au fig., péj., vulg.
1. [En parlant d'une chose] Qui ne donne pas satisfaction, qui se présente mal; déplaisant, infect. Affaire, solution merdeuse. On ne compte plus ses dégoûts, ses fatigues quand ces jours merdeux arrivent accumulés entre le nez et les yeux, il y en a rien que là, pour des années de plusieurs hommes (Céline, Voyage, 1932, p.526).Nous étions dans la prison la plus merdeuse de France, il suffisait d'ameuter l'opinion publique pour nous en faire sortir (A. Sarrazin, La Traversière, 1966, p.21 ds Cellard-Rey 1980).
2. [En parlant d'une pers.] De peu d'importance, insignifiant, méprisable. Lu un article d'Urbain Gohier qui «entreprend de refaire un peuple». La lecture de ce républicain merdeux produit en moi quelque chose d'apocalyptique. Faut-il que la France soit châtiée, quasi maudite pour que de tels couillons surgissent! (Bloy, Journal, 1899, p.314).
Se sentir merdeux. Être confus, se sentir coupable. Ignorants de la littérature et de l'art autant que les plus fangeux tapirs, mesurant l'âme d'un écrivain à leurs basses âmes et se sentant avec cela fort merdeux, ils ont dû croire idiotement et salopement, comme il convenait, que j'avais employé les quatre susdites années à épier avec soin leurs turpitudes (Bloy, Journal, 1905, p.260).
Bâton merdeux. Personne d'un caractère difficile, déplaisant, qu'on ne sait comment aborder. Pourquoi ne nous envoie-t-elle pas les gendarmes? On dirait qu'on la vole, bon sang!... Est-ce que je raconte dehors, moi, qu'elle est un vrai bâton merdeux, à ne pas savoir par quel bout la prendre? (Zola, Terre, 1887, p.206).
II. − Emploi subst.
A. − Trivial. Personne salie d'excréments. (Dict. xixeet xxes.).
B. − Vulg. [Désigne péjorativement un(e) adolescent(e) ou un enfant] Un petit merdeux. V. bagot(t)er ex.1:
. Lantier seul pouvait la gronder [Nana]; et encore elle savait joliment le prendre. Cette merdeuse de dix ans marchait comme une dame devant lui, se balançait, le regardait de côté, les yeux déjà pleins de vice. Zola, Assommoir, 1877, p.610.
Prononc. et Orth.: [mε ʀdø], fém. [-ø:z]. Att. ds Ac. dep. 1694. Var. région. (Canada): mardeux, -euse. Étymol. et Hist. 1. Adj. a) ca 1180 merdous «qui est souillé de merde» (Renart, éd. M.Roques, 3201); fin xives. merdeux (E. Deschamps, Œuvres, éd. Queux de St Hilaire et G. Raynaud, t.9, p.286, 8837); b) fig. 1718 sentir son cas merdeux (Ac.); 1798 bâton merdeux (Ac.); 2. subst. 1808 petit merdeux (Hautel); 1877 merdeuse «gamine» (Zola, loc. cit.). Dér. de merde*; suff. -eux*. Fréq. abs. littér.: 23. Bbg. Reid (T. B. W.). The Dirty end of the stick. R. Ling. rom. 1967, t.31, p.59 (s.v. bâton merdeux).

Wiktionnaire

Adjectif

merdeux \mɛʁ.dø\

  1. (Vulgaire) Sali d’excréments.
    • Il est inutile de respecter les vivants, à moins qu'ils ne soient les plus forts. Dans ce cas, l’expérience conseille plutôt de lécher leurs bottes, fussent-elles merdeuses. Mais les morts doivent toujours être respectés. — (Léon Bloy, « On doit le respect aux morts », chap. 65 de Exégèse des lieux communs, Paris : Société du "Mercure de France", 1902)
    • Le grand souci de la nonne était de préparer les corps pour la résurrection. Elle les voulait pour cette occasion propres et décents. « Quand ils se dresseront avec leurs cuisses merdeuses, disait-elle, quelle figure ferai-je devant le Seigneur ? Il me dira : « Tu étais là et tu savais ; pourquoi ne les as-tu pas nettoyées ? » — (Jean Giono, Le hussard sur le toit, 1951, réédition Folio Plus, page 207)
    • À chacun de vos pas, vous entendiez le liquide merdeux clapoter dans le seau, juste derrière vos oreilles. — (Dai Sijie, Balzac et la Petite Tailleuse chinoise, Paris : Gallimard (Folio), 2000, page 24)
  2. (Familier) Foireux.
    • La surprise de la chute sur le choix d'une modeste commune du Finistère, une bourgade merdeuse que personne n'ira jamais vous chicaner. Quelque chose comme votre Saint-Profond-des-Creux national ? — (Gérard Saint-Georges, 1, place du Québec, Paris VIe: letre à un éditeur ambissieu, éditions Quinze, 1982)
  3. Qui se sent minable.
    • Son visage était décomposé. Il était évident qu'une fois toute seule dans sa cabine, elle s'était sentie merdeuse. — (José Varela, Rivière salée, Fleuve noir, 1995, chap. 7)

Nom commun

merdeux \mɛʁ.dø\ masculin (pour une femme on dit : merdeuse) singulier et pluriel identiques

  1. (Vulgaire) (Injurieux) Gamin, blanc-bec.
    • Cette merdeuse de dix ans marchait comme une dame devant lui, se balançait, le regardait de côté, les yeux déjà pleins de vice. — (Émile Zola, L'Assommoir, éd. Charpentier, 1879, chap. 8)

Forme d’adjectif

merdeuse \mɛʁ.døz\

  1. Féminin singulier de merdeux.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

MERDEUX, EUSE. adj.
Qui est souillé de merde. Il est bas. Pop., C'est un bâton merdeux, on ne sait par quel bout le prendre, se dit d'un Homme de caractère difficile, que tout irrite, qui prend tout en mauvaise part.

Littré (1872-1877)

MERDEUX (mèr-deû, deû-z') adj.
  • 1 Terme grossier. Souillé de merde. Croyez-vous qu'elles puissent aller briller aux ballets et aux assemblées avec des chemises merdeuses ? Comte de Caylus, Mém. de l'Acad. de Troyes, Œuvr. t. XII, p. 20, dans POUGENS.

    Fig. et bassement. Il sent son cas merdeux, il se sent coupable de quelque chose.

    Fig. C'est un bâton merdeux, on ne sait par quel bout le prendre, c'est un homme difficultueux, peu traitable.

  • 2Substantivement et grossièrement. Un merdeux, une merdeuse, un polisson, une polissonne.

HISTORIQUE

XVe s. Au soir diront qu'ilz sont breneulx, Chetis, recreanz et faillis, Quant ils sont d'aucuns assaillis, Eschars, merdeux, lasches et chiches, Deschamps, Poésies mss. f° 553. Ah ! es-tu là, truant merdoux ? Quel bon varlet ! mais à quoy faire ! Coméd. de Patel.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « merdeux »

Dérivé de merde avec le suffixe -eux.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « merdeux »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
merdeux mɛrdø

Citations contenant le mot « merdeux »

  • Quand un homme a un bec de canard, des ailes de canard et des pattes de canards : c’est un canard. C’est vrai aussi pour les petits merdeux. De Michel Audiard / Les Vieux de la vieille
  • Des merdeux AgoraVox, France : Uncle Sam et Tonton Marcel - AgoraVox le média citoyen
  • #Fourniret : Le 14 mars, il a expliqué que s'il n'avait plus de souvenirs précis d'Estelle Mouzin, c'est sans doute parce qu'il avait «le cul merdeux» à son sujet. Et que c'était là, selon lui, «un sujet à creuser».https://t.co/inRSF0o9gr , L’ombre de Michel Fourniret plane sur la marche en mémoire d’Estelle Mouzin, à Guermantes
  • Le mineur de fond à la retraite qui se présente à la barre vers 15 h 30 ce jeudi 10 octobre au tribunal correctionnel, reconnaît avoir envoyé ce mail, le 10 octobre 2018 sur la boîte de l'Élysée. "J'étais en colère car j'ai perdu sur ma retraite 500 euros sans prévenir, et quand j'ai demandé des comptes, on m'a dit, vous avez qu'à demander à Macron, ce que j'ai fait !" Certes un peu maladroitement, le sexagénaire a traité "Monseigneur Macron", comme il le surnomme, de "trou du cul", "de merdeux" en lui conseillant de prendre davantage de gardes du corps car : "Je vais monter à Paris pour te botter tes fesses", suivi d'un "dégage" peu élogieux, avant de menacer de mettre le feu à L'Elysée. Chose qu'il aurait eu du mal à réaliser car en travaillant 30 ans sous terre, "dans la potasse en Alsace", il souffre aujourd'hui de graves problèmes de santé. Ses poumons ont été diminué par son ancien métier et la nuit, il respire sous oxygène. Il est sous traitement pour "soigner ses nerfs".Quant à son mail, il a été reçu le 11 octobre à l'Elysée qui a été pris au sérieux les menaces, avant de le transmettre à la brigade judiciaire de Paris qui n'a pas eu de mal à identifier le prévenu car le mail était nominatif. Il a fini dans les mains de la gendarmerie de Port-sur-Saône. Les mêmes ont été reçus "aimablement" chez le sexagénaire qui a fait de la garde à vue. L'homme au casier judiciaire vierge, qui a même tous ses points sur son permis de conduire et qui ne possède chez lui, ni arme ni autre moyen de passer à l'acte, a été reconnu coupable par les juges qui l'ont condamné à une amende de 300 euros avec sursis. Convoqué à 9 h, l'homme avait été ponctuel. Il a quitté la salle d'audience vers 16 h, fatigué mais avec le sourire, "c'était juste un coup de gueule que j'ai regretté tout de suite après".Au tribunal, il a avoué également avoir écrit à peu près sur le même ton, au président Hollande alors président, qui lui avait répondu favorablement pour une histoire de panneaux solaires. Les gouvernements passent... mais ne se ressemblent pas. lapressedevesoul.com, Tribunal : Le retraité avait traité Emmanuel Macron de "trou du cul" - La Presse de Vesoul
  • Le commissaire, vendeur de chars usagés, continue à essayer de « pedler » les Alouettes. En refusant de faire confiance aux bons indigènes millionnaires et davantage qui appuient Éric Lapointe. Le vrai propriétaire que les Alouettes devraient avoir, le seul groupe qui a des chances de sauver cette merdeuse vente, c’est Lapointe. Son plan et son cash sont prêts. Le Journal de Montréal, Erik the spike pour sauver les Alouettes | JDM
  • "Agathe Auproux est vraiment antipathique, une merdeuse, qu’a t-elle fait dans la vie pour avoir une place sur #c8 #btp ?? Cette femme pro-islamisme est un danger pour le pays ! Révoltons nous contre cette donneuse de leçon qui n’a aucune crédibilité. Un tue-l’amour cette garce", a réagi un internaute. Bladi.net, Pour avoir défendu la marche contre l'islamophobie, Agathe Auproux violemment attaquée
  • Tout s’est déroulé sur Twitter lorsqu’un utilisateur qui porte le pseudonyme Nicos a qualifié Agathe Auproux de femme antipathique et de merdeuse qui n’a rien fait dans la vie pourtant qui a décroché une place dans Balance ton Post. Toujours cet internaute d’enchaîner comme quoi la chroniqueuse est une pro-islamisme qui est un véritable danger pour le pays avant de lancer un appel à la révolte contre ses idéaux. Cette réaction n’aura pas été sans conséquences dans la mesure où la principale intéressée a posté une réponse à la fois courte et claire. Pour elle, ces propos ne font que la conforter dans sa position. NextPLZ, Agathe Auproux lynchée pour ses propos au sujet de l’Islamophobie - NextPLZ
  • Un délice de voir la maitrise de Sébastien Chenu en face d'une espèce de péronnelle de Secrétaire d'Etat à l'écologie. En désespoir de causes ,à court d'arguments, sur CNews, elle a proclamé en substance ( mais en termes plus vulgaires que je n'ose répéter) qu'il faudrait qu'elle vienne avec des ''bene pendantes'' sur le plateau pour avoir le droit à la paroles.Sébastien Chenu a été royal. Merci à lui d'avoir recadrer cette petite merdeuse avec élégance en plus. Liberté d'expression, Bloc-notes : ce que "l’urgence climatique" dissimule - Liberté d'expression

Images d'illustration du mot « merdeux »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « merdeux »

Langue Traduction
Anglais shit
Espagnol mierda
Italien merda
Allemand scheisse
Chinois 拉屎
Arabe القرف
Portugais merda
Russe дерьмо
Japonais たわごと
Basque kaka
Corse merda
Source : Google Translate API

Synonymes de « merdeux »

Source : synonymes de merdeux sur lebonsynonyme.fr

Merdeux

Retour au sommaire ➦

Partager