La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « barbon »

Barbon

Variantes Singulier Pluriel
Masculin barbon barbons

Définitions de « barbon »

Trésor de la Langue Française informatisé

BARBON, subst. masc.

Péj. Vieillard, vieux beau :
1. ... c'est par le cœur qu'on communie... Je communie très bien. Bien que barbon fané, ruiné, et mutilé, je suis assez malin pour avoir, presque tous les jours, une garde du corps de jeunes et jolies commères d'alentour, qui rangées autour de mon lit, me font joyeuse compagnie. R. Rolland, Colas Breugnon,1919, p. 282.
2. Une carrière, parfois une bureaucratie, dont rien ne nous distrait, ni ne nous relève, sauf le jeu d'équilibre qui, à l'heure marquée, pousse le barbon vers le tendron et Chéri vers Léa. Colette, La Naissance du jour,1929, p. 17.
Expr. Faire le barbon. Faire déjà le barbon ,,se dit d'un homme trop sérieux pour son âge`` (Ac. 1835-1932).
Emploi adj., p. métaph. :
3. guildenetern. − Si fait! le monde se fait bon. Hamlet. − C'est donc qu'il sent sa fin, ce vieux monde barbon! A. Dumas Père, Hamlet,1848, II, 3, p. 5.
PRONONC. : [baʀbɔ ̃].
ÉTYMOL. ET HIST. − xvies. subst. masc. plur. (Mémoires de Tavannes, p. 136 dans La Curne). Empr. à l'ital. barbone (lui-même dér. de barba « barbe », suff. augm. -one) (Kohlm., p. 31; Wind, p. 159) attesté au sens anc. de « sicaire » dep. av. 1535 (Berni [1497-1535] 145 dans Batt.) puis au sens littéral de « barbe, barbe fournie » dep. 1550 (Vasari, IV-228, ibid.), enfin à celui de « personne portant pareille barbe; barbu » avec une connotation de plaisanterie, de familiarité dep. le début du xviies. (Buonarroti Il Giovane, La Fiera [1rereprésentation 1618] 149, ibid).
STAT. − Fréq. abs. littér. : 46.
BBG. − Boulan 1934, p. 21. − Duch. 1967, § 14, 15, 17. − Rat (M.). Barbon, birbe, grison. Vie Lang. 1968, pp. 754-756.

Wiktionnaire

Nom commun - français

barbon \baʁ.bɔ̃\ masculin

  1. (Familier) Homme d’un âge avancé.
    • Morbleu, c'est que j'enrage quand je vois de jeunes gens comme cela faire les Catons devant des barbons comme nous. On appelle cela justement apprendre à son pere à faire des enfans. Et gros Jean qui remontre à son Curé. — (Les Rendez-Vous des Thuilleries ou le Coquet trompé : comédie, prologue, scène 8, Paris : chez Thomas Guillain, 1694, page 13)
    • Vous m’avez dit qu’à cause de cette incessante attraction, les villages ne renfermaient plus guère que des barbons. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • Mais pourquoi ce vieux barbon a-t-il laissé à l'abandon une demeure d'un certain rapport, alors qu'il s'évertue à couper les liards en quatre ? — (Jean Ray, Harry Dickson, La Maison hantée de Fulham-Road, 1933)
    • Ces barbonnes et ces barbons qui, des cuirs rembourrés de leurs cinquante-deux cylindres, regardent défiler l’Europe du même œil morne de poisson en déliquescence. — (Samivel, L’amateur d’abîmes, 1940, réédition Le Livre de Poche, page 171)
    • Un homme de cinquante-quatre ans, qui a vécu dans la poudre des bibliothèques, négligé son corps et fait de son énergie les dépenses les plus coûteuses : celles de la construction intellectuelle et de l’inquiétude morale, est bien près d’être un barbon. — (Pierre-Henri Simon, Les Raisins verts, 1950)
    • Lors des dîners en ville, les barbons de l’establishment s’indignent : comment une mère de famille de cinq enfants peut-elle diriger une multinationale ! — (Jean-Michel Bezat, Isabelle Chaperon et Nabil Wakim, Bataille pour la présidence d’Engie : coups bas, sexisme et boules puantes, Le Monde. Mis en ligne le 13 février 2018)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

BARBON. n. m.
Homme d'un âge avancé. Il est familier. Fam., Il fait déjà le barbon, se dit d'un Jeune homme trop sérieux pour son âge.

Littré (1872-1877)

BARBON (bar-bon) s. m.
  • 1Vieillard, avec une idée de dénigrement. Lui déjà vieux barbon, elle jeune et jolie, La Fontaine, Petit chien. Sa Majesté persuadée par plusieurs barbons que…, Sévigné, 10. Moquez-vous des sermons d'un vieux barbon de père, Molière, l'Étour. I, 2. Enfant au premier acte et barbon au dernier, Boileau, Art p. III. La colombe d'Anacréon, Dans la coupe de ce barbon, Buvait d'un vin père de la chanson, Béranger, Troubad.

    Faire le barbon, être trop grave, trop sérieux pour son âge.

  • 2En botanique, nom vulgaire de l'andropogon digité. Barbon écailleux, un des noms de l'andropogon muriqué, dont la racine est appelée vétyver.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

BARBON. Ajoutez :
3Nom donné en Normandie au mulot. Le barbon est un animal très préjudiciable aux récoltes en terre ; aussi les tubercules sont-ils, les pommes de terre surtout, ravagés pour un dixième de la récolte, l'Avranchin, 6 sept. 1868.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « barbon »

Espagn. barbon ; ital. barbone, qui a la barbe longue ; de barba (voy. BARBE).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Date à préciser) De l’italien barbone (« qui a la barbe longue »), de barba (« barbe »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « barbon »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
barbon barbɔ̃

Fréquence d'apparition du mot « barbon » dans le journal Le Monde

Source : Gallicagram. Créé par Benjamin Azoulay et Benoît de Courson, Gallicagram représente graphiquement l’évolution au cours du temps de la fréquence d’apparition d’un ou plusieurs syntagmes dans les corpus numérisés de Gallica et de beaucoup d’autres bibliothèques.

Évolution historique de l’usage du mot « barbon »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « barbon »

  • «Potiner», «barbon», «rognonner»... Ces mots furent autrefois dans toutes les conversations. Aujourd’hui, ils disparaissent des colonnes de nos dictionnaires. Tour d’horizon de ces termes à ressusciter.
    Le Figaro.fr — Dix mots que le temps menace de disparition
  • L'Académie ? Avec une minuscule, c'est un corps de jolie femme. Avec une majuscule, c'est un corps de vieux barbons.
    Paul Morand
  • La mode, c'est l'appât des barbons.
    Jacques Folch-Ribas — Le valet de plume

Traductions du mot « barbon »

Langue Traduction
Anglais fogy
Espagnol vejestorio
Italien vecchietto
Source : Google Translate API

Synonymes de « barbon »

Source : synonymes de barbon sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « barbon »

Combien de points fait le mot barbon au Scrabble ?

Nombre de points du mot barbon au scrabble : 10 points

Barbon

Retour au sommaire ➦