La langue française

Bibine

Sommaire

  • Définitions du mot bibine
  • Étymologie de « bibine »
  • Phonétique de « bibine »
  • Évolution historique de l’usage du mot « bibine »
  • Citations contenant le mot « bibine »
  • Traductions du mot « bibine »
  • Synonymes de « bibine »

Définitions du mot « bibine »

Trésor de la Langue Française informatisé

BIBINE, subst. fém.

Populaire
A.− Vieilli. Petit cabaret de bas étage; ,,mot à mot : cabine à biberons, à ivrognes`` (Larch. 1880). Les bibines des chiffonniers; la Bibine [dans le quartier Maubert] où l'on dîne pour cinq sous (G. Grison, Paris horrible et Paris original,1882, p. 148):
1. Les tronçons de la rue Mouffetard offraient (...) de nombreuses bibines, anciens reposoirs de chiffonniers. G. Moreau, Le Monde des prisons,1887, p. 92.
Rem. 1. Le sens A est attesté dans Nouv. Lar. ill., Guérin 1892, Lar. 20e. 2. Chez Huysmans, bibine signifie ,,établissement de Marchand de vin`` (Macr. 1883).
B.− Boisson de mauvaise qualité ou qui n'est pas fraîche. Spéc., mauvaise bière. Canette de bibine (A. Le Breton, Du Rififi chez les hommes,1953, p. 148):
2. « ... Qu'est-ce que tu bois? Toi aussi, de leur bière? » (Lui, il méprisait cette « bibine des gensses du Nord », et restait fidèle à son vermouth sec.) R. Martin du Gard, Les Thibault,L'Été, 1914, 1936, p. 428.
Rem. Sens attesté dans Rob., Lar. encyclop.
PRONONC. : [bibin].
ÉTYMOL. ET HIST. − 1. Cf. supra A, 1862 (Hugo, Les Misérables, t. 1, p. 796); [début xixes. d'apr. Dauzat 1973, Lar. Lang. fr. et Pt Rob.]; 2. cf. supra B, 1890, 22 janv. (Père Peinard, p. 2 dans Sain. Lang. par., p. 352 : Du piccolo nature au lieu de tord-boyaux et de la sale bibine des bistros). Altération d'apr. cantine, cuisine d'un rad. bib- expr. tiré plutôt de biberon2(d'apr. forge/forgeron) que directement du lat. bibere; la chronol. des emplois fr. interdit d'y voir une altération de l'ital. bibita « boisson composée de sirop ou de jus de fruit » (Dauzat 1973, Lar. Lang. fr., Pt Rob.).
STAT. − Fréq. abs. littér. : 17.
BBG. − Sain. Lang. par. 1920, p. 268, 352. − Sain. Sources t. 2 1972 [1925], p. 35.

Wiktionnaire

Nom commun

bibine \bi.bin\ féminin

  1. Boisson (dans le sens de dépendance à l’alcool).
    • Je sers d’enseigne à ta bibine ; je joue le rôle d’allumettes, mais je n’ai pas le droit de brûler pour de bon ! — (Joris-Karl Huysmans, Marthe, histoire d’une fille, 1877)
    • Et pour vivre, j’ai besoin de ma bibine. — (José-Marie Piquard, Les Mille-pattes nouvelles et récits, 2007)
    • Elle, les yeux en trou de bite, le cheveu filasse et gras, la face violette, a peut être la cinquantaine, mais les années de bibine comptant double on a vite fait le compte. — (Jean-Yves Cendrey, Schproum : roman avorté et récit de mon mal, Éditions Actes Sud, 2013)
  2. Mauvais vin, piquette, bière.
    • C’est quoi cette bibine ?
  3. Mauvais petit cabaret.
    • Apprenez encore ceci : les cabarets des chiffonniers s’appellent bibines ; les plus célèbres sont la Casserole et l’Abattoir. — (Victor Hugo, Les Misérables, 1862)
    • Dans les deux autres, s’ouvraient une remise de voitures à bras et une bibine derrière les barreaux de laquelle apparaissaient des goulots capsulés de litres. — (Joris-Karl Huysmans, En route, 1895)
  4. Rien, pas grand-chose, chose de peu de valeur.
    • Il leur ferait comprendre que s’il y avait quelqu’un de zinzin dans le régiment, c’était bien lui, et que les crises de maspéroclastie bavotante du capitaine Dumouriez, c’était de la bibine à côté de ce qu’il avait. — (Georges Perec, Quel petit vélo à guidon chromé au fond de la cour ?, Denoël, 2000, collection Folio, page 77.)


Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « bibine »

De la racine du verbe latin bibere (« boire ») que l’on retrouve dans « biberon », « biberonner »; avec un suffixe diminutif -ine.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « bibine »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
bibine bibin

Évolution historique de l’usage du mot « bibine »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « bibine »

  • Ce qui va partir dans les alambics, c'est de la bibine !!! Les restaurateurs n'ont pas besoin de ça pour remonter leur chiffre d'affaires... lindependant.fr, Vins invendus dans les Pyrénées Orientales : vers la solution crève-cœur de la distillation - lindependant.fr
  • Franchement.... Tout ça est ultra secondaire.... Mesquida par ci.... Commeinhes... Par là... Ça va 5 mns mais au fond leurs petites escarmouches à deux balles... Ça fait pas avancer le schmilblick:.... Quid du bd de verdun... Des pistes cyclables... Du fcsete34.... Le reste après bibine... Au fait mesquida... Aime le foie gras maison !!? midilibre.fr, Sète : la réponse de François Commeinhes à Kléber Mesquida - midilibre.fr
  • Tous ses irresponsables ,ils pouvaient pas se le payer le Serrano et la bibine lorsqu'ils étaient confinés chez eux ? La connerie n'a pas de limite ! lindependant.fr, Perpignan - Premier apéro déconfiné : "Du serrano, du vin blanc et des amis, c'est ça le bonheur" - lindependant.fr
  • Vite: il faut changer la Dacia pour pouvoir monter au Pas de la Case acheter de la bibine. ladepeche.fr, Concessionnaires : le retour des clients à Toulouse - ladepeche.fr
  • Au nom d'une maladie qui NOUS a très collectivement imposé des contraintes incroyables (et dont nous n'avons pas fini de payer les dégâts) on a soldé une part de nos trottoirs de nos allées au "bizeness" autant dire à la bibine ! Club de Mediapart, C'est chez nous ! | Le Club de Mediapart
  • «La bière est la preuve que Dieu nous aime et veut que nous soyons heureux.» Ne croyez pas un seul instant que cette parole soit celle d'un joyeux fêtard imbibé d'un trop-plein de fuel jaune, roi de ces pintes en soirée. Car son illustre auteur n'est autre que Benjamin Franklin. Un penseur et inventeur, qui, comme nombre de ses pairs d'hier et autres consommateurs aujourd'hui, connaissait les boissons alcoolisées ou ce que l'usage appelle désormais «la bibine». Mais d'où vient cet étrange terme? Le Figaro revient sur son histoire. Une histoire qui nous replonge dans les réfectoires d'antan et... les landaus. Le Figaro.fr, Mais d'où vient la «bibine» ?
  • Que de gaspillages et de pollution pour ramener au plus 1.5 cartouche et deux litres de bibine, si bien sûr la douane s'en occupe! Puisqu'on arrêtera pas les fumeurs de se ravitailler, qu'ils le fassent chez nous quitte à diminuer les taxes sur les départements limitrophes des pays vendeurs?? On rit encore plus (jaune) quand cette même marchandise est passée déjà une fois par chez nous dans des gros camion pour remplir les magasins... lindependant.fr, Andorre - 15 000 véhicules venus de France ont passé la frontière le week-end dernier - lindependant.fr
  • Faudrait peut être arrêter de toujours mettre en avant la bibine . Que vient faire la clairette et la blanquette dans la prise de fonction d'un sous préfet ? Franchement il n' y a pas que le gosier qui compte . lindependant.fr, Limoux : le nouveau sous-préfet Patrice Bouzillard prend ses fonctions - lindependant.fr

Traductions du mot « bibine »

Langue Traduction
Anglais booze
Espagnol alcohol
Italien alcool
Allemand alkohol
Portugais bebida
Source : Google Translate API

Synonymes de « bibine »

Source : synonymes de bibine sur lebonsynonyme.fr
Partager