Apporter : définition de apporter


Apporter : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

APPORTER, verbe trans.

A.− [L'obj. du verbe désigne une chose concr. ou abstr., dont on n'envisage pas essentiellement le retentissement ou l'action sur le destinataire]
1. [Le suj. est un animé (gén. humain plus rarement animal)]
a) Apporter qqc. à qqn.Porter quelque chose d'un lieu plus ou moins éloigné au lieu où l'on se rend pour le remettre ou le faire connaître à un destinataire. Apporter une lettre, une nouvelle à qqn :
1. Il était enfoui sous les calculs de sa vaste opération du chemin de fer, affaire devant laquelle disparaissaient toutes celles de ses clients, lorsqu'un clerc lui apporta une lettre timbrée de Compiègne. Gozlan, Le Notaire de Chantilly,1836, p. 227.
2. ... le roi de Neustrie forçait de vitesse et continuait sa marche. À peine fut-il établi dans ses nouvelles positions, qu'un héraut de l'armée austrasienne lui apporta le message suivant : « si tu n'es pas un homme de rien, prépare un champ de bataille et accepte le combat. » Thierry, Récits des temps mérovingiens,t. 2, 1840, p. 30.
3. Elles couraient vers nous, sous les balles; elles m'apportaient de la nourriture. Gide, Journal,1914, p. 502.
b) [Sans indication du destinataire] Apporter qqc. :
4. La bonne se décide enfin à le servir. Elle lève paresseusement son grand bras noir, atteint la bouteille et l'apporte avec un verre. « Voilà monsieur ». J.-P. Sartre, La nausée,1938, p. 88.
c) [Sans indication du destinataire, ni de l'obj. porté] (Le chasseur au chien) : « Apporte! »
P. anal. et plais., en s'adressant à une personne :
5. Il doit en rester deux ou trois [femmes] dans le pays. Déniche et apporte. Maupassant, Contes et nouvelles,t. 2, Les Rois, 1887, p. 292.
Rem. La lang. pop. connaît un emploi pronom. au sens de « arriver, venir » :
6. Vers le coup de huit heures, la victime s'apporte le bec enfariné. A. Simonin, J. Bazin, Voilà taxi!1935, p. 40.
2. [Le suj. est une force naturelle, un moyen de transport, etc.] :
7. ... et le vent apportait une poussière d'eau sur mon visage. Montherlant, La Petite Infante de Castille,1929, p. 619.
a) [Avec indication du lieu de provenance] :
8. Sur le conseil du chimiste Balthazar Claës, son ami de Douai, elle avait voulu cristalliser le jus de betterave, et le vendre comme le sucre de canne que les navires n'apportaient plus des Antilles, depuis le blocus. À Paris déjà, beaucoup de cafés, de tavernes débitaient ce produit. Adam, L'Enfant d'Austerlitz,1902, p. 65.
b) [Avec indication du lieu de destination] :
9. ... « Oh! si Marseille t'avait pour évêque, les navires n'y apporteraient plus d'huile ni d'autres denrées de ce genre, et seulement des cargaisons de papyrus, afin que tu eusses de quoi écrire à ton aise, pour diffamer les gens de bien. » Thierry, Récits des temps mérovingiens,t. 2, 1840, p. 295.
B.− [L'obj. désigne une valeur concr. ou abstr. dont la pers. ou l'obj. destinataire doit ressentir l'effet le plus souvent heureux]
1. [Le suj. désigne une pers.; le destinataire ou bénéficiaire explicite ou implicite désigne une pers. ou une entité étroitement liée à la pers.] Mettre à la disposition, au service de quelqu'un (ou d'un groupe).
a) DROIT
[L'obj. du verbe désigne les biens que les époux mettent à la disposition du ménage en se mariant] Apporter en mariage; apporter à la communauté, dans la communauté; sa femme lui avait apporté de grands biens (Ac.1835-1932).
[En parlant d'un associé] Fournir sa mise dans une société commerciale :
10. Chaque associé est débiteur envers la société de tout ce qu'il a promis d'y apporter. Dans cette société, l'un apporte son travail, l'autre ses capitaux. Ac.1932.
b) En gén. :
11. C'est égal, j'ai du cœur et de la conviction, je sais sur quel immense appui, invisible encore, je me soutiens, et je vais dans quelques jours les déchaîner davantage quand je parlerai sur la réforme électorale que j'admets, et sur l'instruction secondaire, où je leur apporterai des idées hardies qui les feront tous cabrer. Lamartine, Correspondance,1834, p. 8.
12. Que j'aime cette première parole du père Lacordaire à son auditoire de Nancy : « Mes frères, je vous apporte le bonheur! » La chasse de Stendhal vieillissant l'éloignait chaque jour davantage de l'objet même de sa recherche. Mauriac, Journal 3,1940, p. 328.
P. anal. [Le bénéficiaire est une chose ou une action à laquelle s'intéresse ou est censé s'intéresser le suj.] :
13. Rien de plus monotone que ma vie; elle s'écoule plus uniforme à l'œil que la rivière qui passe sous mes fenêtres. La petite fille apporte un peu de gaieté dans la maison. Quant à ma mère, elle vieillit de corps et d'humeur. Flaubert, Correspondance,1852, p. 355.
Littér. Apporter des raisons, des preuves (à l'appui de ...). Alléguer, citer :
14. J'ai parcouru bien vite cette carrière, sans pouvoir, à beaucoup près, ni vous dire tout ce qu'il y avait d'important, ni apporter les preuves de tout ce que j'ai dit. Guizot, Hist. gén. de la civilisation en Europe,1828, p. 41.
Apporter beaucoup de soin, de courage, etc. à qqc., à faire qqc. Appliquer à :
15. Il y a apporté beaucoup de précaution. Il a apporté tous les soins nécessaires à cet arrangement. Il apporte beaucoup de zèle dans tout ce qu'il fait, à tout ce qu'il fait. Vous n'apportez pas assez d'attention à ce que vous faites. Il n'y apporte que de la mauvaise volonté. Ac.1932.
Loc. Apporter sa pierre à l'édifice. Contribuer à... :
16. Chaque flot du temps superpose son alluvion, chaque race dépose sa couche sur le monument, chaque individu apporte sa pierre. Hugo, Notre-Dame de Paris,1832, p. 132.
2. [Le suj. désigne une chose pouvant retentir sur la vie du destinataire] Procurer (un bien) :
17. Petite provinciale sans fortune et sans relations, je ne puis faire le mariage « sérieux » qui m'apporterait argent et situation, par exemple un mariage à Paris, dans un milieu aisé et cultivé (pour trouver un mari cultivé, il me faudrait vivre à Paris la moitié de l'année, libre, et je n'ai pas de quoi). Montherlant, Les Jeunes filles,1936, p. 936.
18. L'illustre vieillard n'aime pas son admiratrice : il se laisse adorer par elle, et il retrouve dans ses lettres, avant d'en être agacé, toute une exaltation juvénile qui lui apporte un écho de sa propre jeunesse. Béguin, L'Âme romantique et le rêve,1939, p. 241.
[Avec un adv. de quantité ou un pronom neutre] Enrichir moralement, intellectuellement. Cette lecture m'apporte beaucoup, ce que cette lecture m'apporte... :
19. ... plusieurs articles sur Les Mémoires intérieurs m'avaient échappé. Presque tous m'ont beaucoup apporté... Je vois bien ce qu'ici j'ai souhaité : fixer une certaine figure de moi-même à tous les âges, un aspect de ma forme d'intelligence et de mes façons de sentir... liée à un style qui ne fût qu'à moi. C'est le style qui dure, quoi qu'en pensent mes cadets, à condition qu'il soit l'homme même. Mauriac, Le Nouveau Bloc-notes,1961, p. 211.
Vieilli. [Le retentissement a lieu dans une chose] Entraîner :
20. Les états de digestion, d'abstinence, de veille, de sommeil, d'âge, de sexe, peuvent aussi apporter des modifications dans cette sensibilité organique spéciale qui fera le véritable désespoir du médecin et du biologue, tant qu'on n'aura pas rattaché toutes ces variétés aux causes prochaines qui les déterminent ou les règlent. C. Bernard, Principes de méd. expérimentale,1878, p. 157.
3. [L'obj. est un mot abstrait exprimant une idée d'aide et formant avec le verbe apporter une loc. dont il existe gén. un équivalent verbal de la même famille morphol. ou sém. que l'obj.] :
21. ... si les armées italiennes venaient à être trop vivement pressées, je m'étais engagé vis-à-vis du général Cadorna à lui apporter l'appui direct des forces françaises. Joffre, Mémoires,t. 2, 1931, p. 360.
22. Elle pensait avec désespoir : « ce n'est donc pas vrai ... Le temps n'apporte donc pas d'adoucissement aux peines ... » Van der Meersch, L'Empreinte du dieu,1936, p. 218.
[À la limite dans la lang. littér., l'article est omis devant le nom obj.] Apporter remède. Remédier :
23. ... et si je me détermine à le mettre au jour, c'est que plusieurs faits notoires peuvent les suppléer, c'est que nos maux sont à leur comble, c'est qu'on ne peut trop se hâter d'y apporter remède en proscrivant leur auteur. Marat, Les Pamphlets,Nouvelle dénonciation contre Necker, 1790, p. 169.
24. C'est d'après cette vue qu'en toute catastrophe nous distinguons d'abord si bien le malheureux qui ne sait que faire de celui qui apporte secours, dont les mouvements sont, au contraire, prompts et décidés, et seulement signes d'eux-mêmes. Alain, Propos,1925, p. 661.
Rem. 1. Cette constr., outre sa valeur styl. (resserrement de l'expr. par suppression de l'article, expr. verbale se terminant par un subst. etc.) permet un emploi abs. là où le verbe simple ne l'autorise pas. 2. Le suj. désigne une pers., ou plus rarement une force assimilable à l'action d'une pers. (cf. ex. 22).
PRONONC. ET ORTH. : [apɔ ʀte], j'apporte [ʒapɔ ʀt]. Enq. : /apoʀt/, (il) apporte. Fér. Crit. t. 1 1787 admet une var. aporter.
ÉTYMOL. ET HIST. − 1. 2emoitié du xes. aporter « venir porter qqc. à qqn [l'objet est un inanimé concret] » (St Léger, str. 34 ds A. Henry, Chrestomathie de la littérature en ancien fr., p. 12 : Il li vol faire mult amet; Bewre li rova aporter); 2. ca 1100 [l'objet est un inanimé abstrait] « fournir [un élément de connaissance] » (Roland, 3496, ds Gdf. Compl. : Males nuveles li aportet et dit); xiiies. « rapporter, produire » (Serm. du XIIIes., ms. Cassin, fo103dds Gdf. : Moult fait a loer cis gardins que fruit aporte et especes). − xvies. Palissy, ibid.; 1595 « apporter de l'attention, de l'effort à qqc. » (Lett. miss. de Henri IV, t. IV, p. 402 ds Gdf. Compl. : Les affaires ne vont guere bien; j'y apporte ce que je puis, mais non ce que je veux); av. 1622 « fournir, alléguer [une preuve] » (François de Sales, Serm. dim. pass., ibid. : Et pour confirmation de mon dire, je vous apporterai un exemple qui...); 1675 vén. (Widerhold, Nouv. dict. fr.-all. et all.-fr. : Apporte. Terme dont on se sert envers les Barbets, quand on leur jette quelque chose pour l'aller quérir). Empr. au lat. apportare « porter qqc. à qqn » 1 [l'objet est un inanimé concret] (Plaute, Epid., 36 ds TLL s.v., 304, 22); 2 [l'objet est un inanimé abstrait] « id., en parlant de nouvelles » (Plaute, op. cit., 21, ibid., 304, 54); « id. [le sujet aussi est un inanimé abstrait] » (Térence, Ad., 856, ibid., 304, 79).
STAT. − Fréq. abs. littér. : 13 495. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 15 468, b) 20 226; xxes. : a) 22 956, b) 19 548.
BBG. − Bruant 1901. − Darm. Vie 1932, p. 143. − Gottsch. Redens. 1930, p. 20. − Kuhn 1931, p. 31. − Le Roux 1752. − Pierreh. Suppl. 1926. − Spr. 1967.

Apporter : définition du Wiktionnaire

Verbe

apporter \a.pɔʁ.te\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Porter quelque chose à quelqu’un. — Note d’usage : L’objet du verbe apporter est toujours un inanimé.
    • Madame Hanson a la gracieuseté de nous apporter des fleurs, la chose la plus précieuse qu'elle puisse nous offrir sous ce triste climat; […]. — (Jules Leclercq, La Terre de glace, Féroë, Islande, les geysers, le mont Hékla, Paris : E. Plon & Cie, 1883, page 34)
    • Le problème des maisons transportables est chose résolue par ici. Huit solides gaillards indigènes nous ont apporté, l'une après l'autre, sur leurs épaules, trois grandes paillotes où nous allons nous loger extérieurement au village. — (Louis Alibert, Méhariste, 1917-1918, Éditions Delmas, 1944, page 33)
  2. Fournir soi-même une partie de quelque chose.
    • Un baryton, Monsieur Lavallée, avait apporté une bouteille de porto, et il en proposa à la ronde. Mademoiselle Bidoun, alto, avait confectionné un quatre-quart. — (Catherine Rihoit, Le plus beau jour de votre vie : nouvelles,Éditions Écriture, 1994, p. 236)
    • Il apporte dans l’équipe un esprit de conciliation qui le fait généralement apprécier.
  3. Donner, procurer un conseil. Alléguer, citer.
    • Il apporta son avis.
  4. Causer, produire.
    • L’électricité a apporté le confort.
  5. Employer, mettre.
    • Il a apporté tous les soins nécessaires à cet arrangement.
  6. Annoncer.
    • Des aides de camp, des estafettes apportaient des nouvelles. — (Paul et Victor Margueritte, Le Désastre, p.168, 86e éd., Plon-Nourrit & Cie)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Apporter : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

APPORTER. v. tr.
Porter d'un lieu plus ou moins éloigné au lieu où est la personne qui parle ou dont on parle. Apportez-moi le livre qui est sur ma table. On lui a apporté du gibier de sa terre. On m'a apporté ce matin de beaux fruits. Apporter des lettres. Apporter de dehors. Apporter de loin. Apporter des marchandises par eau. Je vous apporte un ouvrage intéressant. Nous vous apportons de l'argent. Le journal de ce matin nous apporte de bonnes nouvelles. Absolument, Le chasseur dit à son chien : Apporte. Fig., Quelles nouvelles nous apportez-vous? Quelles nouvelles avez-vous à nous apprendre? Il signifie par extension Fournir. Apporter en mariage. Apporter à la communauté, dans la communauté. Sa femme lui avait apporté de grands biens. Chaque associé est débiteur envers la société de tout ce qu'il a promis d'y apporter. Dans cette société, l'un apporte son travail, l'autre ses capitaux. Il se dit figurément en parlant des Qualités morales et des dispositions de l'esprit. Les dispositions que nous apportons en naissant. Il apporte dans la société un esprit de conciliation qui le fait généralement aimer. Il nous apporte son activité. Il signifie aussi Employer, mettre. Il y a apporté beaucoup de précaution. Il a apporté tous les soins nécessaires à cet arrangement. Il apporte beaucoup de zèle dans tout ce qu'il fait, à tout ce qu'il fait. Vous n'apportez pas assez d'attention à ce que vous faites. Il n'y apporte que de la mauvaise volonté. Apporter du remède, apporter remède à quelque chose de fâcheux, Y remédier. Ce malheur n'est pas si grand qu'on n'y puisse apporter quelque remède. Apporter des facilités, apporter des difficultés, des obstacles, Faciliter le succès, former, faire naître des difficultés, des obstacles. De mon côté, j'y apporterai toutes les facilités possibles. Cette affaire, ce mariage, ce traité ne se conclura point, On y a apporté trop de difficultés de part et d'autre. On dit à peu près dans le même sens Apporter des tempéraments, des adoucissements dans une affaire, etc. Il signifie quelquefois Alléguer, citer. Il a apporté de bonnes raisons. Il apporta plusieurs autorités des saints Pères, divers passages des bons auteurs. En parlant de textes, de passages, etc., on dit plus ordinairement Rapporter, citer. En parlant des choses, il signifie Causer, produire. La vieillesse apporte les infirmités. C'est une affaire qui lui a apporté bien du tracas. Le mariage qu'il a fait, et dont il espérait de grands avantages, ne lui a apporté que du chagrin et des procès. Les consolations que le temps apporte.

Apporter : définition du Littré (1872-1877)

APPORTER (a-por-té) v. a.
  • 1Porter au lieu où est une personne. Apportez-moi le livre qui est sur ma table. Le courrier a apporté de bonnes nouvelles. La marée apporte sur la rive les débris du naufrage. Le flot qui l'apporta recule épouvanté, Racine, Phèdre, V, 5.

    Absolument. Je mange chez moi ; on m'apporte de chez un restaurateur assez passable, Courier, Lett. II, 171.

    Par extension. Les vices que nous apportons en naissant. En est-ce fait, Julie ? et que m'apportez-vous [annoncez] ? Corneille, Hor. III, 2. Chimène à vos genoux apporte sa douleur, Corneille, Cid, II, 8. Votre rivale en pleurs Vient à vos pieds sans doute apporter ses douleurs, Racine, Andr. III, 3.

  • 2Fournir pour sa part. Dans cette société les uns apportent leur industrie, les autres leurs capitaux. Elle apporte en mariage dix mille livres de rente.
  • 3Employer, mettre. Il a apporté beaucoup de soin à l'examen de cette affaire. Quelque soin qu'on apporte à… Depuis plus de quatre ans vous voyez quelle adresse J'apporte à rejeter l'hymen de la princesse, Corneille, Héracl. IV, 4. Puis nous verrons quel ordre on y doit apporter, Corneille, Nicom. II, 2.

    Apporter remède, remédier à une chose.

    Apporter des obstacles à une chose, en rendre l'exécution, le succès difficile.

    Apporter des facilités, rendre facile.

  • 4Causer, produire. Apporter du profit. Les exemples des morts généreuses des Lacédémoniens et autres ne nous touchent guère ; car qu'est-ce que tout cela nous apporte ? Pascal, Pens. part. II, art. 17. Si mon retour t'apporte quelque joie, Arsace, rends-en grâce à mon seul désespoir, Racine, Bérén. V, 2. La fausse paix que cette confiance téméraire apporte…, Pascal, Prov. 9. Pour éviter la confusion que la multitude des paroles apporte, Pascal, Pens. part. I, art. 2. Les sens abusent la raison par de fausses apparences ; et cette même piperie qu'ils lui apportent, ils la reçoivent d'elle à leur tour, Pascal, ib. part. I, art. 6.
  • 5Alléguer, citer. Saint Cyprien en apporte la raison : c'est dit-il…, Bourdaloue, Carême, I, Impénit. fin. 461. En apportant quelque mauvaise défaite sur la dernière [décision], vous voulez faire croire que vous avez répondu sur toutes les deux, Pascal, Réfut. de la rép. à la 12e lettre. La différence essentielle que St Paul apporte de ces deux états, c'est que…, Fléchier, III, 335.

HISTORIQUE

XIe s. De Saragoce [je] vous aporte les clefs, Ch. de Rol. LIII. Males nouveles il lui aporte et dit, ib. CCLV.

XIIe s. Et les escriz que je ai aportez, Ronc. p. 22. Moult firent grant folie li mès [messagers], ce m'est avis, Qui tel chose aporterent à nous en cest pays, Sax. XX. Par ço delivrement une espée aportez, Rois, 236.

XIIIe s. Li une lui aporte à manger d'un poucin, Berte, LV.

XVe s. Et puis nagerent à plein voile, ainsi que le temps l'apportoit, Froissart, I, I, 195.

XVIe s. La parole n'est pas moins requise à la foy, que la racine vive d'un arbre pour lui faire apporter fruict, Calvin, Instit. 446. Ces vignes apportent du vin qui n'est pas moins estimé qu'hippocras, Palissy, 350.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

APPORTER. Ajoutez : - REM. J. J. Rousseau s'est servi de ce mot au sens d'emporter : Je ne saurais dire exactement combien de temps je demeurai à Lausanne ; je n'apportai pas de cette ville des souvenirs bien rappelants, Confess. IV. Cet emploi est mauvais.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « apporter »

Étymologie de apporter - Littré

Apportare, de ad, à, et portare (voy. PORTER) ; bourguig. épotai ; provenç. et espagn. aportar ; ital. apportare.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de apporter - Wiktionnaire

Du latin apportare (« porter quelque chose à quelqu'un »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « apporter »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
apporter apɔrte play_arrow

Conjugaison du verbe « apporter »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe apporter

Évolution historique de l’usage du mot « apporter »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « apporter »

  • Alpes de Haute-Provence : Au Lauzet-Ubaye, 6 sièges sur 11 sont déjà pourvus, tous de la liste de la maire sortante Agnès Pignatel néanmoins la liste d'opposition menée par William Chabert se maintient et ce dimanche il reste 5 sièges à pourvoir. Sur cette liste d'opposition William Chabert, chef d'entreprise souhaite apporter du changement au village en privilégiant la proximité et appelle donc à voter pour sa liste ce dimanche pour le second tour des élections municipales  :  D!CI TV & Radio, Alpes de Haute-Provence / Municipales : William Chabert veut apporter du changement au village | D!CI TV & Radio
  • Les autorités publiques marocaines ont réfuté catégoriquement les allégations contenues dans le dernier rapport d’Amnesty International (AI), appelant cette dernière à apporter les preuves étayant sa teneur. Le Site Info, Le Maroc demande à Amnesty International d'apporter des preuves
  • Plus le niveau de la technique est élevé, plus les avantages que peuvent apporter des progrès nouveaux diminuent par rapport aux inconvénients. De Simone Weil / Oppression et liberté
  • Les banquiers n’ont guère l’habitude d’apporter des oranges à leurs concurrents en difficulté. Ils préfèrent sortir leur dague. De Marc Viénot / Le nouvel économiste
  • Toute vertu a des privilèges, par exemple celui d'apporter au bûcher d'un condamné son petit fagot à soi. De Friedrich Nietzsche
  • L'important de la pédagogie n'est pas d'apporter des révélations, mais de mettre sur la voie. De Pierre Dehaye / Un même mystère
  • Aujourd’hui, on se mêle de vouloir apporter la démocratie dans des pays qui n’en veulent pas. De Clint Eastwood / Le Figaro Magazine, 6 février 2015
  • Je voulais montrer ce que la lenteur et l’observation des choses peuvent nous apporter. De Jirô Taniguchi / Madame Figaro, 30 janvier 2015
  • Une comédie musicale, c’est le cinéma qui raconte la danse et toute la richesse qu’il peut lui apporter. De Blanca Li / Evene.fr - Juin 2006
  • Traverse tranquillement le bruit et la fureur et n’oublie pas la paix que peut t’apporter le silence. De Helen Fielding / Bridget Jones, l’âge de raison
  • Le problème, désormais, n'est pas d'apporter de bonnes réponses mais de poser les vraies questions. De Jean-François Kahn / Dictionnaire incorrect
  • Les êtres ne se dérangent dans la vie que pour vous apporter des leçons, des signes ou des devoirs. De Jean Giraudoux
  • Le premier travail d’un manager n’est pas d’apporter la motivation mais de supprimer les obstacles. De Scott Adams
  • C'est en revêtant le Christ que l'on peut le plus apporter de charité aux autres. De Mère Teresa
  • Le monde est un chaos, et son désordre excède tout ce qu'on y voudrait apporter de remède. De Pierre Corneille / La veuve
  • Le cimetière est un jardin où l’on vient apporter des fleurs une fois par an. De Léon Bloy / Exégèse des lieux communs
  • Le succès, au lieu d’apporter la liberté, finit par devenir un style de vie. De Arthur Miller

Traductions du mot « apporter »

Langue Traduction
Espagnol aportar
Source : Google Translate API

Synonymes de « apporter »

Source : synonymes de apporter sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « apporter »



mots du mois

Mots similaires