La langue française

Apologétique

Sommaire

  • Définitions du mot apologétique
  • Étymologie de « apologétique »
  • Phonétique de « apologétique »
  • Évolution historique de l’usage du mot « apologétique »
  • Citations contenant le mot « apologétique »
  • Traductions du mot « apologétique »
  • Synonymes de « apologétique »
  • Antonymes de « apologétique »

Définitions du mot apologétique

Trésor de la Langue Française informatisé

APOLOGÉTIQUE, adj. et subst. fém.

A.− Adj. Qui contient une apologie; qui tient de l'apologie :
1. Ainsi, dans l'examen que je ferai de chacune des grandes écoles du dix-huitième siècle, il y aura toujours deux parties : 1 Une partie apologétique, qui représentera pour ainsi dire l'existence et les raisons d'existence de cette école dans l'histoire; 2 Une partie critique qui représentera la lutte qu'elle a subie. Cousin, Hist. de la philos. du XVIIIes.,1829, p. 27.
2. L'idée d'écrire des romans apologétiques a quelque chose d'horrifiant à mes yeux. J'aimerais mieux ne plus jamais écrire que de fabriquer une œuvre d'imagination qui tende à prouver quoi que ce soit. Green, Journal,1948, p. 161.
SYNT. Lettre, ouvrage, œuvre, note, manuscrit, partie, point de vue, littérature, pamphlet, méthode apologétique.
En partic. Qui contient une apologie de la religion chrétienne :
3. Le livre [les Pensées de Pascal] évidemment, dans son état de décomposition, et percé à jour comme il est, ne saurait plus avoir aucun effet d'édification sur le public. Comme œuvre apologétique, on peut dire qu'il a fait son temps. Il n'est plus qu'une preuve extraordinaire de l'âme et du génie de l'homme, un témoignage individuel de sa foi. Pascal y gagne, mais son but y perd. Sainte-Beuve, Port-Royal,t. 3, 1848, p. 344.
4. ... c'est un des premiers devoirs apologétiques du chrétien de montrer, par la logique de ses vues religieuses, et plus encore par la logique de son action, que le Dieu incarné n'est pas venu diminuer en nous la magnifique responsabilité ni la splendide ambition de nous faire nous-mêmes. Teilhard de Chardin, Le Milieu divin,1955, p. 62.
B.− Subst. fém.
1. THÉOL. Partie de la théologie qui tend à défendre la religion contre les attaques dont elle est l'objet (« apologétique négative ») et à démontrer la vérité et la divinité du christianisme, pour aboutir ainsi au jugement de crédibilité, point de départ de l'adhésion par la foi (« apologétique constructive ») :
5. ... et sans doute Barrès n'a-t-il élu l'apologétique pascalienne que pour sa fièvre, son repliement, ce quelque chose de tendu et d'extrême qui la rend si proche de nos âmes. Cette préoccupation dramatique de l'individu et du sujet qu'on discerne chez Pascal, voilà ce qui l'entraîne dans son sillage; ... Massis, Jugements,t. 1, 1923, p. 231.
SYNT. Apologétique positive ou constructive, négative ou polémique, objective, subjective, biblique, traditionnelle, dogmatique, augustinienne, chrétienne, catholique, orthodoxe, pascalienne, moderne, moderniste, agressive, victorieuse; livre, cours, thèse, recherches d'apologétique; fournir un fondement à l'apologétique; aux fins d'apologétique.
P. méton. Traité d'apologétique.
Rem. Lorsque le mot désigne le discours apologétique de Tertullien (vers l'an 200) il est gén. du genre masc., p. réf. au titre lat. apologeticus (liber) et au syntagme discours apologétique qui peut l'expliciter en français.
2. P. ext., rare. Synon. de apologie.Apologétique de logique historique, de l'immanence, du néant.
P. méton. Écrit apologétique :
6. Heure par heure, les journaux versaient dans la rue des apologétiques ou des diffamations, fragments nullement sincères des dépositions entendues. Barrès, Leurs figures,1901, p. 127.
PRONONC. : [apɔlɔ ʒetik].
ÉTYMOL. ET HIST. A.− Adj. xves. « qui contient une apologie » (Bibl. nat., 1130, fo44cds Gdf. Compl. : Dyalogue appologetique). B.− Subst. 1. 1681 désigne l'Apologétique de Tertullien (Bossuet, Discours sur l'hist. universelle, II, 12 ds Dict. hist. Ac. fr. : Tibère sur les relations qui lui venoient de Judée, proposa au sénat d'accorder à Jesus-Christ les honneurs divins. Ce n'est point un fait qu'on avance en l'air et Tertullien le rapporte comme public et notoire dans son Apologétique qu'il présente au sénat au nom de l'Eglise); 2. av. 1850 « partie de la théologie qui a pour but de défendre la religion chrétienne » (Lacroix Marlès cité par Lar. 19e: L'apologétique diffère des simples écrits polémiques en ce qu'il [ici apologétique est masc.; il est donné comme fém. par Lar. 19e] n'est pas destiné à soutenir des doctrines contre d'autres doctrines). A empr. au gr. α ̓ π ο λ ο γ η τ ι κ ο ́ ς « propre à défendre, justificatif », Aristote, Rhétorique Alexandre, 5, 1 ds Bailly; B empr. au lat. chrét. apologeticum « écrit justificatif », au sens B 1 : Lactance, Inst., 5, 4, 3 ds TLL s.v., 249, 60.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 118.
BBG. − Bach.-Dez. 1882. − Bouillet 1859. − Bouyer 1963. − Foi t. 1. 1968. − Foulq.-St-Jean 1962. − Marcel 1938. − Théol. cath. t. 1, 2 1909.

Wiktionnaire

Adjectif

apologétique \a.pɔ.lɔ.ʒe.tik\ masculin et féminin identiques

  1. Qui contient une apologie, défensif, justificatif.
    • Cette attitude violente parut soudainement décourager Jacques qui cependant entreprit un discours qui voulait être à la fois apologétique et pithiatique mais Dominique l’interrompit pour expliquer posément qu’elle n’acceptait d’hommages que platoniques et qu’il ne pouvait être question entre eux des viles et stercoraires réalisations de l’amour charnel. — (Raymond Queneau, Loin de Rueil, Gallimard, 1944, Édition Folio, 2003, p. 157)
    • Une étape des plus importantes dans cette direction est l’appel des radicaux à l’authenticité, le refus de la modernité, de l’islam apologétique moderniste et le retour de l’islam lui-même à la politique active. — (Panayiotis Jerasimof Vatikiotis, L’Islam et l’État, 1987, traduction d’Odette Guitard, 1992, p. 105)
    • Un Mémoire apologétique de sa conduite qu’il publia à cette occasion fut solidement réfuté par l’abbé Tharin. — (Louis-Gabriel Michaud, Biographie universelle ancienne et moderne, tome 84, chez Beck, 1857, 1re éd. 1811, p. 5)

Nom commun

apologétique \a.pɔ.lɔ.ʒe.tik\ féminin

  1. Champ d’études théologique ou littéraire consistant en la défense systématique d’une position.
    • Ainsi, au milieu du pathos prétentieux qui a envahi, de nos jours, l’apologétique chrétienne, s’est conservée une école de solide doctrine, répudiant l’éclat, abhorrant le succès. — (Ernest Renan, Souvenirs d’enfance et de jeunesse, 1883, collection Folio, page 127.)
    • La fameuse question de l’existence de Dieu : l’apologétique était une antique sottise qui n’engendrait que niaiseries. — (Amélie Nothomb, Acide sulfurique, Albin Michel, Paris, 2005)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

APOLOGÉTIQUE. adj. des deux genres
. Qui contient une apologie. Lettre apologétique. Discours apologétique. Il s'emploie comme nom féminin pour désigner cette Partie de la Théologie qui a pour objet de défendre le christianisme. L'apologétique chrétienne.

Littré (1872-1877)

APOLOGÉTIQUE (a-po-lo-jé-ti-k')
  • 1 Adj. Qui contient une apologie. Lettre apologétique.
  • 2 S. m. L'Apologétique, la défense des chrétiens par Tertullien. Chateaubriand l'a fait du féminin, à tort. Chose étrange ! que l'Apologétique aux Gentils soit devenue l'Apologétique aux chrétiens ! Génie, III, IV, 2.
  • 3 S. f. L'apologétique, la partie de la théologie qui a pour but de défendre la religion chrétienne contre les attaques.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

APOLOGÉTIQUE, adj. (Théol.) écrit ou discours fait pour excuser ou justifier une personne, ou une action. Voyez Apologie.

L’apologétique de Tertullien est un ouvrage plein de force & d’élévation, digne en un mot du caractere véhement de son auteur. Il y adresse la parole, selon quelques-uns, aux Magistrats de Rome, parce que l’Empereur Severe, dont la persécution commençoit, étoit alors absent de cette ville, & selon d’autres, à ceux qui tenoient les premieres places dans l’empire, c’est-à-dire, aux gouverneurs des provinces.

Tertullien s’y attache à montrer l’injustice de la persécution, contre une religion qu’on vouloit condamner sans la connoître & sans l’entendre, à réfuter & l’idolatrie & les reproches odieux que les idolatres faisoient aux Chrétiens, d’égorger des enfans dans leurs mysteres, d’y manger de la chair humaine, d’y commettre des incestes, &c. Pour répondre au crime qu’on leur imputoit de manquer d’amour & de fidélité pour la patrie, sous prétexte qu’ils refusoient de faire les sermens accoûtumés, & de jurer par les dieux tutélaires de l’Empire, il prouve la soûmission des Chrétiens aux Empereurs. Il en expose aussi la doctrine autant qu’il étoit nécessaire pour la disculper, mais sans en dévoiler trop clairement les mysteres, pour ne pas violer la religion du secret si expressément recommandée dans ces premiers tems. Cet écrit, tout solide qu’il étoit, n’eut point d’effet, & la persécution de Severe n’en fut pas moins violente. (G)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « apologétique »

Ἀπολογητιϰὸς, de ἀπολογέομαι, faire une apologie (voy. APOLOGIE).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(XVe siècle) Du grec ancien ἀπολογητικός, apologêtikos (« de défense, de justification ») → voir apologète et -ique.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « apologétique »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
apologétique apɔlɔʒetik

Évolution historique de l’usage du mot « apologétique »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « apologétique »

  • Dans le même esprit, les critères d’adaptation et de proportionnalité ne sont pas satisfaits, le Conseil constitutionnel considérant que le délit de recel d’apologie du terrorisme réprime le seul fait de détenir des fichiers ou des documents faisant l’apologie d’actes de terrorisme sans que soit retenue l’intention terroriste ou apologétique du receleur comme élément constitutif de l’infraction. , Recel d’apologie du terrorisme : un outil non nécessaire pour prévenir le terrorisme ou un outil de moins ? - Pénal | Dalloz Actualité
  • Ceci n’est qu’un modeste témoignage d' un Kinois admirateur d’un pionnier. Ce n’est ni l’évocation exhaustive d’un historien ni d' un hagiographe. Qui dans le Congo, et surtout dans Kinshasa des années 60, n’a pas chanté et dansé la chanson "Amicale Lipopo", du talentueux Rochereau Tabu Ley, et évocation apologétique d’une ville de Kinshasa idéale, creuset des hommes et des femmes au-dessus des mêlées ethnocentriques, hommes et femmes ouverts à la civilisation de l’Universel,   hommes et femmes mûs par les sentiments idéalistes du beau, du vrai, du bien, de l’excellence! Ce que j’appelle la "kinoicité " (réfractaire à la "kinoiserie " péjorative...). Actualite.cd, Hommage à Muissa Campus: Patriarche, patriote et patrimoine (Pr. Yoka Ye) | Actualite.cd
  • Il a alors 24 ans et sur un ton presque apologétique, il dit: "Je veux juste aider l'équipe et j'espère qu'à la fin de la saison, nous pourrons gagner quelques titres. C'est la principale chose que je veux faire ici." Site-Sportmagazine-FR, "Pourquoi Kevin De Bruyne ferait mieux de quitter Manchester City" - Foot international - Sportmagazine
  • Professeur d’apologétique et d’histoire de l’Église, Yannick Imbert, qui dirigeait jusqu’ici le premier cycle de théologie de la faculté Jean Calvin d’Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône), a annoncé fin septembre qu’il prenait la tête de l’université. La Croix, Yannick Imbert devient nouveau doyen de la faculté Jean Calvin

Traductions du mot « apologétique »

Langue Traduction
Anglais apologetic
Espagnol apologético
Italien apologetico
Allemand entschuldigend
Chinois 道歉的
Arabe اعتذاري
Portugais apologético
Russe апологетический
Japonais 謝罪の
Basque apologetico
Corse apologeticu
Source : Google Translate API

Synonymes de « apologétique »

Source : synonymes de apologétique sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « apologétique »

Partager