La langue française

Complot

Définitions du mot « complot »

Trésor de la Langue Française informatisé

COMPLOT, subst. masc.

A.− Dessein secret, concerté entre plusieurs personnes, avec l'intention de nuire à l'autorité d'un personnage public ou d'une institution, éventuellement d'attenter à sa vie ou à sa sûreté. Les ramifications du complot (Constant, Journal intime,1804, p. 69).Être la victime d'un infâme complot (Clemenceau, L'Iniquité,1899, p. 18).Inculper qqn de complot contre la sûreté de l'État (Bainville, Histoire de France,t. 2, 1924, p. 269).Tramer un complot (contre qqn). Être l'âme du complot :
1. En août et en septembre, les arrestations continuèrent. C'était un grand complot, on accusait les communistes d'avoir préparé pour le 1eraoût « une révolution concertée et préparée ayant pour objet de renverser le gouvernement ». L'absurdité de cette accusation faisait toute sa force. Nizan, La Conspiration,1938, p. 233.
P. compar. Un silence de complot. Ils [les joueurs de cartes] jouaient dans un silence de complot, avec une application de bureaucrates (Fargue, Le Piéton de Paris,1939, p. 58).
P. anal.
2. Ma femme conspirait avec le peintre pour m'enlever toute liberté d'action; il y avait complot contre mon indépendance. Reybaud, Jérôme Paturot,1842, p. 337.
B.− P. ext. Projet quelconque concerté secrètement entre deux ou plusieurs personnes. Veux-tu être du complot? Veux-tu que nous nous entendions ensemble pour le forcer à être heureux? (Zola, La Joie de vivre,1884, p. 1035).Le patron Martrodin en avait déjà assez de nos « appartés » et de nos petits complots dans les coins (Céline, Voyage au bout de la nuit,1932, p. 389):
3. Deux cents d'entre eux [des gladiateurs] firent le complot de s'enfuir. Leur projet ayant été découvert, soixante-dix-huit qui en furent avertis, eurent le temps de prévenir la vengeance de leur maître... Michelet, Hist. romaine,t. 2, 1831, p. 198.
P. métaph. Une pièce de théâtre doit être un complot entre l'auteur et les spectateurs (Morand, L'Eau sous les ponts,1954, p. 202).
Prononc. et Orth. : [kɔ ̃plo]. Possibilité de prononcer la finale par [ɔ] ouvert ds Passy 1914. Cf. abricot. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. Fin xiies. « foule compacte » (Béroul, Tristan, éd. E. Muret, 1231); 2. a) 1180-90 « accord commun, intelligence entre des personnes » (A. de Paris, Alexandre, éd. Elliott Monographs, branche III, 263); b) 1213-14 « conjuration » (Faits des Romains, 27, 32 ds Romania, t. 65, 1939, p. 485). Orig. inc. (FEW t. 23, p. 227b); cf. la forme fém. complote « rassemblement (dans une bataille) » (1180-90, A. de Paris, op. cit., branche II, 168; Leçon pelote ds éd. Michelant, ms. H, xiiies.) ainsi que le dér. comploteïz « rassemblement dans le combat, combat » (ca 1170, Benoit de Ste-Maure, Ducs Normandie, éd. C. Fahlin, 12664). Fréq. abs. littér. : 641. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 1 440, b) 539; xxes. : a) 749, b) 757.

Wiktionnaire

Nom commun

complot \kɔ̃.plo\ masculin

  1. Entreprise en préparation formée secrètement entre deux ou plusieurs personnes contre l’intérêt d’un état (ou au sein même de l'état), d’un groupe de personnes ou une personne.
    • Depuis que ces complots s’agitent, je ne sais où je suis ; j’éprouve des indigestions ; je ne reçois que des coups et des contusions, et je vois que tout cela ne pourra se terminer que par la disette, l’emprisonnement et le meurtre de plusieurs milliers de gens tranquilles. — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • Une accusation de complot contre la vie de Napoléon III fut abandonnée par prudence ; l’idée était dans l’air, on craignait d’évoquer l’événement. — (Louise Michel, La Commune, Paris : P.-V. Stock, 1898, p. 22)
    • Une seule vérité dans le fatras de complots tout à fait impossibles sous un régime policier perfectionné : que tout le vieux parti haïssait Staline, …. — (Victor, Portrait de Staline, 1940))
    • La Conspiration des Poudres consomma pour longtemps la ruine du catholicisme en Angleterre. Le papisme devint lié, dans les esprits, à de sombres images de complot contre la sûreté de l’État, […]. — (André Maurois, Histoire d’Angleterre, Fayard, 1937, p. 392)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

COMPLOT. n. m.
Entreprise formée secrètement entre deux ou plusieurs personnes contre la sûreté de l'État ou contre quelqu'un. Hardi complot. Faire un complot. Former un complot. Tramer des complots. Ils avaient fait complot de le prendre, de le tuer. Ils étaient de complot ensemble. Mettre quelqu'un dans le complot. Leur complot a été découvert. On déjoua tous leurs complots.

Littré (1872-1877)

COMPLOT (kon-plo ; le t se lie seulement dans le parler soutenu : un kon-plo-t affreux ; au pluriel, l's se lie : des kon-plo-z affreux ; complots rime avec repos, faux, sauts) s. m.
  • 1Résolution concertée secrètement et pour un but le plus souvent coupable. Former, tramer un complot. Celui qui met un frein à la fureur des flots Sait aussi des méchants arrêter les complots, Racine, Athal. I, 1. Ils font des complots contre St-Paul, Bossuet, Hist. II, 7. Les rois et les princes font des complots inutiles, Bossuet, ib. II, 4. Maximien fit un dernier complot, Bossuet, ib. I, 10.

    Terme de droit. Résolution concertée pour un attentat politique.

  • 2 Par extension, cabale. Le Parnasse français, ennobli par ta veine, Contre tous ces complots saura te maintenir, Boileau, Épît. VII.

    Mettre quelqu'un dans le complot, l'informer de ce qui se trame et l'y faire participer.

HISTORIQUE

XIIe s. Quant Sarrasin voient mourir Margot, Plus de vint mille vienent plus que le trot ; Chascuns portoit ou lance ou javelot ; Entor Guillaume veïssiez grant complot [foule], Bat. d'Aleschans, V. 6053.

XIIIe s. Moult estera honi qui verra tel complotte [bataille], Et partira du champ…, Roman d'Alexandre, f° 22, dans LACURNE. Bras à bras jurent [ils furent couchés] en la couche ; La borgoise ama le complot [lutte amoureuse], Fabliaux mss. p. 363, dans LACURNE.

XIVe s. Et un jour estoient assemblés plusieurs d'iceulx jeunes hommes romains, et prindrent complot ensemble de soupper tantost, Ménagier, I, 4. Si avoient pour ce prins complot, si comme ils disoient, d'aler tous ensemble en chascun hostel de chascun d'eulx, ib. I, 6.

XVIe s. Demosthenes doncques ayant ouy les maistres d'eschole qui faisoient leur complot ensemble de se trouver à ce jugement, Amyot, Démosth. 7. Ils ont, par complot, armé le monde à l'encontre de luy, Montaigne, I, 97.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

COMPLOT. - HIST. XIIe s. Ajoutez : Ambedoi li glouton estoient d'un comploit ; En la fin tuent Daire pour çou qu'il maneçoit ; L'uns le fiert d'un coutiel, li autres d'un espoit, le Roman d'Alexandre, p. 256.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « complot »

(1150)[1] Attesté sous cette forme dans Le Roman de Thèbes[1]. Le Französisches Etymologisches Wörterbuch et le Trésor de la langue française informatisé lui donnent une étymologie inconnue[2][3].
Néanmoins, Pierre Guiraud propose de l’analyser comme venant d’une forme *com-peloter, du latin com- avec peloter[4]. Il part des premiers sémantismes avérés du mot complot, trouvé dans les exemples du Littré, « foule serrée autour de quelqu’un » et d’autre forme d’union « combat, mêlée », « union charnelle », « accointance » et « union en vue d’atteindre un but secret »[4]. Il analyse ainsi le radical -plot comme venant certainement de pelot / pelote avec chute de l’« e » atone entre « p » et « l »[4]. Pour cela, il le compare avec l’anglais plot et le français moderne ploter sous les acceptions « battre » (1656), « se battre » (1718) et « caresser amoureusement une femme » (1780), qui sont aussi partagée par peloter[4]. À partir du sens original de pelote (« boule de cordelettes très serrées et recouverte d’une enveloppe de peau »), et en prenant en compte les sémantismes verbaux précédents, il propose pour *com-peloter le sens premier de « mettre ensemble des petits bouts de corde en les serrant autour d’eux »[4]. Les trois sèmes dominants de cette reconstruction, « assemblage », « étroitement serré » et « recouvert donc caché », définissant la nature propre d’un complot, lui permettent de valider son hypothèse[4].
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

On trouve un dérivé de ce mot dans l'ancienne langue : ariere turne al bruiseïs Et au très fier comploteïs, Benoit de Sainte-Maure, II, 10491. . Ce mot est formé de com, et d'un radical plot qui est dans l'anglais où il signifie : morceau de terre, champ, plan, menée, intrigue. Au sens de morceau de terre, se rapporte peut-être complai, terre détrempée : Il ot pleü, si fist molt lai complai, Raoul de Cambrai, 109. Maintenant d'où vient l'anglais plot ? Y a-t-il deux mots différents, l'un signifiant morceau de terre, l'autre complot, ou bien un seul mot avec une transition de sens qui nous échappe ? Diez propose avec doute complicitum, qui peut, il est vrai, à la rigueur, donner complot ; mais cette étymologie paraît difficilement conciliable avec le radical plot qui est en anglais, et qui reste, avec le mot français, dans l'obscurité.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « complot »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
complot kɔ̃plo

Évolution historique de l’usage du mot « complot »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « complot »

  • Si tu négliges un complot, c'est qu'il a été tressé en ta présence. De Massa Makan Diabaté / Le lieutenant de Kouta
  • Moi, je dis qu’il existe une société secrète avec des ramifications dans le monde entier, qui complote pour répandre la rumeur qu‘il existe un complot universel. De Umberto Eco / Le Pendule de Foucault
  • Celui qui met un frein à la fureur des flots Sait aussi des méchants arrêter les complots. De Jean Racine / Athalie
  • Aimer, c'est se rebeller un peu ; c'est comploter une tendresse exclusive sous les regards d'autrui. De Michel Bouthot / Chemins parsemés d'immortelles pensées
  • Le monde complote constamment contre les braves. C’est le combat ancestral - le rugissement de la foule d’un côté - et la voix de votre conscience de l’autre. De Douglas MacArthur
  • La crise du Covid-19 a de nouveau mis en relief la présence des théories du complot dans le débat public. En lisant quelques lignes d’une situation troublante, les intéressés vont reconsidérer les faits pour identifier des manœuvres et organisations nuisibles pour l’humanité. Le complotisme reste alors la formation la plus rapide pour devenir scientifique ou spécialiste d’un sujet complexe. Associé à l’imaginaire, il s’en suit un festival de raccourcis, d’interprétation et d’analyses personnelles pour remettre en cause les versions officielles, car après tout « pas de coïncidence sans conspiration ». Cependant, quelles théories pouvons-nous identifier dans le tourisme ? Une manipulation des opinions pas la presse spécialisée ? Un réseau d’exploitation d’organes via les offres all inclusives ? Ou une coalition du chaos portée par les campings de France ? Non, rien de tout ça, seulement de nombreuses autres théories se développent notamment sur les réseaux sociaux. Sans effet direct sur nos activités, c’est l’occasion dans cette chronique de revenir sur celles qui intègrent indirectement et malgré-nous les activités du tourisme. TOM, Les théories du complot peuvent-elles nuire au tourisme ? - TOM
  • L’intrigue. « Quatre Reines mortes, trois jours pour déjouer le complot, deux amours interdites, une fin que vous ne devinerez jamais. » Un livre à dévorer dès 13 ans. , « Four Dead Queens » et trois jours pour déjouer le complot qui se trame sous la plume d'Astrid Scholte
  • Un complot obscur, dans le but maléfique de vendre des millions de vaccins. Voilà ce que serait le coronavirus, crée et entretenu par une manipulation mondiale. C'est la théorie de "plandemic", vidéo devenue virale, au point d'être victime de son succès : vue des millions de fois en une semaine, elle a été censurée par Youtube et Facebook, parce que porteuse d'un message jugé dangereux. Franceinfo, "Plandemic" : le coronavirus est-il un complot ?
  • De l'idée que le coronavirus a été créé dans un laboratoire à la croyance que tout cela fait partie d'un plan visant à introduire des vaccinations obligatoires, les théories du complot ont été nombreuses ces derniers mois. BBC News Afrique, Coronavirus : Les utilisateurs de médias sociaux sont plus susceptibles de croire à des conspirations - BBC News Afrique
  • Plus près de chez nous, l’actrice Juliette Binoche a également relayé une théorie du complot selon laquelle on suggère que les vaccins seraient le fruit d’une manipulation "de grands groupes financiers" et dans laquelle elle dit s’opposer à l’injection d’une puce sous-cutanée. Là aussi, l’actrice a recueilli une volée de bois vert après son tweet, certains internautes n’hésitant pas à l’accuser d’être "cinglée et dangereuse". L’actrice avait également fait un peu plus tôt la promotion d’un pseudo-remède naturel contre le virus qui s’avère en réalité dangereux, selon l’Agence nationale de sécurité des médicaments. , Ces célébrités adeptes des théories du complot - DH Les Sports+
  • Vous avez des problèmes divers, variés, qui s'accumulent et vont crescendo ? Évoquez un complot. Un genre qu'Alger a élevé au rang d'un des beaux-arts. Elle n'est pas la seule capitale à pratiquer cet exercice, rusé et matois, mais elle le fait avec une détermination remarquable, une persévérance saisissante. Dégainer un complot chaque mois n'est pas chose aisée. En faire usage chaque année relève d'une obstination peu commune. Le faire des décennies durant, voilà qui mérite attention, sinon école. Le Point, Algérie : le complot pour les nuls - Le Point
  • « Ce n’est pas raisonnable de croire que les milliers de chercheurs à travers le monde qui travaillent sur ce sujet sont tous des vendus. Un tel complot est impossible », réplique le professeur au département d’histoire de l’UQAM. Le Journal de Montréal, Les dangers de la 5G: un prof de McGill alimente les complots | JDM
  • Thibault Fiolet : Non, ce n’est pas du tout un complot. Cela se base sur les dernières études scientifiques, dont celle de “The Lancet”. Il y en a également eu d’autres qui ont montré que la prescription d’hydroxychloroquine pouvait être associée à un risque accru de troubles cardiovasculaires. France Culture, L'interdiction de l'hydroxychloroquine est-elle un complot ?

Images d'illustration du mot « complot »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « complot »

Langue Traduction
Anglais conspiracy
Espagnol conspiración
Italien cospirazione
Allemand verschwörung
Chinois 阴谋
Arabe مؤامرة
Portugais conspiração
Russe заговор
Japonais 陰謀
Basque konspirazio
Corse conspirazione
Source : Google Translate API

Synonymes de « complot »

Source : synonymes de complot sur lebonsynonyme.fr

Complot

Retour au sommaire ➦

Partager